La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MA Lestrade IA IPR Economie Gestion

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MA Lestrade IA IPR Economie Gestion"— Transcription de la présentation:

1 MA Lestrade IA IPR Economie Gestion
L’accompagnement personnalisé en STMG Favoriser la maîtrise par l’élève de son parcours de formation et d’orientation Qu’est ce qu’accompagner ? « détecter et contractualiser » aider élève à faire des points d’étape, le rendre capable d’analyser ses besoins Développer des attitudes métacognitives (apprendre à apprendre) Avant tout accompagner l’élève dans ses apprentissages : impose une posture d’enseignement décentrée de la transmission des savoirs mais essentielle à leur construction. MA Lestrade IA IPR Economie Gestion

2 Textes de référence Définition de l’accompagnement personnalisé : BO spécial n°1 du 4 février 2010 Arrêté du 29 septembre 2011 portant organisation et horaires de la série STMG, article 4 Extrait de l’arrêté du 29 septembre 2011 portant organisation et horaires des enseignements des classes de première et terminale des lycées sanctionnées par le baccalauréat technologique série sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) NOR : MENE A Art. 4. − L’accompagnement personnalisé s’adresse à tous les élèves selon leurs besoins. Il comprend des actions coordonnées de soutien, d’approfondissement, d’aide méthodologique et d’aide à l’orientation, pour favoriser la maîtrise progressive par l’élève de son parcours de formation et d’orientation. Il prend notamment la forme de travaux interdisciplinaires. En classe terminale, l’accompagnement personnalisé prend appui prioritairement sur les enseignements spécifiques à la série. L’horaire de l’accompagnement personnalisé est de soixante-douze heures annuelles par élève, soit en moyenne deux heures hebdomadaires. L’accompagnement personnalisé est placé sous la responsabilité des professeurs, en particulier du professeur principal. Conformément aux dispositions de l’article R du code de l’éducation, les modalités d’organisation de cet accompagnement personnalisé font l’objet de propositions du conseil pédagogique soumises à l’approbation du conseil d’administration par le chef d’établissement.

3 COMMENT ? Répondre de manière diversifiée aux besoins des élèves Des actions coordonnées de soutien, d’approfondissement, d’aide méthodologique et d’aide à l’orientation. 72 heures par élève et par an (en moyenne deux heures hebdomadaires). Une articulation avec les autres dispositifs (tutorat, référent) COMMENT Soutien approfondissement aide méthodologique ne sont pas pour autant à séparer LE SOUTIEN …compris comme « rattrapage » - Terme qui recouvre des réalités diverses (aide au devoir) – objectifs varient … Avant tout : une pédagogie de contrat (identifier les besoins et y répondre) Enseigner autrement : stimuler l’explicitation par l’élève (faire expliciter les consignes pour faire apparaître l’obstacle, les raisonnements – verbaliser (dire pour faire, pour dire) – accompagner la reflexivite, accompagner le droit à l’erreur, privilégier le processus par rapport au résultat. Travailler des compétences communes (langagières transversales) : Activités innovantes qui permettent de travailler des compétences non développées en cours – la trace écrite et les processus rédactionnels – développer la créativité et structurer la pensée – rendre acteur (projets) – travail sur l’estime de soi – développer et structurer une démarche d’entraide APPROFONDISSEMENT … entendu comme «  aller plus en avant dans la discipline » donc oppose les forts et les faibles Dans une école de l’inclusion (on forme un individu et on met le SE à son service) par rapport à l’école d’intégration (on forme collectivement avec égalité de traitement) : conduire chaque élève au meilleur de lui-même. Donc approfondissement n’est pas : atteindre un niveau de détail plus grand, un cours magistral supplémentaire, une anticipation des programmes, une option …) mais susciter motivation , ambition, curiosité , ouvrir de nouvelles perspectives, aller plus loin dans le sens de la demande de l’élève AIDE METHODOLOGIQUE : pas de recette prête à l’emploi - Une approche courante dans le milieu scolaire tend à confondre méthode au sens strict – démarches intellectuelles et démarches réflexives (ou chacun s’interroge) Ici : Capacité à analyser les situations - lui permettre d’expérimenter lui-même plusieurs démarches – développer capacités reflexives – faciliter le transfert des démarches d’une discipline à l’autre. De manière générale les apprentissages méthodologiques sont liés de façon intrinsèque aux apprentissages disciplinaires. Avant de donner la méthode : s’assurer que l’élève analyse bien la situation qu’il comprenne pourquoi telle méthode en fonction de quel but. (la difficulté à apprendre leçon, à réviser contrôle, à organiser emploi du temps, vient souvent d’une représentation erronée de ce qui est attendu Nécessite de décoder ‘l’implicite » - élèves se situent dans ‘l’immédiateté’ et une attitude « consumériste » AIDE ORIENTATION Pour développer une capacité à s’orienter et à s’insérer dans un monde en évolution. DONC identifier les compétences à développer pour construire un parcours de manière éclairée Ce n’est pas : Transmettre info, écrire CV, demander de faire des choix, exposer situations par salons, stages .. C’est plutôt : -développement à la capacité à s’auto évaluer Un accompagnement différencié sur les 3 ans Un lien avec les activités des élèves pour leur donner du sens (prolongement métiers) Le repérage d’élèves en difficulté d’orientation Avant : construction d’un projet définitif mais maintenant changement de perspective (correspondance projet et parcours pour y parvenir) – capacité stratégique pour effectuer repérage entre les potentialités de tout ordre (le but conditionne la recherche de moyen et des ressources à mobiliser..dont les objectifs possibles pour soi, ou les contextes) DONC élève doit construire ses grands repères d’action, organiser progressivement sa vision du monde, structurer une identité)

