La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Étude exploratoire sur la trajectoire résidentielle des baby-boomers Volet quantitatif – Sondage Web Document présenté à M. Jean-Paul Filion APCHQ Septembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Étude exploratoire sur la trajectoire résidentielle des baby-boomers Volet quantitatif – Sondage Web Document présenté à M. Jean-Paul Filion APCHQ Septembre."— Transcription de la présentation:

1 Étude exploratoire sur la trajectoire résidentielle des baby-boomers Volet quantitatif – Sondage Web Document présenté à M. Jean-Paul Filion APCHQ Septembre 2010

2 2 La table des matières Le contexte, les objectifs et la méthodologie3 Le sommaire des résultats 7 Les résultats détaillés15 La situation résidentielle actuelle 16 Le parcours résidentiel des dernières années 26 La propriété achetée juste avant la résidence actuelle29 Le parcours futur36 La synthèse du parcours résidentiel53 Lanalyse selon les catégories dâge62 Le profil des répondants84 Annexes Annexe I – Le questionnaire Annexe II – Les autres résidences passées

3 Le contexte, les objectifs et la méthodologie

4 4 En 1995, la SHQ, la SCHL et lAPCHQ sunissaient pour réaliser une étude comportementale visant à mieux saisir les choix futurs en matière dhabitation de la cohorte des baby-boomers. Afin dobserver dans quelle mesure les grandes conclusions de cette étude se sont confirmées ou non dans le temps, lAPCHQ a demandé à Ad hoc recherche, en collaboration avec Monsieur Pierre Bélanger, économiste, de réaliser une étude auprès des ans sur leur trajectoire résidentielle passée et future. Suite à un premier volet (groupes de discussion) destiné à faire une incursion qualitative dans la vie des baby-boomers, ce document présente les résultats du second volet (sondage Web) ayant permis de confirmer certaines hypothèses de manière plus quantitative. Lobjectif principal de cette étude consiste à faire la lumière sur la trajectoire résidentielle des « baby- boomers ». Plus concrètement, cette étude vise à aider les entrepreneurs en construction résidentielle du Québec à mieux comprendre les grandes tendances de cet important segment de consommateurs et leur fournir également des pistes de réflexion dans la configuration de leurs projets dhabitation futurs. Plus précisément, cette étude poursuit les objectifs suivants : Dresser un profil résidentiel des boomers en recensant les choix résidentiels passés (nombre et types de logements différents habités, lieux habités, nombre dannées à chaque endroit, etc.). Tracer un profil sommaire des valeurs et attitudes des « baby-boomers » pouvant avoir une incidence sur leur trajectoire résidentielle (ex. : importance de la famille, priorités financières, compromis à légard des choix résidentiels, etc.). Comprendre la trajectoire de vie des « baby-boomers » et apprécier leurs choix résidentiels passés ainsi que les critères et les motivations les ayant sous-tendus. Relever les intentions et les attentes des « baby-boomers » à légard de leur future habitation, de manière à anticiper leur trajectoire résidentielle future. Plus précisément, on cherche à connaître les choix dhabitation probables dans le futur, le moment envisagé, le type de logement, le lieu, la taille du ménage, les critères retenus pour ce faire, etc. Le contexte Les objectifs

5 5 Les répondants partageaient les caractéristiques suivantes : Personnes résidant au Québec; Étant en mesure de sexprimer en français ou en anglais; Propriétaires de leur lieu de résidence. En termes dâge, la majorité de léchantillon est constitué de baby-boomers selon la définition traditionnelle, cest-à-dire les personnes âgées entre 45 et 64 ans. De plus, la catégorie des ans a également été étudiée, à des fins de comparaison. À des fins de simplification, lappellation baby-boomers utilisée dans le présent rapport se réfère à lensemble des répondants âgés entre 45 et 74 ans. Le segment plus âgé (65-74 ans) se comporte généralement comme le « cœur » des baby-boomers (45-64 ans); des précisions sont apportées lorsque leur comportement diffère. Population visée La collecte des données a été réalisée du 13 au 23 août 2010, à l'aide du panel Web de MBA recherche, un collaborateur régulier d'Ad hoc recherche.Réalisation Méthodologie Cette seconde phase quantitative a permis de valider certaines pistes identifiées lors des groupes de discussion. Lapproche retenue est un sondage Web auprès de 605 répondants au Québec. Précision des résultats La marge d'erreur maximale à un niveau de confiance de 95 % pour un échantillon probabiliste de n=605 est de 3,98 %. Comme léchantillon provient dun panel Web, il ne peut être considéré comme étant probabiliste puisquil est constitué de personnes sétant portées volontaires à répondre à des sondages en ligne. LAssociation de la recherche et de lintelligence marketing (ARIM) préconise de ne pas calculer de marge derreur lorsquun échantillonnage nest pas probabiliste. Ainsi, les marges derreur présentées le sont à titre indicatif seulement. Le contexte, les objectifs et la méthodologie (suite)

6 6 6 Différences significatives Dans les tableaux et graphiques du rapport, les flèches indiquent les différences significatives, à un niveau de confiance de 95 % ou plus, entre les sous-groupes présentés. Lorsque certains segments ont un comportement significativement différent des autres segments, ils sont présentés sous forme de tableaux (voir ci-dessous). Les résultats sont classés par ordre décroissant des différences positives; afin de faciliter la lecture, les différences significativement inférieures sont présentées en vis-à-vis. Le contexte, les objectifs et la méthodologie (suite) Pondération Les résultats ont été pondérés en fonction de la région et de lâge, afin de représenter du mieux possible la population cible.

7 LE SOMMAIRE DES RÉSULTATS Le sommaire des résultats présente la synthèse des enseignements acquis au cours des deux vagues (qualitative et quantitative) de létude.

8 8 U ne cohorte essentiellement sédentaire... La grande majorité des baby-boomers rencontrés habitent dans leur résidence actuelle depuis de nombreuses années : 17 ans en moyenne et même 22 ans pour les ans. De plus, près de 4 baby-boomers sur 10 (38 %) nont été propriétaires que dune seule résidence au cours de leur vie (44 % pour les ans). Les choix de propriété sont des choix à long terme. En moyenne, les baby-boomers nont possédé à date que 2,3 résidences au cours de leur vie; Les plus jeunes (45-54 ans) et les habitants de la région de Québec apparaissent encore plus sédentaires, avec une moyenne significativement inférieure de 2,0 résidences possédées. Dans lensemble, les baby-boomers sont extrêmement satisfaits de leur résidence actuelle, à laquelle ils accordent une note moyenne de 8,6 sur 10. À noter : plus des trois-quarts des baby-boomers interrogés (76 %) ont déjà procédé à des travaux de rénovation importants depuis quils ont emménagé dans leur résidence actuelle. Ils semblent ainsi avoir réussi à accomplir un véritable « grand écart » entre deux critères de choix dune résidence apparemment contradictoires : Dune part, la recherche dun environnement calme, agréable et proche de la nature; Dautre part, un quartier central et proche des services, du travail, ou encore du transport en commun....avec des perspectives limitées de changement Pour toutes ces raisons, une forte proportion dentre eux ne prévoient donc pas déménager au cours des prochaines années : ils anticipent en effet demeurer dans leur résidence actuelle encore 14 ans en moyenne. 1 1 LE SOMMAIRE DES RÉSULTATS Les grands constats

9 9 A ménager sa maison, afin dy rester le plus longtemps possible Malgré ce fort attachement à leur résidence actuelle, beaucoup sont conscients que des contraintes de santé pourraient réduire leur autonomie et compromettre leur capacité à demeurer chez eux. Ils envisagent donc de réaliser des aménagements dans leur résidence, tels que linstallation de monte-escaliers électriques ou de plateformes pour laccès à des fauteuils roulants, élargissement des cadres de portes, barres de soutien dans la salle de bain, etc. Plus de 40 % dentre eux souhaitent payer pour des services à domicile afin de rester le plus longtemps possible à la maison. On peut prévoir une demande pour des rénovations de logements existants et particulièrement dadaptation aux besoins dune clientèle vieillissante. 2 2 LE SOMMAIRE DES RÉSULTATS Les grands constats

