La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Septembre 2012 EHPAD Boucard - 79 340 Ménigoute.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Septembre 2012 EHPAD Boucard - 79 340 Ménigoute."— Transcription de la présentation:

1 Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Septembre 2012 EHPAD Boucard Ménigoute

2 Partie 1 - Juin 2012 : Définitions, lois et réflexions éthiques. Disponible en téléchargement sur Partie 2 - Septembre 2012 : gestion quotidienne de la fin de vie.

3 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

4 actifs Soins actifs pour maladie grave ou terminale. Prise en charge des patients et de leur entourage. Éviter ce qui est déraisonnable Éviter ce qui est déraisonnable. Ne pas donner la mort intentionnellement Ne pas donner la mort intentionnellement.

5 droits du malade Renforce les droits du malade. Droit dinterrompre de ne pas entreprendre Droit dinterrompre ou de ne pas entreprendre des traitements jugés inutiles, disproportionnés ou nayant dautres effet que le maintien artificiel de la vie. refus de tout traitement Droit du refus de tout traitement sauvegarder la dignité. Devoir de sauvegarder la dignité.

6 prise en charge adaptée Devoir de prise en charge adaptée de la souffrance et de la douleur. soulager la souffrance même si risque dabréger la vie. Possibilité de soulager la souffrance même si risque dabréger la vie. en informant le malade et/ou la personne de confiance

7 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

8 Pas de recette immuable au cas par cas Prise en charge individuelle au cas par cas Discuter et échanger Discuter et échanger entre professionnels pour trouver la juste attitude. Ne pas sisoler dans une pratique solitaire.

9 Le plus important : Le plus important : dignité Respect de la dignité avis Respect de lavis du patient confort Veiller au confort du patient

10 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

11 Pour le patient qui nest pas en évolution terminale. Favoriser lappétit : Présentation et environnement Présentation et environnement attrayants enrichie Alimentation éventuellement enrichie : œufs, fromage fondu, poudre de lait entier, etc. Prévenir le médecin : traitements symptomatiques Intérêt des traitements symptomatiques (antispasmodiques, anti-nauséeux). orexigènes. Traitements orexigènes.

12 au cas par cas. Raisonnement au cas par cas. Arrêt de lalimentation ne veut pas dire arrêt des soins. Dialogue Dialogue entre le patient, léquipe et la famille. Souvent source danxiété pour lentourage.

13 confort Peut parfois apporter un confort. Anorexie fréquente Anorexie fréquente en phase terminale. disparition de la faim Après 48 H de jeûne, disparition de la faim (corps cétoniques anorexigènes). Le moindre apport (même une cuillère dune prise plaisir) rétablit la faim et peut provoquer un inconfort.

14 Toujours rechercher des causes Toujours rechercher des causes organiques, psychologiques ou environnementales. Types de refus : Le refus dopposition Le refus dopposition : entrée en institution, soins douloureux ou pénibles Le refus de résignation Le refus de résignation : refus de continuer, situation dépuisement, sentiment dinutilité. Le refus d«acceptation» Le refus d«acceptation» : acceptation du terme de sa vie qui permet à la personne de se réapproprier sa fin de vie.

15 perception de soif diminue La perception de soif diminue avec lâge. Effets de la déshydratation sur le confort : Effets de la déshydratation sur le confort : Inconvénients : Bouche sèche Bénéfices : Antalgique Baisse de lœdème Baisse encombrement bronchique lavis du patient Importance de lavis du patient.

16 Voie orale Voie orale : La première Possible même si les autres voies sont utilisées Voie intraveineuse Voie intraveineuse : Peu utilisée en soins palliatifs

17 Voie sous-cutanée Voie sous-cutanée : Plus aisée que lIV en soins palliatifs Non systématique Limitée en quantité Voie intéressante pour nombre de traitements quand la prise par la bouche est impossible. Peut servir parfois pour hydrater en douceur. Mais il faut peser le pour et le contre…

18 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

19 majorée par les traitements Fréquente chez la personne âgée et majorée par les traitements. Prévention : Prévention : Activité physique minimale Éventuels massages du cadre colique Quelques fibres alimentaires Habitudes de défécation Habitudes de défécation : horaires réguliers, position et lieu adaptée

20 Traitements si besoin en fonction du confort du patient. Fécalome = un classique du trouble du comportement, de la douleur abdominale ou de lagitation.

