La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Démographie et Méthodologie Licence 3 de Psychologie Université de Provence Année 2006-2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Démographie et Méthodologie Licence 3 de Psychologie Université de Provence Année 2006-2007."— Transcription de la présentation:

1 Démographie et Méthodologie Licence 3 de Psychologie Université de Provence Année

2 Démographie et Méthodologie: Plan 1 – Introduction: Pourquoi étudier le vieillissement? 2 – Le vieillissement démographique: quelques données 3 – La psychologie du vieillissement: ses domaines détude, ses grandes questions 4 – La psychologie du vieillissement: Méthodes et problèmes méthodologiques

3 Introduction: Pourquoi étudier le vieillissement? Intérêts pragmatiques: –La population vieillit –Du travail pour les futurs psychologues praticiens –Pratiquer auprès des personnes âgées (dans différents secteurs) suppose de connaître la psychologie des personnes âgées Intérêts fondamentaux: –Mieux comprendre les formes dévolution possibles de la cognition –Mieux connaître nos limites cognitives –Mieux comprendre la plasticité cognitive –Tester des théories générales de la cognition et du développement

4 Données démographiques: La population vieillit

5 Evolution du nombre (en milliers) de personnes âgées en France de 1950 à 2050

6 Evolution du pourcentage de personnes âgées de + de 65 ans (/ population totale) en France de 1950 à 2050

7 Evolution du nombre et de la proportion des personnes âgées de plus de 80 ans en France de 1950 à 2050

8 Evolution de la proportion des personnes âgées de plus de 65 ans dans le monde de 1950 à 2050

9 Evolution du pourcentage de personnes âgées de plus de 80 ans dans le monde

10 Pourcentages de femmes en 2000

11 Pourquoi la population vieillit?

12 PériodesTotalHommesFemmes Préhistoire 18-- Grèce Antique 20-- Rome Antique 22-- Moyen Age (USA) (France) (France) (France) (France) (France) (France) Evolution de lespérance de vie à la naissance à différentes périodes historiques

13 Evolution de lâge médian dans différentes régions du Monde

14 Evolution de la différence entre lespérance de vie des femmes et des hommes dans les différentes régions du monde

15 Evolution du taux de fertilité

16 Psychologie du vieillissement Les domaines Les questions sur le vieillissement cognitif

17 Les domaines du Vieillissement Cognition Relations sociales Personnalité

18 Questions sur le vieillissement cognitif Quoi? Quels aspects de la cognition sont affectés/ épargnés par lâge? Qui Le vieillissement touche-t-il tout le monde? Caract. des gens les plus touchés? Comment Quels sont les mécanismes en jeu? Prothèses Comment lutter/ralentir le vieillissement?

19 Questions sur le vieillissement cognitif Quoi? Quels aspects de la cognition sont affectés/ épargnés par lâge? Qui Le vieillissement touche-t-il tout le monde? Caract. des gens les plus touchés? Comment Quels sont les mécanismes en jeu? Prothèses Comment lutter/ralentir le vieillissement?

20 Quelles fonctions cognitives affectées? Schaie, 1985

21 Marseille

22

23

24 Combien de points ?

25 Estimation de Numérosité

26

27

28 Estimation de numérosité: Mouvements oculaires Estimation PerceptiveAncrage

29 Questions sur le vieillissement cognitif Quoi? Quels aspects de la cognition sont affectés/ épargnés par lâge? => Certains aspects peuvent paraître épargnés, mais ils sont affectés. Les personnes âgées compensent leurs déficits cognitifs par des stratégies.

30 Questions sur le vieillissement cognitif Quoi? Quels aspects de la cognition sont affectés/ épargnés par lâge? Qui Le vieillissement touche-t-il tout le monde? Caract. des gens les plus touchés? Comment Quels sont les mécanismes en jeu? Prothèses Comment lutter/ralentir le vieillissement?