10 10 L es perspectives futures : une réflexion sur lavenir qui dépasse le simple cadre résidentiel La moitié des Boomers rencontrés lors des groupes de discussion ont entamé une réflexion sur la possibilité de changer de résidence principale dans le futur, soit une proportion identique à celle observée il y a 15 ans. Au-delà dune simple réflexion en matière résidentielle, il sagit en fait davantage dune réflexion plus globale sur la manière dont ils envisagent leur retraite. Dune manière générale, tous les baby-boomers rencontrés semblent sereins et voient lavenir avec optimisme. Ils ont atteint une certaine aisance financière qui leur donne de la latitude en ce sens. U ne vision encore assez floue de lavenir La vision dune large proportion des baby-boomers sur leur avenir résidentiel apparait encore largement imprécise. Ainsi, près dun tiers des répondants (31 %) ignorent pour le moment sils loueront ou achèteront leur prochaine résidence. De plus, parmi les baby-boomers envisageant dacheter leur prochaine résidence, près de quatre sur dix (39 %) ne savent pas sils lachèteront neuve ou usagée. 3 3 LE SOMMAIRE DES RÉSULTATS Les grands constats

11 11 U ne large proportion des baby-boomers intègrent la maison de retraite dans leurs perspectives résidentielles futures Les baby-boomers recherchent le meilleur compromis entre leur fort désir de propriété, dune part, et les éventuelles contraintes qui accompagneront une baisse dautonomie, dautre part. Environ quatre baby-boomers sur dix (40 %) estiment que leur prochaine résidence sera une résidence pour personnes âgées. Il sagit dune proportion importante, quil faut toutefois prendre avec précaution. Cette information vient en effet confirmer les conclusions précédentes : on souhaite demeurer le plus longtemps possible dans sa résidence actuelle, tant que son état de santé le permet. Mais lorsque la perte dautonomie deviendra trop importante, la solution de la résidence pour personnes retraitées apparaitra sans aucun doute plus pertinente. Il semble que ce type de résidence constitue en effet davantage une solution de dernier recours davantage quun réel choix volontaire. L e bungalow et le condo sont également envisagés Parallèlement, près dun quart des baby-boomers (23 %) envisagent la maison individuelle détachée comme prochaine résidence. Plus précisément, les bungalows de plain-pied apparaissent comme des solutions offrant les meilleurs avantages, tout en limitant les contraintes liées à la propriété (entretien, etc.). Contrairement à certaines idées reçues, une proportion non négligeable des baby-boomers incluent le condo dans leurs options de résidence future. Près dun quart dentre eux (22 %) mentionnent en effet que leur prochaine résidence sera un condo; par ailleurs, moins de la moitié des répondants (45 %) sont daccord avec lénoncé « Je ne me verrais jamais habiter dans un condo ». À noter cependant : près des trois quarts des baby-boomers (72 %) ne se verraient jamais habiter dans une tour à condos de 10 étages ou plus. 4 4 LE SOMMAIRE DES RÉSULTATS Les grands constats

12 12 U ne volonté de ne pas trop séloigner du lieu actuel de résidence La majorité des baby-boomers interrogés privilégient la continuité : plus des deux-tiers dentre eux (68 %) prévoient que leur prochaine résidence demeurera dans la même région (29 %), la même ville (27 %), voire le même quartier (12 %) quactuellement. P as de révolution majeure à prévoir en termes dimplantation régionale Aucune mutation territoriale majeure ne semble à prévoir au cours des prochaines années : quel que soit le type denvironnement habité actuellement, on saperçoit au contraire que le portrait semble demeurer relativement identique dans le futur. Ville de banlieue : 39 % estiment y habiter actuellement et 34 % envisagent dy habiter dans le futur; Campagne : 24 % actuellement, 22 % dans le futur; Agglomération régionale : 21 % actuellement et 18 % dans le futur; Centre-ville : 13 % actuellement comme dans le futur. Par conséquent, ni le départ à la campagne identifié comme une grande tendance de létude de 1995, ni une vague de rapprochement du centre-ville ne semblent faire partie des intentions des Boomers. En effet, pour près de deux tiers dentre eux (67 %), il est hors de question de demeurer au centre-ville ou à la périphérie immédiate du centre-ville de Montréal ou de Québec. 5 5 LE SOMMAIRE DES RÉSULTATS Les grands constats

13 13 U n rejet de toute forme de ghettoïsation Les baby-boomers rencontrés en groupes de discussion ne sont clairement pas réceptifs au concept de communautés, fermées ou non, qui sont réservées à une population donnée. Aux yeux des participants, une forte mixité intergénérationnelle est primordiale : on ne souhaite pas se retrouver uniquement avec des personnes du même âge, mais au contraire continuer à avoir une vie de quartier intéressante, avec toutes les catégories de familles à proximité. Tel que mentionné précédemment, lattitude des baby-boomers à légard des résidences pour personnes âgées est ambiguë : Dun côté, ces résidences souffrent dune image négative de lieu sinistre, coûteux et contraignant en termes dorganisation quotidienne. De plus, le fait de se retrouver uniquement entre personnes âgées constitue un réel frein envers ce type de résidence. Cependant, une large proportion des boomers sont lucides sur le fait quils ne pourront pas rester dans leur domicile ad vitam aeternam et considèrent donc les résidences pour personnes retraitées comme la solution la plus appropriée lorsque leur état de santé les obligera à quitter leur résidence actuelle. De manière plus anecdotique, plusieurs participants aux groupes de discussion ont évoqué lidée de communautés composées uniquement damis, basées sur lentraide et la mise en commun des talents et des moyens. 6 6 LE SOMMAIRE DES RÉSULTATS Les grands constats

14 14 LE SOMMAIRE DES RÉSULTATS Les grands constats EN CONCLUSION Les Boomers représentent un cohorte imposante de consommateurs qui a été le moteur de la croissance économique pendant une très longue période. Sur le plan résidentiel, les Boomers ont fait lacquisition de nombreuses propriétés au cours de leur vie active et force est de constater quils se sont maintenant stabilisés et deviennent nettement plus sédentaires. De par leur nombre, ils continueront de créer de la demande, mais celle-ci sera concentrée davantage sur la rénovation que sur la construction de maisons neuves. Les opportunités pour lindustrie demeurent malgré tout nombreuses pour plusieurs raisons : Il y a de la place pour de la rénovation de qualité visant ladaptation des lieux habités pour tenir compte déventuelles limitations physiques qui pourraient se présenter. Un entrepreneur bien positionné dans ce créneau pourra sen trouver fort occupé. Les Boomers voient les résidences pour personnes retraitées comme des lieux de dernier recours et chercheront par tous les moyens à rester où ils sont ou trouveront un compromis dans leur quartier actuel ou un quartier limitrophe. Cest pourquoi les maisons de plain-pied bien localisées deviendront fort attrayantes pour cette clientèle. Le condo demeure une solution de compromis certes, mais un compromis logique lorsquun événement majeur comme une séparation ou la mort dun conjoint se produit. Les Boomers sont tellement nombreux que même si une minorité sintéresse à la copropriété, cela représentera toujours un marché important. Il est à prévoir que les Boomers voudront des produits de qualité et la valeur nette de leur propriété actuelle achetée à petit prix il y a plusieurs années servira de levier pour acquérir un condo de moyen à haut de gamme. Vers un âge plus avancé, le volet qualitatif a permis didentifier un intérêt pour une approche sapparentant à une petite commune où des amis de longue date pourraient partager les services communs tout en bénéficiant despaces privés. Bien que cette idée soit séduisante sur papier, elle promet de faire face à plusieurs contraintes. Toutefois, nous croyons quelle mérite réflexion et quelle pourrait peut-être rejoindre un marché si elle est bien pensée. Élément non négligeable, un baby-boomer sur trois (32 %) montre de lintérêt pour une maison de type intergénérationnelle. La possibilité de vivre avec un de ses enfants est bien réelle et pourrait représenter une belle opportunité pour lindustrie.

15 LES RÉSULTATS DÉTAILLÉS À des fins de simplification, lappellation baby-boomers utilisée dans le présent rapport se réfère à lensemble des répondants âgés entre 45 et 74 ans. Le segment plus âgé (65-74 ans) se comporte généralement comme le « cœur » des baby-boomers (45-64 ans); des précisions sont apportées lorsque leur comportement diffère.