4 Une continuité de la seconde à la terminale
Adaptation au lycée : une nouvelle organisation - compléter le socle commun Choix d’une première Première L’AP s’inscrit dans un champ disciplinaire, celui de la voie retenue. Construction d’un parcours vers les études supérieures Terminale Activités qui portent en priorité sur les enseignements spécifiques de chaque série. Préparer le baccalauréat Finalisation choix orientation vers le supérieur En classe de première, l’accompagnement personnalisé favorise l’acquisition de compétences propres à la voie de formation En classe terminale, il prend appui prioritairement sur les enseignements spécifiques à la série pour préparer à l’enseignement supérieur S’inscrit toujours dans la triple dimension Orientation Soutien (méthodologie – remédiation) Approfondissement Ne pas déconnecter la méthodologie de sa discipline mais choisir des situations d’apprentissage favorisant la transférabilité qu’elle ou il explicite : nécessité de communiquer avec ses collègues.

5 L’accompagnement personnalisé : Un processus
DIAGNOSTIC Nécessaire dans une logique d’individualisation des parcours de formation (prendre en charge des élèves au parcours moins académique, assurer réussite au lycée et préparer aux études supérieures). Besoins clairement identifiés en termes de compétences (donc positionnement sur une grille avec objectifs à atteindre) Importance du diagnostic pour former les groupes de besoin (mobiles sur l’année), deux éléments : en terme pédagogique : choix des outils (privilégier l’entretien individuel, s’appuyer sur le LPC en seconde, les bulletins scolaires de seconde en première, construction d’un portfolio). en terme organisationnel pour constituer des groupes de besoin : mettre des classes en barrettes (pas plus de trois classes), rajouter des heures à effectif réduit (exemple trois professeurs pour deux classes), avoir un suivi individuel des élèves pour tracer leur parcours dans les groupes de besoin. STRATEGIE (A partir des 3 objectifs de l’AP : orientation – soutien – approfondissement) Travaux interdisciplinaires : des activités différentes, en prenant appui sur les contenus de formation pour travailler des compétences mobilisables dans plusieurs disciplines Voir les contenus EVALUATION et non la notation de quoi : Acquis scolaires - posture des élèves - organisation du dispositif Evaluation en fin d’année : Pour chaque élève, Pour la classe (consacrer une heure de vie de classe pour recueillir l’avis de la classe), Pour l’équipe de la classe (utiliser le conseil de classe du troisième trimestre pour faire un bilan), Du projet en conseil pédagogique. Place dans le bulletin Accompagnement personnalisé – Juin 2012

