La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Agrumes. Citrus sinensis Famille :Rutacées L'arbre au port harmonieux et de croissance rapide peut atteindre une grande taille en pleine terre.Le feuillage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Agrumes. Citrus sinensis Famille :Rutacées L'arbre au port harmonieux et de croissance rapide peut atteindre une grande taille en pleine terre.Le feuillage."— Transcription de la présentation:

1 agrumes

2

3 Citrus sinensis Famille :Rutacées L'arbre au port harmonieux et de croissance rapide peut atteindre une grande taille en pleine terre.Le feuillage est vert profond et légèrement ailé. A la plantation, utiliser un terreau spécial plantes méditerranéennes ou un mélange composé d1/3 de terreau, 1/3 de terre du jardin et 1/3 de billes dargile pour le drainage. Il est conseillé de les garder en pot ou en (...) CARACTÉRISTIQUESOrigine : Régions chaudes Zones climatiques France : méditerranéen Exposition : soleil Utilisation en jardin : isolé, bac Feuillage : persistant Type de fruit : orange Saveur du fruit : sucré

4

5

6 Oranger calamondin Famille :Rutacées Des fruits et des fleurs presque toute l'année! Le calamondin ou Citrus mitis est le parfait agrume pour l'intérieur, puisqu'il s'apprivoise dans nos appartements si on le place en pleine lumière. Il porte des fleurs blanches d'un parfum inégalé. Elles produisent des petits fruits orange vif très décoratifs avec une plus forte production pendant l'hiver. Ces derniers so (...) CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 3 m Origine : Régions chaudes Type de fruit : orange Saveur du fruit : sucré Couleur d'écorce ou chaumes : jaune Couleur des fleurs : blanc

7 Oranger d'appartement Citrus mitis Famille :Rutacées Superbe arbuste qui fleurit et fructifie toute l'année. Il forme des petits fruits oranges très décoratifs. A la plantation, utiliser un terreau spécial plantes méditerranéennes ou un mélange composé d1/3 de terreau, 1/3 de terre du jardin et 1/3 de billes dargile pour le drainage. Il est conseillé de les garder en pot ou en bac dans une véranda ou sur une terrasse o (...) CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 2 m Origine : Régions chaudes Zones climatiques France : méditerranéen Exposition : soleil Utilisation en jardin : isolé, bac Feuillage : persistant Couleur des fleurs : Blanc

8 Oranger trifoliata 'Dragon Volant' Poncirus trifoliata 'Dragon Volant' Famille :Rutacées L'oranger trifoliata 'dragon volant' est un petit arbre de 3 à 4 mètres de haut à feuilles caduques, ramifié, très épineux, de croissance lente et buissonnante. Les feuilles sont caduques, trifoliées, petites, vert clair puis très foncé et prenant à l'automne des couleurs pourpre et or. Les fleurs blanches apparaissent sur un bois nu et épineux. Les fruits petits, très odorant (...) CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 3 m Exposition : soleil Utilisation en jardin : isolé, alignement, bac Utilisation pour la maison : terrasse, balcon, veranda Mois de récolte des fruits : novembre, décembre Attributs : parfumée Fruits : comestible

9 Oranger trifolié Poncirus trifoliata Famille :Rutacées Le Poncirus trifoliata forme un petit arbre de 3 à 4 mètres de haut à feuilles caduques, ramifié, très épineux, de croissance lente et buissonnante. Les feuilles sont caduques, trifoliées, petites, vert clairpuis très foncé et prenant à l'automne des couleurs pourpre et or. Les fleurs blanches apparaissent sur un bois nu et épineux. Les fruits petits, très odorants viennet à m (...) CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 3 m Exposition : soleil Utilisation en jardin : isolé, alignement, bac Utilisation pour la maison : terrasse, balcon, veranda Mois de floraison : novembre, décembre Attributs : parfumée Fruits : comestible

10 Oranger variété sanguine Citrus Sinensis à variété sanguine Famille :Rutacées Le Citrus sinensis ou oranger variété sanguine forme un arbre au port harmonieux et de croissance rapide pouvant atteindre une grande taille en pleine terre. Le feuillage est vert profond et légèrement ailé. Les sanguines se distinguent des oranges par un épiderme et une pulpe colorés de pigments rouges (anthocyanes). L'intensité de cette pigmentation varie selon le climat et l (...) CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 3 m Origine : Asie du sud-est Exposition : soleil Utilisation en jardin : isolé, alignement, bac Utilisation pour la maison : terrasse, balcon, veranda Mois de récolte des fruits : janvier, février, mars Attributs : parfumée

11 Oranger calamondin Citrus calamondin Famille :Rutacées Des fruits et des fleurs presque toute l'année! Le calamondin est le parfait agrume pour l'intérieur, puisqu'il s'apprivoise dans nos appartements si on le place en pleine lumière. Il porte des fleurs blanches d'un parfum inégalé. Elles produisent des petits fruits orange vif très décoratifs avec une plus forte production pendant l'hiver. Ces derniers sont de la taille d'u (...) CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 3 m Origine : Régions chaudes Rusticité : non rustique Exposition : soleil Utilisation en jardin : massif, isolé Utilisation pour la maison : veranda, intérieur Feuillage : persistant

