La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FORME VERBALE NON MARQUÉE EN LSF INCIDENCES SUR LORGANISATION SYNTAXIQUE « Syntaxe, lexique, interprétation des langues signées » Lille 3, 1-2 juin 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FORME VERBALE NON MARQUÉE EN LSF INCIDENCES SUR LORGANISATION SYNTAXIQUE « Syntaxe, lexique, interprétation des langues signées » Lille 3, 1-2 juin 2006."— Transcription de la présentation:

1 FORME VERBALE NON MARQUÉE EN LSF INCIDENCES SUR LORGANISATION SYNTAXIQUE « Syntaxe, lexique, interprétation des langues signées » Lille 3, 1-2 juin 2006 Émilie Voisin Telanco, JE 2385 et INRIA-Futurs Université de Bordeaux Loïc Kervajan DELIC, EA 3779 Université de Provence

2 Lille CHEMINEMENT DE LÉTUDE Étude de la flexion verbale –Typologie verbale de la LSF Observation des processus de variation –Différents niveaux de marquage –Différents niveaux de contrainte Influence sur lorganisation syntaxique

3 Lille PRÉALABLES : NOTATIONS (1) Loc. : locus –sous-espace réservé de lespace de signation –qui permet détablir les références Conf. : configuration –devient une proforme quand elle est la marque dun lien anaphorique construit // : rupture prosodique

4 Lille PRÉALABLES : NOTATIONS (2) {conf /α} : proforme représentant le nom susceptible dêtre utilisée pour la construction verbale (non réalisée après le nom) (conf /α) : réalisée par le verbe HOMME{conf /d} SE_DEPLACER(conf /d) [loc X] : réalisation dun geste sur/vers le locus X [loc A]- : début du verbe sur le locus A -[loc B] : fin du verbe sur le locus B {conf /α} : proforme représentant le nom susceptible dêtre utilisée pour la construction verbale (non réalisée après le nom) (conf /α) : réalisée par le verbe HOMME{conf / L, n, d, v, w, 4, etc}

5 Lille PRÉALABLES : NOTATIONS (2) [loc X] : réalisation dun geste sur/vers le locus X [loc A]- : début du verbe sur le locus A -[loc B] : fin du verbe sur le locus B {conf /α} : proforme représentant le nom susceptible dêtre utilisée pour la construction verbale (non réalisée après le nom) (conf /α) : réalisée par le verbe HOMME{conf /d} SE_DEPLACER(conf /d)

6 Lille BASES DE NOTRE ÉTUDE Québec : –Dubuisson et al. (1999) Verbes phonologiques souples Verbes phonologiques rigides –Parisot (2003) Verbes variables affectés dans leur forme du point de vue de leurs lieux dancrage dans un espace défini Verbes invariables affectés par cliticisation

7 Lille BASES DE NOTRE ÉTUDE Notre approche –Kervajan et al. (2006) Notion de transfixe –Les loci sont des affixes préfixe et/ou suffixe –Proforme est un affixe transfixe –Voisin (2006) Organisation syntaxique

8 Lille PROPOSITIONS Proposition dune typologie verbale –Modifiée par rapport à celle Parisot (2003) –Ramenée aux verbes de la LSF Observation des flexions –Utilité de la flexion –Absence de flexion Prosodie de la signation –Indices de lorganisation syntaxique

9 Lille FLEXION VERBALE FLEXION VERBALE DÉFINITIONS Geste de base (Kervajan, 2006) –Deux états constitués dun ensemble de paramètres –Liés par une trajectoire Racine –Ensemble des paramètres qui ne varient pas Flexion –Paramètre observant une variation –Ce paramètre devient un morphème

10 Lille FLEXION VERBALE VERBES À FORME SOUPLE - 1 Accord en locus(i) –Variation du(des) lieu(x) de réalisation PLANTE[loc A] [loc A]-ARROSER Accord en proforme –Variation de la configuration VOITURE{conf/main plate} SE_DÉPLACER(conf/main plate)

11 Lille FLEXION VERBALE VERBES A FORME SOUPLE - 2 Accord en proforme et en loci ZOÉ[loc A] TOM[loc B] LIVRE{conf/bco} [loc A]-DONNER(conf/bco)-[loc B]

12 Lille FLEXION VERBALE FLEXION VERBALE VERBES À FORME RIGIDE Tous les paramètres sont fixes JEAN HISTOIRE RACONTER Possibilité de variations morphologiques –Par complétion via des clitiques (LSQ)

13 Lille FLEXION VERBALE VERBES À FORME SEMI-RIGIDE Variations morphologiques possibles –Sur certains paramètres seulement FILLE PTR[loc A] JEAN[loc B] DESIRER[locB] transfert -PTR[loc A]