21 fausse diarrhée du constipé La fausse diarrhée du constipé est trompeuse… Penser à une origine iatrogène

22 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

23 Argument majeur de confort quotidienne Surveillance quotidienne après chaque repas Soins après chaque repas ou plus Lutter contre la bouche sèche Lutter contre la bouche sèche : eau gélifiée, eau, brumisateur, compresses humides… Pas dantiseptique local sans avis Traiter les mycoses

24 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

25 Possibilité de soulager la souffrance même si risque dabréger la vie Possibilité de soulager la souffrance même si risque dabréger la vie

26 changement dattitude Un changement dattitude peut être une douleur aigue (agressivité, apathie, etc.). Comprendre pour la prévenir : Son origine Son mécanisme favorisée par une souffrance psychologique Parfois favorisée par une souffrance psychologique et inversement

27 Toujours évaluer : EVA, EVS ou échelle numérique EVA, EVS ou échelle numérique quand bonne communication. Doloplus Doloplus quand problème de communication. Utiliser toujours la même échelle chez un patient donné.

28 Facteurs favorisants : Mobilisations Toilette Soins, etc. Penser à prévenir les moments douloureux par un traitement médicamenteux ou par des mesures non médicamenteuses.

29 Rassurer, écouter Rassurer, écouter, cest déjà débuter une prise en charge de la douleur. Penser relaxation, kiné, musicothréapie… Toujours signaler des difficultés de prise orale pour que le médecin sadapte.

30 Adapterlheure des prises Adapter avec le médecin lheure des prises aux événements potentiellement douloureux. Exemples : heure de prise en fonction de la vitesse daction du médicament - Prévoir une des prises de paracétamol 1H avant la toilette. - Prévoir une morphine rapide avant un pansement. - Emla ® avant une détersion (agit plus vite sur plaie que sur peau saine)

31 Les patchs (Durogésic ® ): Pour douleur chronique Met du temps pour agir (au moins 12 H) Effet après le retrait Agit plus vite si dénutrition ou fièvre Agit plus vite si dénutrition ou fièvre Agit plus vite si dans zone de chaleur Agit plus vite si dans zone de chaleur donc éviter ces zones. À ne jamais couvrir À ne jamais couvrir par un autre pansement

32 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

33 Position adaptée : ½ assise évaluer sa gravité Dyspnée : évaluer sa gravité Cyanose Fréquence respiratoire élevée Avoir le réflexe saturation Rassurer et être présent Essayer relaxation, être calme Traitement variable selon la cause

34 Position adaptée Humidifier si sécheresse buccale (aérosols sérum physiologique) Si toux productive Si toux productive : kiné respiratoire parfois, scopolamine dans certains cas. Si toux sèche Si toux sèche : intérêt parfois de certains sirops anti-tussifs.

35 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

36 Pas assez de changements de position = escarres et risque de syndrome de glissement Trop de mobilisations = douleurs et fatigue Donc : Etre souple Tenir compte de lavis du patient Observer Penser confort

37 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

38 Braden Niveau de risque : Braden Surveillance Surveillance état cutané des zones à risques (visuelle et touché (chaleur)) Matelas Matelas adapté Éviter macération Éviter macération Pas de massage Pas de massage En soins palliatifs, être souple sur le temps entre 2 changements de position (en fonction de la douleur)

39 nest plus forcément la guérison et la cicatrisation Le but nest plus forcément la guérison et la cicatrisation. le confort Un objectif : le confort. Une rougeur sur une zone dappui est une escarre stade I et justifie un pansement adapté.

