La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GESTION DE LENTRAINEMENT COLLECTIF EN SPORT DENDURANCE INDIVIDUEL – Matthieu NADAL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GESTION DE LENTRAINEMENT COLLECTIF EN SPORT DENDURANCE INDIVIDUEL – Matthieu NADAL."— Transcription de la présentation:

1 GESTION DE LENTRAINEMENT COLLECTIF EN SPORT DENDURANCE INDIVIDUEL – Matthieu NADAL

2 Le cyclisme est souvent décrit comme un sport individuel qui se pratique en équipe en compétition…et pourquoi pas à lentraînement ? On fait souvent émerger des groupes dentraînement dans dautres disciplines individuelles comme le « groupe Philippe Lucas » en natation, le « groupe Jacques Piacenta » en athlétisme. Ces manières de fonctionner qui ont fait leurs preuves dans ces sports ne sappliquent que très rarement, la plupart du temps lors de stages en cyclisme. Pourquoi ? Ne pourrait-on pas y retrouver une forme de reconnaissance de notre statut dentraîneur cycliste, tout en optimisant lapproche de la performance de notre athlète ? Les séances intensives sont la plupart du temps réalisées de manière individuelle, nous allons voir comment tirer profit de la richesse du collectif pour tirer les individualités vers le haut en décrivant plusieurs situations dentraînement pour différentes intensités.

3 « Tout le monde sentraîne de la même façon en cyclisme »!? Si les ingrédients sont connus de tous, les recettes ne sont pas forcément les mêmes dun entraîneur à lautre…. … et surtout la saveur nest pas la même

4 Motivation – Emulation Partage Observation Confrontation – Esprit de compétition Evaluation Reproduire des conditions de course – Aspects technico- tactiques Coup de fouet mental pour les meilleurs, prise de conscience du travail à fournir pour les autres PROGRESSION

5 Ne pas être à son allure Sentiment dinfériorité Déconcentration Mise à lécart Temps de mise en place et dexplication succinct Travail plus difficilement quantifiable Sécurité (à gérer)

6 Dynamique de réussite Groupe soudé (stages, activités extérieures au cyclisme) Apprendre à vivre ensemble Communication positive Soutien Proximité

7 Difficulté à se motiver dans diverses situations : - état de légère fatigue - conditions météorologiques défavorables - dernières répétitions Difficulté à se mettre dans un état de point de rupture Pas daspects tactiques Entraîneur pas obligatoire sur le terrain

8 Vidéo rouler en groupe endurance T8Xw T8Xw

9 Travail endurance (I1-I2) Travail fractionné (I3-I4-I5) Travail de résistance (I6) Travail de sprint (I7) Travail spécifique technico-tactique

10 Créer les conditions nécessaires à la progression individuelle en utilisant un collectif

11 Les intensités Lobjectif La mise en place Les consignes Les critères de réussite Les variantes

12 Intensité Situation I2I3I4I5I6I7ForceVélocité Technico tactique Course à handicap Course aux points Eliminatoire PMA Eliminatoire sprint Les vases communicants PMA en duo PMA point de mire Les relais Le rallye

13 Intensité Situation I2I3I4I5I6I7ForceVélocité Technico tactique PA musculaire force (en effort) +++ (en récup) + Le train… Le roi de laspi__+++ La poursuite avec arrivée sur échappée La poursuite sur circuit La danoise Le match vitesse Le match keirin Le maître de la vélocité Larrache dents+++ +

14 I3-I4-I5 Rester au contact les uns les autres tout en réalisant une course avec des niveaux hétérogènes Parcours de base identique avec handicap de temps, de longueur, de difficulté selon les niveaux 1 tour de référence allure course. Départs échelonnés selon tour de référence pour course sur un nombre de tours défini Classement final, gestion de la durée deffort Durée deffort, durée de récupération, nombre de répétitions, intensité choisie, gestion de leffort seuil

15 Vidéo course handicap _Mg _Mg

16 Vidéo course handicap gestion du seuil eIFLU eIFLU

17

18 I4-I5-I6-I7 Marquer le plus de points possibles en un certain nombre de répétitions, travail des allures choisies Circuit défini selon lintensité choisie Barème de points distribués à chaque arrivée Additionner le plus de points Plusieurs lignes de départ, distribution des points, durée du circuit selon intensité, durée et mode de récupération

