La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sociétés et cultures de lEurope médiévale du XIè. Au XIIIè. siècle Principale source documentaire: Magnard Seconde 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sociétés et cultures de lEurope médiévale du XIè. Au XIIIè. siècle Principale source documentaire: Magnard Seconde 2010."— Transcription de la présentation:

1 Sociétés et cultures de lEurope médiévale du XIè. Au XIIIè. siècle Principale source documentaire: Magnard Seconde 2010

2

3

4

5

6 Vocabulaire (rappel): - Eglise : le clergé, lensemble des clercs (hommes dEglise, prêtres) - église : bâtiment où se rassemblent les fidèles - chrétienté: est lespace chrétien, un ensemble avec un centre (Rome) Du XI au XIIIè. siècle, la majorité des habitants de lOccident sont chrétiens catholiques même sil existe quelques communautés juives ou musulmanes. LEglise est très présente dans la société dans les campagnes mais aussi en ville. Elle accompagne chacun, du berceau à la tombe. Le christianisme est puissant mais il doit faire face à des résistances et des oppositions. Elle décide alors de remettre de lordre, de diffuser la religion chrétienne en combattant et en écartant tous ceux qui sopposent à elle.

7 A) La remise en ordre. 1) Sacraliser le clergé La réforme grégorienne, du nom du pape Grégoire VII ( ) vise à : -rendre indépendant le clergé :les laïcs ne peuvent intervenir dans les nominations. -lutter contre le relâchement moral des prêtres.. célibat et abstinence obligatoires (contre mariage et concubinage) (Nicolaïsme). pas dargent versé pour devenir prêtres… (Simonie). -améliorer sa formation. -affirmer le rôle du pape. A partir du XI è siècle, ce dernier met en place une structure centralisée autour de lui.

8 Dictatus Papae (XI è.S) 1. L'Église romaine a été fondée par le Seigneur seul. 2. Seul le pontife romain est dit à juste titre universel. 3. Seul, il peut déposer ou absoudre les évêques. 7. Seul, il peut, selon l'opportunité, établir de nouvelles lois, réunir de nouveaux peuples [ou « de nouvelles paroisses »],transformer une collégiale en abbaye, diviser un évêché riche ou unir des évêchés pauvres. 9. Seulement aux pieds du pape tous les princes s'inclinent. 12. Il lui est permis de déposer les empereurs. 13. Il lui est permis de transférer les évêques d'un siège à un autre, selon la nécessité. 14. Il a le droit d'ordonner un clerc de n'importe quelle église, où il veut. 19. Il ne doit être jugé par personne.

9 Je nenvahirai une église daucune façon (…) Je nattaquerai pas le clerc ou le moine sils ne portent pas les armes du monde, ni leur compagnon allant sans lance et sans écu (…) Je nincendierai ni abattrai de maison à moins que je ny trouve un chevalier, mon ennemi ou un voleur. Je nattaquerai pas le marchand ou le pèlerin et je ne les dépouillerai pas sauf sils commettent un méfait (…) Serment de paix établi par Guérin, évêque de Beauvais,

10 L'Église s'immisce dans le rituel dadoubement en introduisant bénédiction et nuit de prières. Elle met au pas les chevaliers et leur transmet ses idéaux de paix et un certain code de l'honneur. Ainsi les chevaliers s'engagent-ils dans la défense de «la veuve et de l'orphelin». L'Église encourage aussi les «trêves de Dieu», c'est-à-dire les pauses dans les guerres privées qui mettent régulièrement à feu et à sang les campagnes.

11 2 ) Organiser la société laïque. a)Contrôler les princes et les combattants - Au XIè.s, lEglise lance la Trêve de Dieu. Il sagit dune suspension de l'activité guerrière durant certaines périodes de l'année, elle a pris la forme d'une trêve du mercredi soir au lundi matin, ainsi que pendant les fêtes religieuses (Noêl, Pâques..) Cest une tentative de l'Église pour contrôler la violence féodale par l'application de sanctions religieuses. Ce mouvement a constitué la première tentative organisée de contrôle de la société civile dans l'Europe médiévale par des moyens non-violents. La trêve de Dieu fait suite au mouvement de la paix de Dieu débuté en 989 au concile de Charroux. - Ce n'est pas le seul moyen non-violent utilisé par l'Église : elle parvient par exemple à ajouter des serments religieux dans les serments de vassalité ou leur des cérémonies dadoubement, ajoutant un surplus d'autorité qui permettait de canaliser les violences

12 Source: Hatier Seconde 2010

13

14

15

16

17

18

19 b) La paroisse : centre de la vie religieuse Paroisse : - division territoriale dont les habitants sont sous lautorité dun curé. Elles sont regroupées en diocèse sous lautorité dun évêque -cadre essentiel de la vie des chrétiens :.lieu des sacrements : acte par lequel un chrétien reçoit la grâce divine (baptême, confirmation, mariage, eucharistie, pénitence, ordination, extrême-onction)baptêmemariage eucharistie.lieu de la messe dominicale au cours de laquelle le curé diffuse le message des évangiles (parole du Christ) renforcé par les chants et les images qui décorent léglise.

