La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PATHOLOGIE NON ATHEROMAEUSE DES TRONCS SUPRA-AORTIQUES DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE 6 FEVRIER 2010 DAVID BOULATE Collège de Chirurgie vasculaire dIle-de-France.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PATHOLOGIE NON ATHEROMAEUSE DES TRONCS SUPRA-AORTIQUES DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE 6 FEVRIER 2010 DAVID BOULATE Collège de Chirurgie vasculaire dIle-de-France."— Transcription de la présentation:

1 PATHOLOGIE NON ATHEROMAEUSE DES TRONCS SUPRA-AORTIQUES DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE 6 FEVRIER 2010 DAVID BOULATE Collège de Chirurgie vasculaire dIle-de-France

2 DYSPLASIE FIBROMUSCLULAIRE Lusher. Arterial Fibromuscular Displasia. Mayo Clin Proc 1987

3 DYSPLASIE FIBROMUSCLULAIRE (DFM) DES TSA GENERALITES NON INFLAMMATOIRE, NON ATHEROSCLEROTIQUE ARTERES DE PETIT ET MOYEN CALIBRES ARTERES RENALES ET CAROTIDES INTERNES Slovut DP. Fibromuscular diasplasia, NEJM 2004

4 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE HISTORIQUE : 1938 : Hypertension in unilatéral renal disease. Leadbetter et Burkland. J Urol. « an intraluminal mass of smooth muscle » 1958: Terme de « fibromuscular hyperplasia », 3 cas dHTA reno-vasculaire. Mc Cormack et al. Am J Pathol. 1965: Fibromuscular hyperplasia of the internal carotid artery : report of a case. Connett. Ann Surg : Classification anatomopathologique des DFM (lésions rénales). Harrison et Mc Cormack. Modifiée en Stanley et al.

5 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE DES TSA CLASSIFICATION ANATOMOPATHOLOGIQUE DFM DE LINTIMA : 5% Désorganisation du tissu sous endothélial Fragmentation de la LLI DFM DE LA MEDIA (3 sous types) : 85% « medial fibroplasia » : prolifération de la média « perimedial fibroplasia » : dépots de collagène ext « medial hyperplasia » : prolifération CML DFM DE LADVENTICE :10% Dépôt dense de collagène dans ladventice. Balgelman Curr Op Rheum 2000 Honjo et al. JVS 2004

6 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE DES TSA CORRELATION ANATOMO-ANGIOGRAPHIQUE TotalFMD type Angiographic appearance Pathologic classificationNumberDistributionString of beads FocalTubular Mayo Clinic 60 Intimal Medial Periarterial Cleveland Clinic 67 Intimal Medial Periarterial 0 Plouin, OJRD 2007

7 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE ASPECTS ARTERIOGRAPHIQUES Angiographic spectrum of cervical and intracranial fibromuscular dysplasia. AG Osborn, Stroke 1977 n=25 F =20 (80%) Age moyen = 45.6 ans (4 – 71) 10 AIT 6 AVC constitués 9 hémorragies sous arachnoidienne

8 « collier de perle » en regard de C1 - C2. Type tubulaire Sténose focale Angiographic spectrum of cervical and intracranial fibromuscular dysplasia AG Osborn, Stroke 1977

9 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE DES TSA HYPOTHESES PHYSIOPATHOLOGIQUES Environnementale : Tabagisme (Bofinger A.J Hum Hypertens1999) Mecanique : microtraumatismes (AR droite chez la femme) (Luscher. Mayo Clin Proc 1987) Génétique : autosomique dominant a pénétrance variable (Perdu J.J Hum Hypertens 2007) Hormonale : absence de corrélation avec lusage de traitements contraceptifs. (Sang CN.Hypertens1989)

10 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE TOPOGRAPHIE DES LESIONS: A propos de 1197 patients atteints de DFM ARTERES RENALES : 58% CAROTIDES : 32% Axillaires, Iliaques, Basilaires, Intra-craniennes, Hépatique, spléniques, coronaire stomachique, Coronaires. Mettinger et Ericson, Stroke %