12 L'ESSENTIEL Avec la pomme et la banane, les oranges font partie des fruits les plus consommés en France. Originaires dAsie, elles ont été introduites en Europe à la fin du Moyen Âge. Dabord produites en Provence et en Italie jusquau XIXe siècle, elles sont devenues aujourdhui une spécialité de lEspagne, du Maroc, de la Tunisie et dIsraël. On trouve trois types doranges sur nos marchés: les oranges blondes à chair (les Navels), les oranges blondes à jus (type Salustiana ou yalencia Late) et les oranges sanguines. Fruit de bouche, fruit à jus ou à zester, lorange est un basique dans nos cuisines; en jus pour les boissons, sorbets ou granités, en suprêmes ou 41k tranchée avec des crudités (en particulier la carotte), zestée dans les pâtisseries ou pour relever un plat. On lassocie volontiers aux viandes blanches (veau, porc) et aux volailles (canard, pintade) mais aussi aux poissons blancs (églefin, grenadier) et avec les charcuteries fines (bresaola, magret fumé...). Bref, elle est partout! Côté épices, on peut la parfumer de cannelle, de cardamome ou de badiane. Lorange, bon marché et disponible pendant tout lhiver, est un fruit basique, indispensable pour couvrir les besoins en vitamine C en cette saison. Mais les qualités nutritionnelles de lorange ne se limitent pas à son apport en acide ascorbique: peu calorique, elle contient de précieux polyphénols et des minéraux indispensables (magnésium, calcium). Son fort pouvoir alcalinisant favorise par ailleurs un rééquilibrage de lorganisme et la prévention de lostéoporose. LES VARIETES Deux catégories doranges sont commercialisées sur nos marchés: les oranges blondes (à chair ou à jus) et les oranges sanguines. Les oranges Navel dominent le marché des oranges blondes à chair. Ce sont des variétés qui se caractérisent par une excroissance plus ou moins prononcée, appelée ombilic (petit fruit rudimentaire apparent) et par une quasi absence de pépins. On les pèle facilement et ce sont dexcellentes oranges de bouche. Précoces sur les marchés, ce sont les oranges les plus consommées en France. Elles proviennent dEspagne et du Maroc de novembre à juin et dhémisphère sud (Afrique du Sud notamment) de mai à octobre. La Naveline est la navel la plus précoce. De bonne qualité, elle est très appréciée chez nous. La Washington Navel est une variété à peau rugueuse facilement pelable. Sa chair est ferme, fine et peu juteuse. Elle tend à être remplacée par la Naveline en Espagne. Les Navelate sont les Navels les plus tardives. Le fruit est ovale avec une peau rugueuse et un ombilic en pointe et bien rentré. La chair est juteuse et sucrée. Les autres oranges blondes sont des fruits à jus. Leur chair parfumée est orange clair ou moyen et contient peu de pépins. Par ordre darrivée sur les marchés, on trouve les Salustiana; dorigine espagnole ou marocaine (décembre à avril), ce sont des fruits légèrement aplatis avec une peau grenue. Leur chair est tendre, douce, très juteuse et sans pépins. La Valencia Late est la variété leader dans le monde entier. Sa peau fine est facilement pelable. Cette excellente variété à jus, qui se conserve très bien, est très appréciée en France. On limporte dEspagne, du Maroc (Maroc Late), dlsraél (Jaffa Late) et, en été, dhémisphère Sud. Les oranges sanguines sont caractérisées par la couleur plus ou moins rouge et violet de la chair et de la peau, couleur due à labondance des pigments. Leur chair est très juteuse et plutôt acidulée avec parfois une saveur légèrement musquée. On trouve principalement la Maltaise, la plus réputée des sanguines, en provenance de Tunisie de janvier à avr il. Sa peau est de couleur orange. Sa chair, très juteuse et acidulée, est appréciée pour sa qualité gustative. Cest aussi bien une orange de bouche quune orange à jus. Les Washington Sanguine espagnoles complètent loffre. Elles ont une peau légèrement granuleuse et moyennement fine, un peu rouge et légèrement adhérente. La chair est le plus souvent claire. On trouve égalernent, de manière beaucoup plus confidentielle, les Moro et les rorocco en provenance de Sicile ou ditalie.

13 ATOUTS NUTRITIONNELS L'orange, disponible pendant de nombreux mois (et en particulier durant la mauvaise saison) peut être considérée comme le fruit de base pour assurer un apport optimal de vitamine C : une orange moyenne permet de couvrir pratiquement l'apport quotidien recommandé ! Elle constitue ainsi une aide précieuse dans la lutte contre les agressions et la fatigue. Elle fournit, par ailleurs, des quantités intéressantes de minéraux variés (notamment de calcium, facilement utilisable par l'organisme, de potassium et de magnésium), ainsi que des fibres bien tolérées. Et tout ceci pour un apport énergétique modéré : 45 kcal aux 100 g. De quoi nous inciter à faire de l'orange le fruit quotidien des mois d'hiver ! Une vitamine C bien protégée La teneur en vitamine C de l'orange est très stable : l'acide ascorbique (nom scientifique de cette vitamine) est en effet protégé par l'acidité du milieu (présence des acides organiques naturels du fruit) et par la peau épaisse qui constitue une protection efficace vis à vis de l'oxygène de l'air (qui détruit la vitamine C). Dans le temps, la diminution de la vitamine C est lente, et extrêmement faible : la perte ne dépasse pas 5 à 10% en général, même au bout de plusieurs semaines. Orange et calcium On peut manger des oranges sans risquer de ce décalcifier ! Et bien au contraire, l'orange est l'un des fruits qui fournit le plus efficacement du calcium à l'organisme. Dans l'orange, en effet, le calcium est relativement abondant (40 mg aux 100 g, au lieu de 5 à 15 mg dans la plupart des autres fruits). Par ailleurs, le rapport calcium / phosphore est de 2,5 ce qui est une valeur optimale pour la bonne utilisation du calcium. Enfin, la présence d'acides organiques (et en particulier d'acide citrique) joue également un rôle favorable sur l'assimilation calcique. Ainsi, l'utilisation biologique du calcium de l'orange apparaît voisine de celle du calcium du lait, modèle en la matière. De ce fait, l'orange ne peut que favoriser le bon statut calcique de l'organisme. L'HISTOIRE L'orange est sans doute originaire du Sud-Est asiatique : on en retrouve la trace en Chine, 2200 ans avant notre ère, puis chez les Sumériens, et dans l'ancienne Egypte. En Afrique du Nord, elle était cultivée depuis le 2e ou le 3ème siècle, bien avant d'être introduite dans le sud de l'Europe par les Arabes, aux environs de l'an mil. Mais ce n'est qu'au XVIe siècle que l'orange "douce", telle que nous la consommons maintenant (Citrus sinensis) fit son apparition dans nos contrées : les Portugais en rapportèrent des plants de leurs escales à Ceylan et dans les comptoirs chinois. C'est pour pouvoir produire ce fruit du soleil, même sous nos climats, que l'on construisit alors des abris spécialisés, les orangeraies (les plus célèbres furent celles d'Amboise, pour le roi Charles VIII, et de Versailles pour Louis XIV).

