La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GRIHHN 2010 - V2 Les Produits Hydro-Alcooliques (P.H.A) Une belle histoire… Nouvelle version.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GRIHHN 2010 - V2 Les Produits Hydro-Alcooliques (P.H.A) Une belle histoire… Nouvelle version."— Transcription de la présentation:

1 GRIHHN V2 Les Produits Hydro-Alcooliques (P.H.A) Une belle histoire… Nouvelle version

2 GRIHHN V2 Historique de lhygiène des mains Ignace Semmelweiss (1846) constate à la maternité de Vienne que les parturientes examinées par des étudiants sortants de salle dautopsie décèdent souvent de complications septiques en post partum. Ignace Semmelweiss (1846) constate à la maternité de Vienne que les parturientes examinées par des étudiants sortants de salle dautopsie décèdent souvent de complications septiques en post partum. Il en conclut que des particules cadavériques adhérentes aux mains des étudiants possèdent la propriété dengendrer des fièvres. Il en conclut que des particules cadavériques adhérentes aux mains des étudiants possèdent la propriété dengendrer des fièvres. Il impose alors à tous le lavage des mains avant de pratiquer les touchers vaginaux. Il impose alors à tous le lavage des mains avant de pratiquer les touchers vaginaux. La mortalité chute de 12% à 2,3%. La mortalité chute de 12% à 2,3%. Il démontre, avant les travaux de Pasteur, que les mains par leur seul contact pouvaient être infectantes. Il démontre, avant les travaux de Pasteur, que les mains par leur seul contact pouvaient être infectantes.

3 GRIHHN V2 Historique des PHA Mis sur le marché en France, dans les années Mis sur le marché en France, dans les années Ces produits ont reçu un accueil frileux des hygiénistes qui en étaient encore à promouvoir lobservance du lavage des mains. On disposait alors, de peu déléments scientifiques et de recul en France pour en démontrer lefficacité. Ces produits ont reçu un accueil frileux des hygiénistes qui en étaient encore à promouvoir lobservance du lavage des mains. On disposait alors, de peu déléments scientifiques et de recul en France pour en démontrer lefficacité. La faisabilité de la procédure offrait un intérêt très limité car à lépoque, lutilisation des PHA était prescrite en complément de tout lavage : simple, antiseptique, chirurgical. La faisabilité de la procédure offrait un intérêt très limité car à lépoque, lutilisation des PHA était prescrite en complément de tout lavage : simple, antiseptique, chirurgical.

4 GRIHHN V2 Fin des années 80 début 1990 Déjà existant sur le marché, il sont : Peu connus Peu connus Les établissements sont peu enclin à sen servir. Les établissements sont peu enclin à sen servir. En pratique, leur utilisation était très discutée : En pratique, leur utilisation était très discutée : procédure compliquée, procédure compliquée, longue, longue, naméliorant pas lobservance, naméliorant pas lobservance,observance surcoût financier important à un moment où les établissements de santé investissaient dans léquipement des points deau. surcoût financier important à un moment où les établissements de santé investissaient dans léquipement des points deau.

5 GRIHHN V PITTET, par ses publications, lintérêt, lefficacité et la rentabilité des SHA, notamment lors de la prise en charge des patients porteurs de bactéries multirésistantes (BMR). PITTET, par ses publications, démontre lintérêt, lefficacité et la rentabilité des SHA, notamment lors de la prise en charge des patients porteurs de bactéries multirésistantes (BMR). Il démontre une diminution des contaminations croisées. Il démontre une diminution des contaminations croisées.contaminations croiséescontaminations croisées Il décrit pour la mise en place des SHA, quun vaste programme dinformation est indispensable, et dépendant dune réelle politique détablissement. Il décrit pour la mise en place des SHA, quun vaste programme dinformation est indispensable, et dépendant dune réelle politique détablissement. Ceci nécessite du temps et des moyens, tant humains que financiers. Ceci nécessite du temps et des moyens, tant humains que financiers.

