La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA PREPARATION ATHLETIQUE (Chez le jeune) REFLEXIONGENERALE EQUIPE TECHNIQUE REGIONALE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA PREPARATION ATHLETIQUE (Chez le jeune) REFLEXIONGENERALE EQUIPE TECHNIQUE REGIONALE."— Transcription de la présentation:

1

2 LA PREPARATION ATHLETIQUE (Chez le jeune) REFLEXIONGENERALE EQUIPE TECHNIQUE REGIONALE

3 Comment définir la place de la préparation Athlétique La préparation physique en football ne peut être quun moyen datteindre les objectifs de jeu, mais ne peut jamais constituer une fin en soi. « Drs Raymond Verheijen »

4 Que se passe-t-il durant un match de haut niveau? Un footballeur parcourt entre 8 et 13 km durant un match. Il réalise en moyenne 195 sprints courts de 10 à 15 m. Le temps de conservation du ballon varie entre 40 et 2, soit: entre 0,36 % et 1,8 % du temps de jeu. Les pulsations moyennes dun match entre 170 et 190 pl/mn DECOUPAGE DES SITUATIONS DE JEU Marche 25 % Courses à allures moyennes 37 % Courses intenses 20 % Sprints 11 % Courses en reculant 7 %

5 Les Limites de la Préparation Athlétique Lorsque lon fait subir aux footballeurs des efforts physiques intenses et décontextualisés du jeu, sans aucune nourriture informationnelle, on entraîne les systèmes physiologique et moteur. Le football est un sport intelligent alors que les muscles sont idiots. Lentraînement spécifique à la vitesse ou à lendurance na jamais amélioré la vision du jeu. Lentraînement doit toujours sefforcer de créer des situations dans lesquelles les joueurs sont poussés à exécuter mieux, plus longtemps ou plus vite des gestes footballistiques déterminés. « Drs Raymond Verheijen »

6 Les caractéristiques athlétiques des ans CARACTERISTIQUESCONSEQUENCES -BOULEVERSEMENTS PHYCHOLOGIQUES ET MORPHOLOGIQUES *Crise de croissance (7 / 8 / 10 cm par an) perturbation des coordinations de repères moteurs. Stabilité du poids = type longiligne. Développement de la force musculaire des membres inférieurs, puis du dos et des bras. *Différenciation morphologiques entre filles et garçons. *Fragilité organique = fatigabilité. POURSUIVRE LA FORMATION : *Endurance. *Vitesse / détente. *Vivacité. *Souplesse, *Les axes de la psychomotricité, le gainage et renforcement abdominal. -IMPORTANCE DU CONTRÔLE MEDICAL. -ENTRETENIR LES COORDINATIONS.

7 Impératifs de travail selon lage (LAMBERTIN)

8 Tableau référentiel Dimensionnement de la charge athlétique VitesseEndurance IntensitéMaxi Distribuer les efforts de façon aléatoire Temps de travail Raisonner en terme de distance ( m) Fractionner des séquences de jeu + ou – long en régulant lopposition. Temps de récupération 20 x le temps de passage Variable (+ ou – long selon le rapport dopposition) Nature de la récupération Semi-active (marche) Passive (arrêt) Active (course) Semi-active (marche) Passive (arrêt)

9 Dans le cadre dune séance dentraînement Il faut prendre en compte lexigence athlétique de la situation (aérobie, anaérobie), le temps de travail total, le nombre de séquences, les temps de récupération, la nature de la récupération. Il faut savoir évaluer de façon formelle (prise de pouls/ 10sec*6= ? pl/mn) et informelle (rougeurs excessives, hyperventilation, désynchronisation musculaire, perte dappuis, irritabilité anormale)

10 LE CHRONOMETRE EST LA VERSION AMELIOREE DU FOUET. « Drs Raymond Verheijen »

11 Situation Pratique en Endurance Capacité

12 Situation Pratique en Endurance Puissance

13 A PROHIBER

14 GOLF FOOT

15 Le plus grand objectif de lentraînement cest de créer un climat de travail


Télécharger ppt "LA PREPARATION ATHLETIQUE (Chez le jeune) REFLEXIONGENERALE EQUIPE TECHNIQUE REGIONALE."

Présentations similaires


Annonces Google