La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ORIG/1 K.Chami, G.Gavazzi, B.De Wazières, B.Lejeune, F.Piette, M.Rothan Tondeur Hôpital Charles-FOIX AP-HP.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ORIG/1 K.Chami, G.Gavazzi, B.De Wazières, B.Lejeune, F.Piette, M.Rothan Tondeur Hôpital Charles-FOIX AP-HP."— Transcription de la présentation:

1 ORIG/1 K.Chami, G.Gavazzi, B.De Wazières, B.Lejeune, F.Piette, M.Rothan Tondeur Hôpital Charles-FOIX AP-HP

2 ORIG/2 C ONTEXTE

3 ORIG/3 CONTEXTE Les facteurs de risque relatifs au sujet âgé (Gavazzi 2002) : – Polypathologie / Polymédication – Immunosénescence – Dénutrition

4 ORIG/4 CONTEXTE Les facteurs de risque relatifs relatifs au séjour en EHPAD (Garibaldi 1999, Carlet 2005) : – Iatrogénie : Gestes invasifs Médicaments – Vie en collectivité

5 ORIG/5 CONTEXTE Risque élevé de colonisation bactérienne (pourrait persister pour de longues périodes), Durée de séjour élevée dans ces structures Partage de chambres à plusieurs lits Résidents infectés et résidents colonisés tous deux sources de BMR (Boyce 1992, Flournoy 1994).

6 ORIG/6 CONTEXTE Antibiotiques et Résistance en NH : – 7 à 10% des résidents des LTCF, fréquemment pour une période de temps assez longue (Warren 1991) – Surconsommation dantibiotiques : Diagnostic est souvent difficile à poser (Katz 1990) Traitement de la colonisation

7 ORIG/7 CONTEXTE Antibiotiques et Résistance en NH : – 22 à 89 % des prescriptions sont même inappropriées (Loeb 2005) – Taux de prévalence de colonisation par le SARM : 23,3 % pour les résidents, 7,5 % chez les personnels (Baldwin 2009)

8 ORIG/8 E N F RANCE

9 ORIG/9 CONTEXTE PA dans EHPAD et maisons de retraite (Extraction FINESS 2006) Enquête pilote (ORIG, Val de Marne, 2005) : taux de prévalence de 14.5% (IC 95 % 13,0- 16,0) Programme de prévention des infections commandé par le ministère des personnes âgées

10 ORIG/10 5 périodes % des EHPAD Janvier EHPAD résidents Enquête régionale de prévalence Enquête nationale de prévalence MELISSA poids économique des infections et de la prévention CFE Audit des pratiques ENLIL Etude randomisée en cluster Validation par des experts Actes à risque Classification des EHPAD Guide recommandations environnement Prévalence 14.5 % Réflexions sur les définitions

11 ORIG/11 O BJECTIFS Objectifs principaux –Mesurer taux de prévalence bruts et spécifiques des infections –Mesurer les taux de létalité et dhospitalisation Objectifs secondaires –Mettre en évidence la variation des taux de prévalence en fonction des périodes –Mettre en évidence la variation des taux de prévalence en fonction des régions

12 ORIG/12 M ÉTHODE (1) Type détude : – Transversale – Périodique (1 mois donné), 5 périodes Population : – EHPAD : volontariat, échelon national – Résidents : présents, âge 65 ans

13 ORIG/13 M ÉTHODE (2) Recueil de données : – prospectif, – en ligne principalement – 1 investigateur chargé de la coordination – un guide de linvestigateur – 3 fiches à remplir : Établissement Résident Infection

14 ORIG/14 M ÉTHODE (2) Définitions : – Cas certains : McGeer (Mac Geer 1991) – Cas probables : ORIG (Gavazzi 2009)

15 ORIG/15 Exemple : Infections urinaires CAS CERTAIN Présence dun des signes cliniques suivants : Fièvre ( 38° C) Hypothermie ( 36°5 C) Tension sus-pubienne Pollakiurie Incontinence récente ou majoration Dysurie Somnolence Aggravation/apparition dun trouble de lappétit non expliqué par ailleurs Aggravation/apparition dune désorientation non expliquée par ailleurs Aggravation/apparition de la dépendance non expliquée par ailleurs Présence dune uroculture positive : Bactériurie 105 colonies/ml sans quil y ait plus de 2 germes isolés Leucocyturie /ml CAS PROBABLE Présence dau moins 3 des signes cliniques suivants : Fièvre ( 38° C) Hypothermie ( 36°5 C) Tension sus-pubienne Pollakiurie Incontinence récente ou majoration Dysurie Somnolence Aggravation/apparition dun trouble de lappétit non expliqué par ailleurs Aggravation/apparition dune désorientation non expliquée par ailleurs Aggravation/apparition de la dépendance non expliquée par ailleurs

