La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DEPISTAGE DU CANCER COLO-RECTAL Pr JD de Korwin Service de Médecine Interne H CHU de Nancy - Hôpital Central de Korwin module.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DEPISTAGE DU CANCER COLO-RECTAL Pr JD de Korwin Service de Médecine Interne H CHU de Nancy - Hôpital Central de Korwin module."— Transcription de la présentation:

1 DEPISTAGE DU CANCER COLO-RECTAL Pr JD de Korwin Service de Médecine Interne H CHU de Nancy - Hôpital Central de Korwin module MG 2006

2 Le dépistage du cancer colo-rectal « Identifier les patients atteints d un CCR passé jusque là inaperçu » (OMS 1986) Nature du dépistage: individuel collectif ou généralisé Stratégies de dépistage fondées sur des niveaux de risque et des objectifs de santé publique Implication du médecin généraliste: Population générale (santé primaire) de Korwin module MG 2006

3 Le dépistage du cancer colorectal (CCR) Dimensions du problème 1.Le risque cumulé de CCR est de 5 % et celui dadénome avancé* de % 2.Dans une population âgée de ans, la prévalence du CCR est de 0,5-1 %, et celle de ladénome avancé de 5-10 % 3.Parmi personnes à risque moyen : –50 ont un cancer – ont un adénome avancé * Adénome 1 cm, villeux, dysplasie de haut grade, carcinome in situ de Korwin module MG 2006

4 Utilité du dépistage du Cancer colique Détection précoce possible: les polypes ou cancers saignent de façon intermittente Possibilité de dépistage par une recherche de sang occulte dans les selles Traitement efficace: si prise en charge précoce (chirurgie chimiothérapie) pronostic dépendant du degré d infiltration pariétale Efficacité du dépistage : Réduction mortalité de 20 % (dépistage de masse) de Korwin module MG 2006

5 Quelles sont les qualités requises pour un test de dépistage ?

6 Qualités requises pour un test de dépistage Sensible Spécifique Efficace = prouvée par des études contrôlées Sans risques important Accepté Bon marché Coût-efficace: rapport favorable et acceptable de Korwin module MG 2006

7 La recherche de saignement occulte par le test Hémoccult ® répond à ces critères de Korwin module MG 2006

8 Essais contrôlés par Hémoccult ® en Europe Participation & positivité & taux de coloscopie Danemark 1 Angleterre 2 France 3 Population (n) Durée suivi (ans) 13 11,7 (8,4-18,4) 11 Campagnes (n) Participation % (à toutes les campagnes) 67 (38,7) 59,6 (38,2) 69,5 (38,1) Tests positifs (%) 5,12,64,1 Coloscopies (%) 4,81,93,7 1 Jǿrgensen et al. Gut 2002;50: Scholefield et al. Gut 2002;50: Faivre et al. Gastroenterol 2004;126: de Korwin module MG 2006

9 Valeur prédictive du test Hémoccult ® + dans les essais contrôlés 1 Kronborg et al. Lancet 1996;39: Scholefield et al. Gut 2002;50: Faivre et al. Gastroenterol 2004;126: VPP (%) Danemark 1 1 ère campagne % Angleterre 2 1 ère campagne % France 3 Ttes campagnes % Cancer17,29,911,8 Adénome NP 37,228,2 Adénome 10 mm 31,6 NP 16,8 de Korwin module MG 2006

10 Essais contrôlés Hémoccult ® en Europe Efficacité sur la mortalité spécifique Danemark 1 Angleterre 2 France 3 Durée suivi (ans) 1311,711 ITT 0,85 (0,73 -1,00) 0,87 (0,78 -0,97) 0,84 (0,71 -0,99) Participants 0,70 (0,58- 0,85) 0,73 (0,57- 0,90) 0,67 (0,56- 0,81) 1 Jǿrgensen et al. Gut 2002;50: Scholefield et al. Gut 2002;50: Faivre et al. Gastroenterol 2004;126: de Korwin module MG 2006

11 Pronostic du cancer colorectal groupe dépisté vs groupe témoin Kronborg et al. Scand J Gastroenterol 2004:39: Screen detected Interval Controls Refusers Survival Years

12 Dépistage collectif en France 23 départements sélectionnés 20 nouveaux départements en 2006 Généralisation en 2007 de Korwin module MG 2006

13 Extension du dépistage de masse du CCR par lHemoccult II® en Lorraine 16/05/2001: Comité régional de dépistage des cancers Structures de gestion départementales: –AMODEMACES (57) –ADECA (54) –AVODECA (88) AMODEMACES agréée pour CCR en 2002 : –Comité scientifique et technique médical (Dr P. Lehair) –Structure de gestion (Dr M. Girard) –Campagne de formation des MG ( ) de Korwin module MG 2006

14 EXERCICE Médecin généraliste, vous êtes chargés dorganiser le dépistage du cancer colo-rectal dans votre secteur : 1.Indiquer les points essentiels à envisager dans la démarche 2.Préciser le rôle du médecin généraliste 3.Énumérer les difficultés prévisibles et proposer les mesures utiles pour les surmonter de Korwin module MG 2006

15 a) Coordination : –Comité Structure de gestion, secrétariat –Comité scientifique médical b) Formation des acteurs professionnels : –Tous les gastroentérologues –Au moins 50% des MG du département c) Information de la population ciblée : –Courrier individuel invitation à consulter le médecin traitant d) Distribution du test de dépistage: –Par le médecin traitant ou du travail –Relance postale avec envoi test 1.Points essentiels du programme de dépistage de masse du CCR (1) de Korwin module MG 2006

