La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dans eLearning, ce nest pas le « e » qui compte le plus. Marcel Lebrun.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dans eLearning, ce nest pas le « e » qui compte le plus. Marcel Lebrun."— Transcription de la présentation:

1 Dans eLearning, ce nest pas le « e » qui compte le plus. Marcel Lebrun

2 Votre « cours » en ligne sur une plate-forme ? Claroline Marcel Lebrun Institut de pédagogie universitaire et des multimédias (IPM)

3

4 eLearning... Ça vient de sortir

5 « si quelquun est en train dapprendre en utilisant les technologies de linformation et de la communication (les fameuses TIC), il fait de leLearning » Department of education and skills : Le Joint Information Systems Committee (JISC) définit leLearning « comme un apprentissage facilité et soutenu par lutilisation des TIC » Joint Information Systems Committee :

6 eLearning... Quelques chiffres (Octobre 2004) Chaque année, 80 millions de personnes dans le monde suivent une formation à distance. En Europe, ; en France, Le centre national denseignement à distance (CNED créé en 1939 et situé principalement à Poitiers) offre près de 3000 formations (de lécole primaire aux études supérieures) à étudiants. LOpen University (OU, Royaume-Uni), créée en 1970, compte à peu près étudiants. Selon leurs données, étudiants et leurs tuteurs sont en ligne en utilisant le conferencing system. Dix pour-cent des évaluations sont réalisées par voie électronique. Près de 200 cours demandent à létudiant un accès en ligne. Ils ont produit en 2001, cédéroms, disquettes et 3000 « dévédés ».

7 Des milliards de $$$$$$ … Musique en ligne (2006) 6,2 Milliards de $ Commerce en ligne (2002) 425 Milliards de $

8

9 eLearning... Le continuum

10 eLearning... Learning DispositifContenuInteractivité relationnelle Interactivité fonctionnelle

11 Panorama de leLearning EAD blended learning individuelclasse, groupe non tutoré tutoré asynchronesynchrone contenusdispositifs

12 eLearning... Vers la nécessité -les mineures -les prérequis aux masters -lavant ou laprès Erasmus

13 Le meilleur des mondes ? Distance cognitive ? Distance culturelle ? Distance académique ? Ouverture et adaptation Qualité et facilité des interactions Synchronisme et délai Flexibilité dans lespace +/ Flexibilité dans le temps Enseignement en ligne Enseignement à distance Enseignement traditionnel

14 Cest si simple … Enseignement traditionnel Apprentissage en ligne

15 De la pédagogie dabord … Faire les mêmes choses autrement … Ou faire dautres choses ?

16 Enseignement traditionnel Apprentissage en ligne Formation à distance Axe pédagogique Axe technologique Pédagogies actives « nouvelles »

17

18 Impact des technos ? Good distance education is good education. There are no unique principles inherent in distance education which are not also inherent in mainstream education Sewart 1987

19 Impact des technos ? Kadiyala and Crynes (2000) A review of literature on effectiveness of use of Information Technology in Education Journal of engineering education Notre analyse apporte des évidences convaincantes que les technologies de linformation peuvent augmenter lapprentissage quand la pédagogie est de bonne qualité et quand il y a une bonne concordance entre les outils, les méthodes et les objectifs

20 Impact des technos ?

21 Une étape de mon travail Lebrun, M. (1999).Des technologies pour enseigner et apprendre (2e éd.). De Boeck. Lebrun, M. (2002). Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre. Quelle place pour les TICs ? De Boeck. Les technologies … outil pédagogique ? Des fondements pour des pédagogies actives Quelques méthodes pédagogiques actives Mise en perspective, outils et synthèse

22

23 Quelles méthodes ? Des méthodes qui permettent datteindre les objectifs et les compétences requis pour la société Des méthodes proches de la manière par laquelle un individu apprend Des méthodes qui saccordent avec une emploi efficace et efficient des TIC

24 Une approche centrée sur lapprenant Le caractère personnel de l'apprentissage; Le rôle catalyseur des connaissances antérieures; Le rôle du contexte et de l'expérience concrète; L'importance des "ressources" à disposition; Les compétences de haut niveau à exercer; La "démarche de recherche" dans l'apprentissage; Le changement conceptuel; Le caractère interactif et coopératif de l'apprentissage; Le lien entre projet personnel, professionnel, d'études; Limportance dune construction, dune production; Le rôle de la réflexion sur l'apprentissage (méta) MOTIVER INFORMER «ACTIVER» INTERAGIR PRODUIRE

