La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La rentrée 2009 Linspection Économie-Gestion en LP Académie de Versailles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La rentrée 2009 Linspection Économie-Gestion en LP Académie de Versailles."— Transcription de la présentation:

1 La rentrée 2009 Linspection Économie-Gestion en LP Académie de Versailles

2 La répartition des diplômes CAP ECMS, CAP EVS BEP VAM BEP Métiers de la comptabilité BEP Métiers du secrétariat Baccalauréat professionnel secrétariat Baccalauréat professionnel comptabilité Baccalauréat professionnel vente Baccalauréat professionnel commerce Baccalauréat professionnel services CAP Tri Acheminement Distribution BEP Logistique Baccalauréat professionnel logistique Baccalauréat professionnel exploitation transports CAP Agent de prévention et de sécurité Baccalauréat professionnel sécurité, prévention Alimentation (CAP,BEP, MC, Baccalauréat professionnel) Hôtellerie-Restauration Françoise SOULIER Dominique CHEVRINAIS Sandrine GODRY Catherine MOALIC Marie-Claire DERENTY-TARTAR Isabelle VALLOT Jacqueline GARCIA Dominique VERGER, Jacqueline GARCIA, Marie-Claire DERENTY-TARTAR, Stéphane AYMARD Nelly MARTIN Dominique VERGER Isabelle VALLOT Marie-Paule MINARDI Alain PACCARD La répartition des diplômes

3 La rénovation Le Baccalauréat en trois ans: Organisation des enseignements Le projet de lélève Laccompagnement personnalisé La certification intermédiaire LA VOIE PROFESSIONNELLE Les passerelles 5 Toujours dactualité Les sections Européennes Le positionnement Lactualité de la filiere Transport Logistique Le lycée des métiers La Validation des Acquis et de lExpérience (VAE) Les résultats aux examens et les différentes ressources 11

4 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EN TROIS ANS ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS M

5 Les objectifs visés sont ceux fixés par le référentiel de certification des Baccalauréats Professionnels auxquels il nest apporté aucune modification. Les apprentissages répartis sur trois années intègrent en seconde les compétences du BEP rénové (MSA, MRCU…) M LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EN TROIS ANS: ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS

6 LA CERTIFICATION INTERMEDIAIRE M

7 La certification intermédiaire BEP Métiers de la relation aux clients et aux usagers 4 épreuves en CCF EP1 : Epreuve professionnelle liée au contact avec le client et/ou lusager EP2 : Epreuve professionnelle liée à la pratique de laccueil, de linformation et de la vente Mathématiques EPS 1 épreuve ponctuelle Lettres Histoire Géographie M

8 Première partie : Contact téléphonique Le candidat prépare et réalise un contact téléphonique simulé ou réel avec un client ou un usager à laide dune documentation. A2T1 – La préparation du contact A2T3 – La réalisation du contact par téléphone Coefficient 2 Durée totale : 20 minutes maximum - Temps de préparation : 15 minutes - Temps de réalisation du contact : 5 minutes EP1 : ÉPREUVE PROFESSIONNELLE LIÉE AU CONTACT AVEC LE CLIENT ET/OU LUSAGER M

9 Seconde partie : Contact par écrit Le candidat prépare et réalise un contact écrit simulé ou réel avec un client ou un usager à laide dune documentation. A2T1 – La préparation du contact A2T2 – La réalisation du contact par écrit Coefficient 2 Durée totale : 40 minutes maximum EP1 : ÉPREUVE PROFESSIONNELLE LIÉE AU CONTACT AVEC LE CLIENT ET/OU LUSAGER M

10 Situation 1 : Pratique des activités en entreprise - Coefficient 5 Phase 1. Activité «Accueil et information» Réalisation par le candidat dun accueil et dune information, réels ou simulés, dun client ou dun usager, dans le cadre des activités habituelles dune organisation. Phase 2. Activité «Vente» Réalisation par le candidat dune vente réelle ou simulée à un client ou à un usager, dans le cadre des activités habituelles dune organisation. Coefficient 2 Coefficient 3 EP2 : PRATIQUE DE LACCUEIL, DE LINFORMATION ET DE LA VENTE M