14 CUISINER Peler à vif des quartiers d'orange est plus simple qu'on ne le croit : il suffit de couper les deux extrémités du fruit jusqu'à la pulpe (afin de leur donner une assise stable) et, à l'aide d'un couteau pointu, de le peler à vif en lui donnant la forme d'un petit tonnelet régulièrement arrondi. L'orange peut alors être coupée en rondelles ou en quartiers. Dans ce dernier cas il est aisé alors de retirer la petite membrane qui enveloppe les quartiers : on obtient alors des "suprêmes". Un couteau zesteur appliqué sur les fruits (préalablement lavés et coupés à leurs deux extrémités), débités ensuite en fines rondelles fournit un très joli décor de plat. On obtient facilement des zestes. Sans cet ustensile, pour prélever des zestes, épluchez les fruits avec un couteau économe et émincez les fines lanières (dépourvues de peau blanche) avant de les blanchir. Trucs et astuces… Mettre les oranges pelées au freezer durant dix minutes permet d'obtenir des rondelles parfaites. Pour parfumer armoires et tiroirs, il suffit de confectionner des "pommanders" ou "pommes d'ambre". Cette très ancienne coutume anglo-saxonne consiste à couvrir une orange de clous de girofle (percez préalablement les trous avec une aiguille). Rouler les oranges cloutées dans du gingembre en poudre vous permettra de fixer l'odeur de la girofle. L'orange, malgré sa saveur acidulée, possède une action alcalinisante. Elle a donc une action rééquilibrante. Et tout ceci pour un apport énergétique modéré ! Le bon truc On conseille de blanchir les zestes quelques instants à leau bouillante (départ à leau froide) avant de les utiliser pour en réduire lâcreté et lacidité. Cependant, pour des utilisations en petites quantités (quelques zestes pour relever une préparation, une salade de fruits...), cela ne simpose pas. Testez la râpe à zester qui permet de réaliser des zestes très fins et très parfumés, sans risque dentamer le mésocarpe (partie blanche et amère de la peau).