19 Vidéo course aux points lactique mn5oQ mn5oQ

20 I5 Travail puissance aérobie Circuit réalisable dans les 2 sens, 1 ouvreur Tour de récupération derrière ouvreur, élimination du dernier du tour de course, demi-tour après chaque course (les derniers se retrouvent premiers) Rester le plus longtemps en course, remporter le dernier tour Nombre déliminés, nombre dathlètes en course dans la dernière série, durée du tour, vitesse de louvreur

21 Vidéo éliminatoire jHk jHk

22 I6-I7 Travail du départ Ligne droite + 1 virage Elimination du dernier de chaque course Rester le plus longtemps en course, remporter le dernier sprint Couloirs de course ou non, distance avant le virage

23 I3 et I6 Rouler en relais I3 et attaquer pour séchapper et rejoindre le groupe de devant 2 groupes de coureurs, terrain roulant Les 2 groupes sont espacés denviron 100m, roulent à allure tempo. Lorsquun athlète désigné attaque pour rejoindre le groupe de devant, un athlète désigné du groupe de devant se laisse rattraper par celui de derrière. Les 2 groupes conservent leur écart, les attaques rejoignent le groupe de devant Vitesse et écartement des groupes, nombre de coureurs qui attaquent

24 Vidéo vases communiquants YzY YzY

25

26 I5 Réaliser une distance le plus rapidement possible en prenant des relais équivalents Parcours faux plat descendant, vent de face, binômes homogènes Sur une durée de relais fixée, les binômes se relaient pour aller le plus vite possible Les duos restent ensemble, vitesse dévolution Durée du parcours, nombre de répétitions

27 Vidéo PMA en duo p3gA p3gA

28 I5 Rattraper le coureur devant soi quand on est en intensité En côte ou faux plat montant, par 2 de niveau plutôt homogène On démarre son intensité de manière décalée. Le coureur de devant effectue son temps à I5, puis quand il coupe son effort, cest le signal pour celui de derrière. Il doit le rattraper en gérant son effort à I5, ainsi de suite Lintensité de leffort est égale sur toutes les répétitions Durée de leffort, nombre de séries

29 Vidéo PMA point de mire C8k C8k

30 I4-I5-I6-I7 Donner le relais le plus rapidement possible à son équipier Un tour dintensité, un tour de récupération, équipes niveau homogène réalisées avec un tour préalable, zone de relais sécurisée (ralentie) Réaliser la boucle dintensité le plus vite possible, réaliser le tour de récupération en observant lévolution du/des équipiers La première équipe a gagné Nombre déquipiers (temps de récupération), nombre de répétitions, durée du parcours, handicaps sur les parcours

31 Vidéo PMA montée descente eavQ eavQ

32

33 Vidéo PMA plat Fgo Fgo

34

35

36 Vidéo relais explosivité jZGo jZGo

37

38 I2-I4-I5 Réaliser plusieurs spéciales « thématiques » chronométrées entrecoupées de liaisons Préparer les spéciales, prévoir communication, chronométrage et noter les résultats, encadrer le groupe sur les liaisons. Spéciales en ligne, contre la montre, plat, montée, descente, techniques, plus ou moins longues Esprit compétition sur les spéciales, esprit récupération sur les liaisons Faire le moins de temps possible sur lensemble des spéciales Thèmes, nombre et durée des spéciales

39 Intensité + Force Réaliser des relances en force en maintenant une intensité élevée Equipes de 2, de poids identique, faux plat montant, savoir passer des relais à laméricaine Relais à laméricaine, le coureur qui travaille passe les relais braquet libre en lançant son partenaire qui est sur le plus petit braquet le plus vite possible, il relance pour rattraper son partenaire et le lancer à nouveau. A la fin de la série les rôles sont inversés. La récupération se fait en sur-vélocité. Vitesse dexécution, lemporter sur les autres équipes Longueur du parcours, braquet imposé, nombre de séries

40 Vidéo américaine-force DBg DBg

41

42 I3 Rouler à labri dans la roue de celui qui nous précède, gérer un effort tempo Des équipes homogènes de 3 à 5 sur un tour denviron 5mn. Chaque coureur fait un tour dans le vent, puis on tourne celui dans le vent passe à larrière du groupe. Rouler le plus près possible de la roue de celui qui nous précède. Conserver une allure tempo I3 Ne pas se faire lâcher, vitesse et homogénéité du groupe sur lensemble du parcours Faire le tour dans le vent en force, le reste en vélocité

