La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Scintigraphies rénales Gérard Maurel IFMEM Paris 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Scintigraphies rénales Gérard Maurel IFMEM Paris 2005."— Transcription de la présentation:

1 scintigraphies rénales Gérard Maurel IFMEM Paris 2005

2 Plan I introduction II scintigraphie statique au 99m Tc-DMSA III scintigraphie dynamique au 99m Tc-MAG3 ou 99m Tc-DTPA IV tests complémentaires à la scintigraphie dynamique V cystographie VI clairances VII conclusion

3 Plan I introduction A anatomie B radiopharmaceutiques II scintigraphie statique au 99m Tc-DMSA III scintigraphie dynamique 99m Tc- MAG3 ou DTPA IV tests complémentaires à la scintigraphie dynamique V cystographie VI clairances VII conclusion

4 I introduction - organe double : comparaison - distinction : parenchyme : fonction cavités, voies urinaires : dynamique - adulte – enfant - rôle du manipulateur : mise en œuvre rigoureuse traitement artisanal des données - examen fonction du radiopharmaceutique

5 I introduction IA anatomie vessie uretère cortex cavités artère veine urètre néphrons

6 I introduction IA anatomie

7 I introduction IB radiopharmaceutiques IB1 99m Tc-DMSA acide dimercaptosuccinique : fixation stable dans les cellules tubulaires

8 I introduction IB radiopharmaceutiques IB2 99m Tc-DTPA ou 51Cr-EDTA petites molécules filtrées à 20% par le glomérule ( 51 Cr : pas d'image) acides Diethylène Triamine PentaAcétique, Ethylène Diamine TetraAcétique

9 I introduction IB radiopharmaceutiques IB3 99m Tc-MAG3 : Mercapto Acétyl Tri Glycine filtration + sécrétion

10 I introduction IB radiopharmaceutiques IB4 Autres radiopharmaceutiques : - (bichlorure de mercure) - glucoheptonate- 99m Tc (USA) - hippuran – 123 I ( hippuran – 131 I) - EC- 99m Tc éthylène cystéine

11 Plan I introduction II scintigraphie statique au 99m Tc-DMSA III scintigraphie dynamique au 99m Tc-MAG3 ou DTPA IV tests complémentaires à la scintigraphie dynamique V cystographie VI clairances VII conclusion

12 Plan II scintigraphie statique au 99m Tc-DMSA 1 marquage du DMSA 2 Pharmacocinétique 3 préparation du patient 4 administration 5 acquisition des images 6 traitement d'image 7 Tomographie 8 indications 9 discussion

13 1 marquage du DMSA 120 MBq 99m TcO4 = en solution saline dans un flacon de DMSA lyophilisé agitation 5 min à température ambiante stable 6h, rendement de marquage : 98%

14 2 Pharmacocinétique :

15 3 préparation du patient : non à jeun, hydraté per os Éventuellement : Emla crème anesthésique 1h avant injection 4 administration : 100 MBq en injection IV stricte chez l'adulte chez l'enfant : en proportion de la surface corporelle (25 MBq chez le nourrisson)

16 5 acquisition des images : - délai : > 2h après IV en cas de mesure de la fixation rénale : 6h après IV - conditions : collimateur Haute Résolution Basse Energie (ou pinhole mais quantification impossible) caméra au contact du patient contention

17 5 acquisition des images : - délai : > 2h après IV en cas de mesure de la fixation rénale: 6h après IV - conditions : collimateur Haute Résolution Basse Energie (ou pinhole mais quantification impossible) caméra au contact du patient contention - enregistrement : matrice numérique >= 256 x 256 x 16 prétemps: 5 à 10 mn par vue (10 mn avec pinhole) - incidences: Ant, Post, Obliques post (Profils pour mesure de la profondeur rénale)

18 6 traitement d'image a édition des images : soustraction du bruit de fond limite de saturation b quantification i relative Droite/Gauche méthode incidence post Calcul : activité RG corrigée du bruit = RGcorr post RGcorr post = RG - BFG moyen/pixel x nb pixel du RG RGcorr post = RG - pxRG x ( BFG - RG ) ( pxBFG - pxRG) même calcul pour RDcorr post

