La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mercredi 17 mars 2010 « Si toutes les langues possèdent cette capacité d'aller plus loin que l'œil, c'est parce qu'elles exercent sur les mots un pouvoir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mercredi 17 mars 2010 « Si toutes les langues possèdent cette capacité d'aller plus loin que l'œil, c'est parce qu'elles exercent sur les mots un pouvoir."— Transcription de la présentation:

1 Mercredi 17 mars 2010 « Si toutes les langues possèdent cette capacité d'aller plus loin que l'œil, c'est parce qu'elles exercent sur les mots un pouvoir grammatical qui ne se contente pas de mettre fidèlement en scène le spectacle du monde. Ce pouvoir grammatical est libérateur : il permet à l'homme d'imposer son intelligence au monde. » A.Bentolila

2 La grammaire Un terme ambigu... D'une loi d'orientation à l'autre... Une succession de programmes ; Comment s'y retrouver ?

3 Un terme ambigu Un détournement des savoirs de la linguistique, une mauvaise transposition didactique : la grammatique est devenue grammaire.

4 Quelle grammaire ? Grammaire ou grammatique ? Ensemble des règles du langage parlé ou écrit ? Livre contenant ces règles ? Étude des éléments constitutifs d'une langue ? Grammaire de la phrase ? Du texte ? Du discours ?

5 Des évaluations ciblées qui contribuent à la confusion Dans les évaluations CM2, sur 12 exercices, 9 évaluent des connaissances grammaticales, 3 des compétences de lecteur ;

6 D'une loi d'orientation à l'autre Des publications officielles qui définissent la grammaire scolaire comme une discipline d'enseignement... Tout en tenant des propos centrés sur la compréhension.

7 Octobre 1992 « La lecture est toujours une rencontre entre un individu et un texte.... Le lecteur apporte ses connaissances culturelles et linguistiques, le texte ses signes graphiques qui renvoient à des réalités linguistiques organisées selon des règles syntaxiques et rhétoriques ». (La maîtrise de la langue à l'école)

8 Octobre 1992 « La signification d'un texte est construite, au fur et à mesure de la lecture, en fonction des connaissances du lecteur et de ses capacités à traiter les marques linguistiques. » (La maîtrise de la langue)

9 Évaluations PISA % des élèves français en fin de scolarité obligatoire ont atteint le niveau 5 des compétences en lecture. La France occupe la 14 ème place (19% des Néo-Zélandais,18% des Finlandais, 18% des Canadiens,...)

10 Évaluations PISA 2000 Le niveau 5 sollicite des compétences qui sont vitales dans les économies basées sur le savoir.

11 Constat des experts de l'OCDE « La France a une habitude d'enseignement qui donne priorité aux connaissances plutôt qu'aux compétences ».

12 14 février 2002 Les nouveaux programmes proposent de construire des connaissances de manière plus réfléchie : « La maîtrise de la langue doit être la priorité des priorités et une préoccupation permanente... On ne saurait apprendre à maîtriser le langage sans une Observation Réfléchie de la Langue ». (BO n° 1 du 14 février 2002)

13 2004 Le rapport Thélot constate un écart entre les propos fondateurs et la réalité : « il faut que l'école fasse vraiment réussir tous les élèves ».

14 23 avril 2005 La nouvelle loi d'orientation met en œuvre des priorités pour élever le niveau de formation des jeunes français, pour améliorer les résultats par rapport aux autres pays de l'OCDE.

15 Novembre 2005 Le rapport de l'ONL revient sur ce qui sous-tend les programmes de 2002 : la nécessité de conjuguer l'identification des mots et le travail de compréhension ;

16 Comprendre C'est construire une représentation mentale de ce qui est écrit en faisant appel à des capacités de traitement de la syntaxe de phrase et des textes.

17 Comprendre L'écrit, bien plus que l'oral, met en évidence le caractère segmenté du langage : lire demande bien plus que la juxtaposition du sens de chaque mot.

18 Comprendre L'agencement des mots et des groupes de mots détermine le sens d'une phrase ; la compréhension est organisée par des indicateurs : marques du pluriel, substituts du nom, marqueurs de temps...

19 Comprendre Ajouter l'huile et le lait préalablement chauff...

20 Comprendre La ville s'étendait sur douze hectares. Fortifiée de 1225 à 1230, elle était entourée d'une triple enceinte flanquée d'au moins trente tours. Ces murailles étaient percées de trois belles portes.