16 LA SITUATION RÉSIDENTIELLE ACTUELLE

17 17 Les caractéristiques de la résidence actuelle Base :ensemble des répondants LA SITUATION RÉSIDENTIELLE ACTUELLE - DIMPORTANTES DIFFÉRENCES SELON LÂGE En moyenne, les baby-boomers possèdent leur résidence actuelle depuis 17 ans. Cette durée est directement reliée à lâge, puisquelle tombe à 12 ans pour les ans et quelle grimpe à 22 ans pour la tranche des ans. Comme nous le verrons plus loin, les boomers ont des tendances extrêmement sédentaires. La composition des ménages varie également selon lâge : si le foyer moyen compte 2,2 personnes, il monte à 2,6 ans pour les plus jeunes baby-boomers et chute à 2,0 pour les ans. Près de deux tiers des baby-boomers interrogés (65 %) ont acheté leur résidence usagée. Cette proportion grimpe à 77 % pour les ans et chute en revanche à 53 % pour les plus âgées (65-74 ans).

18 18 Les caractéristiques de la résidence actuelle Différences significatives LANNÉE DACHAT DE LA RÉSIDENCE ACTUELLE VARIE EN FONCTION DUN TRÈS GRAND NOMBRE DE VARIABLES Par exemple, les propriétaires de condos/lofts possèdent leur propriété actuelle depuis 2002 en moyenne, soit 9 années de moins que lensemble des répondants à létude (tableau de gauche). Dans la même veine, les acheteurs compulsifs de résidences, soit 4 et plus jusquà présent, possèdent également leur maison depuis moins longtemps, soit une dizaine dannées en moyenne (2000). À linverse, les sédentaires (une seule maison achetée à vie) la possèdent depuis plus longtemps en moyenne, donc 23 ans ou un achat en 1987.

19 19 Les caractéristiques de la résidence actuelle Différences significatives LA TAILLE DU MÉNAGE VARIE EN FONCTION DUN TRÈS GRAND NOMBRE DE VARIABLES ÉGALEMENT Les propriétaires de condos/lofts ont également les plus petites tailles de ménage (1,5 c. une moyenne de 2,2 – tableau de gauche). À lopposé, les ménages avec enfants à la maison (3,4) et les plus jeunes boomers, soit ceux de ans, ceux habitant dans un plex ou ayant les revenus les plus élevés ont une taille de ménage plus élevée que la moyenne (2,6 c. une moyenne de 2,2 pour lensemble de léchantillon). Enfin, des écarts importants sont également observés sur la propension à avoir acheté sa résidence actuelle neuve ou existante. À nouveau, les propriétaires de condos / lofts ont majoritairement acheté leur propriété neuve (52 % c. une moyenne de 35 % dans léchantillon). À lopposé, les propriétaires de plex ont pratiquement tous acheté de lexistant (98 %) démontrant ainsi quil sen construit très peu au Québec depuis plusieurs années.

20 20 Le type de résidence actuelle Place aux maisons individuelles détachées Base :ensemble des répondants * : par convention, les différences significatives ne sont pas calculées lorsque n<30 LE TYPE DE PROPRIÉTÉ POSSÉDÉE PRÉSENTEMENT EST TRÈS CORRÉLÉ AVEC LA RÉGION Les trois quarts des baby- boomers interrogés (73 %) possèdent une maison individuelle. Cette proportion est en ligne avec la moyenne québécoise observée parmi les propriétaires de leur lieu de résidence (76 %). Cette proportion est très variable selon les régions, puisquelle tombe à 50 % et 59 % pour les habitants de la région de Montréal et de Québec respectivement; elle grimpe en revanche à 87 % pour les répondants habitant dans le reste du Québec. Les condos, plex et maisons en rangée ou jumelées sont par ailleurs surreprésentés à Montréal et sous-représentés dans le reste de la Province (hors Québec RMR).

21 21 Le type de résidence actuelle Différences significatives Les différents tableaux de cette page présentent les nombreux écarts observés et fort intéressants quant au type de maison possédée.

22 22 Les motifs de choix de la résidence actuelle Lenvironnement et la proximité avant tout QA5Si vous pouviez identifier une ou deux raisons principales qui vous ont fait choisir cette propriété dans ce quartier bien précis. En dautres mots, pourquoi cette maison à cet endroit? Note au lecteur :Les éléments cumulant moins de 2 % des mentions ne sont pas présentés dans ce tableau. Le total peut excéder 100 % car les répondants pouvaient mentionner plus dun élément. Base :ensemble des répondants UN COMPROMIS ENTRE UN ENVIRONNEMENT CALME ET LA PROXIMITÉ DES SERVICES Les motivations qui poussent la grande majorité des baby- boomers à sinstaller dans un lieu précis sont doubles : Dune part, la recherche dun environnement calme, agréable et proche de la nature (50 % des mentions); Dautre part, un quartier central et proche des services, du travail, de lécole ou encore du transport en commun (55 %, soit 42 % des mentions liées à la proximité et 13 % de mentions liées à lemplacement). Il sagit donc dun véritable tour de force que de parvenir à combiner des objectifs en apparence aussi différents. Les qualités intrinsèques de la maison ne sont mentionnées que par un quart des répondants comme motif de choix de leur lieu de résidence actuel : on choisit son environnement avant de choisir sa maison !

23 23 Lappréciation générale de la résidence actuelle et les améliorations prioritaires de la résidence actuelle QA6Si vous pouviez améliorer une chose en priorité à votre propriété actuelle, quest-ce que cela pourrait être? Base :ensemble des répondants Note au lecteur :pour la question QA6, les éléments cumulant moins de 2 % des mentions ne sont pas présentés dans ce tableau. Le total peut excéder 100 % car les répondants pouvaient mentionner plus dun élément. QA7Quelle est votre appréciation générale de votre propriété actuelle? n = 605 Moyenne 8,6 UN NIVEAU DE SATISFACTION TRÈS ÉLEVÉ À LÉGARD DE SA RÉSIDENCE Interrogés sur leur appréciation générale de leur propriété actuelle, plus de la moitié des baby-boomers lui accordent une note de 9 ou 10! La note moyenne est de 8,6 sur 10, une note très élevée qui confirme lattachement de cette génération à leur résidence qui semble très bien correspondre à leurs attentes. Les baby-boomers ont avancé un grand nombre daméliorations potentielles pour leur propriété actuelle. Parmi celles-ci, laménagement du terrain extérieur, ainsi que la rénovation de la cuisine, de la salle de bain et du sous-sol apparaissent en tête des priorités.

24 24 Les rénovations passées de la résidence actuelle QA8Avez-vous procédé à des travaux de rénovation importants à votre propriété actuelle depuis que vous lhabitez? On exclut les petits travaux dentretien fait ici et là. QA9Parmi la liste suivante, de quel type de travaux sagissait-il? Base :ensemble des répondants n = 605 LA MAJORITÉ DES PROPRIÉTAIRES ONT DÉJÀ FAIT DES RENOVATIONS MAJEURES À LEUR RÉSIDENCE ACTUELLE Plus des trois quarts des baby-boomers interrogés (76 %) ont déjà procédé à des travaux de rénovation importants depuis quils ont emménagé dans leur résidence actuelle. Cest avant tout la toiture qui a fait lobjet de travaux (48 %), suivie de la rénovation de la salle de bain ou de la cuisine (39 % dans les deux cas) et de travaux paysagers (35 %).

25 25 Lappréciation générale de la résidence actuelle et les rénovations passées de la résidence actuelle Les deux tableaux ci-contre témoignent que même si la satisfaction demeure généralement élevée, elle fluctue néanmoins selon certains critères. Enfin, même si plus des trois quarts des répondants ont fait des rénovations majeures à leur propriété actuelle, cela demeure lexception pour les condos / lofts (36 %).