14 Lille ORDRE DES SIGNES Le principe déconomie (Voisin, 2006) Reflète liconicité de lénoncé grâce à la fluidité entre les concepts lorsque la proforme a la même forme que le nom Conséquence : reprise de la proforme Ce principe contraint fortement lordre des signes

15 Lille ORDRE DES SIGNES OBSERVATIONS Unités lexicales morphologiquement marquées –Proforme et loci sont des références vers les actants –Ces références libèrent lordre des unités lexicales référencées Prosodie –Les ruptures intonatives permettent didentifier les constituants de lénoncé signé

16 Lille PHRASE SIMPLE GARÇON POMME{conf/crochet} MANGER(conf/crochet) Le garçon mange une pomme

17 Lille PHRASE SIMPLE REMARQUES ET HYPOTHÈSES MANGER est fléchi par la proforme véhiculée par POMME (en vertu du principe déconomie) Influence du principe déconomie sur lordre syntaxique Autre ordre relevé (ne contrevenant pas au principe déconomie) : GARÇON MANGER(conf/crochet) POMME{conf/crochet}

18 Lille PHRASES COMPLEXES - 1 Phrase avec verbe de modalité POMME{conf/crochet} GARÇON // VOULOIR MANGER(conf/bc) Le garçon veut manger une pomme Phrase avec verbe dénotant une attitude propositionnelle POMME {conf/crochet} GARÇON // REGRETTER MANGER(conf/bc) Le garçon regrette de manger une pomme

19 Lille PHRASES COMPLEXES - 1 REMARQUES ET HYPOTHÈSES MANGER est à sa forme neutre (bec_de_canard) Contrainte posée par le principe déconomie annulée POMME est le focus VOULOIR et MANGER sont liés de sorte à former un ensemble verbal Action inaccomplie (manger nest pas réalisé) VOULOIR peut être appréhendé comme auxiliant

20 Lille PHRASES COMPLEXES - 2 Aspect accompli / inaccompli GARÇON REGRETTER // PASSÉ POMME{conf/crochet} MANGER(conf/crochet) Le garçon regrette davoir mangé la pomme

21 Lille PHRASES COMPLEXES - 2 REMARQUES ET HYPOTHÈSES 2 parties distinctes (2 propositions indépendantes) –E xpression du regret –I ntroduction de la marque du passé et description de laction « manger une pomme » MANGER se comporte comme dans « le garçon mange la pomme » –Flexion en proforme dans des contextes où laction aura été réalisée de manière effective Notion daccompli

22 Lille PHRASES COMPLEXES - 2 REMARQUES ET HYPOTHÈSES La prosodie doit être prise en compte –Révélatrice de la sémantique de lénoncé –Révélatrice de lorganisation syntaxique de ce même énoncé

23 Lille CONCLUSION Peut-on rapprocher les deux unités suivantes ? –Unité lexicale non marquée –Forme verbale non finie (infinitif des langues orales) Laccord en proforme de laccompli nest-il quune conséquence de la proximité syntaxique ?

24 MERCI DE VOTRE ATTENTION Émilie et Loïc

25 Lille BIBLIOGRAPHIE SUCCINTE Dubuisson, C., L. Lelièvre et C. Miller., (1999). Grammaire descriptive de la langue des signes québécoise. Tome 1 : Le comportement manuel et le comportement non manuel, 2 e éd. rev. et augm. Montréal : Université du Québec à Montréal, 480 p. Fischer, S., et B. Gough., (1978). Verb in American Sign Language, In Sign Language Studies, no 18, p Kervajan, L., Guimier De Neef, E., Véronis, J., (2006). Processing of French Sign Language : verbs agreement. In S. Gibet et al. (Eds.), Gesture in Human-Computer Interaction and Simulation, Lectures Notes in Computer Science, Springer-Verlag, Berlin. Parisot, A.-M., (2003). Accord et cliticisation : l'accord des verbes à forme rigide en Langue des Signes Québécoise, Thèse, Université du Québec, Montréal. Vercaingne-Ménard, A., et Pinsonnault D., (1996). L'établissement de la référence en LSQ : Les loci spatiaux et digitaux, in Spécificités de la recherche linguistique sur les langues signées, C. Dubuisson et D. Bouchard (dir.), p Montréal : les cahiers scientifiques de l'Acfas, no 89. Voisin, E., (2006). Flexion et ordre des Signes en Langue des Signes française, Actes de lAtelier des Doctorants en Linguistique (ADL05), Paris.


Télécharger ppt "FORME VERBALE NON MARQUÉE EN LSF INCIDENCES SUR LORGANISATION SYNTAXIQUE « Syntaxe, lexique, interprétation des langues signées » Lille 3, 1-2 juin 2006."

Présentations similaires


Annonces Google