15 L'ESSENTIEL Avec la pomme et la banane, les oranges font partie des fruits les plus consommés en France. Originaires dAsie, elles ont été introduites en Europe à la fin du Moyen Âge. Dabord produites en Provence et en Italie jusquau XIXe siècle, elles sont devenues aujourdhui une spécialité de lEspagne, du Maroc, de la Tunisie et dIsraël. On trouve trois types doranges sur nos marchés: les oranges blondes à chair (les Navels), les oranges blondes à jus (type Salustiana ou yalencia Late) et les oranges sanguines. Fruit de bouche, fruit à jus ou à zester, lorange est un basique dans nos cuisines; en jus pour les boissons, sorbets ou granités, en suprêmes ou 41k tranchée avec des crudités (en particulier la carotte), zestée dans les pâtisseries ou pour relever un plat. On lassocie volontiers aux viandes blanches (veau, porc) et aux volailles (canard, pintade) mais aussi aux poissons blancs (églefin, grenadier) et avec les charcuteries fines (bresaola, magret fumé...). Bref, elle est partout! Côté épices, on peut la parfumer de cannelle, de cardamome ou de badiane.Lorange, bon marché et disponible pendant tout lhiver, est un fruit basique, indispensable pour couvrir les besoins en vitamine C en cette saison. Mais les qualités nutritionnelles de lorange ne se limitent pas à son apport en acide ascorbique: peu calorique, elle contient de précieux polyphénols et des minéraux indispensables (magnésium, calcium). Son fort pouvoir alcalinisant favorise par ailleurs un rééquilibrage de lorganisme et la prévention de lostéoporose.Repèreso Production française 550 tonnes o Bassins de production corse o Disponibilité Toute lannée o Pleine saison : Décembre à avril o Le prix le plus bas janvier à mars o conservation 1 semaine o Temps de parage 1 à 2 min o Poids moyen 150 g o Une belle orange (150 g nets) cest : 80 mg de vitamine C, soit 70 % des besoins quotidiensLA SAISON JFMAMJJASOND LES VARIETES Deux catégories doranges sont commercialisées sur nos marchés: les oranges blondes (à chair ou à jus) et les oranges sanguines. Les oranges Navel dominent le marché des oranges blondes à chair. Ce sont des variétés qui se caractérisent par une excroissance plus ou moins prononcée, appelée ombilic (petit fruit rudimentaire apparent) et par une quasi absence de pépins. On les pèle facilement et ce sont dexcellentes oranges de bouche. Précoces sur les marchés, ce sont les oranges les plus consommées en France. Elles proviennent dEspagne et du Maroc de novembre à juin et dhémisphère sud (Afrique du Sud notamment) de mai à octobre. La Naveline est la navel la plus précoce. De bonne qualité, elle est très appréciée chez nous. La Washington Navel est une variété à peau rugueuse facilement pelable. Sa chair est ferme, fine et peu juteuse. Elle tend à être remplacée par la Naveline en Espagne. Les Navelate sont les Navels les plus tardives. Le fruit est ovale avec une peau rugueuse et un ombilic en pointe et bien rentré. La chair est juteuse et sucrée. Les autres oranges blondes sont des fruits à jus. Leur chair parfumée est orange clair ou moyen et contient peu de pépins. Par ordre darrivée sur les marchés, on trouve les Salustiana; dorigine espagnole ou marocaine (décembre à avril), ce sont des fruits légèrement aplatis avec une peau grenue. Leur chair est tendre, douce, très juteuse et sans pépins. La Valencia Late est la variété leader dans le monde entier. Sa peau fine est facilement pelable. Cette excellente variété à jus, qui se conserve très bien, est très appréciée en France. On limporte dEspagne, du Maroc (Maroc Late), dlsraél (Jaffa Late) et, en été, dhémisphère Sud. Les oranges sanguines sont caractérisées par la couleur plus ou moins rouge et violet de la chair et de la peau, couleur due à labondance des pigments. Leur chair est très juteuse et plutôt acidulée avec parfois une saveur légèrement musquée. On trouve principalement la Maltaise, la plus réputée des sanguines, en provenance de Tunisie de janvier à avr il. Sa peau est de couleur orange. Sa chair, très juteuse et acidulée, est appréciée pour sa qualité gustative. Cest aussi bien une orange de bouche quune orange à jus. Les Washington Sanguine espagnoles complètent loffre. Elles ont une peau légèrement granuleuse et moyennement fine, un peu rouge et légèrement adhérente. La chair est le plus souvent claire. On trouve égalernent, de manière beaucoup plus confidentielle, les Moro et les rorocco en provenance de Sicile ou ditalie. CHOISIR ET CONSERVER Si les oranges doivent être bien fermes, la couleur et l'épaisseur de leur épiderme ne doivent pas vous influencer. En effet, les pigments verts de l'épiderme du fruit ne se transforment en orange et rouge que sous l'action du froid. Froid que certaines contrées ensoleillées ne connaissent pas : un agrume peut être légèrement vert... et bien mûr. Bien sûr, choisissez également des oranges en fonction de leur utilisation comme fruits de bouche ou fruits à jus. Bien que les oranges se gardent fort bien à température ambiante, les placer dans le bac à légumes du réfrigérateur améliore leur conservation, sans risque de déshydratation. Préférez les oranges non traitées après récolte. Files doivent être termes. Choisissez les fruits en fonction de ieur destination; le jus ou la table. Les oranges à jus sont acidulées et juteuses, les fruits de table, plus doux, plus sucrés et plus faciles à peler. Si les oranges se conservent relativement bien à lair ambiant (environ 1 semaine) vous pourrez en prolonger la fraîcheur quelques jours supplémentaires en les plaçant dans le bac à légumes du réfrigérateur (soit environ 10 jours). Prélever les suprêmes dorange voir rubrique gestes simples. CUISINER Peler à vif des quartiers d'orange est plus simple qu'on ne le croit : il suffit de couper les deux extrémités du fruit jusqu'à la pulpe (afin de leur donner une assise stable) et, à l'aide d'un couteau pointu, de le peler à vif en lui donnant la forme d'un petit tonnelet régulièrement arrondi. L'orange peut alors être coupée en rondelles ou en quartiers. Dans ce dernier cas il est aisé alors de retirer la petite membrane qui enveloppe les quartiers : on obtient alors des "suprêmes". Un couteau zesteur appliqué sur les fruits (préalablement lavés et coupés à leurs deux extrémités), débités ensuite en fines rondelles fournit un très joli décor de plat. On obtient facilement des zestes. Sans cet ustensile, pour prélever des zestes, épluchez les fruits avec un couteau économe et émincez les fines lanières (dépourvues de peau blanche) avant de les blanchir. Trucs et astuces… Mettre les oranges pelées au freezer durant dix minutes permet d'obtenir des rondelles parfaites. Pour parfumer armoires et tiroirs, il suffit de confectionner des "pommanders" ou "pommes d'ambre". Cette très ancienne coutume anglo-saxonne consiste à couvrir une orange de clous de girofle (percez préalablement les trous avec une aiguille). Rouler les oranges cloutées dans du gingembre en poudre vous permettra de fixer l'odeur de la girofle. L'orange, malgré sa saveur acidulée, possède une action alcalinisante. Elle a donc une action rééquilibrante. Et tout ceci pour un apport énergétique modéré ! Le bon truc On conseille de blanchir les zestes quelques instants à leau bouillante (départ à leau froide) avant de les