21 Comprendre Le prince charmant regardait au loin la princesse attendait sa libération depuis si longtemps dans la plus haute tour de ce château maudit désespérant de voir quelqu'un venir à son secours la belle Frédégonde disait le chevalier se lamente entre ses quatre murs il faut donc que j'intervienne.

22 Comprendre D'où la nécessité de mettre en place un accompagnement pédagogique soucieux de faire comprendre les enjeux de la syntaxe et d'apprendre à identifier les instruments qu'elle met à la disposition du lecteur.

23 Comprendre Le bon lecteur a automatisé le traitement de l'information syntaxique de la phrase. La compréhension de l'écrit ne se différencie plus de la compréhension de l'oral. Les stratégies deviennent conscientes.

24 29 novembre 2006 Rapport Bentolila : « La grammaire a pour mission essentielle de mettre les mots ensemble afin que cette réunion ordonnée, cette solidarité organisée transcendent la successivité des mots égrenés et permettent à chaque lecteur, à chaque auditeur, de construire une représentation globale cohérente ».

25 Malgré cela... Une confusion qui perdure...

26 12 avril 2007 Les nouveaux programmes définissent la grammaire : « Le terme de grammaire recouvre deux acceptions : il désigne à la fois le système qui régit une langue et une grammaire-description qui résulte d'une activité de réflexion fondée sur des observations et des analyses minutieuses : la grammaire, discipline d'enseignement renvoie à cette dernière acception ».

27 Alors... On revient aux idées des années 70...

28 19 juin 2008 Les nouveaux programmes précisent que l'école primaire doit « transmettre et faire acquérir à chaque élève les connaissances et les compétences fondamentales nécessaires à la poursuite de sa scolarité au collège ».

29 Enseigner la grammaire … oui, mais pour quoi faire ? L'enseignement de la grammaire a pour finalité de favoriser la compréhension des textes lus et entendus et d'améliorer l'expression en vue d'en garantir la justesse et la correction syntaxique et orthographique ».

30 Elle : « C'est mon livre ! » Lui : : « Mais non, c'est ton livre ! »

31 Transmettre des connaissances ? Faut-il que les élèves aient les mêmes connaissances que les adultes ? Les connaissances sont-elles indispensables à la compréhension ?

32 Transmettre des connaissances ? Le juge a condamné cet homme à vingt ans de réclusion car le jury l'a estimé coupable.

33 Transmettre des connaissances ? Un exemple d'attribut du COD ?

34 Transmettre des connaissances ? Qu'ont dit les experts de l'OCDE ?

35 Plutôt des compétences... Être compétent, c'est avoir la capacité de mobiliser à bon escient et au bon moment les savoirs et les savoir-faire nécessaires à la résolution d'un problème de compréhension ou de production d'écrit.

36 Bon ! mais alors,... Connaissances ou compétences ?

37 Que disent les textes ? Le socle commun de compétences Maîtrise de la langue, compétence n°1 Deuxième palier

38 Des objectifs : amener chaque élève à : Lire avec aisance un texte ; Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres de littérature jeunesse ; Lire seul et comprendre un énoncé, une consigne ; Utiliser ses connaissances pour mieux comprendre ou mieux écrire un texte ; Rédiger un texte d'une quinzaine de lignes en utilisant ses connaissances en grammaire ; Orthographier correctement un texte simple de dix lignes en se référant aux règles connues d'orthographe et de grammaire.

39 Les programmes « L'enseignement de la grammaire porte presque exclusivement sur la phrase simple. » BO n°3 du 19 juin 2008 page 22

40 Un texte Un enchaînement de propositions par lequel à chaque fois une information nouvelle vient s'ajouter aux informations déjà données ; Un double principe de fonctionnement : la progression et la répétition des informations.

41 Exemple Sans Atout traverse le couloir et pousse la troisième porte. Aussitôt, il retient sa respiration. La pièce est plongée dans la nuit ; devant la fenêtre sont tirés d'épais rideaux. A la lumière d'une veilleuse, Sans Atout aperçoit un grand lit où un homme semble dormir.

42 Lire un texte Faire d'une suite linéaire de mots un réseau mental organisé d'informations pour en avoir une représentation globale ; Maîtriser les règles d'enchaînement qui assurent la cohésion et la cohérence d'un texte.