11 Situation 2 : Connaissance de lenvironnement professionnel Entretien avec la commission dinterrogation, à lissue de la situation 1, ou le cas échéant en centre de formation. Première phase, le candidat présente les caractéristiques de lenvironnement de lorganisation. Deuxième phase, la commission procède à un questionnement permettant dapprofondir la présentation effectuée par le candidat. Coefficient 3 Durée maximale : 15 minutes EP2 : PRATIQUE DE LACCUEIL, DE LINFORMATION ET DE LA VENTE M

12 La certification intermédiaire BEP Métiers des services administratifs 4 épreuves en CCF EP1 : Pratiques professionnelles des services administratifs EP2 : Culture professionnelle Mathématiques EPS 1 épreuve ponctuelle Lettres Histoire Géographie M

13 EP1 : Pratiques professionnelles Au plus tôt en fin de seconde…et de préférence avant fin du 1 er semestre de première permutable Une sélection de 6 fiches descriptives dactivités parmi celles réalisées au fil du parcours de formation et rédigées par le candidat. Sur la base de 3 fiches descriptives dactivités parmi celles etc., 1 ère situation 2 e situation Entretien dune durée de 20 min + 10 min de préparation Chaque fiche comporte un volet « appréciation » renseigné par le professeur Évaluation établie à laide de la grille nationale dévaluation Coef 3 La situation est un « moment » dévaluation La situation est une simulation comportant une analyse … dès lors que les professeurs estiment que le candidat est prêt à être évalué M

14 EP2 : Culture professionnelle Une seule situation dévaluation Coef 6 Après 6 semaines de PFMP Entretien de 20 minutes : Une courte présentation (5) Un entretien dinvestigation, dexplication, danalyse des contributions (15) À partir dun document numérique et/ou papier (portfolio) comportant un « retour » analytique sur les activités M

15 La certification intermédiaire BEP LOGISTIQUE ET TRANSPORT 4 épreuves en CCF EP1 : Activités de logistique et transport EP2 : Conduite d'engins de manutention mécanisés Mathématiques EPS 1 épreuve ponctuelle Lettres Histoire Géographie M

16 La certification intermédiaire BEP LOGISTIQUE ET TRANSPORT EP1 activités de logistique et transport : permet de valider des compétences figurant dans un livret de compétences préparation du transport routier suivi du transport routier de marchandises réception des marchandises préparation des expéditions EP2 conduite d'engins de manutention mécanisés (transpalettes à conducteur porté, levée inférieure à 1m) : phase 1 QCM (théorie) phase 2 conduite de chariot (pratique) M

17 LE PROJET DE LELEVE M

18 Projet personnel et professionnel de lélève Pourquoi? Quand? Avec qui? M

19 Se définir un futur professionnel Se réorienter : passerelles Sengager dans une poursuite détudes Pour laider à opérer le moment venu des choix réfléchis et lutter contre le décrochage scolaire POURQUOI? M

20 En début et tout au long de sa formation A la rentrée pour poser le socle du projet de lélève Au cours de bilans détape successifs pour compléter et réajuster le projet. QUAND? M

21 En concertation avec les acteurs de sa formation Avec léquipe pédagogique pendant les heures daccompagnement personnalisé Avec les tuteurs à loccasion des PFMP Avec la famille AVEC QUI? M

22 LACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE M

23 LACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE ACOMMPAGNEMENT PERSONNALISE ENTRETIEN AIDE INDIVIDUALISEE MODULES, GROUPES DE BESOINS TUTORAT M

24 Offrir une mise à niveau Anticiper les difficultés Offrir une aide méthodologique Aborder des contenus spécifiques Entraîner les élèves aux examens,,,, ACOMMPAGNEMENT PERSONNALISE Accompagner lélève dans la construction de son projet personnel et professionnel M

25 MODULES, GROUPES DE BESOINS Comment ? Par une aide personnalisée : pour un groupe délèves dune classe ou de classes différentes alignées Par une aide personnalisée : soit méthodologique soit par lapport de contenus différents avec des pratiques pédagogiques différentes Pourquoi ? Pour répondre plus précisément aux besoins identifiés des élèves (poursuite détudes, insertion professionnelle..) Pour favoriser lautonomie des élèves M