6 GRIHHN V2 Le 5 décembre 2001 Le CTIN se positionne et recommande lutilisation des SHA en remplacement des lavages simples et antiseptiques des mains. Il précise, comme PITTET, que limplantation des SHA au sein des établissements de santé doit saccompagner dune campagne incitatrice et explicative organisée sous légide des CLIN. Le CTIN se positionne et recommande lutilisation des SHA en remplacement des lavages simples et antiseptiques des mains. Il précise, comme PITTET, que limplantation des SHA au sein des établissements de santé doit saccompagner dune campagne incitatrice et explicative organisée sous légide des CLIN.CTIN Depuis, de nombreuses études sont venues confirmer lefficacité et la supériorité des SHA face au lavage simple et antiseptique des mains. Lexpérience, plus ancienne, de nos voisins allemands, et anglais confirme les mêmes données. Depuis, de nombreuses études sont venues confirmer lefficacité et la supériorité des SHA face au lavage simple et antiseptique des mains. Lexpérience, plus ancienne, de nos voisins allemands, et anglais confirme les mêmes données. Les fabricants ont su suivre cette évolution et répondre aux impératifs des utilisateurs en termes defficacité, de tolérance et de confort. Les fabricants ont su suivre cette évolution et répondre aux impératifs des utilisateurs en termes defficacité, de tolérance et de confort.

7 GRIHHN V2 A ce jour … Recommandations 2009 Il est fortement recommandé deffectuer une friction hydro alcoolique en remplacement du lavage des mains (savon doux ou antiseptique) en labsence de souillure visible des mains Il est fortement recommandé deffectuer une friction hydro alcoolique en remplacement du lavage des mains (savon doux ou antiseptique) en labsence de souillure visible des mains Privilégier la désinfection chirurgicale par friction au lavage chirurgical des mains Privilégier la désinfection chirurgicale par friction au lavage chirurgical des mains

8 GRIHHN V2 Et demain…. Dans le programme : Dans le programme : ICSHA : tous les établissements sont classés en A ou B ICSHA : tous les établissements sont classés en A ou B Le programme national de lutte contre les infections nosocomiales fixe comme objectifs : Le programme national de lutte contre les infections nosocomiales fixe comme objectifs :programme national de lutte contre les infections nosocomiales programme national de lutte contre les infections nosocomiales ICSHA 2 : ICSHA 2 : Prise en compte de certaines disciplines (soins intensifs, HDJ, actes opératoires et obstétricaux)Prise en compte de certaines disciplines (soins intensifs, HDJ, actes opératoires et obstétricaux) Augmentation du nb de frictions pour certaines disciplinesAugmentation du nb de frictions pour certaines disciplines Classe de performance C modifiéeClasse de performance C modifiée Atteinte des objectifs fixés dans les 4 ans, en 2013Atteinte des objectifs fixés dans les 4 ans, en 2013

9 GRIHHN V2 Les Normes Normes Friction Hygiénique Friction chirurgicale Bactéricidie EN 1040 Lévuricidie EN 1275 Normes dapplication EN 1500 EN Virucidie, norovirus inclus (période épidémique),Rotavirus * EN Pas dactivité sporicide, mycobactéricide ou tuberculocide nécessaires Rotavirus : WHO guidelines and Hand Hygiène in Health Care - OMS

10 GRIHHN V2 Composition type Eau (phénomène de lyse) Eau (phénomène de lyse) Alcools (n-propanol et/ou isopropanol, et/ou éthanol) +/- ajout dun autre antiseptique Alcools (n-propanol et/ou isopropanol, et/ou éthanol) +/- ajout dun autre antiseptique Émollients : glycérine, silicone … Émollients : glycérine, silicone … Émollients

11 GRIHHN V2 Les alcools Bactéries Virus enveloppés (herpès, VIH, rage…) Levures Virus nus (hép A, entérovirus) Spores Alcools++++/-- Caractéristiques : Rapidité daction Rapidité daction Séchage rapide Séchage rapide Spectre dactivité