6 Comment s’exprime la personnalisation ?
Par la constitution des groupes Par leur taille Par les supports de travail mobilisés Par la configuration pédagogique retenue Par une meilleure écoute des élèves Par l’explicitation Une nouvelle posture de l’enseignant …Definition Personnalisation : Il y a personnalisation quand le professeur met l’élève en situation de découvrir et d’exprimer la manière dont il aborde les travaux. MISE en LULMIERE des COULISSES du travail de l’élève est un facteur de progrès. L’aide mutuelle entre élèves en est une autre. Une séance construite autour d’objectifs explicites et précis correspondants à des besoins réels et identifiés des élèves Pour favoriser l’autonomie de la réflexion et de production de l’élève –qui utilise d’autres leviers que le cours - mis en œuvre avec rigueur et attention portée au cadrage – saisir toutes les occasions favorables à l’expression des difficultés éventuelles et au repérage des démarches suivies par les élèves. Que représente la personnalisation ? - Personnalisation ne s’oppose pas au groupe et n’est pas relié inévitablement à l’individualisation (ne garantit pas la pertinence de l’action pédagogique) : elle peut fonctionner comme un piège (réduisant élèves à leurs propres ressources et en les plaçant dans une dépendance grande à l’égard du prof) - La personnalisation passe par la différentiation pédagogique (analyse et diagnostic des besoins – organisation de situations variées en fonction des ressources des élèves et des compétences visées. Par la constitution des groupes : apporte l’interactivité par rapport à l’individualisation- mais repose sur un diagnostic nécessaire (entretien, LPC, évaluation AP de N-1) – une erreur de laisser choix ateliers… Par leur taille : attention qualité de l’accompagnement pas toujours corrélé à la taille (petit groupe mais ne s’exprimant pas…) Par les supports de travail mobilisés : parfois les mêmes que le cours….parfois internet sans guidage… Par la configuration pédagogique retenue : attention à la gestion du travail en groupe Par une meilleure écoute des élèves : prise en compte dans leurs singularité, difficultés et construction progressive de leur autonomie. L’AP doit mettre à profit pour poser des questions (même sur du hors champ disciplinaire) avoir des explications complémentaires. Donc le prof doit créer les conditions de climat pour donner le sentiment d’une aide Ex: laisser parler avec leurs mots : séquence construction graphique …courbe « c’est négatif » et se reprend « descend » L’acquisition d’une notion ne peut être dissociée du vocabulaire employé pour la décrire : on confond souvent le résultat attendu (l’élève voit courbe décroissante mais n’emploie pas le mot juste) et les étapes d’apprentissages (faire exprimer avec leurs mots le développement d’une compétence) « que veux tu dire » ? Par l’explicitation : pour que l’élève entre en activité intellectuelle et réussisse, il doit savoir ce que l’on attend de lui et du vocabulaire utilisé. Explicite dans les objectifs de la séquence (visionnage film dans objectif exprimés en terme notionnels et méthodologiques : dire aussi que utilisation de l’ image évitera la paraphrase ) ou dans le vocabulaire utilisé (polysémie dans certains termes : le mot « inverse » n’a pas le même sens en maths ou en économie quand on évoque une tendance qui s’inverse. La nouvelle posture compte plus que le support de l’activité …

7 Identification des contenus
définis à priori Organisation et travail demandé aux élèves Maîtrise de l’oral Prise de notes Recherche documentaires Orientation (intervenants, visites d’entreprises) l’ORAL DE TRAVAIL : AP est un moment privilégié pour suivre le travail de l’élève pas à pas. Donc peut être mis en œuvre au cœur de n’importe quelle discipline. Permet de savoir comment l’élève raisonne, à partir de quoi et dans quel but

8 Identification des contenus
Contenus à la carte : suivi des évaluations dans plusieurs disciplines (remédiation, préparer un devoir) Projet prédéfini : sa nature peut offrir une entrée sur l’orientation, prise de notes … Contenus souples : personnalisé à l’élève (situation grave de difficulté ou d’approfondissement)