26 AIDE INDIVIDUALISEE Avec des besoins différents Et des activités différentes 1 groupe délèves Le professeur est ressource, il aide lélève à : faire ses devoirs préparer une évaluation sentraîner à lépreuve EP1 du BEP réaliser ses fiches dactivités (BEP MSA) préparer sa réorientation en travaillant les matières dominantes de sa future filière Etc… M

27 ENTRETIEN Dans le cadre de laccompagnement personnalisé, lentretien permet de conduire lélève à : Prendre conscience de son potentiel, Retrouver une image positive de lui-même, Donner du sens à son parcours, Retrouver le goût du travail, Se situer, Prendre appui sur ses forces, Sapproprier des outils et des méthodes. Une trace écrite est nécessaire pour fixer les choses et effectuer un suivi M

28 M TUTORAT Professeur/élève Entre pairs : élève/élève Pour : Stimuler, motiver, encourager, donner confiance, Guider, aider, apporter un soutien, Aider à construire un projet, Favoriser le suivi, Ecouter, conseiller, Intégrer…

29 LES PASSERELLES M

30 Les dispositifs passerelles : - Dispositifs pour le passage de la voie générale ou technologique vers la voie professionnelle : Pôles daccueil (succédant à la 1ère expérimentale et au BEP en 1 an) - Du Bac Pro vers le BTS (mise en œuvre du décret n° du 16 août 2005) M

31 Les dispositifs passerelles Insertion professionnelle Voie générale et Voie technologique Bac technologique Après le collège Bac professionnel Enseignement supérieur CAP BEP Bac général Voie professionnelle Pôle daccueil Accompagnement M

32 Pôles daccueil : Le cadre : – Deux ans pour préparer un baccalauréat professionnel. – Pas de certification intermédiaire. – Application de la réglementation du bac pro 2 ans pour de la durée de la PFMP M

33 Lobjectif : – Permettre aux jeunes accueillis en pôle daccueil dintégrer le plus rapidement possible la formation en classe de première du bac pro en 3 ans, voire de terminale. Durée : – La durée de fonctionnement du pôle daccueil est définie par le temps nécessaire aux jeunes pour atteindre un niveau compatible avec celui de la classe de première au moment de lintégration. Intégration individualisée : – Indépendamment de la durée du pôle daccueil, chaque jeune pourra intégrer la classe de première bac pro 3 ans au moment où son niveau le lui permettra. Les pôles daccueil: pour faciliter le passage de la voie générale ou technologique à la voie professionnelle : M

34 Passerelle du Bac Pro vers le BTS Réglementation : admission de droit des bacheliers professionnels mention bien et très bien. (mise en œuvre du décret n° du 16 août 2005) Condition : nécessité de cohérence entre le champ professionnel du baccalauréat obtenu et celui de la STS demandée M

35 Louverture dune section européenne Une chance pour lenseignement professionnel Septembre sections européennes en Baccalauréat Professionnel dans lacadémie de Versailles M

36 Une culture professionnelle ouverte sur lEurope Intérêts pour lUnion Européenne : développer la citoyenneté européenne et la mobilité professionnelle, valoriser la voie professionnelle, créer des liens lycées – entreprises européennes Intérêts pour lélève : accès à une autre culture, épanouissement et motivation mobilité, adaptabilité et autonomie intérêt pour les langues, élargissement du domaine de compétences atout pour lemploi et la poursuite des études baccalauréat avec indication « section européenne » accès au dispositif EUROPASS (reconnaissance professionnelle) M

37 Implication des équipes fondée sur 3 piliers Coordonateurs de la section européenne : 1 professeur certifié DNL dans la langue LV1 (impératif) + 1 professeur de langue Implication de lÉtablissement Volonté inscrite au projet dÉtablissement Politique européenne active (Ouverture, échanges, déplacements,…) Détermination de la langue de la section (identique à la LV1) Autorisation douverture accordée par le recteur de lacadémie Équipe de direction : soutien du projet, de léquipe (moyens, formation…) Le gestionnaire : rôle essentiel pour la gestion et la recherche des financements Ouvrir une section européenne Une action coordonnée, volontaire et planifiée M

