La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le royaume gréco-macédonien dAlexandre le Grand Conquêtes dAlexandre le Grand 334-326

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le royaume gréco-macédonien dAlexandre le Grand Conquêtes dAlexandre le Grand 334-326"— Transcription de la présentation:

1 Le royaume gréco-macédonien dAlexandre le Grand Conquêtes dAlexandre le Grand

2 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (IIIe – Ier s. av. J.-C.) A.Définition de la période hellénistique Période de trois siècles qui se définit par la diffusion de la culture grecque en Orient. Elle débute à la mort dAlexandre le Grand (323 av. J.-C.), après quil ait conquis et unifié lOrient, jusquà la bataille dActium (31 av. J.-C.), qui marque la conquête complète de Rome en Orient.

3 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) A.Définition de la période hellénistique Cette période est le passage : de la Grèce des cités à la Grèce des royaumes

4

5 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) B. Les principales étapes 1. Le partage de lempire dAlexandre : les royaumes hellénistiques Le royaume de Macédoine et la Grèce continentale Le royaume séleucide dAsie Le royaume lagide dÉgypte (Ptolémées) Le royaume de Pergame des Attalides

6 4 royaumes hellénistiques

7 Le royaume antigonide de Macédoine et de la Grèce continentale Les Antigonides Le plus compact Peuplement exclusivement grec Tradition dautonomie et dindépendance De plus courte durée

8 Le royaume séleucide dAsie Les Séleucides Le plus grand Le plus difficile à gérer (le plus faible, le plus fragile) Manque dunité Manque dhomogénéité Troubles internes, révoltes

9 Le royaume lagide dÉgypte Les Lagides Le plus stable Le plus isolé Politique prudente Contrôle maritime Développement important

10 Le royaume attalide de Pergame Les Attalides Ami du Sénat romain Taille et localisation importantes (centre du monde hellénistique) Omniprésence diplomatique dans la Méditerranée

11 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) 2. La conquête romaine de lOrient Rome sintéresse de façon prudente à la Méditerranée orientale, et ce, sans plan préconçu. Elle agit dabord en se mêlant aux conflits intérieurs au monde grec par le moyen de la diplomatie (elle y est dabord invitée par les royaumes hellénistiques). Provinces 148 : P. de Macédoine 146 : P. dAchaïe 133 : P. dAsie 64 : P. de Syrie 31 : P. dÉgypte

12 Synthèse

13

14

15

16 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale = composante essentielle dans la stratégie du pouvoir = construction intellectuelle dont témoignent certains supports 1)Limage du roi 2)Lévergétisme 3)Les attributs du roi 4)La propagande royale

17 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 1)Limage du roi (monarchie hellénistique) Le royaume = bien personnel du monarque. Le monarque = être supérieur protégé par les dieux : -exerce un pouvoir absolu, une idéologie selon laquelle létat nexiste que dans et par le roi, seule source dautorité ; -une monarchie personnelle et nationale. Distinction dune sphère royale : culte royal et dynastique

18 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 2) Lévergétisme (élément idéologique) Du grec εύεργετέω qui signifie « je fais du bien » Le roi doit être un évergète pour tous ses sujets, i.e. un bienfaiteur, un protecteur de la paix, des arts et des lettres. Il est un bâtisseur.

19 Pierre de Rosette Le décret énonce les décisions prises le 27 mars 196 av. J.-C. par l'assemblée des prêtres égyptiens, réunis à Memphis pour honorer Ptolémée V Épiphane et Cléopâtre I. « Attendu que le pharaon Ptolémée [...] accomplit de nombreux bienfaits pour les temples dÉgypte et pour tous ceux qui sont sous son autorité de pharaon : il est, en effet, [...] quelqu'un dont le cœur est bénéfique envers les dieux, quelqu'un qui a donné force, argent et beaucoup de grains aux temples dÉgypte ainsi que toutes sortes de bonnes choses pour faire qu'advînt la paix en Égypte et que fussent bien fondés les temples, quelqu'un qui a aussi donné des récompenses à l'armée entière qui est sous sa haute autorité...» Sources : D. Devauchelle, La pierre de Rosette, 2003 R. Solé et D. Valbelle, La pierre de Rosette, 2004

