La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Marc Rousseaux, CHRU Lille Lesquin, décembre 2010 Les difficultés de communication et leurs mécanismes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Marc Rousseaux, CHRU Lille Lesquin, décembre 2010 Les difficultés de communication et leurs mécanismes."— Transcription de la présentation:

1 Dr Marc Rousseaux, CHRU Lille Lesquin, décembre 2010 Les difficultés de communication et leurs mécanismes

2 Introduction Pendant de très nombreuses années, l'accent a été mis sur les déficiences des patients porteurs de lésions cérébrales, c'est à dire sur l'atteinte des fonctions supportées par le cerveau. On pense en particulier aux fonctions motrices (paralysie) et au langage (aphasie). Mais les conceptions ont largement évolué, notamment dans le domaine du handicap et de sa prise en charge (évaluation, rééducation). La classification internationale du fonctionnement et du handicap (CIFH) sert de guide à cette évolution.

3 La CIFH Officialisée en 2001 par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Fonctions Déficiences Maladie Facteurs contextuels : Environnement Facteurs personnels Structures anatomiques Lésions Activités (tâche ou action) Participation (implication dans la vie) Réduction

4 La participation dans la CIFH Apprentissage et application des connaissances Tâches et exigences générales Communication –Communiquer / recevoir des messages parlés –Communiquer / recevoir des messages non verbaux –Parler –Produire des messages non verbaux –Conversation Mobilité Entretien personnel Activités domestiques Activités et relations avec autrui Grands domaines de la vie Vie communautaire, sociale et civique

5 Participation à la communication Communiquer en tête à tête avec des proches Communiquer lors des repas avec les proches Communiquer avec des amis, en groupe Communiquer au téléphone Communiquer par lettre ou mail Communiquer avec des commerçants Communiquer lors de loisirs Communiquer pour la gestion administrative Communiquer dans une activité professionnelle Lire des journaux, lire des livres Regarder la télévision Participer à des prises de décisions

6 Fonctions contribuant à la communication Initiatives, engagement –Saluer, engager la conversation, nourrir la conversation –Produire des expression et réponses relativement rapides Attention, mémoire de travail –Attention à l'interlocuteur, suivre le fil de la conversation Parole –Articuler correctement, de façon intelligible Langage oral : lexical et syntaxe –Trouver les mots justes –Construire des phrases correctes et complètes –Comprendre les mots et phrases (surtout si complexes)

7 Fonctions contribuant à la communication Pragmatique –Respecter les tours de parole –Garder un thème –Changer de thème de façon appropriée –Exprimer des informations nouvelles –Exprimer les non compréhensions –Tenir compte des difficultés de l'interlocuteur –Tenir compte des connaissances de l'interlocuteur Langage écrit (même items) Mémoire –Se souvenir des thèmes initiaux de la conversation –Se souvenir des questions posées et informations apportés –Pouvoir évoquer des souvenirs récents et anciens

8 Fonctions contribuant à la communication Fonctions exécutives –Organiser ses arguments –Structurer le récit –Contrôler la production des réponses (impulsivité) Gestualité –Utiliser des gestes signifiants –Comprendre les gestes –Produire des gestes et expressions émotionnels –Orienter son regard de façon appropriée –Se positionner dans l'espace de façon appropriée

9 Fonctions contribuant à la communication Emotions –Gérer le stress –Rester calme –Exprimer ses émotions de façon contrôlée Comportement –Gérer la familiarité –Rester discret sur ses difficultés personnelles

10 Adaptation, inadaptation de l'environnement Aides / attitudes négatives : –Garder un engagement à communiquer avec la personne, la solliciter –S'exprimer avec des mots simples, des phrases simples, intelligibles, en prenant son temps –Vérifier que la personne a bien compris –Modifier les propos, reformuler si mauvaise compréhension –Utiliser un ton approprié, non infantilisant, non agacé –Laisser s'exprimer sans parler à la place –Ne pas corriger de façon directe –Présenter des interrogations complémentaires si on n'a pas ou mal compris –Laisser s'exprimer les attitudes négatives sans y réagir de façon directe

11 Qualité perçue Satisfaction avec la communication avec les proches : conjoint(e), enfants, parents Satisfaction avec la communication avec les amis Satisfaction avec la communication avec les collègues, clients Et qualité de vie

12 Conclusion Les difficultés de communication sont au centre de la problématique des personnes cérébro-lésées. Il faut d'abord raisonner en terme de communication dans l'évaluation et dans la rééducation, et non pas en terme d'aphasie classique. De nombreuses fonctions peuvent être affectées par la lésion, en dehors du langage. Leur identification a une importance majeure pour le thérapeute. L'évaluation et l'éducation de l'environnement humain (proches, amis) est aussi importante que la rééducation des fonctions déficitaires.


Télécharger ppt "Dr Marc Rousseaux, CHRU Lille Lesquin, décembre 2010 Les difficultés de communication et leurs mécanismes."

Présentations similaires


Annonces Google