Le pratiquant na pas le temps dexpérimenter Solution : 3 à 5 exercices que lon décline (complexifie) mais avec du sens (vers but + général) 2.4. La partie globale (enchaînement, chorégraphie, match…) Cest expérimenter ce qui a été vu en Partie spécifique dans une pratique + générale 2.5. Le retour au calme Abaisser le niveau de sollicitation + étirements + bilan + rangements + douche… Partie spécifique + Partie globale = Corps de séance UFR dOrsay Division STAPS Rachid ZIANE – Mail : UE7 – "Module" : Méthodologie délaboration du projet dintervention">

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Introduction : On peut partir de ce qui est connu dune séance type en EPS (Seners, 1993). « Mais quelles sont les différences entre Sport, Education.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Introduction : On peut partir de ce qui est connu dune séance type en EPS (Seners, 1993). « Mais quelles sont les différences entre Sport, Education."— Transcription de la présentation:

1 1 Introduction : On peut partir de ce qui est connu dune séance type en EPS (Seners, 1993). « Mais quelles sont les différences entre Sport, Education physique, Remise en forme …? » Sport : « …le sport échappe à une définition univoque parce quil fait lobjet dun processus incessant de légitimation sociale…et parce quil est toujours investi dune forte charge normative qui fait de lui un objet culturel ambigu…» Pociello (1998) Mais, pour Parlebas (1992) : « Ensemble des situations motrices codifiées sous formes de compétition et institutionnalisées. ». Education physique : Voire Instructions officielles de lE.N. mais FFEPGV & FFEPMM Remise en forme : Expression floue dans le discours des éducateurs sportifs & des pratiquants : « bien-être ; performance ; santé ; esthétique ? » => des termes à définir. UFR dOrsay Division STAPS Rachid ZIANE – Mail : UE7 – "Module" : Méthodologie délaboration du projet dintervention La séance type comme unité dun projet : Quelle méthode délaboration dans le cadre de la remise en forme ?

2 2 1/ Sport, éducation physique, remise en forme… Pour préciser le sens des termes, on peut comparer : UFR dOrsay Division STAPS Rachid ZIANE – Mail : SportEducation physiqueRemise en forme Objectifs Produire des performances en compétition Développer la motricité par le recours aux APS + hygiénique + gestion de la vie physique Divers : bien-être ; performance ; santé ; esthétique ? Pratiques Activités physiques de compétition APS, mais <> niveaux de pratiques => pratique (e.g. : tennis de table) Diverses & novatrices voire périlleuses (e.g. : biking) Pratiquants Compétiteurs : Enfants à « seniors » & personnes handicapées Enfants & adolescents scolarisés (voire tous publics si FFEPGV & FFEPMM) De 16 à 77 ans ? Lieux de pratiques Terrains de sport ou environnement naturel aménagé Terrains de sport, gymnase, environnement naturel Salle de remise en forme vers environnement naturel UE7 – "Module" : Méthodologie délaboration du projet dintervention

3 3 2/ De la séance type en EPS à la séance de Remise en Forme « Quelles sont les différences constatées et adaptations possibles entre EPS & ReF ? » 2.1. La prise en main Rassembler les pratiquants ; Vérifier leur "condition physique" ; Présenter la séance 2.2. La mise en train (Léchauffement dont étirements) Progressif (amplitude, F & R, vitesse dexécution), pas épuisant, du général au spécifique 2.3. La partie spécifique (Exercices selon thème de la séance) Les exercices, les consignes… nont de sens que par rapport à lobjectif Dérive à éviter : Proposer trop dexercices => Le pratiquant na pas le temps dexpérimenter Solution : 3 à 5 exercices que lon décline (complexifie) mais avec du sens (vers but + général) 2.4. La partie globale (enchaînement, chorégraphie, match…) Cest expérimenter ce qui a été vu en Partie spécifique dans une pratique + générale 2.5. Le retour au calme Abaisser le niveau de sollicitation + étirements + bilan + rangements + douche… Partie spécifique + Partie globale = Corps de séance UFR dOrsay Division STAPS Rachid ZIANE – Mail : UE7 – "Module" : Méthodologie délaboration du projet dintervention

4 4 Conclusion On peut sinspirer de modèles de séance-type de lEPS pour tracer les grands traits dune séance de ReF et éviter les principaux écueils (e.g. : absence déchauffement), cependant des adaptations majeures doivent être réalisées pour répondre à la demande dun public non- captif. Cependant, on ne doit pas perdre de vue : Les objectifs que chaque pratiquant cherche à atteindre Le respect de lintégrité physique des pratiquants. Enfin, la séance nest pas une somme dexercices qui se succèdent… Il y a une rationalité qui organise la séance à travers une structure. UFR dOrsay Division STAPS Rachid ZIANE – Mail : UE7 – "Module" : Méthodologie délaboration du projet dintervention Références : Parlebas, P. (1994). Sport. Contribution à un lexique commenté en science de laction motrice. Paris : édition INSEP. pp Pociello, C. (1998). Sport - La culture sportive, pratiques, mythes, représentations. In Encyclopedia Universalis. CD ROM Version 4.0 Mérignac. Seners, P. (1993). Leçon dEPS : gravitation autour de lélève. Edition Vigot.


Télécharger ppt "1 Introduction : On peut partir de ce qui est connu dune séance type en EPS (Seners, 1993). « Mais quelles sont les différences entre Sport, Education."

Présentations similaires


Annonces Google