La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PISTES ET RÉFLEXIONS PRÉLIMINAIRES À LA MISE EN PLACE DE LHISTOIRE DES ARTS 1. La place du cinéma dans lenseignement de lHDA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PISTES ET RÉFLEXIONS PRÉLIMINAIRES À LA MISE EN PLACE DE LHISTOIRE DES ARTS 1. La place du cinéma dans lenseignement de lHDA."— Transcription de la présentation:

1 PISTES ET RÉFLEXIONS PRÉLIMINAIRES À LA MISE EN PLACE DE LHISTOIRE DES ARTS 1. La place du cinéma dans lenseignement de lHDA

2 Le cinéma sinscrit dans le domaine des « arts visuels » dans sa forme. Il peut aussi aborder dautres domaines par le fond: « arts de lespace » « arts du langage » « arts du quotidien » « arts du son » ou « art du spectacle vivant ». 1.A Généralités.

3 Le cinéma permet en fonction du sujet du film daborder toutes les thématiques proposées dans lenseignement de lHDA: « Arts, créations, cultures » « Arts, espaces, temps » « Arts, Etats et pouvoirs » « Arts, mythes et religions » « Arts, techniques, expressions » « Arts, ruptures, continuités » 1.A Généralités.

4 Le cinéma au travers des différentes thématiques, peut-être abordé dans toutes les disciplines enseignées: Lettres, langues, histoire- géographie, mathématiques, sciences physiques, SVT, éducation musicale, arts plastiques, EPS, technologie… 1.A Généralités.

5 1.B Exemples.

6 Le Roi Danse (G.Corbiau) Clic sur limage pour voir la vidéo

7 Pistes proposées pour lHDA: Arts, Etats et pouvoirs: Les arts au service du pouvoirLes arts au service du pouvoir Domaine directement concerné: Art du visuel Domaine indirectement concerné: Art du spectacle vivant: la danse, art du son. Exemples dexploitations dans différentes disciplines: - Histoire Géographie: Monarchie absolue (5° dans les nouveaux programmes) - Education musicale: Musique et danse (mise en scène) - EPS: La danse et lexpression corporelle - SVT: Laménagement des jardins par Le Nôtre Clic lien hypertexte

8 Le Bal des Vampires (R. Polanski) Clic sur limage pour voir la vidéo

9 Pistes proposées pour lHDA: HDA: Arts Mythes et religions Domaine directement concerné: Art du visuel Exemples dexploitation dans différentes disciplines: -Français: la parodie ou le fantastique -Arts plastiques: Lexpressionisme des images ou la caricature - Education musicale: Comment la musique participe à laction? Rapport musique et image

10 9/11 Fahrenheit (M. Moore) Clic sur limage pour voir la vidéo

11 Pistes proposées pour lHDA: Arts, états et pouvoir: Lœuvre comme témoin des violences. Domaine directement concerné: Arts du visuel Domaine indirectement concerné: Arts du son Exemples dexploitations dans différentes disciplines: - Histoire Géographie: Période concernée en classe de 3° - Education musicale: Rapport musique et image, comment la musique peut-elle dire lindicible?

12 PISTES ET RÉFLEXIONS PRÉLIMINAIRES À LA MISE EN PLACE DE LHISTOIRE DES ARTS 2. Ressources

13 Ressources Sites généralistes: Intéressant pour les repères dans tous les domaines HDA Des exemples par niveau, thématiques et domaine artistiques Sites spécialisés pour léducation au cinéma: Chronologie avec les grandes périodes et mouvements cinématographiques donnant des exemples de films et des liens. Site dédié aux dispositifs nationaux en direction du jeune public : Ecole et cinéma - Collège au cinéma - Lycéens au cinéma, Enseignements obligatoires : de nombreuses fiches sur divers films, des pistes dexploitations, du vocabulaire technique…

14 PISTES ET RÉFLEXIONS PRÉLIMINAIRES À LA MISE EN PLACE DE LHISTOIRE DES ARTS 3. Intégration dans la vie de létablissement.

