La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseignement et évaluation en classes de premières L & ES Académie de Lyon - Plan de formation 2011-12 Programmes de la classe de première BO spécial n°9.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseignement et évaluation en classes de premières L & ES Académie de Lyon - Plan de formation 2011-12 Programmes de la classe de première BO spécial n°9."— Transcription de la présentation:

1 Enseignement et évaluation en classes de premières L & ES Académie de Lyon - Plan de formation Programmes de la classe de première BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 Horaires de la classe de première Sur éducation.gouv Documents pour la classe de première -> sur eduscol - documents sur site Lyonsur eduscoldocuments sur site Lyon Ressources Lyon Sujets zéro pour les épreuves anticipées -> EduscolEduscol Sujet 1 Sujet 1 - Sujet 2 - Sujet 3Sujet 2 Sujet 3 Premières L&ES Sur éducation.gouv

2 1h30 hebdomadaire pour : deux thèmes communs aux deux disciplines: Représentation visuelle Nourrir lhumanité et un thème propre à chaque discipline Féminin masculin en SVT Défi énergétique en SPC Les horaires Sur éducation.gouv Enseignement et évaluation en classes de premières L & ES 2/3 1/3 Extrait : les deux thèmes communs aux deux disciplines expérimentales (sciences de la vie et de la Terre, sciences physiques et chimiques) représentent environ les deux tiers du programme, et l'ensemble des thèmes propres à chacune des disciplines constitue le troisième tiers.

3 1h30 hebdomadaire pour : deux thèmes communs aux deux disciplines: Représentation visuelle Nourrir lhumanité et un thème propre à chaque discipline Féminin masculin en SVT Défi énergétique en SPC Les horaires Sur éducation.gouv Enseignement et évaluation en classes de premières L & ES 2/3 1/3 Exemple sur 30 à 36 semaines Représentation visuelle 5 à 6 séances en SVT - 5 à 6 séances en SPC Nourrir lhumanité 5 à 6 séances en SVT - 5 à 6 séances en SPC Féminin Masculin 5 à 6 séances en SVT Défi énergétique 5 à 6 séances en SPC

4 Les objectifs BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 Enseignement et évaluation en classes de premières L & ES 1.Faire acquérir une culture scientifique Acquérir des connaissances pour comprendre les problèmes Appréhender des questions de société (santé et DD) Avoir envie dapprofondir des questions Comprendre des démarches amenant aux concepts actuels 2. Contribuer à la construction de compétences Domaines de la démarche, de lexploitation de linformation, du raisonnement et de largumentation, de la mobilisation des connaissances, dans la communication (élaboration de synthèses, de commentaires, de débats ou dexposés). Une approche systémique est permise par le croisement de différentes disciplines (ex EDD dans le th. Nourrir lHumanité) Lutilisation de ressources internet et dun ENT notamment doit permettre aux SVT de participer à la validation des compétences TICE niveau lycée. 3. Histoire des arts Relation entre arts, sciences et techniques (ex dans le th. Représentation visuelle) 4. Evaluation Mobiliser des connaissances dans des contextes variés

5 Un thème commun sur environ 10 à 12 semaines De lœil au cerveau Loeil : système optique et formation des images Loeil : accommodation, défauts et corrections Formation des images sur la rétine ; nécessité de laccommodation Des photorécepteurs au cortex visuel Aires visuelles et perception visuelle Aires cérébrales et plasticité Couleurs et arts La chimie de la perception La transmission synaptique Les perturbations chimiques de la perception REPRESENTATION VISUELLE Thème commun SVT & SPC Ressources, propositions dactivités et un exemple de programmation en SVT et SPC. Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010