19 6 traitement d'image Nécessité dune correction de profondeur Pb : différence de profondeur RG/RD erreur due à l'absorption des rayons gamma : 15% par cm

20 i quantification relative Droite/Gauche *correction de profondeur par la méthode de la moyenne géométrique en incidence antérieure mesurer : RGcorr ant et RGcorr post moyenne géométrique : RGcorr moyen = (RGcorr ant x RGcorr post) 1/2 RDcorr moyen = (RDcorr ant x RDcorr post) 1/2 fixation relative du RG = RGcorr moyen x 100 RGcorr moy + RD corr moy

21 ant post g d g d activité rein nb px rein activité BF nb px BF résultat: RGcorr post = RGcorr moy = RDcorr moy = 4951 % fixation RG = 67%

22 ii quantification absolue sujet normal, par rein : 25+/- 5% de la quantité injectée Méthode : préparation -préparer 2 seringues: seringue pour IV à mesurer seringue témoin à mesurer - injecter DMSA en IV stricte -mesurer le résidu de la seringue après injection images à 6h après IV image post Image de la seringue témoin (prétemps) évaluer la profondeur moyenne des reins sur des profils

23 Calcul fixation absolue : -RGpost corr bf idem méthode précédente -correction de profondeur : RGcorr prof = RGpost corr bf x e x = 0,15 cm -1 - fixation RG par rapport au témoin : fix absolue RG = RGpost corr bf x e x x témoin x 100 seringue IV - résidu

24 Variante : protocole corps entier de mesure de fixation * Objectif : supprimer témoin, erreur correction absorption Méthode recueil des urines enregistrement ant et post double fenêtre pour correction du diffusé * résultat actuel bien corrélé avec mesure classique soustraction point d'injection problème de normalisation * Évolution : suppression témoin et profils

25 7 Tomographie : Matrice 128² si possible 64 projections de 40 sec sur 360° Reconstruction : RP filtre Butterworth ou itératif Réorientation : idem myocarde Peu efficace avant 5ans

26 Reconstruction : rétro-projection filtrée

27 réorientation

28

29 8 indications Morphologie : pyélonéphrite aiguë cicatrices post-pyélonéphrite bilan des reflux vésico-rénaux ectopie Valeur fonctionnelle séparée

30 9 discussion - intérêt de la fixation absolue ? - intérêt de la tomo ? - indication dans la pyélonéphrite aiguë ? - intérêt chez le nourrisson ? -= examen pédiatrique

31

32

33 Pyélonéphrite aiguë : évolution

34

35 Tomographie rein droit

36 Rein gauche

37

38

39

40

41 Plan I introduction II scintigraphie statique au 99m Tc-DMSA III scintigraphie dynamique au 99m Tc-MAG3 ou 99m Tc-DTPA IV tests complémentaires à la scintigraphie dynamique V cystographie VI clairances VII conclusion

42 III scintigraphie dynamique au 99m Tc-MAG3 ou 99m Tc-DTPA 1 marquage 2 pharmacocinétique 3 préparation du patient 4 administration 5 acquisition des images 6 traitement des données 7 Indications 8 Discussion

43 1 marquage a DTPA 400 MBq 99m TcO4 = en solution saline dans un flacon de DTPA lyophilisé agitation 5 mn à température ambiante stable 6h, rendement de marquage : 95%

44 1 marquage a DTPA 400 MBq 99m TcO4 = en solution saline dans un flacon de DTPA lyophilisé agitation 5 mn à température ambiante stable 6h, rendement de marquage : 95% b MAG3 300 MBq 99m TcO4 = en solution saline dans un flacon de MAG3 10 mn à 100°C (bain marie) stable 6h (stocké à 4°C), rendement de marquage : 95%

45 2 pharmacocinétique :

46 3 préparation du patient non à jeun, hydraté per os perfusion de sérum physiologique ou G5 vessie vide

