La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Inspection visuelle au soluté de Lugol (IVL): Ce quil en est aujourdhui Source: Alliance pour la Prévention du Cancer du Col Utérin (ACCP) www.alliance-cxca.org.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Inspection visuelle au soluté de Lugol (IVL): Ce quil en est aujourdhui Source: Alliance pour la Prévention du Cancer du Col Utérin (ACCP) www.alliance-cxca.org."— Transcription de la présentation:

1 Inspection visuelle au soluté de Lugol (IVL): Ce quil en est aujourdhui Source: Alliance pour la Prévention du Cancer du Col Utérin (ACCP)

2 Présentation: z Description du test IVL et de son fonctionnement z Infrastructures requises z Signification des r é sultats du test z Performances du test z Forces et limites Implications du programme dans un environnement à faibles ressources

3 Types de tests dinspection visuelle : z Linspection visuelle au soluté de Lugol (IVL) connu aussi sur le nom de Schiller, utilise le soluté de Lugol au lieu de lacide acétique. z Linspection visuelle à lacide acétique (IVA) peut être réalisée à lœil nu (on lappelle aussi cervicoscopie ou inspection visuelle directe [IVD]) ou avec un faible grossissement (on parle de gynoscopie ou IV assistée).

4 Qu implique le test IVL? Il implique de r é aliser un examen au sp é culum vaginal au cours duquel le professionnel de sant é applique de la solution iod é e de Lugol sur le col ut é rin. z Il implique un examen visuel du col à l œ il nu, pour identifier les modifications de couleur sur le col. z Il implique de d é terminer si le r é sultat du test est positif ou n é gatif pour des l é sions pr é canc é reuses possibles ou pour un cancer.

5 Comment fonctionne le test IVL: L é pith é lium pavimenteux contient du glycog è ne alors que les l é sions pr é canc é reuses et les cancers invasifs n en contiennent que peu, voire pas du tout. L iode est glycophile et elle est absorb é e par l é pith é lium pavimenteux, qu elle colore en acajou ou en noir. z L é pith é lium cylindrique ne change pas de couleur puisqu il ne contient pas de glycog è ne. z Les m é taplasies immatures et les l é sions inflammatoires ne sont pour la plupart que partiellement glycog é n é es et, lorsqu elles sont color é es, elles apparaissent sous la forme de zones d'absorption dispers é es et mal d é finies. z Les l é sions pr é canc é reuses et le cancer invasif n absorbent pas l iode (puisqu ils ne contiennent pas de glycog è ne) et apparaissent sous la forme de zones bien d é finies, é paisses, jaune moutarde ou safran.

6 Quelles sont les infrastructures nécessaires au test IVL ? z Salle dexamen privée z Table dexamen z Professionnel de santé formé z Source lumineuse adéquate z Spéculum vaginal stérile z Gants dexamens neufs ou gants chirurgicaux HLD z Grands écouvillons de coton z Solution diode de Lugol et un petit récipient z Récipients contenant de la solution de chlore à 0,5% z Seau en plastique avec sac plastique z Système dassurance qualité pour maximiser lexactitude

7 Catégories de résultats du test IVL: Catégorie IVLRésultats cliniques Test négatif Lépithélium pavimenteux devient brun et lépithélium cylindrique ne change pas de couleur ou des zones irrégulières dabsorption partielle de liode ou sans absorption de liode apparaissent. Test positif Zones bien définies, jaune brillant, ne prenant pas liode, touchant la jonction pavimento-cylindrique (JPC) ou proche de lorifice si la JPC nest pas visible. Suspicion de cancer Lésions ulcérées ou végétantes visible cliniquement, suintement et/ou saignement au toucher.