31 Age x Niveau scolaire Mathy & Van der Linden, 1995

32 Age x Expertise: Généralisation

33 Expertise: Compensations neuronales Activations cérébrales Machine IRMf

34 Compensations neuronales Gandini, Lemaire, et al.,2006 Gyrus post-central: Lobe pariétal

35 Conclusions Il existe de grandes différences individuelles au cours du vieillissement. Ces différences proviennent de divers facteurs et peuvent être masquées par la mise en œuvre de compensations neuronales et cognitives.

36 Questions sur le vieillissement cognitif Quoi? Quels aspects de la cognition sont affectés/ épargnés par lâge? Qui Le vieillissement touche-t-il tout le monde? Caract. des gens les plus touchés? Comment Quels sont les mécanismes en jeu? Prothèses Comment lutter/ralentir le vieillissement?

37 Etude de Lemaire et al., 2004, sur lestimation calculatoire 87x 68 -Arrondi inférieur: 80x60=4800 -Arrondi supérieur: 90x70=6300 -Meilleure stratégie: arrondi supérieur (5916); mais arrondi inférieur meilleure stratégie pour 72x83 (5976)

38 Déclin de la sélection stratégique

39 Coûts de changement stratégique: Design Arrondi Inf Arrondi Sup Arrondi Inf Blocs Purs Blocs Mixtes

40 Coûts changements stratégiques: Prédictions Jeunes Agés TR Mixtes – TR Purs Chgts strat non déficitairesChgts strat déficitaires

41 Questions sur le vieillissement cognitif Quoi? Quels aspects de la cognition sont affectés/ épargnés par lâge? Qui Le vieillissement touche-t-il tout le monde? Caract. des gens les plus touchés? Comment Quels sont les mécanismes en jeu? Prothèses Comment lutter/ralentir le vieillissement?

42 Vieillissement et stimulation cognitive: La Mémoire Baltes & Kliegl, 1992

43 Vieillissement et stimulation cognitive: La Mémoire Baltes & Kliegl, 1992

44 Vieillissement, santé, entraînement

45 Vieillissement et entraînement physique Rikli & Edwards, 2005

46 Questions sur le vieillissement cognitif Quoi? Quels aspects de la cognition sont affectés/ épargnés par lâge? Qui Le vieillissement touche-t-il tout le monde? Caract. des gens les plus touchés? Comment Quels sont les mécanismes en jeu? Prothèses Comment lutter/ralentir le vieillissement?

47 Méthodologies en Psychologie du vieillissement cognitif 1 – Etudes scientifiques 2 – Qualités dune mesure 3 – Différentes données 4 – Les plans détude

48 Etape dune étude scientifique Choisir, Formuler et poser une question de recherche Quels sont les sources du déclin mnésique avec lâge ? Formulation dhypothese(s) Le déclin mnésique résulte dun déficit des opérations dencodage. Etude Empirique Etude comparant les processus dencodage à ans et à ans. Conclusions Réponse à la question de recherche en fonction des données recueillies.

49 Hypothèses falsifiables? Hypothèses infalsifiables? Le déclin mnésique résulte des conditions de vie tout au long de la vie? Le déclin mnésique dépend du niveau scolaire initial? Le déclin mnésique résulte de la non- liquidation de notre complexe doedipe? Le déclin mnésique dépend de la volonté de Dieu?

50 Problèmes méthodologiques en vieillissement Quest-ce que lâge? => Quest-ce quavoir 22 ans représentent? 22 tours de la Terre autour du soleil! Le passage du temps nest la cause de rien du tout! Lâge est un véhicule dautre variables causales que nous navons pas encore identifiées.