16 e) Lecture du test : –Centre de lecture unique –Envoi des résultats à la structure de gestion, au médecin traitant et à la personne dépistée f) Réalisation de la coloscopie : –MG HGE ANAT-PATH –Envoi des résultats à la structure de gestion, au médecin traitant et à la personne dépistée (?) g) Évaluation de la procédure : –Population dépistée –Résultats test et coloscopie (complications)... h) Financement –DDRASS, DDASS, Sécurité sociale, État, conseil général... 1.Points essentiels d un programme de dépistage de masse du CCR (2) de Korwin module MG 2006

17 a) Rôle clé : –Interface population / système de soins –Interlocuteur privilégié du patient b) Propose le test : –Connaît le patient –Linforme au mieux (intérêt, réalisation) –Est chargé de le convaincre c) Encourage la réalisation de la coloscopie : –En cas dHemoccult positif –Information bénéfice / risque –Prépare le consentement éclairé (GE) 2. Préciser le rôle du médecin généraliste de Korwin module MG 2006

18 a) Participation de la population ciblée : –Invitation par courrier (campagne presse) –Rencontre MG traitant qui donne le test –Relance avec envoi du test –Relance courrier si non réponse b) Participation MG : –Réunions dinformation / formation –Courrier, échanges avec la structure de gestion c) Fiabilité Hemoccult : –Réalisation correcte (information) –Laboratoire centralisé –Envoi résultats patient / MG 3. Énumérer les difficultés prévisibles et proposer les mesures utiles pour les surmonter de Korwin module MG 2006

19 d) Fiabilité coloscopie : –Adhésion des gastro-entérologues –Réunions information / formation –Envoi résultats MG et structure de gestion e) Indemnisations médecins : –Consultations (+ infos) –Coloscopies 3. Énumérer les difficultés prévisibles et proposer les mesures utiles pour les surmonter de Korwin module MG 2006

20 Conditions de la réussite du dépistage collectif du CCR Population à risque moyen: –Homme et femme ans –Critères d exclusion : symptomatologie digestive évocatrice de cancer, niveaux de risque de CCR élevé ou très élevé, transitoires: colo < 5ans, affections extra-digestives sévères 50% d adhésion de la population générale –validé dans le Calvados et en Bourgogne Dépistage tous les 2 ans (renouvelé 5 ans après une coloscopie de dépistage normale) 1à 3% d Hemoccult II® positif 90% de coloscopies en cas d Hemoccult positif 20% de lésions (moitié CCR) à la coloscopie de Korwin module MG 2006

21 Rapport détape

22 Dépistage du CCR en Ile et Vilaine Résultats au 13 octobre 2004 Population cible selon INSEE 2003: –H & F âgés de ans : n = Exclusions : n = (17,8 %) Nombre de dépistage : n = Taux de participation : 42,7 % Tests positifs : n = 2092 (2,5 %) Coloscopies totales : n = 1681 (80,4 %) ADECI 35 de Korwin module MG 2006

23 Dépistage du CCR en Ile et Vilaine Valeur prédictive du test Hémoccult ® positif Cancer colorectal : 11,5 % –194 cancers dépistés –2,4 cancers pour 1000 dépistages –T1 dans 61 % des cas Adénome avancé : 21,9 % Adénome non avancé : 9,1 % ADECI 35 de Korwin module MG 2006

24 Difficultés du dépistage du CCR en médecine générale Enquête auprès de 700 MG, 12 départements Motivation du choix des types de dépistage: 1.Bénéfice attendu patient et public 2.Sensibilité du test 3.Rémunération spécifique du dépistage Commentaires: –Adhésion liée à la performance du test Réticence à des actions de santé collective Berchi et al. Eur J Health Econ 2005 de Korwin module MG 2006

25 Perspectives

26 Amélioration du dépistage du CCR Stimuler la motivation des MG et de la population: –Adhesion < 50%, 21/23 départements Améliorer la Sensibilité du test : 1.Test Gaiac (Hemoccult®) : Se 50%, Sp 97% 2.Test immunologique (Magstream®): –Pos 6%: Se 85%, Sp 97% (2 tests) –Pos 3%: Se 75%, Sp 97%, VPP 50% (2 tests) Launoy Conc Med 2005; de Korwin module MG 2006

27 Amélioration du dépistage du CCR Essai dans la Manche avec test immuno – –7421 tests, N= (50-74 ans) –Sensibilité Magstream® supérieure –Résultats confirmés en Italie et au Japon Lancement essais comparatifs des 2 tests Remplacement Hemoccult® par Magstream® ? Launoy et al. Int J Cancer 2005; de Korwin module MG 2006

28 CONCLUSIONS Dépistage collectif du CCR par recherche de saignement occulte suivie par la coloscopie diagnostique Efficacité démontrée pour diminuer la mortalité du CCR Rôle primordial du généraliste Critères de qualités et objectifs de santé publique à respecter (évaluation) Adhésion large de la population et des médecins Premiers résultats positifs (phase 1) Extension en cours du dépistage collectif Remplacement du test de dépistage ( Se) de Korwin module MG 2006


Télécharger ppt "DEPISTAGE DU CANCER COLO-RECTAL Pr JD de Korwin Service de Médecine Interne H CHU de Nancy - Hôpital Central de Korwin module."

Présentations similaires


Annonces Google