47 4 administration chez l'adulte : 200 MBq en injection IV stricte (perfusion) chez l'enfant : en proportion de la surface corporelle administration sous la caméra

48 4 administration chez l'adulte : 200 MBq en injection IV stricte (perfusion) chez l'enfant : en proportion de la surface corporelle administration sous la caméra patient en decubitus, détecteur en postérieur Contention Couche pour nourrisson et petit enfant

49 5 acquisition des images - conditions : collimateur Standard Basse Energie - enregistrement : matrice numérique >= 64 x 64 x 16 débute avec l'injection ou juste avant double séquence dynamique: images de 1-2 sec pendant 30 sec images de 20 sec pendant 30 mn Autre version : grande séquence de 600 images de 5 sec

50 5 acquisition des images - conditions : collimateur Standard Basse Energie - enregistrement : matrice numérique >= 64 x 64 x 16 débute avec l'injection ou juste avant double séquence dynamique: images de 1-2 sec pendant 30 sec images de 20 sec pendant 30 mn Autre version : grande séquence de 600 images de 5 sec cas particuliers : rein pelvien ou rein greffé : caméra en antérieur rein pelvien : idéal = double tête

51 6 traitement des données a images : regroupement en images d'1 mn pour édition b détermination du néphrogramme -zones d'intérêt sur reins, vessie, coeur deux séries de courbes : - phase vasculaire initiale sur 30 sec - néphrogramme sur 30 mn -correction du bruit de fond pour DTPA, inutile pour MAG3

52

53 temps néphrographique

54 traitement des données détermination du néphrogramme régions d'intérêt sur - reins, - vessie temps activité

55 c analyse du néphrogramme

56 calcul de la valeur fonctionnelle relative : l'accroissement d'activité rénale entre la 1ere et 2ème minute correspond à la captation du MAG3 (DTPA) par le rein (avant qu'il ne passe dans les voies excrétrices), cet accroissement dépend de la valeur du rein. RG = RG 2-1 x 100 RG RD 2-1 Remarques : - correction de profondeur ? - Excrétion rapide du MAG3 > nécessite calcul entre 1-2 min - 2 méthodes : pente ou surface sous la courbe

57 autres paramètres : - temps du maximum (MAG3 : 3mn, DTPA : 5mn) - temps de transit moyen: par déconvolution - analyse factorielle : sépare les différentes composantes 7 Indications : bilan préopératoire : valeur fonctionnelle?

58 8 Discussion - choix du RP : MAG3, EC ? - calcul de la fonction relative : méthode des surfaces avec DTPA, indifférent avec MAG3 - correction BF nécessaire avec DTPA - élimination biliaire du MAG3 : 2% - intérêt du temps angio : greffon

59

60 Attention ! Ce nest pas fini

61 Plan I introduction II scintigraphie statique au 99m Tc-DMSA III scintigraphie dynamique au 99m Tc-MAG3 ou DTPA IV tests complémentaires à la scintigraphie dynamique 1 cystographie isotopique indirecte 2 Test au Lasilix 3 Test au Captopril V cystographie VI clairances VII conclusion

62 Tests complémentaires au 99m Tc-DTPA ou 99m Tc-MAG3 1 recherche indirecte de reflux vésico-urétéro-rénal cystographie isotopique indirecte méthode: prolongation de la durée d'enregistrement images rapides (5 ou 10 sec) pour détecter un reflux bref réplétion vésicale (hydratation ++) miction sous la caméra : probabilité maximum de reflux Voit surtout les reflux importants

63

64

65

66

67 2 Test au Lasilix : analyse d'obstacle problème distinguer un obstacle mécanique des voies excrétrices d'un simple ralentissement de l'élimination d'urine levable par hyperdiurèse méthode: 20' après IV, injection de Lasilix (0,5 mg/kg IV) précautions: hydratation ++, vessie vidée ou miction

68 Test au Lasilix : interprétation - % de lactivité restante dans le rein 20 min après Lasilix, Par rapport à lactivité maximum dans le rein -temps mis pour diviser par 2 lactivité maximum dans le rein Résultats : Normal : < 50% et < 10 min Intermédiaire : compris entre 10 et 20 min Positif : > 50% et > 20 min

69

70 normal

71 Lasilix

72 anormal

73 Lasilix

74 3 Test au Captopril Problème : l'HTA réno-vasculaire est diagnostiquée par l'artériographie qui révèle une sténose de l'artère rénale la question est de savoir si le traitement de la sténose va guérir l'HTA ?