51 Qualités dune mesure en psychologie Fidélité Sensibilité Validité (interne/externe)

52 Plan Expérimental Variables Indépendantes: Variables que lexpérimentateur manipule Variables Dépendantes: Variables que lexpérimentateur mesure Aléatorisation: Chaque sujet a une chance égale dêtre affecté à une condition expérimentale (ex. groupes expérimental vs. contrôle) Contrôle des variables parasites (ou confondues)

53 Exemple dexpérience dentraînement de la mémoire Groupe Expérimental (N=20) Groupe Contrôle (N=20) Image Mentale Pas dImage Mentale Score de Rappel Variable Indépendante Variable Dépendante Échantillon aléatoire: 40 participants Population: Sujets de ans Léchantillon devrait être aléatoirement réparti entre le groupe expérimental et le groupe contrôle; les statistiques sont utilisées pour voir si la différences des scores de rappel entre les deux groupes est significative, toutes choses égales par ailleurs.

54 Plan Quasi-Expérimental Population Française Jeunes adultes Scores mémoire Adultes Agés Scores mémoire comparaison Population de volontaires (absence daléatorisation) VI: Age VD: Scores mémoire Fabrication vs. non fabrication non dimages mentales VI: Encodage

55 Plan corrélationnel Pour chaque participant, on prend deux mesures et la relation entre ces deux mesures est étudiée (e.g., coefficient de corrélation) Aucune relation de cause à effet entre les deux variables ne peut en être inférée

56 Corrélations (a) Corrélation positive(b) Corrélation négative (c) Corrélation nulle r=1.00 r=-1.00 r=0.00

57 Plans détude en vieillissement Plans transversaux Plans longitudinaux Plans séquentiels

58 Plans transversaux (1)

59 Plans transversaux (2)

60 Plans transversaux (3)

61 Avantages et Inconvénients des plans transversaux Avantages –Faciles à utiliser –Appropriés pour faire des inférences sur la source des différence entre les jeunes et les âgés Inconvénients –Postulent que les différences inter-individuelles reflètent des changements intra-individuels –Mesurent des différences entre groupes dâge et non les changements

62 Plans longitudinaux

63 Avantages et Inconvénients des plans longitudinaux Avantages Mesurent les changements intra-individuels Inconvénients Très coûteux et requièrent bcp de tps Risque de « mortalité expérimentale », i.e., les survivants ne sont pas représentatifs de léchantillon dorigine (les plus résistants, les meilleurs performeurs continuent de participer) Instruments peuvent être non-actualisés Effets potentiels dentraînement

64 Plan séquentiel ANNÉES DU TESTINGPARTICIPANTS NÉS EN 1950 PARTICIPANTS NÉS EN 1970 PARTICIPANTS NÉS EN 1990 PARTICIPANTS NÉS EN ans ans ans20 ans ans30 ans ans40 ans20 ans--

65 Avantages et inconvénients des plans séquentiels Avantages: tous ceux des plans transversaux et longitudinaux + contrôle des effets de cohorte Inconvénients: tous ceux des plans longitudinaux

66 Règle Pas de meilleur plan ou de meilleure méthodologie. Tout dépend de la question étudiée.

67 Récap: Démographie et Méthodologie 1 – Introduction: Pourquoi étudier le vieillissement? 2 – Le vieillissement démographique: quelques données 3 – La psychologie du vieillissement: ses domaines détude, ses grandes questions 4 – La psychologie du vieillissement: Méthodes et problèmes méthodologiques