8 IVL: test négatif zLépithélium pavimenteux devient brun et lépithélium cylindrique ne change pas de couleur. zOn observe des zones dispersées et irrégulières d'absorption partielle ou sans absorption de l'iode, associées à une métaplasie malpighienne immature ou à une inflammation. Source des photos: CIRC

9 IVL: test positif z Zones bien d é finies jaune brillant de non absorption de l iode, touchant la jonction pavimento-cylindrique (JPC). z Zones bien d é finies jaune brillant de non absorption de l iode proches de l orifice si la JPC n est pas visible ou couvrant tout le col ut é rin. Source des photos: CIRC

10 IVL: Suspicion de cancer z Lésions ulcérées ou végétantes visible cliniquement suintement et/ou saignement au toucher. Source des photos: CIRC

11 Possibilités de traitement en cas de résultat positif de lIVL: z Proposer de traiter immédiatement (sans colposcopie ni biopsie, approche du « tester et traiter » ou de la « consultation unique »). z Orienter vers une colposcopie et une biopsie puis proposer un traitement si la lésion précancéreuse est confirmée.

12 Possibilités de traitement en cas de suspicion de cancer après lIVL: z Recommander une colposcopie et une biopsie, ainsi quun traitement. Les possibilités de traitement incluent: y La chirurgie y La radiothérapie y La chimiothérapie y Les soins palliatifs

13 Performances du test: Sensibilité et spécificité z Sensibilité: Proportion des sujets ayant la maladie que le test identifie correctement comme étant positifs. z Spécificité: Proportion des sujets nayant pas la maladie (normaux) que le test identifie correctement comme étant négatifs.

14 Performances du test IVL: z Sensibilité = 87,2% z Spécificité = 84,7% zCes r é sultats sont issus d une é tude transversale incluant femmes. (Sankaranarayanan et al., 2003).

15 Les forces du test IVL: z Approche simple, facile à apprendre, fond é e sur une infrastructure faible. z Co û ts de mise en place et de maintien faibles. z De nombreux types de professionnels de sant é peuvent pratiquer la proc é dure. z La sensibilit é é lev é e entra î ne une faible proportion de faux n é gatifs. z Les r é sultats du test sont disponibles imm é diatement. zMoins de perdues de vue pour le suivi.

16 Les limites du test IVL: z Une spécificité modérée pouvant entraîner la prescription superflue dexamens et de traitement dans le cadre dune approche avec consultation unique. z Moins précis chez la femme ménopausée. z Nécessité de développer des méthodes de formation standard et des mesures dassurance qualité. z Dépendant de lévaluateur.

17 Conclusions: z Le test IVL repr é sente une nouvelle approche prometteuse. z Une formation ad é quate et une supervision permanente sont essentielles pour permettre aux professionnels de sant é d' é valuer les caract é ristiques d'une l é sion et de faire des é valuations pr é cises. z Il faudra poursuivre les recherches afin d é tablir l approche la plus ad é quate et la plus r é alisable pour r é duire les faux positifs et la prescription superflue de traitement (dans le cadre d une approche avec visite unique « tester et traiter » ). Des é tudes correctement con ç ues concernant le test IVL sont essentielles pour é valuer l efficacit é pour la r é duction de l incidence et de la mortalit é du cancer du col ut é rin.

18 Bibliographie: zACCP. Visual screening approaches: Promising alterative screening strategies. Cervical Cancer Prevention Fact Sheet. (October 2002). zSankaranarayanan R, Wesley R, Thara S, Dhakad N, Chandralekha B, Sebastian P, Chithrathara K, Parkin DM, Nair MK. Test characteristics of visual inspection with 4% acetic acid (VIA) and Lugol's iodine (VILI) in cervical cancer screening in Kerala, India. International Journal of Cancer 106(3): (September 1, 2003). zSankaranarayanan R, Rajkumar R, Arrossi S, Theresa R, Esmy PO, Mahé C, Muwonge R, Parkin DM, Cherian J. Determinants of participation of women in a cervical cancer visual screening trial in rural south India. Cancer Detection and Prevention 27(6): (November-December 2003).

19 Pour plus dinformations concernant la prévention du cancer du col utérin: zAlliance pour la Prévention du Cancer du Col Utérin (ACCP) zLes Partenaires de lACCP sont: yCentre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) yEngenderHealth yJHPIEGO yOrganisation Panaméricaine de la Santé (OPS) yProgramme de Technologie Appropriée en Santé (PATH)


Télécharger ppt "Inspection visuelle au soluté de Lugol (IVL): Ce quil en est aujourdhui Source: Alliance pour la Prévention du Cancer du Col Utérin (ACCP) www.alliance-cxca.org."

Présentations similaires


Annonces Google