11 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE TOPOGRAPHIE DES LESIONS : RAREMENT OSTIALES OU PROXIMALES MAJORITAIREMENT TRONCULAIRES VOIRE DISTALES

12 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE Slovut DP. Fibromuscular diasplasia, NEJM 2004 Olin JW. Cleveland Clin J Med 2007

13 DYSPLASIE FIBROMUSULAIRE DIAGNOSTIC POSITIF: GOLD STANDARD = ARTERIOGRAPHIE IMAGE EN COLLIER DE PERLES Osborn, Stroke 1977

14 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE EPIDEMIOLOGIE ET HISTOIRE NATURELLE: 0,02 % (SERIE AUTOPSIQUE) - 1% (SERIE ARTERIOGRAPHIQUE) AGE (TSA) : m = 50 ANS (39 ANS POUR LES LESIONS RENO VASCULAIRES) 2 FEMMES POUR 1 HOMME (TSA) EVOLUTION LENTEMENT PROGRESSIVE OU NON PROGRESSIVE, JAMAIS REGRESSIVE. 15% DES PATIENTS AYANT DES LESION DE LA CI ONT DES LESIONS RENALES. 20 à 50% ONT AU MOINS 1 ANEVRYSME INTRA CRANIEN 7% DANEVRYSME INTRACRANIEN Mettinger, Stroke 1982 Cloft et al. J Neurosurg 1998

15 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE COMPLICATIONS ISCHEMIQUES ET HEMORRAGIQUES: N=79 lésions carotides FMD 3 AVC à 5 ans. Corrin. Cerebral ischemic events in patients with carotid artery fibromuscular dysplasia. Arch Neurol AVC ischémiques AVC Hémorragiques -Microembolies sur colliers de - Ruptures danevrysme intra-cranien perles - Transformation hemorragique -Embolie sur sténose carotidienne -Stenose carotidienne serrée -Migration demboles à partir dun anévrysme carotidien. - Dissection carotidienne

16 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE AUTRE MODE DE PRESENTATION : ANEVRYSME DE LA CAROTIDE INTERNE EXTRA CRANIALE Extracranial internal carotid artry aneurysms. Faggioli JVS 1996 DFM = 50% des causes (n=20) EXCES DE LONGUEUR « coiling or kinking ». FAUX ANEVRYSME FISTULE CAROTIDO-CAVERNEUSE

17 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE PRESENTATION CLINIQUE ASYMPTOMATIQUE SOUFFLE CAROTIDIEN DEFICIT NEUROLOGIQUE CENTRAL ACOUPHENE, VERTIGE CEPHALEES CBH, CERVICALGIE HTA

18 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE 15% des dissections carotidiennes et vertébrales Wonter et Schievink. Sontaneous dissection of the carotid and vertebral arteries. NEJM 2001

19 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS ARTHEROME : lésions asymétriques, ostiales, proximales, athérome aortique ELHERS DANLOS : lésions anévrysmales, lésions extra vasculaires. NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1 : lésions stenosantes ostiales des branches de laorte descendante, lésions extra-vasculaires. SYNDROME DE WILLIAMS VASCULARITES (TAKAYASU) : phase inflammatoire, implique laorte

20 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE TRAITEMENT : MEDICAL ENDOVASCULAIRE CHIRURGICAL PROBLEMATIQUE: VOIE DABORD PAROI ARTERIELLE FRAGILE ATHEROME ASSOCIE, EXCES DE LONGUEUR

21 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE TRAITEMENT MEDICAL : DFM ASYMPTOMATIQUE : ANTIAGREGANT PLAQUETTAIRE MONOTHERAPIE. NON DEMONTRE Slovut DP. Fibromuscular diasplasia, NEJM 2004