6 REPRESENTATION VISUELLE Documents pour la classe Une proposition de programmation : identification des problèmes scientifiques et découpage en 10 séances + un débat et 2 évaluations Comment l'œil produit une image du monde qui nous entoure Comment la rétine permet dobtenir une image précise Comment les couleurs sont obtenues dans la vision humaine Comment la vision des couleurs sest construite chez les primates Comment les couleurs sont obtenues Comment le cerveau permet la perception de l'image Comment la perception visuelle est transmise et perturbée par les drogues » SVT SPC SVT SPC SVT SPC SVT Évaluation - débat Évaluation 12 séances Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010

7 Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 Les documents fournissent des exemples très détaillés de situations clef en main précisant les acquis, la motivation possible, les consignes données aux élèves, les documents ou données à utiliser et les productions attendues ( Des propositions de tâches complexes ). Exemple 6 des documents pour la classe : dans la partie « De lœil au cerveau, Aires visuelles et perception visuelle, Aires cérébrales et plasticité» : Motivation possible : Présentation de cas de malades (par exemple : site INRP cas 11 et cas 16) avec un déficit de la vision.cas 11 cas 16 Consignes données aux élèves (cf document) Capacités évaluées : Extraire et organiser linformation utile ; Confronter des résultats cliniques et des données dimagerie ; Travailler en équipe. Modalités de travail : Les élèves travaillent par groupe de 4. Chaque groupe travaille sur un cas clinique (11 ou 16), utilise les données denregistrement de stimulation visuelle (videos) et le logiciel Œil.enregistrement de stimulation visuelle logiciel Œil REPRESENTATION VISUELLE Documents pour la classe

8 Un thème commun sur environ 10 à 12 semaines Vers une agriculture durable au niveau de la planète Pratiques alimentaires collectives et perspectives globales Une agriculture pour nourrir les hommes Qualité des sols et de leau Qualité et innocuité des aliments : le contenu de nos assiettes Biologie des microorganismes et conservation des aliments Conservation des aliments, santé et appétence alimentaire Conservation des aliments Se nourrir au quotidien : exemple des émulsions NOURRIR LHUMANITE Thème commun SVT & SPC Ressources, propositions dactivités et un exemple de programmation en SVT et SPC. Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010

9 NOURRIR LHUMANITE Une proposition de programmation Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 Vers une agriculture durable au niveau de la planète&Qualité et innocuité des aliments : le contenu de nos assiettes « Pratiques alimentaires collectives et perspectives globales » (1) « Une agriculture pour nourrir lhumanité / sols, semences, eau (1) « Une agriculture pour nourrir lhumanité / engrais et pesticides (2) « Elevage et pisciculture pour nourrir lhumanité » (1) « Une agriculture durable : solutions alternatives » (2) « Une nourriture de qualité grâce à la science et à la technologie » (2) Documents pour la classe : identification des problèmes scientifiques et découpage en 9 séances.

10 NOURRIR LHUMANITE Propositions dactivités en classe Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 Les documents fournissent des exemples très détaillés de 20 situations dapprentissage précisant les notions, compétences développées ainsi que le matériel ou les ressources utilisées. Une entrée possible (motivation) est fournie. Exemple Situation 8 : les causes des marées vertes en BretagneSituation 8 : les causes des marées vertes en Bretagne Un cavalier a porté plainte après la mort de son cheval sur une plage bretonne envahie par les algues vertes. Selon un médecin local, les algues ont dégagé de l'hydrogène sulfuré, un poison brutal. Extrait du fichier kmz « les causes des marées vertes » Surfaces couvertes par les Ulves en Bretagne Flux de nitratesPrincipales zones de production Voir article de La Recherche du 14/09/2009 :article de La Recherche Les algues vertes émettent du sulfure d'hydrogène à taux mortel