38 La formation : culture linguistique et professionnelle Discipline Non Linguistique : cours professionnels dans la langue (progression concertée DNL/LV1) Pratiques pédagogiques diversifiées Préparation au stage en Europe et à lévaluation spécifique Mobilité : 4 à 5 semaines de stage dans un pays de lUE ( encadré et évalué par le binôme section européenne en conformité avec le référentiel) Indication « section européenne » sur le diplôme Épreuve spécifique : épreuve orale et CCF (10/20 minimum) Épreuve de langue LV1 (12/20 minimum) Attestation EUROPASS MOBILITÉ reconnaissance de lexpérience professionnelle dans un autre pays européen La formation : contenu et validation M

39 Le Centre de Ressources Mobilité en Europe et Formation Professionnelle Appui logistique aux sections européennes professionnelles Aide à louverture des sections européennes Aide au montage des projets de financements Accompagnement des équipes Formation des enseignants (PLP/DNL) Information et communication Contact : Maryline BENYAKHLEF M

40 LA VALIDATION DES ACQUIS ET DE LEXPERIENCE (VAE) M

41 La Validation des Acquis de lExpérience Lorigine de la VAE La VAE trouve son origine dans la loi du 20 juillet 1992 relative à la Validation des Acquis professionnels (VAP). Plus récemment, la loi de modernisation sociale votée le 17 janvier 2002 a instauré la Validation des Acquis de lExpérience. La réglementation La validation des Acquis de lExpérience (VAE) est un droit individuel, inscrit dans le livre IX du code du travail et dans le code de léducation. Pour mettre en œuvre la VAE, les rectorats ont créé des DAVA (dispositif académique de validation des acquis). La mission des DAVA est définie dans la circulaire du MEN du 1 er août 2003 : - Le DAVA accueille, informe, et repère le diplôme correspondant aux compétences des candidats qui souhaitent entrer dans la démarche de VAE. Il prononce la recevabilité de la demande. Il peut également accompagner les candidats en faisant appel à des experts (enseignants ou professionnels).(voir § ci-dessous). Lobjectif de la validation des acquis de lexpérience Cest obtenir une qualification reconnue par un diplôme ou un titre à finalité professionnelle en faisant reconnaître lexpérience professionnelle et les compétences développées au cours de la carrière. Cest une autre voie permettant lobtention d un diplôme sur la base de lexpérience notamment professionnelle, et non plus seulement au terme dun parcours de formation M

42 La Validation des Acquis de lExpérience Ce quil faut savoir de la VAE Principe de base Lexercice dactivités professionnelles conduit à lacquisition de compétences. Il est désormais reconnu que les connaissances et les savoir-faire peuvent être acquis en dehors de tout dispositif de formation et validés par un diplôme à finalité professionnelle. Jusqualors les compétences ne pouvaient être évaluées quà lissue dun examen. Avec la VAE, la valeur du travail en entreprise est reconnue comme un fondement de la formation pour acquérir une qualification. Pour valider son expérience, le candidat doit décrire des activités professionnelles dans un dossier normé M

43 La Validation des Acquis de lExpérience Les acteurs de la VAE au sein des lycées des métiers - Les accompagnateurs Laccompagnement, qui nest pas obligatoire, vise à aider le candidat à repérer les activités exercées par le candidat, à élaborer son dossier de validation, à préparer lentretien avec le jury. Laccompagnement est réalisé par le DAVA, les Greta habilités ou tout autre organisme de formation. Le DAVA sappuie sur une équipe denseignants et de chefs de travaux, experts du diplôme pour conseiller le candidat dans le choix des activités que celui-ci devra décrire dans son dossier. Un enseignant, un chef de travaux peut devenir ACCOMPAGNATEUR, après avis du corps dinspection. - Les membres des jurys M