12 GRIHHN V2 Présentation et conditionnement Présentation en gel ou en solution Présentation en gel ou en solution Plusieurs conditionnements possibles : Plusieurs conditionnements possibles : Flacon poche Flacon poche Recharge système airless Recharge système airlessairless Flacon pompe Flacon pompe

13 GRIHHN V2 Quel produit choisir ? En fonction de lactivité de létablissement En fonction de lactivité de létablissement Se référer aux recommandations des fabricants et aux protocoles des établissements. Se référer aux recommandations des fabricants et aux protocoles des établissements.

14 GRIHHN V2 Efficacité des P.H.A Lefficacité est prouvée par différentes études : Efficacité au moins égale à un lavage hygiénique des mains Efficacité au moins égale à un lavage hygiénique des mains étude de Zaragoza et Al-1999 étude de Zaragoza et Al-1999Zaragoza Tests bactériologiques CHH Argenteuil-2001Tests bactériologiques CHH Argenteuil-2001 Impact de lutilisation des SHA sur le taux de prévalence des Infections Nosocomiales et le taux dincidence des SARM- Pittet Baisse dacquisition du taux de SARM S.To.Tam.Chay-Hôpital St Joseph Impact de lutilisation des SHA sur le taux de prévalence des Infections Nosocomiales et le taux dincidence des SARM- Pittet Baisse dacquisition du taux de SARM S.To.Tam.Chay-Hôpital St Joseph Observance améliorée : étude Widmer et al. ICHE 1997,Pittet et Al Observance améliorée : étude Widmer et al. ICHE 1997,Pittet et Al Tolérance cutanée Lucet Hôpital Bichat-2000, Tolérance cutanée Lucet Hôpital Bichat-2000, Pour une utilisation optimale, formation et information doivent être faites à tout le personnel lors de leur mise en place.

15 GRIHHN V2 Handwashing Handwashing with with soap soap or or alcoholic alcoholic solutions? solutions? A A randomized randomized clinical clinical trial of its its effectiveness effectiveness.. Zaragoza et al. ZaragozaZaragoza et al. Zaragoza AJIC 1999;27: T1: avant LDM; T2: après LDM; T3: 10 à 30 T1: avant HDM; T2: après H DM; T3: 10 à 30 mn ap T2. * p< entre les 2 groupes Médecine Chirurgie Réa Timing des prélèvements Nombre moyen de colonies T1 T2* T3 T1 T2* T3 Lavage simple Solution alcoolique T1 = avant toute procédure de lavage des mains (LDM) le 1 er jour de létude, le nombre dunités formant colonies est comptabilisé sur des boîtes de pétri après empreintes des mains des soignants. T2 = immédiatement après la procédure de lavage des mains et avant toute activité de soins, le nombre dunités formant colonies est comptabilisé sur des boîtes de pétri après empreintes des mains des soignants. T3 = 10 à 30 minutes après T2, le personnel ayant effectué pendant ce laps de temps les tâches habituelles, le nombre dunités formant colonies est comptabilisé sur des boîtes de pétri après empreintes des mains des soignants. On peut noter une diminution significative de la contamination des mains avec une recontamination plus lente lors de lutilisation des produits hydro-alcooliques.

16 GRIHHN V2 Tests bactériologiques effectués au Centre Hospitalier dArgenteuil dArgenteuil L. May – Michelangeli. EOHA Argenteuil. CCLIN ; PH ;15 Nov /Antiseptique