75

76 mécanisme de l'HTA réno-vasculaire : souffrance rénale ---> sécrétion ++ angiotensine angiotensine ---> spasme de l'artère éfférente ---> pression capillaire > augmente la filtration urine mais également augmentation de la TA

77 Test au Captopril : inhibe la fabrication d'angiotensine ---> suprime le spasme ---> diminue la pression ---> diminue la TA et la diurèse

78 Méthode du test au Captopril a examen de base (DTPA ou MAG3) b test identique (DTPA ou MAG3) 1 h après 50 mg de Captopril contrôle de la TA (risque hypotension) perfusion pour voie d'abord résultat sous Captopril : - DTPA : diminution de la valeur fonctionnelle relative retard du temps du maximum - MAG : retard du temps du maximum diminution de la pente de sortie

79

80

81 Plan I introduction II scintigraphie statique au 99m Tc-DMSA III scintigraphie dynamique au 99m Tc-MAG3 ou DTPA IV tests complémentaires à la scintigraphie dynamique V cystographie VI clairances VII conclusion

82 cystographie isotopique : méthode directe préparation du patient : - ECBU < 48h (médico-légal) - sonde vésicale (asepsie++) - administration 30 MBq 99m TcO4= par la sonde - remplissage vésical par sérum physiologique à 37°C acquisition dynamique 5 sec/image pendant le remplissage vésical et la miction indication : recherche de reflux

83

84

85 Discussion : - examen sensible grâce à lenregistrement continu - discordance entre pyélonéphrite et reflux de faible grade - problème de prévalence si demandé après une cystographie radiologique négative

86 Plan I introduction II scintigraphie statique au 99m Tc-DMSA III scintigraphie dynamique au 99m Tc-MAG3 ou DTPA IV tests complémentaires à la scintigraphie dynamique V cystographie VI clairances VII conclusion

87 Clairance du 51 Cr-EDTA Objectif : mesure de la fonction rénale globale définition de la clairance volume virtuel de plasma complètement épuré de 51 Cr-EDTA par minute sujet normal 110 +/-20 ml/min déterminée par mesure de la vitesse de disparition du 51 Cr-EDTA dans le secteur vasculaire = clairance plasmatique

88

89 Remarque : en fait il sagit dun système multicompartimental

90 méthode (Russell) : 3 MBq IV de 51 Cr-EDTA prélèvement à 2h et 4h, 6h si insuffisance rénale sévère indication calcul de la clairance à reins séparés exemple: MAG3 ---> valeur fonctionnelle RG = 60% clairance EDTA : 110 ml/min clairance du RG : 110 x 0,60 = 66 ml/min Résultats - normal 110 +/- 20 ml/min - rein unique compensateur : 80 ml/min

91 Dosimétrie mSvCorps entierovaires DTPA-Tc ou MAG3-Tc 0,5 DMSA-Tc0,30,1 EDTA- 51 Cr0,02 UIV20

92 Dosimétrie 51 Cr : durée de vie longue mais rapidement éliminé 99m Tc-DMSA : dosimétrie rénale plus élevée petit enfant: dose absorbée x 2

93 Conclusion : Adulte : test au Captopril : problème de prévalence valeur fonctionnelle rénale séparée Enfant : valeur fonctionnelle rénale séparée diagnostic de pyélonéphrite cicatrices post-infection obstacles, valves de l'urêtre reflux


Télécharger ppt "Scintigraphies rénales Gérard Maurel IFMEM Paris 2005."

Présentations similaires


Annonces Google