44 La Validation des Acquis de lExpérience Le Jury La demande de validation est soumise à un jury constitué et présidé conformément au règlement et aux dispositions régissant le diplôme visé. Composition du jury selon la certification Décret du 26/04/2002 n° Ce jury est composé à parité : de professeurs des établissements denseignement public et denseignement privé sous contrat ou le cas échéant denseignants exerçant en centres de formation dapprentis ou en sections dapprentissage de personnalités qualifiées de la profession choisies en nombre égal parmi les employeurs et les salariés, (excepté les professionnels de lentreprise où le candidat exerce ou a exercé) avec le souci dassurer une représentation équilibrée des hommes et des femmes Le jury sur décision du président peut sorganiser en commissions ou en groupes dexaminateurs. Les corps dinspection sont chargés de veiller au bon fonctionnement de ces commissions ou groupes M

45 La Validation des Acquis de lExpérience Le Jury La demande de validation est soumise à un jury constitué et présidé conformément au règlement et aux dispositions régissant le diplôme visé. Le rôle du jury Apprécier létendue de la validation pour proposer au recteur dattribuer au candidat « tout » ou à défaut « partie » du diplôme, Vérifier que les compétences mises en œuvre dans le cadre de lactivité professionnelle correspondent bien à celles exigées de tout détenteur du diplôme, Vérifier lauthenticité des écrits et des dires, Recueillir des informations complémentaires claires, précises et détaillées du parcours professionnel, Questionner sur les points incomplets du dossier en prenant appui sur celui-ci. Le fonctionnement du jury est soumis à la réglementation du diplôme et pour ce qui concerne la VAE, il est soumis à la circulaire n° du 1er août M

46 LE POSITIONNEMENT M

47 Le positionnement réglementaire Arrêté du 09/05/1995 Décrets , 664, 665 du 9 mai 1995 modifiés par les décrets du 23 septembre 1996, du 4 septembre 1996, du 8 mars 1996 et du 8 mars 1996 Le positionnement est une procédure réglementaire qui vise à aménager la durée de formation des candidats en fonction de leurs acquis. Cet aménagement peut concerner la durée des périodes de formation en milieu professionnel et les durées de formation en centre de formation nécessaires à un candidat (élève sous statut scolaire, stagiaire de la formation continue) pour préparer lexamen du baccalauréat professionnel, du brevet professionnel (BP) ou du brevet de technicien supérieur (BTS). Avec la création du BAC PRO 3 ans, le positionnement réglementaire pour les élèves sous statut scolaire nest plus dactualité, la certification intermédiaire nétant pas obligatoire pour passer les épreuves de ce diplôme M

48 Le positionnement réglementaire 1) L é quipe p é dagogique compl è te le dossier de positionnement* et r é alise le positionnement : A partir de pi è ces (joindre les justificatifs : diplômes -traduits en fran ç ais- relev é s de notes, attestations d employeurs …..) et/ou à partir de tests, et/ou lors d un entretien avec le candidat, 2) transmet le dossier au DAVA de l acad é mie de Versailles qui le transmet à l inspecteur de sp é cialit é pour avis, et au Recteur pour signature. PROCEDURE A SUIVRE : IMPORTANT Le positionnement doit être réalisé au plus tard à la fin du mois qui suit ladmission du candidat dans le centre de formation. Le positionnement ne dispense pas le candidat de passer les épreuves du diplôme pour lesquelles il a été positionné. *Le formulaire peut-être demandé par mél: M

49 LE LYCEE DES METIERS M

50 LE LYCÉE DES MÉTIERS OBJECTIFS: En 2001, linstauration dun label « lycée des métiers » répond à quatre objectifs : - promouvoir les filières de formation professionnelle, - entraîner lensemble du réseau des établissements vers lexcellence, - renforcer la synergie entre loffre de formation des lycées professionnels et celle des lycées technologiques, - clarifier loffre de formation académique M

51 LE LYCÉE DES MÉTIERS Cest aussi la volonté de renforcer lidentité métier des établissements, identité qui repose sur trois composantes : 1 - une filière ou des filières « métier » bien identifiées, 2 – une offre de formation la plus complète possible du CAP au BTS, voire à la licence professionnelle, 3 – laccueil de publics différents : formation initiale/statut scolaire – apprentissage, formation continue (formation tout au long de la vie ) M

52 LE LYCÉE DES MÉTIERS Accéder du niveau V au niveau III à travers des modalités différentes : sous statut scolaire, en apprentissage, en formation continue ou par la validation des acquis de lexpérience M