43 Tactique Se placer, frotter dans un groupe, jouer avec le vent Dans une descente, placer une arrivée en bas Tout le monde part ensemble, interdiction de pédaler (mettre tout le monde sur le petit plateau) Gagner la course Difficulté de la descente, nombre de participants

44 Vidéo roi de laspi GX8k GX8k

45 I4-I5-I6 Partir le plus vite possible et tenir le rythme le plus longtemps possible 2 groupes, celui de devant roule moins vite que celui de derrière (la vitesse peut être régulée), parcours en boucle ou défini Le groupe de devant est la ligne darrivée (mouvante). Le groupe de derrière doit sorganiser pour rattraper celui de devant avant le point final, il faut être le premier à rattraper le groupe Etre le premier à rejoindre léchappée Vitesse du groupe devant, écart entre les groupes

46 Vidéo poursuite avec arrivée sur échappée 9W2Mgk 9W2Mgk

47

48 I4-I5 Travailler à haute intensité sur une durée donnée avec un « lièvre » Circuit en boucle, disposer les coureurs sur plusieurs points de départ Rattraper le ou les coureurs devant soi dans le temps imparti Ne pas se faire rattraper, rattraper un maximum de coureurs Difficulté des circuits, espacement entre les coureurs, durée et nombre des répétitions

49 I7 – technico-tactique sprint Remporter un sprint, devenir équipier de luxe Un parcours entrecoupé de plusieurs « pancartes » Le vainqueur du 1 er sprint a gagné, il devient équipier du dernier. Le vainqueur du 2 ème sprint est 2 ème, il devient équipier du dernier du 2 ème sprint, ainsi de suite Gagner un sprint le plus tôt possible, avoir le moins déquipier possible Longueur des sprints, espacement des sprints, dénivelée de larrivée, démarrer avec des équipes, imposer une vitesse minimale avec un lièvre

50 I7 – technico-tactique sprint Remporter un sprint en duel Parcours court, zone de récupération 1 tour chronométré de qualification. Tableau final en fonction des temps de qualification Remporter le plus de sprints Longueur des sprints, dénivelée de larrivée, désigner celui qui doit amener le sprint, faire des groupes éliminatoires plus grands (styles 4X)

51 I6 Remporter un sprint en groupe Boucle entre 20 et 40s, groupes selon le nombre dathlètes On ne doit pas dépasser louvreur pendant 3 à 4 tours, puis allure libre pour lemporter Remporter le maximum de sprint Nombre de coureurs, vitesse de louvreur, dénivelée de la boucle

52 I7 - vélocité Aller le plus vite possible sur un petit braquet en une durée limitée Ligne droite, plots, chronomètre, sifflet, sous- groupes homogènes Démarrer tenu au coup de sifflet, aller le plus vite possible, on pose un plot à lendroit où se situe lathlète à la fin du temps imparti. Il doit battre son propre record et celui des autres aux répétitions suivantes Poser le plot le plus loin possible Durée deffort, récupération, braquet

53 Vidéo maître de la vélocité Hq37M Hq37M

54 I7 – Force Explosive Aller le plus vite possible sur un braquet de plus en plus gros Ligne droite en montée, Point de départ – point darrivée, zone de récupération Cest une course en montée départ arrêté en descendant les pignons au fur et à mesure. On démarre sur un braquet en haut de la cassette, à chaque répétition on descend un pignon sauf le dernier de la course. Au fur et à mesure les sprints sont de plus en plus en force jusquà avoir baissé tous les pignons (ou atteint un pignon fixé au départ) Etre le premier à avoir atteint le bas de la cassette, en cas dégalité gagner la dernière course Dénivelée de leffort, récupération, braquet de début du jeu. Seul le vainqueur a le droit de descendre un pignon

55 Vidéo larrache dents 3auQ 3auQ

56

57

58 A vélo A pied En scooter En voiture

59 Bien insister sur des consignes claires et simples Varier, proposer des situations multiples pour dynamiser lentraînement, éviter la routine, être prêt à réagir plus vite en course Rester directif sur les consignes de sécurité

60 Parcours connu et reconnu Peu de fréquentation Pas de croisement entre athlètes Connaissance des athlètes et expérience pour placement des « handicaps » Prévoir des zones defforts et des zones de récupération Similaire au terrain de compétition

61


Télécharger ppt "GESTION DE LENTRAINEMENT COLLECTIF EN SPORT DENDURANCE INDIVIDUEL – Matthieu NADAL."

Présentations similaires


Annonces Google