17 GRIHHN V2 Efficacité Friction hygiénique ( Avis du CTIN du 5 décembre 2001) Friction hygiénique ( Avis du CTIN du 5 décembre 2001) « … lefficacité des solutions hydro-alcooliques en terme délimination de la flore transitoire et résidente portée sur les mains est, dans des conditions recommandées, au moins équivalente et souvent supérieure à celle du lavage des mains effectué avec un savon doux ou même un savon antiseptique… » transitoire et résidente antiseptiquetransitoire et résidente antiseptique Désinfection chirurgicale ( Recommandations SFHH 2009 ) Désinfection chirurgicale ( Recommandations SFHH 2009 ) Meilleure tolérance cutanée Meilleure tolérance cutanée Procédure mieux respectée Procédure mieux respectée Efficacité microbiologique et clinique identique au lavage chirurgical Efficacité microbiologique et clinique identique au lavage chirurgical Réduction du coût des consommables Réduction du coût des consommables

18 GRIHHN V2 Avantages Meilleure tolérance cutanée (protecteur de la peau-émollients) Meilleure tolérance cutanée (protecteur de la peau-émollients) Gain de temps (déplacement - enchaînement de soins, pas de rinçage) Gain de temps (déplacement - enchaînement de soins, pas de rinçage) Accessibilité immédiate Accessibilité immédiate Meilleure compliance* à lhygiène des mains Meilleure compliance* à lhygiène des mainscompliance* Participation à la diminution du taux des infections nosocomiales : Participation à la diminution du taux des infections nosocomiales : Diminution du risque de transmission manuportée Diminution du risque de transmission manuportée Participation à la baisse du taux dacquisition des SARM Participation à la baisse du taux dacquisition des SARMtaux dacquisition des SARMtaux dacquisition des SARM Utilisation : Utilisation : Soignants, patients Soignants, patients Visiteurs participants aux soins Visiteurs participants aux soins

19 GRIHHN V Pittet et al.,Lancet 2000 Impact Impact de lutilisation des SHA Impact Sur les taux dIN Prévalence des IN On peut expliquer les résultats par : Lintroduction des SHA dans létablissement Entraînant une augmentation de lobservance de lhygiène des mains. La baisse du taux de prévalence des infections nosocomiales semble liée au changement de pratique dhygiène des mains.

20 GRIHHN V Incidence des SARM/100 admis Pittet et al.,Lancet 2000 ImpactImpact de lutilisation des SHA Impact sur les taux dincidence des SARM Lintroduction des SHA entraîne une augmentation de lobservance de lhygiène des mains. En parallèle, on peut noter une baisse du taux dincidence des SARM**.

21 GRIHHN V2 Taux de SARM acquis et consommation de SHA consommation de SHA consommation de SHA FHSJ/Uhlin

22 GRIHHN V2 Pouvons-nous atteindre une observance de 100% ? 100% Pouvons-nous atteindre une observance de 100% ? 100% Lavage des mains 100%= 16 heures de temps infirmier par jour Friction avec une SHA 100%= 3 heures de temps infirmier par jour Widmer et al. ICHE 1997 on gagne 13 heures de temps IDE par jour

23 GRIHHN V2 Tolérance cutanée Tolérance cutanée des SHA Tolérance cutanée Résultats de lobservation des mains (39 IDE ou AS) Période 1Période 2

24 GRIHHN V2 Passage transcutané de léthanol ? Pas de risque sanitaire à long terme selon létude de lAgence de sécurité sanitaire de lalimentation, de lenvironnement et du travail du : Étude basée sur lévaluation des risques pour les professionnels exposés à léthanol (voie cutanée et respiratoire) Étude basée sur lévaluation des risques pour les professionnels exposés à léthanol (voie cutanée et respiratoire)

25 GRIHHN V2 A mettre en lien

26 GRIHHN V2 Inconvénients Obligation dutiliser des gants non poudrés Inflammabilité du produit Mains lésées, A utiliser avec précaution dans les services dalcoologie, ou accueillant des personnes ayant des troubles du comportement