utiliser pour en réduire lâcreté et lacidité. Cependant, pour des utilisations en petites quantités (quelques zestes pour relever une préparation, une salade de fruits...), cela ne simpose pas. Testez la râpe à zester qui permet de réaliser des zestes très fins et très parfumés, sans risque dentamer le mésocarpe (partie blanche et amère de la peau). LES RECETTES Multirâpé Pour 6 personnes Nom du chef : Laura Annaert-Hebey Saison : automne Difficulté : facile Papillotes de fraise Pour 5 personnes Nom du chef : Bruno Viala Saison : printemps Difficulté : facile Tiramisu aux fruits rouges Pour 8 personnes Nom du chef : Laura Zavan Saison : printemps Difficulté : facile Carpaccio de banane au citron vert et au pain d'épice Pour 4 personnes Nom du chef : Gontran Cherrier Saison : printemps Difficulté : facile Gratin d'agrumes en sabayon croustillant Pour 0 personnes Nom du chef : Charles Soussin Saison : automne Difficulté : facile Filet mignon de porc aux épices et fruits poêlés Pour 4 personnes Nom du chef : Stéphanie de Turckheim Saison : automne Difficulté : facile Salade d'orange au miel et fleur d'oranger Pour 4 personnes Nom du chef : Stéphanie de Turckheim Saison : automne Difficulté : facile Cake aux carottes et panais, crème au citron vert Pour 6 personnes Nom du chef : Véronique Cauvin Saison : automne Difficulté : facile Vermicelle aux fruits, bouillon safrané, sacristain au grué de cacao Pour 4 personnes Nom du chef : Charles Soussin Saison : hiver Difficulté : facile St Jacques au endives, au lait de coco et à l'orange Pour 6 personnes Nom du chef : Nicole Seeman Saison : hiver Difficulté : facile Sorbet orange-cardamome Pour 4 personnes Nom du chef : Charles Soussin Saison : hiver Difficulté : facile Salade d'endives aux agrumes Pour 4 personnes Nom du chef : Stéphanie de Turckheim Saison : hiver Difficulté : facile Duo de bavarois chocolat-orange Pour 2 personnes Nom du chef : Charles Soussin Saison : hiver Difficulté : facile Le Trévise-Vienne - Tiramisù aux pommes, aux pignons et au pain d'épice Pour 6 personnes Nom du chef : Laura Zavan Saison : hiver Difficulté : facile Cabillaud à la vapeur, avec tofu et légumes d'hiver - Sauce "Oroshi-Ponzu"' Pour 4 personnes Nom du chef : Sachiyo Harada Saison : hiver Difficulté : facile Muesli aux fruits secs agrumes faisselle de chèvre Pour 4 personnes Nom du chef : Stéphanie de Turckheim Saison : hiver Difficulté : facile ATOUTS NUTRITIONNELS L'orange, disponible pendant de nombreux mois (et en particulier durant la mauvaise saison) peut être considérée comme le fruit de base pour assurer un apport optimal de vitamine C : une orange moyenne permet de couvrir pratiquement l'apport quotidien recommandé ! Elle constitue ainsi une aide précieuse dans la lutte contre les agressions et la fatigue. Elle fournit, par ailleurs, des quantités intéressantes de minéraux variés (notamment de calcium, facilement utilisable par l'organisme, de potassium et de magnésium), ainsi que des fibres bien tolérées. Et tout ceci pour un apport énergétique modéré : 45 kcal aux 100 g. De quoi nous inciter à faire de l'orange le fruit quotidien des mois d'hiver ! Une vitamine C bien protégée La teneur en vitamine C de l'orange est très stable : l'acide ascorbique (nom scientifique de cette vitamine) est en effet protégé par l'acidité du milieu (présence des acides organiques naturels du fruit) et par la peau épaisse qui constitue une protection efficace vis à vis de l'oxygène de l'air (qui détruit la vitamine C). Dans le temps, la diminution de la vitamine C est lente, et extrêmement faible : la perte ne dépasse pas 5 à 10% en général, même au bout de plusieurs semaines. Orange et calcium On peut manger des oranges sans risquer de ce décalcifier ! Et bien au contraire, l'orange est l'un des fruits qui fournit le plus efficacement du calcium à l'organisme. Dans l'orange, en effet, le calcium est relativement abondant (40 mg aux 100 g, au lieu de 5 à 15 mg dans la plupart des autres fruits). Par ailleurs, le rapport calcium / phosphore est de 2,5 ce qui est une valeur optimale pour la bonne utilisation du calcium. Enfin, la présence d'acides organiques (et en particulier d'acide citrique) joue également un rôle favorable sur l'assimilation calcique. Ainsi, l'utilisation biologique du calcium de l'orange apparaît voisine de celle du calcium du lait, modèle en la matière. De ce fait, l'orange ne peut que favoriser le bon statut calcique de l'organisme. Intéressant le jus d'orange ! Le jus de l'orange renferme la quasi-totalité des éléments nutritifs du fruit, y compris la fraction soluble des pectines (seules les fibres insolubles sont éliminées). Il fournit notamment ses sucres, ses minéraux, ses vitamines... et ses calories. Très franchement extrait du fruit, le jus de l'orange est aussi riche en vitamine C que l'orange elle-même. Mais la teneur vitaminique s'abaisse rapidement, en raison de l'action oxydante de l'air. C'est pourquoi le jus de l'orange doit être consommé sans attendre, si l'on veut bénéficier de tout son potentiel vitaminique. PRODUCTION Bientôt, des informations complémentaires L'HISTOIRE L'orange est sans doute originaire du Sud-Est asiatique : on en retrouve la trace en Chine, 2200 ans avant notre ère, puis chez les Sumériens, et dans l'ancienne Egypte. En Afrique du Nord, elle était cultivée depuis le 2e ou le 3ème siècle, bien avant d'être introduite dans le sud de l'Europe par les Arabes, aux environs de l'an mil. Mais ce n'est qu'au XVIe siècle que l'orange "douce", telle que nous la consommons maintenant (Citrus sinensis) fit son apparition dans nos contrées : les Portugais en rapportèrent des plants de leurs escales à Ceylan et dans les comptoirs chinois. C'est pour pouvoir produire ce fruit du soleil, même sous nos climats, que l'on construisit alors des abris spécialisés, les orangeraies (les plus célèbres furent celles d'Amboise, pour le roi Charles VIII, et de Versailles pour Louis XIV). COMMENTAIRES Les conseils de Bruno Viala Lorange se marie bien avec les gibiers, la carotte et lhuile dolive. Une simple salade dorange pelées à vif arrosées dhuile dolive est un délice. Astuce lors de la préparation dun gâteau, si vous ne disposez pas de zesteur, il suffit de frotter des morceaux de sucre sur la peau dune orange. Le sucre ainsi parfumé peut être broyé ou fondu dans une préparation. Le chef propose une préparation sirnplissime et savoureuse de la volaille confite au jus dorange. La volaille (blanc de poulet ou magret de canard) est coupée en morceaux puis longuement confite dans du jus dorange. Terminez par une pointe de vinaigre pour équilibrer les saveurs. Les oranges sanguines peuvent être utilisées pour pocher des poissons blancs comme la lotte et le cabillaud. Ils prendront une légère teinte rosée et un parfum subtil. Le point de vue de la dietéticienne Lorange est le fruit incontournable de lhiver. Prix modique et valeur nutritionnelle remarquable, cest le fruit familial par excellence Consommer une orange chaque jour serait un excellent réflexe à mettre en œuvre pour lutter naturellement contre la fatigue pendant les mois les plus froids. Pressée, ajoutée dans les salades ou dégustée nature au goûter, elle permet de compenser la baisse de consommation de crudités, au cœur de lhiver. EN SAVOIR PLUS