20

21

22

23

24

25 B) Diffuser le message du Christ 1) Le clerg é, moteur de la christianisation Divis é et hi é rarchis éDivis é et hi é rarchis é (Schéma)(Schéma) -Le clerg é est divis é en deux groupes :. le clerg é s é culier : les clercs qui vivent au milieu du monde (cur é s, é vêques … ) Tr è s hi é rarchis é, ils encadrent les populations, donnent les sacrements et prêchent Ils sont les interm é diaires entre les la ï cs (chr é tien qui ne fait pas partie du clerg é ) et Dieu. le clerg é r é gulier : retir é s du monde, ils vivent selon une r è gle, se consacre au travail et à la pri è re : c est le monachismele clerg é r é gulier Par exemple, les moines cisterciens appliquent la r è gle de Saint Beno î t insiste sur la pauvret é, le silence, une vie dans un cadre sobre (ordre cistercien : 530 abbayes au XII è.). Cependant au XIII è. siècle, avec le renouveau des villes et le progr è s des h é r é sies : une nouvelle forme de vie monastique appara î t. D es moines s installent en ville dans des couvents afin d être au contact des populations pour prêcher les Evangiles. Ils vivent pauvrement et doivent mendier : ce sont les ordres mendiants comme les Dominicains ou les Franciscains. -Au sommet se trouve le Pape (le p è re), é vêque de Rome. Il veille à l'unit é de toutes les É glises catholiques, c'est- à -dire des dioc è ses gouvern é s par les é vêques.

26

27

28 2) L image : instrument de diffusion du christianisme a) Fonction de l image Une image est une représentation visuelle voire mentale de quelque chose (objet, être vivant et/ou concept). Les chr é tiens accordent à l art imag é deux fonctions : - produire des signes de reconnaissance (reconna î tre le Christ, la vierge … ) - enseigner la foi à ceux qui ne savent pas lire Au VI è si è cle, le pape Gr é goire d é cr è te que « l image est l é criture des illettr é s » b) Quelles repr é sentations religieuses ? - la vie et la mort du Christ - apôtres, saints - sacrements : baptême, sc è ne de communion … - péchés (7 péchés capitaux comme la paresse spirituelle, lavarice, la gourmandise, la luxure, lenvie, la colère, lorgueil) - le Jugement Dernier (la question du Salut) : tympan de Conques - r é pression et é limination des h é r é tiques …r é pression et é limination des h é r é tiques …

29

30

31 C) Exclure : les combats de l Eglise (Schéma synthèse)(Schéma synthèse) 1) Luttes internes contre les h é r é tiques a) Qu est-ce qu un h é r é tique ? L omnipr é sence de l Eglise dans la soci é t é n empêche l existence d autres croyances jug é es h é r é tiques. H é r é tique : adepte d une h é r é sie, une d é viance par rapport au dogme c est- à -dire aux lois de l Eglise consid é r é es comme v é rit é s. Elle est consid é r é e comme dangereuse en tant que rupture avec la communaut é et donc une menace contre l ordre chr é tien et l ordre social. b) Quelles h é r é sies ? - A partir de 1170, dans la r é gion lyonnaise, les Vaudois :. prêchent la pauvret é et nie l existence du Purgatoire.. refusent l interpr é tation des sainte Ecritures par l Eglise seule.Vaudois -Dans le Languedoc, en Italie du Nord et en Rh é nanie, les Cathares cherchent à revenir à une Eglise pauvre et pure. Ils rejettent aussi tous les sacrements des catholiques.

32 Louis IX fait brûler 24 charrettes dexemplaires du Talmud à Paris, en place de Grève. Enluminure sur un manuscrit du Moyen-Age : vers 1460, un juif allemand porte la rouelle. Manuscrit Add , British Library, Londres

33 c) R é action de l Eglise -L Eglise cr é e vers , le tribunal de l Inquisition pour chasser et punir les h é r é tiques et r é tablit la « croyance vraie »..en 1209 : la lutte contre les cathares prend la forme d une croisade conduite par les seigneurs de la France du Nord. - Les nouveaux ordres mendiants (vu supra) participent é galement au combat en renfort du clerg é s é culier - Le combat se tourne aussi contre les Juifs. Au XIII e. s. en France ils sont :Juifs. oblig é s de porter des signes distinctifs (rouelle : é toffe de couleur jaune). obligés de vivre en ville (interdiction de cultiver la terre). certains m é tiers leur sont interdits et d autres r é serv é s (maniement d argent car immoral pour catholiques). expulsés du royaume France. pers é cutés

34 « Ceux qui nabandonnaient pas le paganisme étaient expulsés, à dautres il faisait couper les mains ou les pieds ou extirpait les yeux, pour certains il les faisait pendre ou décapiter, mais ne laissait impuni aucun de ceux qui ne voulaient servir Dieu (...) à qui il affligeait de grands châtiments (...). Il leur [au peuple norvégien] donna des clercs et en institua dans les districts... » Snorri SturlusonSnorri Sturluson (1) (1179–1241) (1)Homme politique, diplomate, historien et poète islandais,

35 Source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Al-Andalus_%28french%29.png

36 2) Les luttes externes -Contre les pa ï ens : du X è. au XII è. si è cle, la chr é tient é s é largit aux r é gions du Nord (Islande, pays scandinaves) et de l Est de l Europe encore pa ï ennes. D un point de vue chr é tien, ils d é signent les adeptes d une religion polyth é iste. Les m é thodes utilis é es sont la persuasion ou la force (texte Sturluson)Islandetexte Sturluson -Contre les musulmans : en Espagne, la Reconquista vise à reconqu é rir des terres sous contrôle musulman depuis 711. Cela devient une guerre sainte lorsque le pape accorde le statut de crois é s aux combattants chr é tiens. En 1063, le pape Alexandre II offre une indulgence sp é ciale à quiconque irait lutter contre les musulmans d'Espagne.Reconquista

37 Source: Hatier Seconde 2010


Télécharger ppt "Sociétés et cultures de lEurope médiévale du XIè. Au XIIIè. siècle Principale source documentaire: Magnard Seconde 2010."

Présentations similaires


Annonces Google