26 Le parcours résidentiel des dernières années

27 27 Le parcours résidentiel des dernières années Une cohorte essentiellement sédentaire PEU DE CHANGEMENTS DE RÉSIDENCE DANS LE PASSÉ En moyenne, les baby-boomers nont possédé quun peu plus de 2 résidences au cours de leur vie (2,3 exactement). De plus, près de quatre répondants sur 10 (38 %) nont jamais possédé dautre résidence (principale ou secondaire) à part leur résidence actuelle. À linverse, seul un cinquième dentre eux (19 %) en ont possédé quatre ou plus. À noter : 8 % des répondants possèdent ou ont possédé également une résidence secondaire. Le nombre de résidences possédées varie sensiblement selon plusieurs variables : Lâge : les plus jeunes baby-boomers (45-54 ans) semblent encore plus sédentaires, avec 44 % dentre eux nayant possédé quune seule résidence au cours de leur vie (moyenne = 2,0). Ce sédentarisme relatif est appelé à changer bien entendu au cours des prochaines années. À linverse, la cohorte suivante (55-64 ans) a davantage déménagé, avec une moyenne de 2,6 propriétés au cours de leur vie. La région : les habitants de la région de Québec nont possédé que 2,0 propriétés en moyenne au cours de leur vie et seuls 8 % dentre eux en ont possédé 4 ou plus (contre 16 % à Montréal et même 23 % dans le reste de la province). Le type de foyer : de manière naturelle, la composition du foyer et la présence ou non denfants influencent fortement le nombre de propriétés possédées. Les ménages nayant pas eu denfant sont ainsi significativement plus nombreux à navoir possédé quune seule propriété (51 %), tandis que ceux dont les enfants ont quitté la maison sont significativement plus nombreux à avoir possédé 4 résidences ou plus (26 %).

28 28 Le nombre total de propriétés achetées QB1Jusquà ce jour, combien de propriétés avez-vous achetées dans votre vie? Base :ensemble des répondants ÂGE RÉGION TYPE DE MÉNAGE TOTAL 2,3 2,0 2,6 2,4 2,3 2,0 2,4 2,0 2,6 Moyenne

29 La propriété achetée juste avant la résidence actuelle

30 30 La propriété achetée juste avant la résidence actuelle Base :Répondants ayant possédé plus dune résidence principale LA PROPRIÉTÉ ACHETÉE AVANT LA RÉSIDENCE ACTUELLE - DIMPORTANTES DIFFÉRENCES SELON LÂGE Les baby-boomers ayant possédé une résidence avant leur résidence actuelle en ont été propriétaires en moyenne à partir de 1986 et pour une durée de 11,2 ans en moyenne. À limage de la résidence actuelle, ces résultats sont directement reliés à lâge : la durée moyenne tombe en effet à 8,5 ans pour les ans, alors quelle grimpe à 15 ans pour la tranche des ans. Ci-dessous, quelques écarts observés en fonction de différentes variables clés.

31 31 La propriété achetée juste avant la résidence actuelle (suite) Base :Répondants ayant possédé plus dune résidence principale LA PROPRIÉTÉ ACHETÉE AVANT LA RÉSIDENCE ACTUELLE – DIMPORTANTES DIFFÉRENCES SELON LA RÉGION À limage de la résidence actuelle, la résidence précédente des trois quarts des baby- boomers interrogés (74 %) était une maison individuelle. Cette proportion est très variable selon les régions, puisquelle tombe à 57 % pour les habitants de la région de Montréal et quelle monte à 85 % pour les répondants habitant dans le reste de la province, hors région de Québec. Les maisons en rangée ou jumelée sont par ailleurs surreprésentées à Montréal et sous-représentées dans le reste de la Province (hors Québec RMR).

32 32 La propriété achetée juste avant la résidence actuelle Différences significatives

33 33 La propriété achetée juste avant la résidence actuelle (suite) Base :Répondants ayant possédé plus dune résidence principale DEUX MAISONS USAGÉES POUR UNE EXISTANTE Toujours dans la lignée de leur résidence actuelle, les deux tiers des baby-boomers interrogés (67 %) ont acheté leur précédente résidence usagée. Cette proportion tombe à 51 % pour les répondants de la région de Québec. La taille moyenne du ménage a légèrement diminué entre le moment où ils ont emménagé dans cette résidence (3,2 personnes en moyenne) et le moment où ils lont quittée (2,8). Ceci ne donne toutefois aucune indication sur les évènements ayant eu lieu durant la période passée dans cette résidence (arrivée denfants, mariage, séparation, etc.) La taille du ménage varie également selon la région : dans la région de Montréal, la proportion de foyers unipersonnels est en effet signifi- cativement plus élevée (13 %, c. 6 % à Québec RMR et 3 % pour le reste de la province), tandis que celle des foyers de 3 personnes et plus tombe à 53 %). À noter que 40 % des baby-boomers ont changé de région au moment de lachat de leur résidence actuelle.

34 34 La propriété achetée juste avant la résidence actuelle Différences significatives Les tableaux de cette page montrent les variations de proportions obtenues selon que la maison précédente ait été achetée neuve ou usagée et selon la région où elle se trouvait comparativement à la résidence actuelle.

35 35 La propriété achetée juste avant la résidence actuelle (suite) P1a8Et quelle serait la raison principale pour avoir quitté cette propriété? Le total peut excéder 100 % car les répondants pouvaient mentionner plus dun élément. Base :Répondants ayant possédé plus dune résidence principale n = 352 LES « CHANGEMENTS DE VIE » SONT LES PRINCIPAUX MOTIFS DE CHANGEMENT DE RÉSIDENCE Pour plus du quart des baby-boomers interrogés (27 %), le motif de départ de leur précédente résidence est lié à un « changement de vie » : Changement détat civil (divorce mariage, etc. = 17 %); Conséquence de ces changements : résidence trop grande suite à une séparation ou au départ des enfants, etc. = 10 %). Parmi les autres motifs de départ, on retrouve le rapprochement du lieu de travail (13 %) ou encore la recherche de plus despace (10 %).

36 Le parcours futur

37 37 UNE VOLONTÉ DE DEMEURER LONGTEMPS DANS LA RÉSIDENCE ACTUELLE En moyenne, les baby-boomers interrogés ne comptent pas quitter leur résidence actuelle avant près de 14 ans (13,7 exactement). Fait à souligner, cette moyenne demeure sensiblement la même à travers les groupes dâge (14,3 pour les ans, 13,6 pour les ans et 13,2 pour les ans). Globalement, un tiers dentre eux envisagent même de demeurer dans cette résidence 20 ans ou plus. Les résidants de Montréal, ainsi que les boomers les plus jeunes (45-54 ans) envisagent un changement de résidence à plus court terme : ils sont en effet significativement plus nombreux à envisager un départ dans moins de 10 ans (37 % et 34 %, respectivement) UNE VISION DE LAVENIR QUI DEMEURE ASSEZ FLOUE Près de six baby-boomers sur dix (59 %) envisagent de déménager dans une résidence avec moins de pieds carrés. À noter que près dun sur cinq (17 %) nest pas en mesure de répondre à cette question. Près dun tiers des répondants (31 %) ignorent pour le moment sils loueront ou achèteront leur prochaine résidence. Ceci confirme donc que la vision dune large proportion des baby-boomers sur leur avenir résidentiel apparait encore largement imprécise. À noter que seuls quatre baby-boomers propriétaires sur 10 envisagent dacheter, tandis que 28 % dentre eux envisagent de louer. De plus, parmi les baby-boomers envisageant dacheter leur prochaine résidence, près de quatre sur dix (39 %) ne savent pas sils lachèteront neuve ou usagée. Une proportion significativement supérieure des catégories de répondants suivantes envisagent dacheter leur prochaine résidence : répondants de ans (68 %), résidants de Montréal RMR (55 %) et de Québec RMR (51 %) Les caractéristiques de la résidence future Des perspectives futures encore imprécises

38 38 Les caractéristiques de la résidence future QC1Encore combien dannées environ prévoyez-vous demeurer dans votre résidence actuelle? Base :Ensemble des répondants QC5Au meilleur de votre connaissance, votre prochaine résidence aura… QC3Comptez-vous acheter ou louer cette propriété?QC4A priori, comptez-vous acheter cette propriété neuve ou usagée? n = 605 Moyenne 13,7 ans n = 605 n = 301