20 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 2) Lévergétisme Les rois sont des chefs de guerre et tiennent leur pouvoir à la capacité quils ont de lemporter sur leur ennemi ; Le pouvoir du monarque doit se justifier par la victoire et par sa vertu (piété, bienveillance, justice, secours). (Voir les épiclèses)

21 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 2) Lévergétisme Personnages « vainqueurs », « bienfaiteurs », « sauveurs », « bons », « bienveillants » pour leur nation, leur peuple : -Nikator = vainqueurÉpiphane = qui se manifeste -Sôter = sauveurMégas = le Grand -Évergète = bienfaiteurKallinikos = à la belle victoire = Volonté dassimiler le roi, en son vivant, aux dieux et héros

22 Généalogie des Antigonides de Macédoine

23 Généalogie des Séleucides dAsie

24 Séleucos I er Nikator (Vainqueur)

25

26 Ptolémée I er Sôter (Sauveur)

27 Buste de Cléopâtre VII Philopator

28 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 2) Lévergétisme En Égypte, les femmes recevaient les mêmes honneurs que les hommes Exemple de Cléopâtre III : Cléopâtre Philométor (qui aime sa mère) salvatrice, juste et porteuse de victoire Mariages intra familiaux Notamment chez les Lagides : -Arsinoé Philadelphe (qui aime son frère), divinisée par son frère-époux. -Cléopâtre VII devait épouser son frère Ptolémée XIII

29 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 2) Lévergétisme Le roi offre une vie agréable à ses sujets ; En contrepartie, les sujets doivent démontrer leur reconnaissance envers le roi en lui rendant hommage, notamment en instituant un culte en leur honneur et en celui de leur famille, très souvent un honneur divin.

30 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 3) Les attributs du roi Le diadème

31 Diadème Ex. : Ptolémée VIII Évergète II Tétradrachme av. J.-C. Le plus important. Bande de tissu, généralement blanche. Tient son origine de la bandelette frontale remise aux vainqueurs des compétitions athlétiques. Ex. : Aurige de Delphes

32 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 3) Les attributs du roi Le diadème : le plus important Sceptre : bâton de commandement, symbole de lautorité du roi Anneau royal : sert à sceller et identifier les actes officiels du souverain = Le roi doit être visible et identifiable sur le champ de bataille

33 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 4) La propagande royale Urbanisme, architecture et sculpture utilisés de façon consciente au profit de lexaltation du prince ; Exemple de Mausole :Exemple dAlexandre le Grand : Mausolée dHalicarnasseMosaïque de Pompéi

34 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) C. Lidéologie royale 4) La propagande royale Exemple de Pergame, Autel de Zeus

35 Scène de la gigantomachie, II e s. av. J.-C.

36 La Tribune de Zeppelin, œuvre de propagande inspirée par lAutel de Zeus (à Pergame), sous le régime Nazi

37 VIII. Le monde grec : la période hellénistique (III e – I er s. av. J.-C.) D. Alexandrie, capitale intellectuelle Symbole de la culture hellénistique

38

39 Alexandrie

40

41

42 Fouille du phare

43 Alexandrie, le phare

44 Le Mouseîon (sanctuaire consacré aux Muses) Lieu de rassemblement pour tous les savants, les écrivains et les chercheurs : Mécaniciens, astronomes, géomètres, philosophes, traducteurs, philologues, mathématiciens… ; Archimède, Euripide, Euclide, Ptolémée, Ératosthène, Hérophile, Hypatie, Héron, Pappus… Comparable à une université, à une Académie des sciences et des arts Il contribue au rayonnement culturel

45 Reconstitution de la bibliothèque dAlexandrie Elle accueille « toutes » les œuvres écrites de lHumanité Lieu de rassemblement de tous les savoirs Une richesse culturelle incomparable, désormais perdue

46 Alexandrie De par sa valeur culturelle, Alexandrie dÉgypte éclipse Athènes et devient la capitale culturelle de la Méditerranée.


Télécharger ppt "Le royaume gréco-macédonien dAlexandre le Grand Conquêtes dAlexandre le Grand 334-326"

Présentations similaires


Annonces Google