43 Lire, dire, écrire Dans une langue régie par des règles de fonctionnement … que les enfants, à leur arrivée à l'école, manient avec plus ou moins d'aisance et plus ou moins correctement …

44 Malgré bien des efforts pour parler comme les grands... « Mamie, tu peux me t'aider ? »

45 Revenons au texte officiel... «Vous avez la charge de transmettre aux élèves les connaissances et les compétences qui feront d'eux des être libres, éclairés, autonomes et responsables. » Xavier Darcos Ministre de l'Education Nationale BO n° 3 du 19 juin 2008 page4

46 Compétences visées au CE2 Dans un récit, s'appuyer sur le repérage des différents termes désignant un personnage ; Dans un récit, repérer les paroles des personnages ; Rédiger un court texte narratif en veillant à sa cohérence temporelle et à sa précision (dans la nomination des personnages et par l'usage d'adjectifs qualificatifs) en respectant les contraintes syntaxiques et orthographiques ainsi que la ponctuation ; Savoir amplifier une phrase en ajoutant des mots : en coordonnant par « et » un nom à un autre, un adjectif à un autre, un verbe à un autre. (BO n°3 du 19 juin 2008)

47 Compétences visées au CM1 Dans un récit ou une description, s'appuyer sur les mots de liaison qui marquent les relations spatiales et sur les compléments de lieu pour comprendre avec précision la configuration du lieu ou du lieu décrit ; Comprendre l'usage de l'imparfait et du passé simple dans un récit ; Comprendre l'usage du présent dans un texte scientifique ou documentaire ; Rédiger des textes courts de différents types (récits, descriptions, portraits) en veillant à leur cohérence, à leur précision (pronoms, mots de liaisons, relations temporelles) ; Savoir amplifier une phrase simple par l'ajout d'éléments coordonnés (et, ni, ou, mais, car, donc) entre des mots ou des phrases simples, d'adverbes, de compléments circonstanciels et par l'enrichissement des groupes nominaux. (BO n°3 du 19 juin 2008)

48 Compétences visées au CM2 S'appuyer sur les mots de liaisons et les expressions qui marquent les relations logiques pour comprendre avec précision l'enchaînement d'une action ou d'un raisonnement ; Maîtriser la cohérence des temps dans un récit d'une dizaine de lignes ; Rédiger différents types de textes en veillant à leur cohérence, en évitant les répétitions et en respectant les contraintes syntaxiques et orthographiques ainsi que la ponctuation. (BO n°3 du 19 juin 2008)

49 Une progression ? Difficile : la langue étant un système, les notions fonctionnent en réseau ; Je m'appelle Marco Polo, je suis né en Italie. A ma naissance, mon père et mon oncle sont partis faire du commerce.... Il s'appelle Marco Polo, il est né en Italie. A sa naissance, son père et son oncle sont partis faire du commerce...

50 Une progression ? Manipuler la langue dès le CP et dans toutes les disciplines ; Institutionnaliser et systématiser au fur et à mesure en définissant des niveaux d'exigence et des conditions de réalisation.

51 Organisation du palier 2

52 A votre tour de travailler ! Dans un récit, s'appuyer sur le repérage des différents termes désignant un personnage. Quels sont les savoirs grammaticaux en jeu ? Que faut-il savoir faire pour parvenir à cela ? Quand faut-il savoir le faire ?

53 Enseigner la grammaire, c'est Développer les compétences langagières de chacun en améliorant sa capacité à mobiliser à bon escient des savoirs et des savoir-faire adéquats ; Permettre à chacun d'acquérir un pouvoir sur les mots ; Rendre chacun de ses élèves chaque jour un peu plus autonome face à l'écrit.

54 Enseigner la grammaire, ce n'est pas : Considérer la grammaire comme une discipline en soi ; Faire apprendre des règles dénuées de sens ; Empiler des connaissances ;

55 Et n'oubliez pas que … « Les connaissances qu'on entonne de force dans les intelligences les bouchent et les étouffent. Pour digérer le savoir, il faut l'avoir avalé avec appétit. » A.France

56 Merci de votre attention !


Télécharger ppt "Mercredi 17 mars 2010 « Si toutes les langues possèdent cette capacité d'aller plus loin que l'œil, c'est parce qu'elles exercent sur les mots un pouvoir."

Présentations similaires


Annonces Google