68 QCM: Démographie – Méthodologie (1) 1 – La psychologie du vieillissement cognitif –étudie lévolution de la cognition avec lâge –ne sintéresse pas aux différences inter-individuelles –ne sattache à comprendre que ce qui se détériore avec lâge –pense que tout ce qui se maintient avec lâge résulte de la mise en œuvre de mécanisme de compensation –essaie de comprendre les mécanismes de compensation neuronale et cognitive mis en œuvre pour faire face au déclin cognitif lié à lâge. 2 - Les psychologues du vieillissement cognitif –sattachent à étudier la cognition dans une tranche dâge spécifique (après 60 ans) –cherchent à comprendre par quels mécanismes lâge affecte la cognition au cours de la vie adulte –se considèrent comme des psychologues du développement –conduisent des travaux de recherche qui ne permettront jamais daider les personnes âgées à mieux vivre leur vieillissement, contrairement aux psychologues du vieillissement socio-affectif. 3 – Les études démographiques montrent que –la population française vieillit, car le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans (mais aussi son pourcentages de la population totale) augmente, –le vieillissement de la population touche davantage les pays en voie de développement que les pays industrialisés, –le rapport nombre dhommes/nombres de femmes reste constant de 50 à 80 ans, –laugmentation de lâge médian sobserve partout dans le monde. 4 – Le vieillissement démographique résulte –de lallongement de la durée de vie –de la baisse du taux de fertilité –de laugmentation de la mortalité infantile à la naissance –de laugmentation de laccès aux soins de santé, –dune meilleure hygiène de vie –dune plus grande acceptation de sa propre orientation sexuelle

69 QCM: Démographie – Méthodologie (2) 5 – La psychologie scientifique du vieillissement cognitif –part du principe que, pour quune hypothèse soit valide, elle doit être falsifiable, –teste les hypothèses en compétition par des données spéculatives, –accepte une hypothèse lorsque les données sont en désaccord avec les hypothèses alternatives et en accord avec les prédictions dérivées de cette hypothèse. 6 – Lapproche empirique du vieillissement cognitif comporte –des données corrélationnelles, –des données dobservation, –des données expérimentales, –des données quasi-expérimentales, –des données protocolaires. 7 – Les qualités dune mesure sont –la fidélité, –la sensibilité, –la validité –la remarquabilité –limpénétrabilité –la variabilité 8 – En psychologie du vieillissement cognitif, lexpérimentation –aide à tester les causes du comportement analysé et du déclin cognitif, –permet de manipuler un ou des facteurs susceptibles de faire varier un mécanisme cognitif supposé être impliqué dans les variations de performances liées à lâge, –requiert le contrôle des facteurs autres que ceux manipulés et qui sont susceptibles dinfluencer le comportement étudié, –suppose, dans la mesure du possible, une distribution aléatoire des participants dans les différents groupes expérimentaux, –aboutit à des résultats dautant plus valides quelle fait appel à une technologie sophistiquée.

70 QCM: Démographie – Méthodologie (32) 9 - Parmi les plans détude en vieillissement, –les plans longitudinaux sont à préférer aux plans transversaux ou séquentiels, –les plans séquentiels sont à privilégier dans tous les cas, –les plans séquentiels sont toujours plus intéressants que les plans longitudinaux, –les plans transversaux sont plus économiques en termes de temps détude, –les plans séquentiels aident à neutraliser les effets de cohorte lorsquils existent, –les plans transversaux aident à comprendre les changements cognitifs intra-individuels avec lâge, –les plans longitudinaux sont toujours à utiliser en premier pour détecter une différence entre participants jeunes et âgés dans une tâche cognitive. 10 – Pour répondre à une question de recherche, –il nexiste jamais un seul plan détude préférable, à lexclusion de tous les autres plans, –le plan détude le plus adéquat dépend de la question à étudier, –les données transversales permettent dobtenir le même type de réponse que les données longitudinales, –il importe de ne pas négliger les différences inter-individuelles. 11 – Pour contrôler leffet dune variable parasite (ou confondue), le chercheur –neutralise son effet en la maintenant constante dune condition à lautre, –ne sen préoccupe pas en laissant le hasard faire bien les choses, –répartit les participants aléatoirement dans les groupes expérimentaux, –passe chez son pharmacien et achète une bombe anti-parasites.

71 Réponses 1- a,e8 – a,b,c,d 2- b,c9 – d,e 3- b,d10 – a,b,d 4- a,b,d,e11 – a,c 5- a,c 6- a,b,c,d 7- a,b,c


Télécharger ppt "Démographie et Méthodologie Licence 3 de Psychologie Université de Provence Année 2006-2007."

Présentations similaires


Annonces Google