11 Un thème propre sur environ 5 à 6 semaines Prendre en charge de façon conjointe et responsable sa vie sexuelle Maîtrise de la procréation par lutilisation de molécules de synthèse (contraception régulière, durgence, IVG médicamenteuse) Procréation médicalement assistée dans les cas de stérilité ou dinfertilité Eviter les IST par des comportements individuels adaptés Devenir homme ou femme Mise en place structurelle et fonctionnelle des appareils sexuels de la fécondation à la puberté On nentre pas dans les mécanismes (gène SRY, protéine TDF) Vivre sa sexualité Action des hormones Intervention du système de récompense chez les primates Influence des facteurs affectifs, culturels,.. MASCULIN FEMININ Thème propre SVT Précision des contenus (notamment le rôle du cerveau et du circuit de la récompense), les acquis, les limites. Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010

12 Extrait site CNRS Le programme indique que : lactivité sexuelle chez lHomme repose en partie sur des phénomènes biologiques, en particulier lactivation du système de récompense, au cours de lévolution, linfluence hormonale dans le contrôle du comportement de reproduction diminue, et corrélativement le système de récompense devient prépondérant dans la sexualité de lHomme et plus généralement des primates hominoïdes. Pover point réalisé par Versailles Le circuit de la récompense Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 et précise que les élèves doivent pouvoir : établir linfluence des hormones sur le comportement sexuel des mammifères, identifier les structures cérébrales qui participent aux processus de récompense à partir de données médicales et expérimentales.

13 Extrait site CNRS Le circuit de la récompense oriente certains compor- tements. Il est complexe, mais comporte un « maillon central » qui joue un rôle essentiel : il sagit des connections nerveuses qui relient deux petits groupes de neurones particuliers, lun situé dans lAire Tegmentale Ventrale (ATV) et lautre dans le Noyau Accumbens (NA) par des neurones à dopamine. Le fonctionnement cérébral est complexe, et les neurones de ces deux zones cérébrales sont inter-connectées avec dautres zones, mais il ne sagit pas avec les élèves détudier cette complexité. Lélève doit prendre conscience du fait que chez lêtre humain le contrôle de lactivité sexuelle est essentiellement sous la dépendance de circuits cérébraux. Il comprendra ainsi mieux linfluence que peuvent avoir différents facteurs liés à lémotion, à la mémoire, ou encore à la société. Pover point réalisé par Versailles Le circuit de la récompense Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010

14 Extrait site CNRSSite Cerveau LE CIRCUIT DE LA RECOMPENSE DECOUVERTE & EXPÉRIENCES HISTORIQUES DE JAMES OLDS ET PETER MILNER – 1952 Milner est un chercheur très réputé pour ses études d'exploration des fonctions cérébrales. Sa principale méthode consistait à implanter des électrodes directement dans le cerveau de rats, d'y envoyer des décharges de diverses intensités et d'en voir les effets. Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010

15 La recherche de James Olds, étudiant en thèse, consistait quant à elle à stimuler un centre supposé de la vigilance, situé en arrière de l'hypothalamus, afin de vérifier si l'on pouvait amener les rats à éviter certains coins de leur cage en les stimulant. L'expérience se déroulait à merveille : l'ensemble des rats stimulés avaient tendance à éviter les endroits « trop stimulants ». Tous, sauf un ! Contrairement aux autres, Jack, le rat « réfractaire » ainsi nommé, revenait systématiquement vers les endroits où les chocs électriques étaient administrés. Mieux que çà : plus l'intensité des chocs électriques était intense, plus Jack se dirigeait vers les zones où ils étaient administrés. Extrait site CNRSSite Cerveau LE CIRCUIT DE LA RECOMPENSE DECOUVERTE & EXPÉRIENCES HISTORIQUES DE JAMES OLDS ET PETER MILNER – 1952 Milner est un chercheur très réputé pour ses études d'exploration des fonctions cérébrales. Sa principale méthode consistait à implanter des électrodes directement dans le cerveau de rats, d'y envoyer des décharges de diverses intensités et d'en voir les effets. Face à ce comportement « masochiste », Olds entreprit de disséquer l'animal. Il découvrit alors qu'il y avait eu une erreur : l'électrode n'avait pas été implanté dans l'hypothalamus, mais dans une zone très proche, le septum. Fort de cette découverte, il entreprit de généraliser l'expérience et implanta une électrode dans l'aire septale de nombreux rats. Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010