9 Recours aux TICE Des solutions à l’individualisation.
- fonction « tutorielle » - Fonction de mise en activité (ressources) - Fonction d’aide à la création (carte heuristique) - Fonction communicationnelle (ENT) - Fonction organisationnelle (Cahier Textes) fonction « tutorielle » : ex répétitifs pour des entraînements Son usage plus élaboré doit permettre une pédagogie différenciée (selon niveau de compétences) - Fonction de mise en activité :en lien avec différents outils de chaque discipline (Edubase) Fonction d’aide à la création : cartographie mentale – expérimentation grâce à la simulation (jeux gestion) - TBI Analyse et la création en arts grâce aux outils photographiques ou de dessin - Fonction communicationnelle ENT – travail collaboratif - Fonction organisationnelle : agenda numérique, cahier textes numérique

10 L’AP dans une discipline avec des objectifs qui lui sont propres
Préparation à l’épreuve du baccalauréat Exercices de rémédiation Des compétences de nature « scientifique » (lecture et construction de graphiques - Mesures et grandeurs - Outils mathématiques - Utilisation de logiciels et de la calculatrice) Compétences de communication Prise de notes De manière générale : Ancrer le travail dans le disciplinaire : ne pas les déconnecter des contextes disciplinaires. Il donne tout son sens. MAIS important de proposer des situations de transfert. Source : Rapport de l’inspection générale sur la mise en oeuvre de la réforme du lycée (janvier 2012)

11 Des préconisations (1/2)
Préconisation n°1 : Une réponse à des besoins identifiés d’élèves grâce à une phase de diagnostic permettant d’identifier les causes essentielles des difficultés . Préconisation n°2 : mieux expliquer aux élèves les objectifs des séquences et leur progression . Préconisation n° 3 : se centrer sur les démarches utilisées par les élèves, y compris leurs erreurs, beaucoup plus que sur la réponse attendue . Préconisation n° 4 : travailler en équipe sur la polysémie du langage dans les différentes disciplines dans une optique de littératie commune au service des élèves. Source : Rapport de l’inspection générale sur la mise en oeuvre de la réforme du lycée

12 Des préconisations (2/2)
Préconisation n° 5 : mettre fin à l’opposition stérile entre « méthodes » et « contenus disciplinaires » pour montrer aux professeurs que l’on peut faire de l’accompagnement personnalisé dans sa discipline et que l’on peut surtout identifier des compétences transférables à partir d’une situation disciplinaire ; Préconisation n° 6 : mettre fin aux dérives évidentes (poursuite du cours, gestion du stress par des intervenants extérieurs) ; Préconisation n° 7 : partager, entre disciplines proches (domaine scientifique, domaine des « humanités ») des compétences transversales à travailler en commun ; Préconisation n° 8 : et dépasser ensuite cette première proximité de « culture » pour développer chez les élèves des compétences par nature très transversales (prise de notes, recherche et traitement de l’information, expression orale). Source : Rapport de l’inspection générale sur la mise en oeuvre de la réforme du lycée DERIVES Suite du cours en classe entière : soit une séance de TD où tous les élèves font la même chose à partir support travail identique : la logique d’activités l’emporte et l’application prime sur la réflexion (le prof cherche à gagner du temps en anticipant sur une procédure, une méthode, profitant d’effectifs réduits. Gestion du stress, coaching et sophrologie : le stress nuit aux apprentissages mais - quelle modification sur méthodes d’apprentissage ? – payer un intervenant privé ? (avec objectif de recrutement de clients) le problème du stress peut être géré dans un cadre plus professionnel et pédagogique : écoute des difficultés et une implication ( prof EPS ? qui dans pratique quotidienne connaissent notions d’estime de soi – d’efforts) ou bien pratique de l’oral (séquences groupes de parole ou le Théâtre. DONC possible d’organiser séquence pour diminuer le stress (voir ex : fiche bilan début d’année des + et -) Activités thématiques : parfois professeurs se sentent « obligés » de quitter leur discipline ..mais plus proche d’un enseignement d’exploration ou TPE.