16 ORIG/16 Exemple : Infections pulmonaires CAS CERTAIN Présence dau moins 2 des signes cliniques suivants : Aggravation ou apparition récente dune toux Aggravation ou apparition récente dun encombrement bronchique Fièvre ( 38° C) Douleur thoracique Aggravation ou apparition récente de signes cliniques à lauscultation (râles crépitants, sibilants, ronchi) Modification de la fréquence respiratoire (tachypnée 25 au repos) Expectoration purulente Aggravation de létat mental ou de la dépendance non expliquée par ailleurs Signe radiologique Germe retrouvé à lexamen invasif des voies respiratoires inférieures (LBA…) CAS PROBABLE Présence dau moins 2 des signes cliniques suivants : Aggravation ou apparition récente dune toux Aggravation ou apparition récente dun encombrement bronchique Fièvre ( 38° C) Douleur thoracique Aggravation ou apparition récente de signes cliniques à lauscultation (râles crépitants, sibilants, ronchi) Modification de la fréquence respiratoire (tachypnée 25 au repos) Expectoration purulente Aggravation de létat mental ou de la dépendance non expliquée par ailleurs Attestation du clinicien dun foyer crépitant à lauscultation

17 ORIG/17 M ÉTHODE (3) Analyses statistiques : – Comparaison des taux par le test du Khi-2 de Pearson – Recherche de facteurs de risque par une régression logistique – Évaluation du modèle par le test de Hosmer et Lemeshow

18 ORIG/18 R ÉSULTATS

19 ORIG/19 RÉSULTATS Structures – Nombre : 577 – Taux de participation : 8.9% Résidents – Nombre : – Taux de participation : 10.1%

20 ORIG/20 RÉSULTATS Population : – Age : 86±8ans – Sex ratio : 3 (F/H) – Durée de séjour : 4± 5 ans – 49% sont dépendants (GIR 1 ou 2) – 15.1% sont dénutris – 4.8% sont porteurs descarres – 2.2% sont sondés (dont 71.6% de sondes à demeure) – 93.4% sont vaccinés contre la grippe – 13.0% sont vaccinés contre le pneumocoque

21 ORIG/21 RÉSULTATS Taux de prévalence selon les définitions Taux de prévalence total : 11.2%

22 ORIG/22 RÉSULTATS Fév 06 – Mars 06 Avril 06 – Mai 06Juin 06Nov 06 – Déc 06Jan 07 – Fév 07

23 ORIG/23 RÉSULTATS Répartition proportionnelle des infections par site infectieux Infections respiratoires hautes et basses confondues : 41%

24 ORIG/24 RÉSULTATS

25 ORIG/25 RÉSULTATS Taux dhospitalisation : 8.3% – 17.1% Infections respiratoires – 12.8% Infections urinaires Taux de mortalité : 1.5% – 57.5% Infections respiratoires

26 ORIG/26 RÉSULTATS Tableau : Facteurs de risque des infections en EHPAD 1 Ajustement par régression logistique 2 Hosmer and Lemeshow Goodness- of-Fit Test : p = Wald test

27 ORIG/27 DISCUSSION 1ère étude multicentrique nationale Données difficilement comparables à la littérature internationale : – Caractéristiques des résidents différentes – Non distinction entre les infections acquises en EHPAD et les infections importées – Enquêtes de prévalence de 1 jour – Prise en compte de définitions différentes – 3 à 5 sites infectieux

28 ORIG/28 Discussion Sous-estimation du taux de prévalence : – Manque de sensibilité de certaines définitions – Toutes les bouffées épidémiques non prises en compte – Difficulté de recueil de données auprès des médecins de ville – Non notification de certains épisodes infectieux


Télécharger ppt "ORIG/1 K.Chami, G.Gavazzi, B.De Wazières, B.Lejeune, F.Piette, M.Rothan Tondeur Hôpital Charles-FOIX AP-HP."

Présentations similaires


Annonces Google