16 Electrode +-+- On implante dans une partie du cerveau du rat, le septum, une électrode reliée à un générateur électrique (de faible intensité). Générateur électrique On relie la commande du générateur électrique à une pédale, sur laquelle le rat peut appuyer. Pédale Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 LE CIRCUIT DE LA RECOMPENSE DECOUVERTE & EXPÉRIENCES HISTORIQUES DE JAMES OLDS ET PETER MILNER – 1952

17 Electrode +-+- On présente au rat différents stimuli (femelle, nourriture) et on observe son comportement 100 appuis par minute, 6000 par heure Les rats ne soccupent pas des stimuli extérieurs ; ils peuvent mourir de faim et d'épuisement à force d'appuis compulsifs sur la pédale. Générateur électrique Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 LE CIRCUIT DE LA RECOMPENSE DECOUVERTE & EXPÉRIENCES HISTORIQUES DE JAMES OLDS ET PETER MILNER – 1952

18 Régions cérébrales activées lors de lexcitation sexuelle chez un patient (IRM fonctionnelle) a = gyrus cingulaire, b = tête du noyau caudé, c = claustrum, d = putamen Remarque = Deux autres régions sactivent lors de cet enregistrement (mais situées un peu plus en arrière du cerveau et donc non visibles sur cet IRM) : le noyau accumbens et le septum. Zones cérébrales activées (Noyau caudé et Noyau accumbens) lors dune lecture de scénarii liée à la remise de 100 $ à chaque participant. Revue SCIENCE Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 LE CIRCUIT DE LA RECOMPENSE ZONES CEREBRALES MISES EN JEU (IRM)

19 Daprès banque de schémas académie de Dijon Aire tegmentale ventrale ATV Noyau Accumbens (NA) Laire tegmentale ventrale reçoit de linformation de plusieurs autres régions qui linforment du niveau de satisfaction des besoins. Septum ( S ) Amygdale (A) Cortex préfrontal (Cp) Voir site « Cerveau » Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 LE CIRCUIT DE LA RECOMPENSE DES RELATIONS ENTRE LES ZONES CEREBRALES MISES EN JEU

20 Daprès banque de schémas académie de Dijon Aire tegmentale ventrale ATV Noyau Accumbens (NA) Les neurones de l ATV libèrent de la dopamine dans le noyau accumbens (agit sur lactivation motrice) mais aussi dans le septum, l'amygdale et le cortex préfrontal (agit sur lattention). Septum ( S ) Amygdale (A) Cortex préfrontal (Cp) Voir site « Cerveau » Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 LE CIRCUIT DE LA RECOMPENSE DES RELATIONS ENTRE LES ZONES CEREBRALES MISES EN JEU

21 Daprès banque de schémas académie de Dijon Aire tegmentale ventrale ATV Noyau Accumbens (NA) Septum ( S ) Amygdale (A) Cortex préfrontal (Cp) medial forebrain bundle (MFB) Faisceau des fibres nerveuses du circuit de la récompense Voir site « Cerveau » Les thèmes BO spécial n°9 du 30 septembre 2010 LE CIRCUIT DE LA RECOMPENSE DES RELATIONS ENTRE LES ZONES CEREBRALES MISES EN JEU Son augmentation dans le NA, et dans dautres régions, donne une sensation de bien-être (récompense). Un effet de renforcement des comportements permettant de satisfaire nos besoins fondamentaux est obtenu.