39 39 Les caractéristiques de la résidence future Base :Ensemble des répondants

40 40 Les caractéristiques de la résidence future Différences significatives

41 41 Le type de résidence future QC2De quel type de propriété sagit-il? Base :Ensemble des répondants n = 605 Type de propriétén = 150 Bungalow (un étage + sous-sol)60 % Cottage (2 étages et plus)12 % Niveaux multiples (split-level)6 % Je ne sais pas22 % Type dimmeublen = 169 Immeuble de 4 étage ou moins55 % Immeuble de 5 à 9 étages11 % Immeuble de 10 étages et plus8 % Je ne sais pas26 % Type de multiplexn = 14 Duplex46 % Triplex33 % Autre5 % Je ne sais pas16 % UNE LARGE PROPORTION DES BABY-BOOMERS INTÈGRENT LA MAISON DE RETRAITE DANS LEUR PERSPECTIVE RÉSIDENTIELLE FUTURE Quatre baby-boomers sur dix (40 %) estiment que leur prochaine résidence sera une résidence pour personnes retraitées. Il sagit dune proportion importante, quil convient toutefois de prendre avec précaution. Cette information vient en effet confirmer les conclusions précédentes : on souhaite demeurer le plus longtemps possible dans sa résidence actuelle, tant que son état de santé le permet. Mais lorsque la perte dautonomie deviendra trop importante, la solution de la résidence pour personnes retraitées apparaitra sans aucun doute plus pertinente. Il semble en effet que ce type de résidence constitue davantage une solution de dernier recours quun réel choix volontaire. Parallèlement, près de la moitié des baby-boomers envisagent la maison individuelle détachée (23 %) ou le condo (22 %) comme prochaine résidence.

42 42 Le type de résidence future Base :Ensemble des répondants

43 43 Le type de résidence future Différences significatives Base :Ensemble des répondants Les tableaux de cette page montrent les variations de proportions obtenues en fonction du type de propriété envisagée pour le futur. Ils permettent de faire plusieurs constats, notamment : La maison de retraite, qui compte pour 40 % des intentions futures, monte à 75 % si on souhaite louer la prochaine résidence et seulement 4 % lorsquon souhaite acheter. La maison individuelle, qui représente 23 % des intentions futures, grimpe à 48 % et 37 % respectivement selon que lon considère acheter la prochaine résidence ou vivre à la campagne. Elle semble incompatible avec la location (2 %).

44 44 UNE VOLONTÉ DE NE PAS TROP SÉLOIGNER DU LIEU ACTUEL DE RÉSIDENCE La majorité des baby-boomers interrogés semblent sédentaires : plus des deux tiers dentre eux (68 %) prévoient que leur prochaine résidence sera dans la même région (29 %), la même ville (27 %), voire le même quartier (12 %) quactuellement. À noter toutefois quenviron un quart ne savent pas encore où se situera cette prochaine résidence, ce qui sexplique par le fait que beaucoup nenvisagent pas de déménager avant plusieurs années. Il semble que les habitants de Québec soient encore davantage attachés à leur ville (43 % estiment y demeurer) et même à leur quartier (19 %). UN STATU QUO SUR LE TYPE DENVIRONNEMENT Les répondants ont été interrogés sur le type denvironnement dans lequel ils estiment habiter aujourdhui, ainsi que celui dans lequel ils envisagent dhabiter dans le futur. Il ne semble pas y avoir de grandes mutations territoriales à prévoir : on saperçoit au contraire que le portrait est relativement identique dans la situation actuelle et dans le futur : Plus du tiers des répondants (39 %) estiment habiter dans une ville de banlieue (de Montréal ou de Québec) et une proportion similaire (34 %) envisage y habiter dans le futur. La proportion des répondants estimant habiter à la campagne (24 %) et dans une agglomération régionale (21 %) est relativement équivalente, soit environ un cinquième du total. Là encore, cette distribution semble se maintenir dans le futur (22 % et 18 %, respectivement). Enfin, on notera que la proportion des répondants envisageant de vivre au centre-ville pour leur prochaine résidence (13 %) est égale à celle de ceux y habitant actuellement. La localisation de la résidence future Une tendance à la sédentarité

45 45 La localisation de la résidence future QC6Quel serait lendroit le plus probable où pourrait se retrouver cette propriété? Base :Ensemble des répondants QC7Et dans quel type denvironnement se trouvera le plus probablement votre résidence? n = 605 A14Diriez-vous que vous résidez...

46 46 La localisation de la résidence future Différences significatives Les deux tableaux de gauche portent sur le lieu de la prochaine résidence. On y découvre que les campagnards seront plus nombreux que la moyenne à vouloir rester dans la même région (47 %), mais pas nécessairement dans la même ville (7 %). Les deux tableaux de droite portent plus spécifiquement sur lenvironnement de la prochaine résidence. On y découvre que les banlieusards seront plus nombreux que la moyenne à vouloir rester en banlieue (66 %) et que ceux demeurant présentement au centre-ville seront très peu intéressés par la banlieue (8 %).

47 47 La localisation de la résidence future Base :Ensemble des répondants

48 48 UN ATTRAIT MODÉRÉ POUR LES TOURS DE CONDOS ET POUR LE CENTRE-VILLE Près des trois quarts des baby-boomers interrogés (72 %) ne se « verraient jamais dans une tour à condos ». Naturellement, cette proportion varie selon la région (elle tombe à 64 % dans la région de Montréal et grimpe à 77 % dans le reste de la province, hors Québec) et selon le type de ménage (ménages sans enfant = 62 %). De plus, les deux tiers des répondants (67 %) estiment quil est « hors de question [quils habitent] au centre-ville ou la périphérie immédiate du centre-ville de Montréal ou de Québec ». Cette proportion, cohérente avec les résultats précédents sur la distribution des répondants selon le type denvironnement, varie bien-sûr grandement en fonction de la région : une proportion significativement inférieure des habitants des régions de Montréal et de Québec sont daccord avec cet énoncé (57 % et 44 % respectivement), tandis que plus des trois quarts des habitants du reste du Québec (76 %) sont daccord avec cet énoncé. À limage de lénoncé relatif aux tours de condos, on observe que les ménages sans enfant sont également moins fermés à lidée dhabiter en centre-ville : 55 % daccord avec lénoncé, contre 71 % pour les ménages avec enfants. LES CONDOS FONT PARTIE DES OPTIONS ENVISAGÉES Tel que mentionné précédemment et contrairement à certaines idées reçues, plus de la moitié des baby- boomers pourraient simaginer habiter en condo (seuls 45 % sont daccord avec lénoncé « Je ne me verrais jamais habiter dans un condo »). Là encore, une proportion significativement inférieure des répondants des régions de Montréal (38 %) et Québec (31 %), ainsi que des ménages sans enfant (35 %) se disent daccord avec cet énoncé. À linverse, les répondants les plus âgés (65-74 ans) apparaissent significativement plus réticents à vivre en condos, 53 % dentre eux se disant daccord avec cet énoncé. La perception de lavenir résidentiel Des perceptions variables selon la région et le type de ménage

49 49 La perception de lavenir résidentiel QC8Voici quelques énoncés daccord relatifs à comment vous voyez lavenir sur le plan résidentiel. Simplement indiquer votre degré daccord avec chacun. Base :Ensemble des répondants

50 50 La perception de lavenir résidentiel (suite) QC8Voici quelques énoncés daccord relatifs à comment vous voyez lavenir sur le plan résidentiel. Simplement indiquer votre degré daccord avec chacun. Base :Ensemble des répondants UN CERTAIN INTÉRÊT POUR UNE MAISON INTERGÉNÉRATIONNELLE Près dun tiers des baby-boomers (32 %) aimeraient plus tard habiter avec un de leurs enfants dans une maison intergénérationnelle. Il sagit dune proportion élevée, particulièrement du fait que 16 % des répondants nont pas denfants. Cet intérêt est toutefois plus limité à Montréal (26 %) et auprès des plus jeunes baby-boomers (45-54 ans = 22 %). Toutefois, plus de la moitié des baby-boomers (55 %) estiment en toute lucidité que leurs enfants ne souhaiteraient pas habiter avec eux plus tard.