27 GRIHHN V2 Pré requis à l hygiène des mains Recommandations SFHH 2009 Prévention de la transmission croisée - R12 - Les produits hydro- alcooliques sutilisent sur : - Les produits hydro- alcooliques sutilisent sur : mains visiblement propres, non souillées, non lésées, non poudrées et sèches mains visiblement propres, non souillées, non lésées, non poudrées et sèches ongles courts < 5 mm, sans vernis, faux ongles ou french manucure ongles courts < 5 mm, sans vernis, faux ongles ou french manucure sans bijoux (montre et alliance comprises) sans bijoux (montre et alliance comprises)

28 GRIHHN V2 Indications

29 Choix des techniques Hygiène des Mains Lavage simple suivi Friction avec SHA Lavage simple SAVON DOUX En cas de GALE ou de CLOSTRIDIUM Si contact avec du LIQUIDE BIOLOGIQUE SI MAINS : visiblement souillées lésée FRICTION AVEC SHA dans tous les autres cas

30 GRIHHN V2 Paume contre paumePaume sur dos de la main (des 2 cotés) Paume contre paume doigts entrelacés Pouce droit dans paume gauche et vice versa Dos des doigts contre la paume opposée avec doigts emboîtés Extrémité des doigts dans la paume opposée (des 2 cotés) Poignets (des 2 cotés)

31 GRIHHN V2 Technique désinfection Lavage au savon doux Lavage au savon doux Temps = 1 mn Brossage des ongles 1 fois /j Au moins 10 mn avant la désinfection chirurgicale Désinfection en 2 temps pour éviter les erreurs dasepsie Désinfection en 2 temps pour éviter les erreurs dasepsie EN Dose suffisante pour mains et avant bras mouillés tout le temps de la frictionDose suffisante pour mains et avant bras mouillés tout le temps de la friction

32 GRIHHN V2 Les dérives !!! Les produits hydro-alcooliques ne doivent pas être utilisés pour la désinfection : être utilisés pour la désinfection : du matériel (gants, sthétoscope, garrot…) du matériel (gants, sthétoscope, garrot…) des surfaces, ( mobilier, appareils…) des surfaces, ( mobilier, appareils…) des muqueuses, des muqueuses, de la peau. de la peau.

33 GRIHHN V2 Précautions demploi Comme tout produit contenant de lalcool, il est recommandé de : Respecter les règles de sécurité incendie (Arrêté du 16 janvier 2009 modifiant lArrêté du 20 avril 1994) Respecter les règles de sécurité incendie (Arrêté du 16 janvier 2009 modifiant lArrêté du 20 avril 1994) Le conserver à labri de la chaleur et du rayonnement direct solaire, des flammes Le conserver à labri de la chaleur et du rayonnement direct solaire, des flammes Adapter le conditionnement pour les services de pédiatrique, dalcoologie, de psychiatrie et accueillant des personnes ayant des troubles du comportement Adapter le conditionnement pour les services de pédiatrique, dalcoologie, de psychiatrie et accueillant des personnes ayant des troubles du comportement

34 GRIHHN V2 PHA = Utilisation prioritaire La friction hydro-alcoolique : 5 Avantages 1. Plus grande efficacité, 2. Action plus rapide, 3. Meilleure tolérance, 4. Grande accessibilité 5. Facilité dutilisation.

35 GRIHHN V2 Références bibliographiques (1) - Programme national 2OO9 – 2013 : circulaire du 26 août Recommandations pour lhygiène des mains – juin 2009 – SFHH - Prévention de la transmission croisée ; précautions complémentaires contact – avril 2009 – SFHH - Avis du CTIN du 5 décembre 2001 sur la mise en place de la friction hydro-alcoolique dans lhygiène des mains lors des soins - Arrêté du 16 janvier 2009 modifiant lArrêté du 20 avril 1994 relatif à la déclaration, la classification, lemballage et létiquetage des substances