22 Lévaluation BO du 21 avril 2011 LA DEFINITION DE LEPREUVE ANTICIPEE L&ES - LA DEFINITION DE LEPREUVE ANTICIPEE L&ES - BO du 21 avril 2011BO du 21 avril 2011 Lépreuve écrite : Coefficient 2 - Durée 1h30 – trois parties dont aucune ne concerne le même thème. Lévaluation porte sur : les connaissances, la capacité à les utiliser en situation, la capacité à exploiter des documents et à argumenter. La mobilisation des connaissances et la mise en œuvre d'un raisonnement critique reposent sur des questions scientifiques en relation avec la vie courante ou avec une question sociétale. La partie I (8 points) sur un thème commun : « Représentation visuelle » ou « Nourrir l'humanité » et comporte : une argumentation scientifique portant sur des questions de société, la mobilisation de connaissances, la mise en œuvre de lesprit critique, et prend la forme dun commentaire rédigé sur la base de 1 à 3 documents. Loral de contrôle : 15 min / 2 sujets au choix, lun sur un thème commun, lautre sur un thème spécifique / mêmes objectifs que lécrit. Les parties II et III (6 points chacune) proposent un questionnement allant du QCM à la question ouverte portant sur les connaissances, leur mobilisation et/ou la mise en œuvre dun raisonnement. partie II sur le thème Défi énergétique ou sur lautre thème commun. Questions sur les acquis de SPC uniquement. partie III sur le thème Masculin Féminin ou sur lautre thème commun. Questions sur les acquis de SVT uniquement.

23 Lévaluation BO du 21 avril 2011 Un agriculteur du village utilise 175 kg/ha dazote pour ses cultures de pommes de terre. Développez une argumentation pour le convaincre de diminuer cet apport dazote aux cultures. Vous rédigerez un article de presse visant à sensibiliser les consommateurs à cette question et notamment à les convaincre dadopter des attitudes responsables entre lachat dun steak haché surgelé et la consommation de celui ci, cru ou cuit, pour préserver leur santé. A laide des documents et de vos connaissances, développez largumentaire du guide pour convaincre Monsieur X de lutilité de cette mesure de préservation de lœuvre, et du fait que sa perception incomplète pourrait résulter dun problème au niveau de sa rétine. Partie I : Un commentaire argumenté nécessitant lutilisation des documents et des connaissances : « Développez une argumentation pour..» = apporter des preuves, organiser un raisonnement destiné à convaincre. Ces preuves destinées à convaincre (=arguments) sont à identifier dans les documents, les connaissances et dans leur mise en relation. LES SUJETS ZERO POUR LEPREUVE ANTICIPEE L&ES

24 Lévaluation BO du 21 avril 2011 Partie I, II : Des questions appelant une exploitation des documents et une utilisation de connaissances en situation : « Justifiez » = retrouver un raisonnement dont on donne la conclusion « Montrez comment » = résoudre un problème scientifique. « Relevez …(et classez)» = identifier dans les documents et présenter les éléments demandés éventuellement définis dans le cadre des acquis. « Proposez des solutions… » = mettre en relation des données (+ connaissances) pour apporter des réponses plausibles. « Expliquez… » = exposer les causes et conséquences à partir des données fournies et des connaissances qui permettent de contrôler la véracité de lexposé. On peut aussi avoir « Rédigez… » = expliquez par écrit. « Cochez vrai ou faux » : choisir les propositions sans justification exprimée. Relevez parmi toutes les techniques de conservation évoquées, celle qui implique une transformation physique et celle qui met en jeu une réaction chimique. Montrez comment lapport dazote par les agriculteurs peut être source de pollution de leau. Votre réponse prendra en compte notamment les interactions entre le sol et les nitrates en termes déchanges dions Justifiez lavis émis par le maire. Expliquez leffet de la température sur le développement des salmonelles. Proposez des solutions pour diminuer la consommation dénergie fossile. Identifiez les avantages et les inconvé- nients de lutilisation des deux sources.


Télécharger ppt "Enseignement et évaluation en classes de premières L & ES Académie de Lyon - Plan de formation 2011-12 Programmes de la classe de première BO spécial n°9."

Présentations similaires


Annonces Google