La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Brain tumour risk in relation to mobile telephone use » International journal of epidemiology 2010;39:675-694 Elisabeth Cardis.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Brain tumour risk in relation to mobile telephone use » International journal of epidemiology 2010;39:675-694 Elisabeth Cardis."— Transcription de la présentation:

1 « Brain tumour risk in relation to mobile telephone use » International journal of epidemiology 2010;39: Elisabeth Cardis

2 Introduction Faible niveau dexposition aux champs électromagnétiques des fréquences radio risque santé ? IARC : étude de faisabilité Tumeurs étudiées : cérébrales (gliome, méningiome), du nerf auditif (schwannome) et de la glande parotide Etude cas-témoin

3 Méthode 13 pays Critères dinclusion : Âgé de 30 à 59 ans Tumeur cérébrale maligne Diagnostiqué entre 2000 et 2004 Pris en charge dans un service de neurologie/neurochirurgie Exhaustivité vérifié par : registres des cancers, archives médicales, listes de facturation

4 Méthode Témoins : appariés avec les cas (âge, sexe, région de résidence) Questionnaires en entretiens (face à face) avec le cas (ou un proche)/témoin

5 Méthode Contenu questionnaire : facteurs socio-démographiques, exposition professionnelle aux champs électromagnétiques ou aux radiations ionisantes, ATCD personnels, familiaux et histoire de la maladie Exposition aux radiations ionisantes (médicale et personnelle) et non ionisantes Tabagisme Durée dutilisation régulière (années), nombre cumulé dappels, durée cumulée des appels

6 Méthode Régression logistique conditionnelle Référence = les sujets nayant jamais été utilisateur régulier de téléphone portable (utilisateur régulier = avoir une moyenne dun appel au moins par semaine sur 6 mois ou plus) Ajustement : sexe, âge, centre, niveau détude Analyse anatomique : en tenant compte du côté tumeur et du côté exposé

7 Méthode Analyse de sensibilité selon : Centre Présentation étude Taux de participation Sujet/proche Téléphone/face-à-face Méthode de calcul du temps dexposition …

8 Résultats 2409 patients (méningiome)/2662 sujets sains, 2708 patients (gliome)/2972 sujets sains Prévalence utilisation régulière T = 52% patients (méningiome)/ 56% sujets sains 62% patients (gliome)/ 64% sujets sains Médiane durée dutilisation : Sujets sains M 2h/mois; Sujets sains G 2.5h/mois

9 Résultats Lien exposition/ maladie : ORa = 0.79 [ ] méningiome ORa = 0.81 [ ] gliome 1640h : ORa = 1.40 [ ] gliome

10

11 Discussion Explications moindre risque pour les utilisateurs réguliers : Taux de participation : surestimation prévalence chez témoins « Reverse causation » : si tumeur, prise de précaution par patient vis-à-vis téléphone

12 Discussion Risque accru de gliome pour les utilisateurs intensifs (lobe temporal, même côté usage) : Cas : proches +++, peu réceptifs, valeurs manquantes +++ résiste analyse de sensibilité Tumeur temporal altération mémoire et facultés cognitives Biais de désirabilité sociale : facteur de risque médiatique Sous-estimation utilisation par les « petits » utilisateurs et surestimation par les « gros » utilisateurs

13 Discussion Etudes animales : pas de risque montré Retard de survenue cancer : 706 Patients avec utilisation 10 ans


Télécharger ppt "« Brain tumour risk in relation to mobile telephone use » International journal of epidemiology 2010;39:675-694 Elisabeth Cardis."

Présentations similaires


Annonces Google