15 Les dispositifs académiques Collège au cinéma Lycéens et apprentis au cinéma Participations aux: Mois du film documentaire, Fémi, Terra festival, Festival du film déducation… Ciné-lycée (En place dans lacadémie à la rentrée ) Les classes à option (collège et lycées) Les ateliers sous forme de « ciné-club » ou de création vidéo au sein des établissements. Le concours « Jeune Cinéaste » Site de la DAAC régulièrement actualisé concernant toutes ces opérations:

16 PISTES ET RÉFLEXIONS PRÉLIMINAIRES À LA MISE EN PLACE DE LHISTOIRE DES ARTS 4. Le Cinéma Antillais

17 « Le Cinéma antillais se différencie des autres genres par quatre particularités. Un film antillais doit être réalisé par un cinéaste antillais, avec un scénario qui traite dun thème spécifiquement antillais avec des comédiens locaux et dont les dialogues sont partiellement écrits en langue créole » Christian Lara Histoire des Arts : Le cinéma antillais

18 Naissance du cinéma antillais en , avec le court métrage de Christian Lara, « Lorsque lherbe court » 1971, Jacques Ferly réalise « Chronique dun retour », court métrage de 20 minutes en noir et blanc 1972, Gabriel Glissant réalise « Le pion ». Court métrage de 30 minutes, en 16 mm couleur Histoire des Arts : Le cinéma antillais

19 Cest en 1978, quun premier long métrage est réalisé. Christian Lara signe "Coco la fleur, candidat". Ce film réalisé en 35mm et dure 90 minutes. 1983, avec "Rue Cases Nègres", adapté du roman de Joseph Zobel réalisé par Euzhan Palcy, le cinéma antillais est révélé au monde entier. Histoire des Arts : Le cinéma antillais

20 Rue Cases Negre dEuzhan Palcy: Mostra de Venise le Lion d'Argent pour la meilleure première œuvre. Le Lion d'or pour la meilleure interprétation féminine à Darling Legitimus. En 1984, le César de la meilleure première oeuvre. 1985, prix du public au 9e FESPACO à Ouagadougou. Histoire des Arts : Le cinéma antillais

21 Avec Siméon en 1992, Euzhan Palcy signe un film inspiré par lhistoire du groupe Kassav. Christian Lara continue de réaliser des films historiques : Sucre amer en 2002, 1802, lépopée guadeloupéenne en 2004 Christian Grandman, avec Tet grenné en 2003, et Jean-Claude Barny, avec Neg maron en 2004, sintéressent à la Guadeloupe contemporaine. Histoire des Arts : Le cinéma antillais

22 En 2006, Euzhan Palcy signe Parcours de dissidents, un documentaire. En Martinique, Guy Deslauriers réalise En 1995, « Lexil du roi Behanzin » En 2001, « Le passage du milieu » En 2004, « Biguine » En 2009, « Aliker » En 2010, Marc Barrat propose le 1 er long métrage guyanais : « Orpailleur ». Histoire des Arts : Le cinéma antillais

23 Ils ont réalisés des documentaires et des courts-métrages : Tony Coco-Viloin Le cri du neg maron, Karukera- Gorée… Dimitry Zandronis Ti mons et le trou a man Koko Janluk Stanislas Trafic dinfos… Laurence Rugard Technika Karine Gama Trou dair Histoire des Arts : Le cinéma antillais

24 En 2005, une signature de convention Région /CNC, puis la création du bureau daccueil des tournages (dirigé par Tony Coco-Viloin) vont dynamiser le cinéma guadeloupéen. Parallèlement, léducation à limage bénéficie de nombreux dispositifs offerts par le Rectorat : ateliers artistiques - options en Lycée - école, collège et lycéens au cinéma - concours jeune cinéaste – partenariats avec le Mois du documentaire, le Fémi, Le Terra Festival … Histoire des Arts : Le cinéma antillais

25 Les DVD du cinéma antillais 1 Euzhan Palcy Rue cases nègres Siméon Parcours de dissidents Aimé Césaire, une parole pour le XX° siècle Christian Lara Sucre amer 1802, lépopée guadeloupéenne

26 Les DVD du cinéma antillais 2 Jean-Claude Barny Neg maron Tropiques amers Guy Deslauriers Biguine Aliker Pascal Légitimus Antilles sur Seine Lucien Jean-Baptiste La première étoile Histoire des Arts : Le cinéma antillais

27 Carole Portella et Martine Sornay


Télécharger ppt "PISTES ET RÉFLEXIONS PRÉLIMINAIRES À LA MISE EN PLACE DE LHISTOIRE DES ARTS 1. La place du cinéma dans lenseignement de lHDA."

Présentations similaires


Annonces Google