13 Les premiers retours Importance du diagnostic pour former les groupes de besoin (mobiles sur l’année) Place de la discipline de l’enseignant Personnalisation et taille des groupes Travail sur les démarches des élèves Perception des élèves Professeur enseignant ou non dans la classe Importance de la mutualisation Aide à l’orientation : attention aux stéréotypes Source : Observations académiques et rapport de l’inspection générale sur la mise en oeuvre de la réforme du lycée (janvier 2012) Place de la discipline de l’enseignant-: il y a eu des malentendus. Evidemment que la ou le professeur s’appuie sur son expertise pour conduire l’AP mais elle ou il travaille sur les compétences à acquérir (en s’appuyant notamment sur l’actualité et l’environnement de l’élève –notamment culturel-). Donc ne refait pas la même chose que dans son enseignement (et surtout ce n’est pas un prolongement de son cours) et choisit donc des situations d’apprentissage favorisant la transférabilité qu’ il explicite : nécessité de communiquer avec ses collègues.   Personnalisation et taille des groupes : la personnalisation ne signifie pas forcément des groupes très restreints mais une bonne identification des besoins et des pratiques pédagogiques adaptées Favoriser le travail de groupes Utiliser les moyens numériques Prévoir des scénarios où chaque élève est en activité L’importance de l’écoute et l’attention portée aux démarches des élèves : laisser les élèves s’exprimer avec leurs mots et demander la reformulation (que veux-tu dire ?) ; accepter l’imprévu ; ne pas souffler les réponses. Perception des élèves Ce n’est pas noté : il faut montrer l’importance de l’AP au-delà de la note d’où l’importance de l’explicitation Avoir un « cahier AP », rendre compte de ce qu’on fait Utiliser le temps d’AP pour commenter ses bulletins scolaires avec chaque élève Mêmes méthodes que le cours (donc discrédite) Enseignant ou non dans la classe : la mise en barrette peut fait qu’une ou un professeur-e encadre des élèves qu’elle ou il n’a pas en cours. Cela peut être handicapant pour l’accompagnement sur l’orientation Besoin d’un temps de concertation et importance de la mutualisation Partage des productions entre enseignants (utiliser l’ENT) Identification et partage des outils numériques (contenus numériques, logiciels RIP, didacticiels, jeux sérieux…) Orientation : attention à ne pas véhiculer des stéréotypes dans la présentation des formations et des métiers.

14 Les spécificités dans la série STMG
Articulation avec l’étude de gestion recherche documentaire travail sur l’analyse et la synthèse de documents (développement de l’esprit critique) travail sur l’argumentation, la communication écrite et orale usage des TIC Orientation en fin de première avec le choix de l’enseignement de spécialité de terminale Découverte culturelle du monde des organisations (pièces de théâtre, films et autres œuvres) , le traitement de l’actualité économique et des affaires

15 Des ressources https://eduscol.education.fr/cid60734/l-accompagnement-personnalise-en-premiere-stmg.html un travail réalisé par un groupe réunissant enseignants, chefs d'établissement et inspecteurs : - creteil.fr/spip.php?article299 vation Nouvelles productions sur Eduscol en septembre 2012 Voir aussi : les productions de l’institut français de l’éducation (IFé) Dossier Apprendre à écrire : du mot à l’idée : Ce dossier est consacré aux questions soulevées par la production d’écrits, pratique sociale et cognitive complexe : qu’a-t-on à dire et comment y arrive-t-on ? Quels sont les obstacles à cet apprentissage et les travaux de remédiation à envisager ? Dossier Jeunesses 2.0 : les pratiques relationnelles au cœur des médias sociaux : "Les connaissances acquises par le biais d’internet sont-elles aussi importantes que celles apprises à l’école ? La question semble impertinente, mais elle n’en mobilise pas moins nombre d’institutions et de chercheurs qui ne peuvent décemment être étiquetés de subversifs...« Dossier Vers une éducation plus innovante et créative : Canal des métiers :

16 En conclusion Les points de vigilance :
Le diagnostic des besoins de chaque élève Développer la réflexivité La mobilité des groupes de besoin La transférabilité des compétences mobilisées Le projet d’équipe discuté en conseil pédagogique – la collaboration interdisciplinaire La mobilisation de l’ENT Le projet d’équipe discuté en conseil pédagogique : éviter que les élèves ne refassent les mêmes activités en AP sur les trois ans de lycée. La mobilisation de l’ENT pour : Constituer les groupes d’AP à partir de l’annuaire, Associer à un groupe des services de partage d’informations pour les séances d’AP, par exemple agenda, blog ou encore espace de stockage.


Télécharger ppt "MA Lestrade IA IPR Economie Gestion"

Présentations similaires


Annonces Google