36 GRIHHN V2 Références bibliographiques (2) Objectif mains : C CLIN EST Objectif mains : C CLIN EST La désinfection des mains par la solution hydro- alcoolique – APHP La désinfection des mains par la solution hydro- alcoolique – APHP Hygiène des mains guide de bonnes pratiques C CLIN Paris Nord - décembre ème édition. Hygiène des mains guide de bonnes pratiques C CLIN Paris Nord - décembre ème édition. - Arrêté du 23 mai 1989 : dispositions particulières relatives aux établissements du type U du 1er groupe (établissements de soins : hôpitaux, cliniques, dispensaires, pouponnières, etc……). Constitue le chapitre IX du livre II du titre I, du règlement de sécurité contre les risques dincendie et de panique dans les établissements recevant du public, règlement annexé à larrêté du 25 juin 1980 (modifié)

37 GRIHHN V2 Flore résidente : Elle est constituée de micro organismes implantés de façon permanente sur les couches superficielles de la peau. Elle varie quantitativement et qualitativement dun site à un autre chez un même individu ainsi que dun individu à lautre. Elle constitue une barrière efficace contre la colonisation par des micro-organismes exogènes. Elle est de faible virulence mais un geste invasif peut la modifier et induire un processus infectieux. Elle nest pas éliminée par le lavage simple des mains. La flore résidente est dominée par les bactéries aérobies, Gram positif, avec en particulier : - Des staphylocoques - Des corynébactéries - Des propionibactéries Flore transitoire : Elle est composée de micro-organismes qui font un séjour bref sur la peau. Ce sont des bactéries saprophytes qui proviennent de lenvironnement ou potentiellement pathogènes lorsquelles proviennent de la flore du patient soigné. Elle varie au cours de la journée, selon les activités et en fonction des variations de lenvironnement extérieur. Elle est le reflet de lécosystème microbien hospitalier avec notamment les bactéries multirésistantes. Elle est constituée de bactéries Gram négatif de la flore individuelle (Klebsielles, Pseudomonas…) et de Gram positif (Staphylocoques, streptocoques…) et de Candida albicans. Son rôle est important dans lapparition et lépidémiologie des infections croisées nosocomiales. reprendre

38 GRIHHN V2 Létude de Zaragoza et Al paru en 2000 dans hygiènes volume 8 n°1 a été réalisée dans deux services de médecine et deux services de chirurgie au CHU de Barcelone. Elle comparait lefficacité de la friction avec une solution hydro alcoolique à la technique du lavage simple des mains. Chaque étude sera développée au cours des différentes diapositives. Parution étude de Zaragoza reprendre

39 GRIHHN V2 Létude de Zaragoza compare lefficacité du savon doux aux produits hydro alcooliques dans 3 services différents : médecine, chirurgie et réanimation. T1 = avant toute procédure de lavage des mains (LDM) le 1 er jour de létude, le nombre dunités formant colonies est comptabilisé sur des boîtes de pétri après empreintes des mains des soignants. T2 = immédiatement après la procédure de lavage des mains et avant toute activité de soins, le nombre dunités formant colonies est comptabilisé sur des boîtes de pétri après empreintes des mains des soignants. T3 = 10 à 30 minutes après T2, le personnel ayant effectué pendant ce laps de temps les tâches habituelles, le nombre dunités formant colonies est comptabilisé sur des boîtes de pétri après empreintes des mains des soignants. - 1 er groupe : lavage des mains simple (savon doux). - 2 ème groupe : friction des mains avec une solution hydro-alcoolique. On peut noter une diminution significative de la contamination des mains avec une recontamination plus lente lors de lutilisation des produits hydro-alcooliques. « La friction des mains avec une solution hydro-alcoolique semble être au moins aussi efficace que le lavage simple conventionnel et peut représenter une bonne option pour résoudre les problèmes de mauvaises observance du lavage des mains notamment dans des secteurs où des postes de lavage des mains ne sont pas facilement accessibles, en réanimation ou lorsque la charge en soins est élevée. » E.Girou, C.Brun-BuissonHygiènes Efficacité savon doux versus SHA reprendre