25 Ressources Problèmes Projets Buts Une organisation possible … Groupe Coopération « INFORMATIONS »« ACTIVITES »« PRODUCTIONS »

26 Des outils enfin …

27 Une plate-forme pour lUCL Une plate-forme évolutive, construite collaborativement, équipée des fonctions essentielles pour lapprentissage, dune approche conviviale devrait permettre aux enseignants de soccuper de ce quil importe le plus : lapprentissage des étudiants Le temps des pionniers WebCT … la cité de lapprentissage ? Et lOpen Source fut …

28 Claroline et iCampus Popularité

29 Claroline et iCampus Des outils à organiser …

30

31 Description du cours, « learning path », annonces, agenda Exercices, wiki Documents et liensTravaux Groupes, forums, discussions

32 Informer Informer sur le dispositif Donner les objectifs, les critères … Illustrer le contexte Montrer le chemin à accomplir Donner des outils de reconnaissance des (de ses) compétences Privilégier une granularité faible aux « documents » Des références Web aussi mais pas trop Description du cours, documents, liens, agenda, …

33 Motiver Souligner les connaissances et compétences antérieures Préciser les objectifs (contenus et méthodes) Souligner les connaissances et compétences à atteindre Décrire le contexte Préciser les consignes, lagenda Montrer lintérêt et la valeur de la tâche Préciser les éléments contrôlables de lactivité Enoncer les éléments de soutien, dinteraction Documents, agenda, annonces, exercices, groupes…

34 Activer Scénariser les activités, les étapes Utiliser les informations pour les traiter Fournir des outils de « malaxage » des informations Proposer aussi des activités hors plate-forme Travailler la cohérence des activités Prévoir des activités de reconnaissance des acquis Alterner applications, exercices, problèmes, cas … Donner des objectifs de production Faire jouer lapprentissage collaboratif Exercices, travaux, forums,…

35 Interagir Choisir les tâches adéquates Renforcer linterdépendance Favoriser lémergence de points de vue différents Donner les occasions dexercer lesprit critique Prévoir les feed-back aux étudiants Réfléchir aux différentes formes de tutorat Autonomie et collaboration Flexibilité et contrainte Profiter du passage par lécrit Favoriser la pensée divergente et la synthèse Annonces, utilisateurs, groupes, chat, forums, wiki …

36 Produire Produire des connaissances nouvelles … Produire un objet, un travail, un « signe » Favoriser la présentation, la communication, le partage Confronter lœuvre aux critères Reconnaître lacquisition de connaissances et de compétences Soulever les nouvelles questions Lancer un nouvel apprentissage Travaux, exercices, forums, wiki …

37 une synthèse pour lapprentissage sans distance Facteurs d apprentissage Valeur ajoutée des technologies Outils de lens. en ligne

38

39 « Nos » trois modes … et rôles Transmissif Incitatif Interactif MOTIVER INFORMER «ACTIVER» INTERAGIR PRODUIRE

40 Instantanés de lutilisation des outils Avril 2002 Mars2004 Mars 2006 Réactif Transmissif Interactif Proactif Incitatif

41 Mode réactif « les images du cours sur Internet » Le cours dun pionnier : J-F Denef

42 A voir sur iCampus

43 Mode proactif Patient virtuel du Pr. Sokal

44 Mode proactif Cours « eLearning comme apprenant... » ExercicesParcours Pédagogique

45 A voir sur iCampus

46

47 A voir sur iCampus

48 Un exemple de scénario M. Lebrun ( ) Organiser les outils

49 Un autre scénario … Organiser les activités Travailler le cours en sciences du travail : Professeur B. Francq (POLS/ANSO)

50 Un autre scénario … Organiser les activités Encourager le travail continu en économie Cours de B. Van Haeperen, TRAV 2312

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64 Conclusion Question : Is online learning "as good as" the classroom ? Réponse : No … It can be much better.

65 Un peu de lecture ? Lebrun, M. (2005). eLearning pour enseigner et apprendre. Academia-Bruylant Lebrun, M. (2002). Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre. Quelle place pour les TICs ? De Boeck. Lebrun, M. (1999). Des technologies pour enseigner et apprendre (2e éd.). De Boeck. (secteur publications ou formation) Cours iCampus (AGRE 2221) Documentation de Claroline (www.claroline.net)


Télécharger ppt "Dans eLearning, ce nest pas le « e » qui compte le plus. Marcel Lebrun."

Présentations similaires


Annonces Google