51 51 Les pistes envisagées en cas de détérioration de létat de santé QC9Il va arriver un jour où votre état de santé sera plus précaire. Certaines tâches qui vous paraissent faciles aujourdhui seront plus difficiles à réaliser (ex. : prendre soin de votre terrain, monter des marches, les déplacements en général, endurance générale, vivacité desprit, etc.). Bien quon souhaite que ce moment arrive le plus tard possible dans notre vie, nous aimerions savoir laquelle des avenues suivantes vous apparait comme la plus probable pour vous? Base :Ensemble des répondants n = 605 SORGANISER POUR RESTER LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE À LA MAISON Interrogés sur lhypothèse la plus probable envisagée en cas de perte dautonomie, plus de quatre répondants sur dix (42 %) mentionnent souhaiter rester à la maison et payer pour obtenir des soins à domicile. Cet enseignement confirme parfaitement les apprentissages des groupes de discussion, au cours desquels nombre de participants mentionnaient souhaiter sorganiser pour retarder le plus possible le départ vers une maison de retraite : services dentretien du terrain, visites régulières dune infirmière à domicile, aménagements de la résidence afin de faciliter la circulation des fauteuils roulants, etc. À noter quun répondant sur cinq (19 %) envisage de déménager dans une maison de retraite privée en cas de perte dautonomie. Enfin, près dun tiers des baby-boomers (29 %) nont pas didée précise du choix quils effectueront à ce moment-là.

52 52 Les pistes envisagées en cas de détérioration de létat de santé Différences significatives

53 La synthèse du parcours résidentiel

54 54 Lévolution du type de résidence La maison individuelle - Total Base :Ensemble des répondants Résidence actuelle Maison individuelle Résidence précédenteRésidence future n = 605n = 377 UN INTÉRÊT QUI SE PROLONGE POUR LA MAISON INDIVIDUELLE Une forte continuité : parmi les baby-boomers résidant actuellement dans une maison individuelle (73 % de lensemble des répondants), près de la moitié (46 %) résidaient déjà dans ce type de résidence, sachant que 41 % ne possédaient pas de résidence antérieure. Une fois goûté aux avantages de la maison individuelle, beaucoup semblent en effet séduits et désireux de prolonger lexpérience. À limage de lensemble des répondants, plus de quatre baby-boomers sur dix résidant actuellement dans une maison individuelle (43 %) envisagent que leur prochain déménagement se fera dans une résidence pour personnes retraitées. Par ailleurs, un répondant sur cinq (22 %) envisage encore une maison individuelle comme prochaine résidence. Cette proportion grimpe même à 46 % pour les plus jeunes (45-54 ans = 46 %), contre seulement 14 % de cette tranche dâge qui envisage une maison de retraite comme prochaine résidence.

55 55 Lévolution du type de résidence La maison individuelle – Distinction par âge Base :Propriétaires de maison individuelle Résidence précédente Résidence future Résidence actuelle Maison individuelle

56 56 Lévolution du type de résidence Le condo Base :Ensemble des répondants Résidence actuelle Condo Résidence précédenteRésidence future n = 605n = 91 LE CONDO, UNE SOLUTION PLÉBISCITÉE POUR LE FUTUR Parmi les baby-boomers résidant actuellement en condo (11 % du total), une proportion très élevée (40 %) envisage de conserver ce type de résidence pour leur prochaine habitation. Fait à souligner, cest par exception (16 %), que les personnes résidant présentement en condo habitaient également en condo auparavant. Le condo est dailleurs le type de résidence pour lequel le « levier » entre résidence actuelle et résidence future est le plus élevé.

57 57 Lévolution du type de résidence La maison jumelée / en rangée Base :Ensemble des répondants Résidence actuelle Maison jumelée / En rangée Résidence précédenteRésidence future n = 605n = 78 LA MAISON JUMELÉE OU EN RANGÉE, UNE OPTION PEU INTÉRESSANTE DANS LE FUTUR Seule une très faible minorité (3 %) des baby-boomers résidant actuellement dans une maison jumelée ou en rangée (9 % du total) envisagent de conserver ce type de résidence pour leur prochaine habitation. Il sagit dailleurs du type de résidence qui recueille laccueil le plus tiède auprès des baby-boomers lorsquils imaginent leur résidence future. Ce résultat sexplique naturellement par les difficultés de déplacement liés à ce type de résidence sur plusieurs niveaux, dautant plus lorsquon sait que la majorité des baby-boomers souhaitent rester dans leur résidence actuelle jusquà ce quune perte dautonomie les pousse à déménager.

58 58 Lévolution du type de résidence Le plex Base :Ensemble des répondants Résidence actuelle Plex Résidence précédenteRésidence future n = 605n = 59 LA PISTE DES « PLEX » NE SÉDUIT GUÈRE PLUS Parmi la minorité de baby-boomers résidant actuellement dans un plex (7 % du total), une proportion tout aussi faible (9 %) envisage de conserver ce type dhabitation pour leur prochaine résidence. À noter : cest parmi les habitants actuels de plex quon retrouve la proportion la plus élevée de baby- boomers dont cest la première propriété (58 %, c. 38 % de lensemble des répondants). Le plex semble ainsi sinscrire comme une porte dentrée privilégiée sur le marché de la propriété immobilière. En termes de perspectives futures, il sagit dune option plutôt marginale, qui nattire quune minorité des baby-boomers.

59 59 Lévolution résidentielle Lannée moyenne dachat de chaque résidence Première propriété (propriétaires de 5 résidences ou plus) Troisième propriété (avant la propriété actuelle) Deuxième propriété (avant la propriété actuelle) Propriété précédente (avant la propriété actuelle) Propriété actuelle Propriété future Propriétés passées

60 60 Lévolution résidentielle La mobilité résidentielle par âge Base :Ensemble des répondants Toutes les résidences précédentes étaient « dans le même quartier » ou « dans la même ville » Au moins une des résidences précédentes était « dans la même région » mais jamais « dans une autre région » Au moins une des résidences précédentes était « dans une autre région » La résidence actuelle est la première résidence principale dont le répondant est propriétaire UNE MOBILITÉ RÉSIDENTIELLE VARIABLE SELON LÂGE Pour quatre répondants sur dix, la résidence actuelle constitue la première résidence principale dont ils sont propriétaires. Cette proportion grimpe toutefois à 50 % pour la catégorie des ans, tandis quelle chute à 31 % pour les ans. Par ailleurs, près dun tiers des répondants peuvent être qualifiés de « nomades », dans le sens où au moins une de leurs résidences précédentes était dans une région différente de leur région actuelle. Cette catégorie se retrouve en plus grand nombre dans la tranche des ans (40 %), tandis que les baby-boomers les plus jeunes (45-54 ans) semblent moins concernés par ce type de trajectoire (18 %).

61 61 Lévolution résidentiel La mobilité résidentielle par âge

62 La synthèse du parcours résidentiel Lanalyse selon les catégories dâge La prochaine section dresse le portrait résidentiel passé, actuel et futur des trois catégories dâge des boomers, ceci en fonction du nombre de résidences quils ont possédées au cours de leur vie. Il sagit donc dune vision complémentaire du parcours résidentiel de cette population.

63 63 Une population particulièrement sédentaire et adepte de la maison individuelle Près de la moitié des boomers de cette catégorie dâge (49 %) nont été propriétaires que dune seule résidence au cours de leur vie, soit la plus haute proportion c. les autres tranches dâges. Bien évidemment, ils auront loccasion dacheter une autre propriété plus tard, mais cela démontre bien que le choix dune maison est un choix à long terme. La bougeotte chronique est une exception à la règle. La maison individuelle détachée (bungalow, cottage, niveaux multiples) constituait le principal type de résidences passées : entre 57 % et 85 % selon le nombre de résidences passées possédées. Les ans représentent également la tranche dâge la plus encline à choisir une maison individuelle comme prochaine résidence : entre 34 % et 57 % selon les profils présentés dans les prochaines pages. Prochaine résidence : un fort attrait pour les condos mais pas (encore) pour les résidences de personnes retraitées Interrogés sur le type de leur prochaine résidence, les ans sont particulièrement nombreux à plébisciter les condos : entre 22 % et 42 % (c. entre 3 % et 31 % pour les autres tranches dâge). À linverse, lattrait futur pour les maisons jumelées ou en rangée est des plus faibles : entre 0 % et 6 %. Les plus jeunes des baby-boomers semblent encore bien loin davoir intégré les résidences pour personnes retraitées à leurs perspectives résidentielles, du moins à court terme : seuls entre 9 % et 16 % estiment que leur prochain déménagement se fera dans une telle résidence, contre jusquà 75 % de certains 65 ans et plus. Les ans : Les boomers les plus sédentaires 1