40 GRIHHN V2 Le taux dobservance du lavage des mains en France est inférieur à 50% Cette étude porte sur un service réanimation : La première partie de la diapositive montre le temps réel qui serait dédié au lavage des mains (simple ou antiseptique) si les soignants respectaient les indications et les bonnes pratiques. Pour une observation de 100%, 16h par 24h de temps de léquipe infirmière serait dédié au lavage des mains. La deuxième partie de la diapositive met en évidence le gain de temps lors de lutilisation dune solution hydro alcoolique soit 3h de temps infirmier par jour (versus 16h). En résumé : on gagne 13 heures de temps IDE reprendre

41 GRIHHN V2 DIMINUTION DE LACQUISITION DE SARM A LHOPITAL ST JOSEPH Sur une période de 4 ans, à lHôpital St Joseph, on a observé que laugmentation de la consommation des solutions hydro-alcooliques entraîne une diminution de lacquisition de nouveaux cas de SARM. En 2000, la consommation de SHA était de 7 litres pour 1000 jours dhospitalisation et le taux de SARM acquis de En litres et En litres et En litres et 0.44 reprendre

42 GRIHHN V2 Étude effectuée par léquipe opérationnelle du Centre Hospitalier dArgenteuil afin de démontrer lefficacité de la friction hydro-alcoolique. Tests bactériologiques effectués par empreinte des mains des soignants sur boîte de pétri puis mise en culture avant et après 3 types dhygiène des mains. Image 1 : avant et après lavage simple (savon doux) Image 2 : avant et après lavage hygiénique (savon antiseptique) Image 3 : avant et après désinfection par friction hydro-alcoolique On observe une absence de culture après utilisation des solutions hydro-alcooliques (SHA) au moins égale à celle dun lavage hygiénique. Etude Centre Hospitalier dArgenteuil reprendre

43 GRIHHN V2 Etude de Lucet à lHôpital Bichat Durant 2 périodes de 15 jours, létat cutané des mains des soignants est observé après : - Une première période où les soignants utilisent les savons habituels. - Une deuxième période où les soignants utilisent des SHA. Dans la première période, 60% des soignants présentaient des mains irritées et sèches. Dans la deuxième période on note une amélioration de létat cutanée des mains des soignants reprendre

44 GRIHHN V2 Observation des SHA et de la Prévalence des IN Comparatif entre lobservance de lutilisation des SHA et la prévalence* des Infections Nosocomiales sur 4 ans. On peut expliquer les résultats par : Lintroduction des SHA dans létablissement Entraînant une augmentation de lobservance de lhygiène des mains. La baisse du taux de prévalence des infections nosocomiales semble liée au changement de pratique dhygiène des mains. A noter que Pittet a fait son observation sur les solutions hydro-alcooliques, les autres produits hydro-alcooliques nont pas été pris en compte. *La prévalence des infections nosocomiales est la mesure de la fréquence des cas présents (anciens et nouveaux) à un instant T.= un jour donné. reprendre

45 GRIHHN V2 Etude de Pittet Suite de létude de Pittet portant sur le taux dincidence* des SARM et lobservance de lhygiène des mains. Lintroduction des SHA entraîne une augmentation de lobservance de lhygiène des mains. En parallèle, on peut noter une baisse du taux dincidence des SARM**. * Lincidence cest la mesure de la fréquence dapparition des nouveaux cas pendant une période déterminée. = un temps donné Ici cest lincidence annuelle sur 100 patients ** Staphylococcus aureus Méti R = BMR (Bactérie multi résistante) reprendre

46 GRIHHN V2 Efficacité sur BMR reprendre Les solutions hydro alcooliques sont efficaces sur les autres BMR mais aucune étude ne le démontre car elles ne font pas lobjet dun programme de surveillance. - Les études sont ciblées sur le SARM, le taux dacquisition étant un indicateur dans le programme National de lutte contre les infections nosocomiales


Télécharger ppt "GRIHHN 2010 - V2 Les Produits Hydro-Alcooliques (P.H.A) Une belle histoire… Nouvelle version."

Présentations similaires


Annonces Google