53 LE LYCÉE DES MÉTIERS Un label qui reconnaît un engagement qualité. Un établissement ou plusieurs mis en réseau peuvent faire acte de candidature. Pour en savoir plus : consulter la rubrique « lycée des métiers » du site Eduscol (ressources documentaires, textes de référence, brochure daccompagnement, exemples de partenariat,…) M

54 LACTUALITE DE LA FILIERE LOGISTIQUE M

55 - Création de sections de baccalauréat professionnel logistique en 3 ans aux lycées: A. Rimbaud de Garges les Gonesse C.Petiet de Villeneuve la Garenne A.Denis de Cerny - Création de sections de CAP agent d'entreposage et de messagerie aux lycées: A.Rimbaud de Garges les Gonesse Ch Petiet de Villeneuve la Garenne LA FILIERE LOGISTIQUE M

56 LES RESULTATS AUX EXAMENS DE LA SESSION 2009 ET LES DIFFERENTES RESSOURCES M

57 ACADEMIE DE VERSAILLES RESULTATS BEP – CAP 2009 Taux d'admission par rapport au nombre de présents M Résultats académiques Taux de réussite InscritsPrésentsYvelinesEssonne Hauts de Seine Val d'Oise BEP Métiers de la comptabilité 60.7% BEP Métiers du secrétariat64.2% BEP Vente Action Marchande NC76 BEP Logistique NC CAP ECMS NC 88,789,85 83,387,1 CAP EVS A NC 79,3193,75 66,760 CAP EVS B NC 87,583,33 75,994,7 CAP EVS D 758 NC

58 Filière Alimentation – Résultats M HOTELLERIEALIMENTATION EXAMENS INSCRITSPRESENTSADMIS% ADMIS EXAMENS INSCRITSPRESENTSADMIS% ADMIS CAP CUISINE ,49% CAP BOULANGER ,86% CAP RESTAURANT ,10% CAP BOUCHER ,23% CAP SERV, HOTELIERS ,68% CAP CHARCUTIER-TRAIT, 0000,00% CAP CAFE BRASSERIE ,17% CAP CHOCOLATIER ,00% BEP Métiers Restau, sc ,17% CAP PATISSIER ,67% BEP Métiers Restau, opc ,57% BEP BOULANGER 0000,00% MC BARMAN ,41% BEP PGCC ,06% MC EMPLOYE TRAITEUR ,75% NIV IV BAC ALIMENTATION ,61% MC SOMMELLERIE ,43% TOTAUX MC DESSERTS EN RESTAU, 0000,00% BP CUISINE ,65% BP RESTAURANT ,46% BAC RESTAURATION ,14% TOTAUX

59 M

60 M

61 Résultats académiques Taux de réussite InscritsPrésentsYvelinesEssonne Hauts de Seine Val d'Oise Baccalauréat professionnel Comptabilité Baccalauréat professionnel Secrétariat 85, ,5486,7080,4683,36 Baccalauréat professionnel commerce NC Baccalauréat professionnel Vente NC Baccalauréat professionnel Services NC Baccalauréat professionnel Exploitation des transports NC Baccalauréat professionnel Logistique NC ACADEMIE DE VERSAILLES RESULTATS BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 2009 Taux d'admission par rapport au nombre de présents M

62 Le site national économie-gestion : Centre de ressources pour l'enseignement professionnel en économie- gestion Le Centre de Ressources en Communication, Organisation et Management Le Centre National Ressources Mercatique Vente : LES RESSOURCES NATIONALES M

63 LES RESSOURCES DE LACADÉMIE… Le CREG: Le CRDP, les CPDP, Le Plan Académique de Formation Léquipe RVP :(rénovation de lenseignement professionnel) Le CAAEE : Une liste de diffusion dédiée à léconomie-gestion en LP: (inscription à la liste sur le site du CERPEG) M

64 Orientations académiques Répartition adaptée entre les niveaux et les voies de formation Favoriser la réussite de tous les élèves (fluidité des parcours, scolarisation élèves handicapés) Diversifier les modalités daccès au diplôme Elever le niveau de qualification M


Télécharger ppt "La rentrée 2009 Linspection Économie-Gestion en LP Académie de Versailles."

Présentations similaires


Annonces Google