64 64 Observations complémentaires Les résidences possédées le plus tôt dans sa vie sont plus souvent achetées neuves (entre 35 % et 38 %) que les résidences suivantes (entre 13 % et 32 %). Parmi les boomers de ans ayant possédé plus dune résidence, la propriété actuelle correspond le plus souvent au point de départ dune diminution de la taille du ménage. La durée de possession des résidences passées et actuelle est relativement homogène. En revanche, la majorité des boomers de cette tranche dâge anticipent demeurer plus longtemps dans leur résidence actuelle que dans chacune de leurs résidences passées. Les ans 1

65 65 Les ans 1 Nombre de propriétés possédées : 49 %27 %13 % 11 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire Type de propriété Taille du ménage ans actuelle Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée 70 % 5 % 13 % 21 % 79 % À lachat À la vente Écart 2,00 2,58 +0,58 Future % 22 % 5 % 13 % 2 % +16 ans 45% 20% 5% 6% 5% 3% 2% 8% 5% 0% * hypothèse * %11 % 1

66 66 1 Nombre de propriétés possédées : Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans11 ans actuelle 61 % 10 % 9 % 61 % 11 % 10 % 35 % 65 % 32 % 68 % 2,83 3,06 +0,23 3,06 2,71 -0,35 Future % 42 % 1 % 2 % 16 % 0 % +13 ans 46 % 10 % 6 % 16 % 4 % 7 % 3 % 4 % 1 % 4 % 34 % 22 % 5 % 15 % 3 % 10 % 1 % 7 % 4 % 0 % 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 18 %20 % 49 %27 %13 % 11 % Les ans 1

67 67 1 Nombre de propriétés possédées : Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans9 ans7 ans actuelle 61 % 9 % 0 % 57 % 13 % 8 % 73 % 5 % 8 % 38 % 62 % 31 % 69 % 25 % 75 % 2,63 3,22 +0,59 3,21 3,13 -0,08 3,13 2,87 -0,26 Future % 26 % 3 % 14 % 0 % 46 % 16 % 0 % 17 % 13 % 9 % 0 % 26 % 27 % 4 % 12 % 11 % 13 % 0 % 2 % 5 % 0 % 47 % 20 % 6 % 9 % 5 % 4 % 1 % 8 % 0 % +14 ans 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 0 %14 %23 %30 % 49 %27 %13 %11 % Les ans 1

68 68 1 Nombre de propriétés possédées : Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans 4 ans 6 ans actuelle 61 % 9 % 0 % 5 % 11 % 3 % 8 % 3 % 0 % 71 % 11 % 3 % 72 % 3 % 12 % 49 % 20 % 3 % 11 % 2 % 0 % 3 % 9 % 0 % 3 % 68 % 17 % 0 % 3 % 0 % 8 % 5 % 0 % 85 % 3 % 12 % 35 % 38 % 2 % 6 % 0 % 6 % 0 % 5 % 8 % 0 % 75 % 6 % 12 % 38 % 62 % 25 % 75 % 29 % 71 % 13 % 88 % 2,78 2,58 -0,20 2,91 2,83 -0,08 3,33 3,31 -0,02 3,31 2,45 -0,86 Future % 28 % 3 % 6 % 9 % 0 % +10 ans 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 6 %0 %13 %16 % 49 %27 %13 %11 % Les ans 1

69 69 Les ans 1

70 70 Une population particulièrement nomade et adepte de la maison individuelle À lopposé des ans, plus dun quart des boomers de cette catégorie dâge (26 %) ont été propriétaires dau moins quatre résidences au cours de leur vie, soit la plus haute proportion c. les autres tranches dâges. À limage des plus jeunes boomers, la maison individuelle détachée (bungalow, cottage, niveaux multiples) constituait le principal type de résidences passées : entre 65 % et 79 %, selon le nombre de résidences possédées. Cependant, la maison individuelle semble peu attirer les ans dans le futur : seuls entre 4 % et 31 % dentre eux (selon les profils) lenvisagent en effet comme prochaine résidence. Prochaine résidence : un attrait certain pour les résidences de personnes retraitées À la différence des plus jeunes baby-boomers, les semblent avoir commencé à envisager les résidences pour personnes retraitées parmi leurs options résidentielles futures : entre 32 % et 57 % (selon le nombre de propriétés passées possédées) estiment en effet que leur prochain déménagement se fera dans une telle résidence. Quoique dans une moindre mesure, les condos sont également plébiscités par les boomers de ans : entre 14 % et 31 % envisagent ce type de propriété pour leur prochaine résidence. À linverse, lattrait futur pour les maisons jumelées ou en rangée est des plus faibles : entre 2 % et 4 %. Idem pour les plex : entre 0 % et 8 %. Les ans : Les boomers les plus mobiles 2

71 71 Observations complémentaires Dans la majorité des cas et à limage des ans, les résidences possédées le plus tôt dans sa vie sont plus souvent achetées neuves (entre 26 % et 47 %) que les résidences suivantes (entre 19 % et 39 %). Quel que soit le nombre de résidences possédées, les boomers de cette tranche dâge anticipent demeurer encore entre 12 et 15 ans dans leur résidence actuelle. Les ans 2

72 72 Les ans 1 Nombre de propriétés possédées : 31 %28 %15 %26 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire Type de propriété Taille du ménage ans actuelle Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée 71 % 13 % 40 % 60 % À lachat À la vente Écart 2,00 2,02 +0,02 Future % 31 % 8 % 2 % 38 % 2 % +15 ans 44% 27% 1% 2% 1% 12% 1% 9% 2% * hypothèse * % 2

73 73 1 Nombre de propriétés possédées : 31 %28 %15 %26 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans16 ans actuelle 71 % 8 % 7 % 65 % 16 % 3 % 47 % 53 % 39 % 61 % 2,80 2,86 +0,06 2,86 2,20 -0,66 Future % 17 % 0 % 4 % 32 % 2 % +13 ans 55 % 15 % 1 % 10 % 4 % 6 % 1 % 6 % 0 % 1 % 46 % 17 % 2 % 12 % 5 % 13 % 3 % 2 % 1 % 0 % 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 17 %14 % Les ans 2

74 74 1 Nombre de propriétés possédées : 31 %28 %15 %26 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans11 ans9 ans actuelle 79 % 3 % 10 % 70 % 14 % 3 % 65 % 17 % 12 % 26 % 74 % 19 % 81 % 28 % 72 % 2,77 2,75 -0,02 2,84 2,71 -0,13 2,71 1,87 -0,84 Future % 14 % 0 % 3 % 47 % 1 % 40 % 29 % 10 % 6 % 2 % 3 % 0 % 4 % 1 % 4 % 48 % 5 % 17 % 8 % 4 % 13 % 1 % 3 % 0 % 35 % 27 % 3 % 6 % 1 % 10 % 6 % 12 % 0 % +12 ans 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 7 %12 %8 % Les ans 2

75 75 1 Nombre de propriétés possédées : 31 %28 %15 % 26 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans7 ans 10 ans actuelle 43 % 27 % 5 % 4 % 1 % 2 % 4 % 10 % 2 % 75 % 3 % 16 % 70 % 15 % 5 % 38% 13% 19% 4% 5% 13% 2% 5% 0% 44 % 23 % 1 % 3 % 1 % 18 % 0 % 4 % 0 % 5 % 69 % 18 % 9 % 53 % 17 % 2 % 3 % 0 % 22 % 3 % 0 % 72 % 25 % 0 % 39 % 61 % 32 % 68 % 25 % 75 % 25 % 75 % 2,74 2,85 +0,11 3,08 2,87 -0,21 2,89 2,26 -0,63 2,26 1,82 -0,44 Future % 22 % 4 % 2 % 57 % 6 % +13 ans 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 3 %4 %7 %5 % Les ans 2