16 LES VARIETES Deux catégories doranges sont commercialisées sur nos marchés: les oranges blondes (à chair ou à jus) et les oranges sanguines. Les oranges Navel dominent le marché des oranges blondes à chair. Ce sont des variétés qui se caractérisent par une excroissance plus ou moins prononcée, appelée ombilic (petit fruit rudimentaire apparent) et par une quasi absence de pépins. On les pèle facilement et ce sont dexcellentes oranges de bouche. Précoces sur les marchés, ce sont les oranges les plus consommées en France. Elles proviennent dEspagne et du Maroc de novembre à juin et dhémisphère sud (Afrique du Sud notamment) de mai à octobre. La Naveline est la navel la plus précoce. De bonne qualité, elle est très appréciée chez nous. La Washington Navel est une variété à peau rugueuse facilement pelable. Sa chair est ferme, fine et peu juteuse. Elle tend à être remplacée par la Naveline en Espagne. Les Navelate sont les Navels les plus tardives. Le fruit est ovale avec une peau rugueuse et un ombilic en pointe et bien rentré. La chair est juteuse et sucrée. Les autres oranges blondes sont des fruits à jus. Leur chair parfumée est orange clair ou moyen et contient peu de pépins. Par ordre darrivée sur les marchés, on trouve les Salustiana; dorigine espagnole ou marocaine (décembre à avril), ce sont des fruits légèrement aplatis avec une peau grenue. Leur chair est tendre, douce, très juteuse et sans pépins. La Valencia Late est la variété leader dans le monde entier. Sa peau fine est facilement pelable. Cette excellente variété à jus, qui se conserve très bien, est très appréciée en France. On limporte dEspagne, du Maroc (Maroc Late), dlsraél (Jaffa Late) et, en été, dhémisphère Sud. Les oranges sanguines sont caractérisées par la couleur plus ou moins rouge et violet de la chair et de la peau, couleur due à labondance des pigments. Leur chair est très juteuse et plutôt acidulée avec parfois une saveur légèrement musquée. On trouve principalement la Maltaise, la plus réputée des sanguines, en provenance de Tunisie de janvier à avr il. Sa peau est de couleur orange. Sa chair, très juteuse et acidulée, est appréciée pour sa qualité gustative. Cest aussi bien une orange de bouche quune orange à jus. Les Washington Sanguine espagnoles complètent loffre. Elles ont une peau légèrement granuleuse et moyennement fine, un peu rouge et légèrement adhérente. La chair est le plus souvent claire. On trouve égalernent, de manière beaucoup plus confidentielle, les Moro et les rorocco en provenance de Sicile ou ditalie. CHOISIR ET CONSERVER Si les oranges doivent être bien fermes, la couleur et l'épaisseur de leur épiderme ne doivent pas vous influencer. En effet, les pigments verts de l'épiderme du fruit ne se transforment en orange et rouge que sous l'action du froid. Froid que certaines contrées ensoleillées ne connaissent pas : un agrume peut être légèrement vert... et bien mûr. Bien sûr, choisissez également des oranges en fonction de leur utilisation comme fruits de bouche ou fruits à jus. Bien que les oranges se gardent fort bien à température ambiante, les placer dans le bac à légumes du réfrigérateur améliore leur conservation, sans risque de déshydratation. Préférez les oranges non traitées après récolte. Files doivent être termes. Choisissez les fruits en fonction de ieur destination; le jus ou la table. Les oranges à jus sont acidulées et juteuses, les fruits de table, plus doux, plus sucrés et plus faciles à peler. Si les oranges se conservent relativement bien à lair ambiant (environ 1 semaine) vous pourrez en prolonger la fraîcheur quelques jours supplémentaires en les plaçant dans le bac à légumes du réfrigérateur (soit environ 10 jours). Prélever les suprêmes dorange voir rubrique gestes simples. CUISINER Peler à vif des quartiers d'orange est plus simple qu'on ne le croit : il suffit de couper les deux extrémités du fruit jusqu'à la pulpe (afin de leur donner une assise stable) et, à l'aide d'un couteau pointu, de le peler à vif en lui donnant la forme d'un petit tonnelet régulièrement arrondi. L'orange peut alors être coupée en rondelles ou en quartiers. Dans ce dernier cas il est aisé alors de retirer la petite membrane qui enveloppe les quartiers : on obtient alors des "suprêmes". Un couteau zesteur appliqué sur les fruits (préalablement lavés et coupés à leurs deux extrémités), débités ensuite en fines rondelles fournit un très joli décor de plat. On obtient facilement des zestes. Sans cet ustensile, pour prélever des zestes, épluchez les fruits avec un couteau économe et émincez les fines lanières (dépourvues de peau blanche) avant de les blanchir. Trucs et astuces… Mettre les oranges pelées au freezer durant dix minutes permet d'obtenir des rondelles parfaites. Pour parfumer armoires et tiroirs, il suffit de confectionner des "pommanders" ou "pommes d'ambre". Cette très ancienne coutume anglo-saxonne consiste à couvrir une orange de clous de girofle (percez préalablement les trous avec une aiguille). Rouler les oranges cloutées dans du gingembre en poudre vous permettra de fixer l'odeur de la girofle. L'orange, malgré sa saveur acidulée, possède une action alcalinisante. Elle a donc une action rééquilibrante. Et tout ceci pour un apport énergétique modéré ! Le bon truc On conseille de blanchir les zestes quelques instants à leau bouillante (départ à leau froide) avant de les utiliser pour en réduire lâcreté et lacidité. Cependant, pour des utilisations en petites quantités (quelques zestes pour relever une préparation, une salade de fruits...), cela ne simpose pas. Testez la râpe à zester qui permet de réaliser des zestes très fins et très parfumés, sans risque dentamer le mésocarpe (partie blanche et amère de la peau). ATOUTS NUTRITIONNELS L'orange, disponible pendant de nombreux mois (et en particulier durant la mauvaise saison) peut être considérée comme le fruit de base pour assurer un apport optimal de vitamine C : une orange moyenne permet de couvrir pratiquement l'apport quotidien recommandé ! Elle constitue ainsi une aide précieuse dans la lutte contre les agressions et la fatigue. Elle fournit, par ailleurs, des quantités intéressantes de minéraux variés (notamment de calcium, facilement utilisable par l'organisme, de potassium et de magnésium), ainsi que des fibres bien tolérées. Et tout ceci pour un apport énergétique modéré : 45 kcal aux 100 g. De quoi nous inciter à faire de l'orange le fruit quotidien des mois d'hiver ! Une vitamine C bien protégée La teneur en vitamine C de l'orange est très stable : l'acide ascorbique (nom scientifique de cette vitamine) est en effet protégé par l'acidité du milieu (présence des acides organiques naturels du fruit) et par la peau épaisse qui constitue une protection efficace vis à vis de l'oxygène de l'air (qui détruit la vitamine C). Dans le temps, la diminution de la vitamine C est lente, et extrêmement faible : la perte ne dépasse pas 5 à 10% en général, même au bout de plusieurs semaines. Orange et calcium On peut manger des oranges sans risquer de ce décalcifier ! Et bien au contraire, l'orange est l'un des fruits qui fournit le plus efficacement du calcium à l'organisme. Dans l'orange, en effet, le calcium est relativement abondant (40 mg aux 100 g, au lieu de 5 à 15 mg dans la plupart des autres fruits). Par ailleurs, le rapport calcium / phosphore est de 2,5 ce qui est une valeur optimale pour la bonne utilisation du calcium. Enfin, la présence d'acides organiques (et en particulier d'acide citrique) joue également un rôle favorable sur l'assimilation calcique. Ainsi, l'utilisation biologique du calcium de l'orange apparaît voisine de celle du calcium du lait, modèle en la matière. De ce fait, l'orange ne peut que favoriser le bon statut calcique de l'organisme. Intéressant le jus d'orange ! Le jus de l'orange renferme la quasi-totalité des éléments nutritifs du fruit, y compris la fraction soluble des pectines (seules les fibres insolubles sont éliminées). Il fournit notamment ses sucres, ses minéraux, ses vitamines... et ses calories. Très franchement extrait du fruit, le jus de l'orange est aussi riche en vitamine C que l'orange elle-même. Mais la teneur vitaminique s'abaisse rapidement, en raison de l'action oxydante de l'air. C'est pourquoi le jus de l'orange doit être consommé sans attendre, si l'on veut bénéficier de tout son potentiel vitaminique. PRODUCTION Bientôt, des informations complémentaires L'HISTOIRE L'orange est sans doute originaire du Sud-Est asiatique : on en retrouve la trace en Chine, 2200 ans avant notre ère, puis chez les Sumériens, et dans l'ancienne Egypte. En Afrique du Nord, elle était cultivée depuis le 2e ou le 3ème siècle, bien avant d'être introduite dans le sud de l'Europe par les Arabes, aux environs de l'an mil. Mais ce n'est qu'au XVIe siècle que l'orange "douce", telle que nous la consommons maintenant (Citrus sinensis) fit son apparition dans nos contrées : les Portugais en rapportèrent des plants de leurs escales à Ceylan et dans les comptoirs chinois. C'est pour pouvoir produire ce fruit du soleil, même sous nos climats, que l'on construisit alors des abris spécialisés, les orangeraies (les plus célèbres furent celles d'Amboise, pour le roi Charles VIII, et de Versailles pour Louis XIV). COMMENTAIRES Les conseils de Bruno Viala Lorange se marie bien avec les gibiers, la carotte et lhuile dolive. Une simple salade dorange pelées à vif arrosées dhuile dolive est un délice. Astuce lors de la préparation dun gâteau, si vous ne disposez pas de zesteur, il suffit de frotter des morceaux de sucre sur la peau dune orange. Le sucre ainsi parfumé peut être broyé ou fondu dans une préparation. Le chef propose une préparation sirnplissime et savoureuse de la volaille confite au jus dorange. La volaille (blanc de poulet ou magret de canard) est coupée en morceaux puis longuement confite dans du jus dorange. Terminez par une pointe de vinaigre pour équilibrer les saveurs. Les oranges sanguines peuvent être utilisées pour pocher des poissons blancs comme la lotte et le cabillaud. Ils prendront une légère teinte rosée et un parfum subtil. Le point de vue de la dietéticienne Lorange est le fruit incontournable de lhiver. Prix modique et valeur nutritionnelle remarquable, cest le fruit familial par excellence Consommer une orange chaque jour serait un excellent réflexe à mettre en œuvre pour lutter naturellement contre la fatigue pendant les mois les plus froids. Pressée, ajoutée dans les salades ou dégustée nature au goûter, elle permet de compenser la baisse de consommation de crudités, au cœur de lhiver. EN SAVOIR PLUS