40 Pour limiter la douleur Pour limiter la douleur : moins de détersion mécanique changement de pansements plus espacés antalgiques locaux et généraux avant les soins Changements de positions plus espacés Lits et fauteuils adaptés Limiter les odeurs Limiter les odeurs : pansements au charbon

41 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

42 Angoisse existentielle Anxiété Trouble du sommeil Syndrome dépressif Douleur : cause et conséquence Importance de lécoute et de la communication verbale / non verbale Signaler au médecin

43 On retrouve On retrouve : Peur de lavenir Perte de repères Sentiment de révolte Parfois non verbale Souvent fluctuante Pour agir Pour agir : Écoute continue dans la durée Respect des croyances religieuses

44 À rechercher Insomnie dendormissement = anxiété Favorise lasthénie, lanorexie Actions Actions : Environnementfavorable Environnement dendormissement favorable Heure adaptée Heure adaptée aux habitudes de vie Respect des rites dendormissement inversions nycthémérales Attention aux inversions nycthémérales

45 Diagnostic délicat Diagnostic délicat : plusieurs choses se mêlent… Connaître les signes pour alerter Connaître les signes pour alerter : Anhédonie Anhédonie > 2 semaines Tristesse de lhumeur Tristesse de lhumeur Apathie Troubles alimentaires Clinophilie…

46 Actions Actions : Ne pas nier la souffrance Encourager sans excès de sollicitation Identifier les aidants pouvant améliorer les choses Risque suicidaire Risque suicidaire : exceptionnel selon recommandations HAS

47 Souvent difficile à aborder pour le soignant Un choix difficile : Laisser faire Stimuler plus Pas de réponse toute faite Travail déquipe

48 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

49 Phase terminale Phase terminale : durée mal définie Agonie Agonie : environ 48 à 72 H avant la mort Troubles de la conscience Troubles respiratoires Hypotension, cyanose Confusion Troubles musculaires, Asthénie majeure Hausse température

50 Confort ++++ Confort ++++ Soins de bouche et petite toilette jusquau bout Faire moins de soins douloureux et contraignants (au cas par cas) Ne pas être traumatisant

51 Préparer lenvironnement Préparer lenvironnement : Présence de léquipe et accompagnement verbale et non verbale Communication verbale et non verbale (toucher) croyances Respect des croyances intimité Favoriser lintimité du patient et des proches Prévenir Prévenir : La famille : la préparer au décès / expliquer les démarches en cours. Le médecin : soulager la douleur, améliorer le confort, lever les traitements «futiles», etc.

52 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

53 Le prurit : Le prurit : Lutte contre facteur favorisantes (irritants) Lutte contre sécheresse cutanée Les œdèmes : Les œdèmes : Contentions Jambes sur-elévées Mesures médicamenteuses

54 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

55 Informer et discuter : Informer et discuter : Expliquer les choses tout au long de la pathologie. Privilégier un cadre adapté. Selon les souhaits du patient. Évaluer souffrance du patient et des proches. Aider les proches à exprimer leur souffrance mais aussi leur fatigue Préparer le deuil : expliquer où en est la maladie…

56 Congé de solidarité familiale Congé de solidarité familiale Pour ascendant ou descendant Demande par lettre AR 15 jours avant le début Certificat médical Non rémunéré Maximum 3 mois

57 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

58 Pas de recette toute faite Pas de prise en charge en solitaire Travail déquipe Penser réseaux EMSP ALISPAD

59 Soins palliatifs et fin de vie en EHPAD et à domicile

60 Présentations et version texte à télécharger sur le site : rubrique « gériatrie – formations EHPAD »

61 Texte de la loi Léonetti : loi N° du 2 avril 2005 relative aux droits des malades en fin de vie HAS modalités de prise en charge de ladulte nécessitant des soins palliatifs – décembre Cours de capacité de gérontologie grand ouest – années 2010/2012 Site de la Société Française dAccompagnement et de soins Palliatifs :


Télécharger ppt "Mazoyer A. Formation continue des équipes ouverte aux professionnels ambulatoires Septembre 2012 EHPAD Boucard - 79 340 Ménigoute."

Présentations similaires


Annonces Google