22 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE Traitement chirurgical 1965 Connett Résection pontage en VSI 1968 Morris Dilatation Peroperatoire par dilatateurs biliaires métalliques 1981 Hasso Dilatation par ballon par voie transfémorale 1985 Smith Dilatation par ballon per opératoire

23 Van Damme et al. Acta chir belg, 1999 GRADUATED ENDOLUMINAL DILATATION

24 DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE Dilatation peropératoire Smith et al. Radiology N=5 femmes symptomatiques -Abord carotide cervicale haute -Contrôle CC et CE -CI sur « vessel loop » à 2 cm de son origine - héparinisation, Clampage -Artériotomie longitudinale CI -Mise en place dun guide floppy -Contrôle scopique -Ballon purgé de son air 40*4 mm. -Inflation sous contrôle scopique -Purge par flux retrograde

25 DILATATION PEROPERATOIRE Atlas de chirurgie vasculaire. Zarins CK, Gewertz BL

26 DISPLASIE FIBROMUSCULAIRE Dilatation peropératoire nsymptomesimagerielesiontttsuividurée Van Damme AVCi, 4AIT 4SNI, 2 AS Collier de perles 10-15mm 3-5cm du bulbe 7 chir (6EGD, 3EA, 1 patch, 1 pontage) 6 med 0 1 AIT tardif 47 mois Effeney EGD3 AVC 1 AIT mois Stewart (88c) 20AVCi,, 15SNI, 11 AS, 3 AVCh DFM8 EGD, 4EA, 1 pontage (occl/EGD) 42 ttt med (73c) 0 AVC 1 sympto 4 décès précoces 6.8 ans SNI : symptomes non ischémiques AS : asymptomatique EGD : Endoluminal Graduated Dilatation

27 DISPLASIE FIBROMUSCULAIRE Excès de longueur « KINKING » « COILING » Ballota et al. JVS 2005Atlas de chirurgie vasculaire. Zarins CK, Gewertz BL

28 DISPLASIE FIBROMUSCULAIRE Excès de longueur Surgical vs medical treatment for isolated internal carotid artery elongation with coiling or kinking in symptomatic patients : A prospective randomized clinical study. Ballota et al. JVS ttt chir vs 90 ttt med suivi moyen 5.9 ans N=139 ttt chir (129 patients) / 182 patients 78 DFM /139 (56%) Morbi mortalité peri opératoire : 0 AIT tardifs : 7.6% ttt chir vs 21.1 ttt med p=0.01 AVC tardif : 2 patients ttt med Occlusions tardives : 5 patients ttt med

29 DISPLASIE FIBROMUSCULAIRE approche endovasculaire absence dévaluation indication pour les carotides symptomatiques plus à risque fragilité artérielle excès de longueur morbi mortalité, risque embolique possibilité de dilatation sans stenting anesthésie locale moins invasif

30 DISPLASIE FIBROMUSCULAIRE Artères vertébrales (AV) 3 ème cause de lésions intrinsèques après lathérosclérose et les dissections. Environ 50% des patients ayant des lésions carotidiennes. Implication du segment V3, sous occipital +++ Evolution : dissection et anévrysme Peu de complication thromboembolique ou occlusive Revascularisation en cas de symptômes ischémiques persistant sous traitement médical. Praquin et al. Lésions intrinsèques rares de lartère vertébrale

31 Pathologie rare, indolente. Diagnostic arteriographique : sténose focale en collier de perle du segment moyen de la carotide interne. Recherche de lésions associées et de diagnostic differentiels Traitement chirurgical des lésions carotidiennes symptomatiques. Dilatation per opératoire / endovasculaire? DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE DES TSA Conclusion


Télécharger ppt "PATHOLOGIE NON ATHEROMAEUSE DES TRONCS SUPRA-AORTIQUES DYSPLASIE FIBROMUSCULAIRE 6 FEVRIER 2010 DAVID BOULATE Collège de Chirurgie vasculaire dIle-de-France."

Présentations similaires


Annonces Google