17 CHOISIR ET CONSERVER Si les oranges doivent être bien fermes, la couleur et l'épaisseur de leur épiderme ne doivent pas vous influencer. En effet, les pigments verts de l'épiderme du fruit ne se transforment en orange et rouge que sous l'action du froid. Froid que certaines contrées ensoleillées ne connaissent pas : un agrume peut être légèrement vert... et bien mûr. Bien sûr, choisissez également des oranges en fonction de leur utilisation comme fruits de bouche ou fruits à jus. Bien que les oranges se gardent fort bien à température ambiante, les placer dans le bac à légumes du réfrigérateur améliore leur conservation, sans risque de déshydratation. Préférez les oranges non traitées après récolte. Files doivent être termes. Choisissez les fruits en fonction de ieur destination; le jus ou la table. Les oranges à jus sont acidulées et juteuses, les fruits de table, plus doux, plus sucrés et plus faciles à peler. Si les oranges se conservent relativement bien à lair ambiant (environ 1 semaine) vous pourrez en prolonger la fraîcheur quelques jours supplémentaires en les plaçant dans le bac à légumes du réfrigérateur (soit environ 10 jours).

18 Oranger du Mexique 'Aztec Pearl' ' Famille :Rutacées L'oranger du Mexique 'Aztec Pearl' est un arbuste compact aux feuilles longues persistantes, très fines vert foncé. Il vous donnera deux fois dans l'année des fleurs blanches teintées de rose. Cet arbuste peut atteindre 2.5 m de large à maturité. il apprécit les sols légèrement acides et une exposition ensoleillée ou à mi-ombre. Il est impératif de bien protéger cet arbuste du (...) CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 2,5 m Origine : Mexique Rusticité : rustique Composition du sol : riche en humus PH du sol : neutre Humidité du sol : normal Exposition : soleil, mi-ombre