76 76 Les ans 2

77 77 Une population relativement sédentaire et particulièrement adepte de la maison individuelle Près des deux tiers des boomers de cette catégorie dâge (63 %) ont été propriétaires dune seule (40 %) ou de deux (33 %) résidences au cours de leur vie; des proportions éminemment importantes compte tenu de lâge de ce segment dacheteurs. À limage des autres catégories de boomers, la maison individuelle détachée (bungalow, cottage, niveaux multiples) constitue le type de résidences privilégié par le passé : entre 74 % et 91 % des boomers de 65 ans et plus habitent actuellement ou ont habité une maison individuelle détachée. Cependant, la maison individuelle semble peu attirer ces boomers dans le futur : seuls moins de 13 % dentre eux (0 % de ceux ayant eu 3 propriétés ou plus au cours de leur vie) lenvisagent en effet comme prochaine résidence. Prochaine résidence : un attrait certain pour les résidences de personnes retraitées De manière naturelle, les plus âgés des baby-boomers ont clairement intégré les résidences pour personnes retraitées parmi leurs options résidentielles futures : entre 53 % et 75 % dentre eux estiment en effet que leur prochain déménagement se fera dans une telle résidence. Quoique dans une moindre mesure, les condos sont également considérés par les boomers de 65 ans et plus : entre 3 % et 21 % envisagent ce type de propriété pour leur prochaine résidence. À linverse, lattrait futur pour les maisons jumelées ou en rangée est là encore des plus faibles : entre 0 % et 5 %. Par ailleurs, aucun des répondants (0 %) nenvisage de déménager dans un plex dans le futur. Les 65 ans et plus : Les plus favorables aux maisons de retraite 3

78 78 Observations complémentaires Dans la majorité des cas et à limage des autres catégories dâge, les résidences possédées le plus tôt dans sa vie sont plus souvent achetées neuves (entre 36 % et 68 %) que les résidences suivantes (entre 19 % et 49 %). En moyenne, les boomers de cette tranche dâge anticipent demeurer encore entre 11 et 15 ans dans leur résidence actuelle. Les 65 ans et plus 3

79 79 1 Nombre de propriétés possédées : 40 %33 % 11 % 16 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire Type de propriété Taille du ménage ans actuelle Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée 81 % 3 % 6 % 63 % 37 % À lachat À la vente Écart 2,00 2,07 +0,07 Future % 21 % 0 % 64 % 0 % +13 ans 53% 24% 5% 7% 2% 1% 6% 0% * hypothèse * %9 % Les 65 ans et plus 3

80 80 1 Nombre de propriétés possédées : 40 %33 % 11 % 16 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans16 ans actuelle 86 % 5 % 1 % 77 % 14 % 3 % 44 % 57 % 37 % 63 % 3,66 2,58 -1,08 2,58 2,07 -0,51 Future % 12 % 0 % 65 % 5 % +15 ans 52 % 35 % 0 % 1 % 6 % 5 % 0 % 1 % 0 % 50 % 20 % 6 % 3 % 4 % 14 % 0 % 3 % 0 % 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Autres Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 14 % 7 % 0 % Autres : Ne prévoit pas de changer de rési- dence, maison inter- générationnelle, NSP Les 65 ans et plus 3

81 81 1 Nombre de propriétés possédées : 40 %33 % 11 % 16 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans11 ans16 ans actuelle 77 % 0 % 4 % 91 % 0 % 4 % 91 % 9 % 0 % 68 % 32 % 19 % 81 % 49 % 51 % 4,15 3,94 -0,21 4,68 3,61 -1,07 3,61 1,81 -1,80 Future % 13 % 0 % 53 % 0 % 38 % 0 % 19 % 0 % 4 % 0 % 57 % 30 % 4 % 0 % 4 % 0 % 57 % 19 % 15 % 0 % 9 % 0 % +11 ans 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Autres Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 34 % 19 %4 %9 % Les 65 ans et plus 3

82 82 1 Nombre de propriétés possédées : 40 %33 %11 %16 % Année dacquisition Nb. dannées propriétaire ans 7 ans 14 ans actuelle 58 % 0 % 16 % 3 % 0 % 20 % 0 % 74 % 0 % 20 % 78 % 16 % 3 % 62 % 16 % 0 % 11 % 3 % 16 % 0 % 3 % 0 % 33 % 29 % 20 % 3 % 6 % 0 % 3 % 0 % 82 % 6 % 3 % 66 % 16 % 0 % 3 % 0 % 6 % 3 % 0 % 6 % 0 % 82 % 9 % 6 % 36 % 64 % 33 % 67 % 26 % 74 % 29 % 71 % 3,44 3,67 +0,23 3,39 2,94 -0,45 2,72 2,47 -0,25 2,47 1,97 -0,50 Future % 3 % 0 % 3 % 75 % 3 % +11 ans 4+4+ Type de propriété Taille du ménage Bungalow Cottage Niveaux multiples Maison jumelée Maison en rangée Condo/Loft 4 étages ou moins Condo/Loft plus de 4 étages Duplex Triplex Autre Résidence personnes âgées Locatif Neuve Usagée À lachat À la vente Écart 6 %14 % 9 % 3 % Les 65 ans et plus 3

83 83 Les 65 ans et plus 3

84 Le profil des répondants

85 85 n = 149 À Ste-Foy, Sillery ou la Haute ville32 % Banlieue Nord de Saint-Augustin 53 % Sur la rive-sud de Québec15 % n = 153 Saguenay-Lac-Saint-Jean19 % Estrie18 % Mauricie13 % Montérégie10 % Laurentides9 % Lanaudière7 % Centre-du-Québec7 % Chaudière-Appalaches6 % Outaouais5 % Bas-Saint-Laurent4 % Autres2 % Je ne sais pas2 % La région actuelle des répondants A10Dans laquelle des trois grandes régions suivantes habitez-vous? Base :ensemble des répondants n = 303 Sur l'île de Montréal46 % Sur la rive-sud rapprochée15 % Sur la rive-sud plus éloignée16 % Laval (ensemble de l'île Jésus)6 % Couronne nord16 % Autre région du Québec Québec RMR Montréal RMR PLUS PRÉCISÉMENT, HABITEZ-VOUS…

86 86 Le type denvironnement actuel A14Diriez-vous que vous résidez... Base :ensemble des répondants

87 87 Le profil des répondants Base :Ensemble des répondants

88 88 Le profil des répondants Base :Ensemble des répondants

89 Annexe I – Le questionnaire

90 Annexe II – Les autres résidences passées Lannexe II présente les résultats relatifs aux deux résidences possédées avant la précédente résidence. Ces résultats ont permis de bâtir une trajectoire résidentielle de plus long terme des baby-boomers.

91 La seconde propriété achetée avant la résidence actuelle

92 92 La seconde propriété achetée avant la résidence actuelle Base :Répondants ayant possédé plus de deux résidences principales

93 93 La seconde propriété achetée avant la résidence actuelle (suite) Base :Répondants ayant possédé plus de deux résidences principales

94 94 La seconde propriété achetée avant la résidence actuelle (suite) Base :Répondants ayant possédé plus de deux résidences principales

95 95 La seconde propriété achetée avant la résidence actuelle (suite) P2a8Et quelle serait la raison principale pour avoir quitté cette propriété? Le total peut excéder 100 % car les répondants pouvaient mentionner plus dun élément. Base :Répondants ayant possédé plus de deux résidences principales n = 176

96 La troisième propriété achetée avant la résidence actuelle

97 97 La troisième propriété achetée avant la résidence actuelle Base :Répondants ayant possédé plus de trois résidences principales

98 98 La troisième propriété achetée avant la résidence actuelle (suite) Base :Répondants ayant possédé plus de trois résidences principales

99 99 La troisième propriété achetée avant la résidence actuelle (suite) Base :Répondants ayant possédé plus de trois résidences principales

100 100 La troisième propriété achetée avant la résidence actuelle (suite) P3a8Et quelle serait la raison principale pour avoir quitté cette propriété? Le total peut excéder 100 % car les répondants pouvaient mentionner plus dun élément. Base :Répondants ayant possédé plus de trois résidences principales n = 85


Télécharger ppt "Étude exploratoire sur la trajectoire résidentielle des baby-boomers Volet quantitatif – Sondage Web Document présenté à M. Jean-Paul Filion APCHQ Septembre."

Présentations similaires


Annonces Google