19 Oranger du Mexique Choisya ternata Famille :Rutacées Le Choisya ternata forme un arbuste persistant remarquable par sa floraison blanche en avril-mai et remontante à l'automne dont le parfum très agréable rappelle celui de la fleur doranger. Cest un très beau buisson arrondi aux feuilles composées trifoliées vert franc. A la plantation, mélanger votre terre de jardin avec du terreau à hauteur de 50%. Arroser copieusemen (...) CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 1,8-2 m Largeur à maturité : 1,5 m Origine : Amérique Zones climatiques France : méditerranéen, océanique, moyen, continental Rusticité : rustique Composition du sol : normal, calcaire, riche en humus PH du sol : neutre, alcalin

20 Oranger variété blonde Citrus sinensis Famille :Rutacées Le citrus sinensis ou oranger forme un arbre au port harmonieux et de croissance rapide pouvant atteindre une grande taille en pleine terre. Le feuillage est vert profond et légèrement ailées. Ce groupe d'agrumes est issu d'oranges dites communes qui se reproduisent par semis et ont servi de porte-greffe. Elles ont été longtemps utlisé pour la fabrication de jus. Des nombreuse (...) CARACTÉRISTIQUESOrigine : Régions chaudes Exposition : soleil Utilisation en jardin : isolé, alignement, bac Mois de récolte des fruits : novembre, décembre Attributs : parfumée Fruits : comestible Type de fruit : orange

21 Oranger variété navel Citrus Sinensis 'Navel' Famille :Rutacées Le Citrus sinensis 'Navel' ou oranger forme un arbre au port harmonieux et de croissance rapide pouvant atteindre de grande taille en pleine terre. Les orangers 'Navel' se caractérisent par la présence au niveau pistillaire d'un petit fruit mal formé appelé "navel". Les feuilles sont d'un vert profond, légèrement ailées. Les fruits d'excellentes qualité gustative se pèlent (...) En savoir plus En savoir plus CARACTÉRISTIQUESHauteur à maturité : 3 m Origine : Régions chaudes Type de fruit : orange Saveur du fruit : sucré Couleur d'écorce ou chaumes : jaune Couleur des fleurs : blanc


Télécharger ppt "Agrumes. Citrus sinensis Famille :Rutacées L'arbre au port harmonieux et de croissance rapide peut atteindre une grande taille en pleine terre.Le feuillage."

Présentations similaires


Annonces Google