La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Violence(s) et droits de lHomme Maison des droits de lHomme et du Citoyen Tizi Ouzou le 22 janvier 2011 Docteur Boudarène Mahmoud Psychiatre Site Web:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Violence(s) et droits de lHomme Maison des droits de lHomme et du Citoyen Tizi Ouzou le 22 janvier 2011 Docteur Boudarène Mahmoud Psychiatre Site Web:"— Transcription de la présentation:

1 Violence(s) et droits de lHomme Maison des droits de lHomme et du Citoyen Tizi Ouzou le 22 janvier 2011 Docteur Boudarène Mahmoud Psychiatre Site Web:

2 Violence(s) - Un concept difficile à définir et à cerner - Un concept qui peut être appréhendé sous plusieurs angles

3 Appréhender la violence? violence Psychiatrie médico-légale Juridique criminologie Psychologie du comportement Biologie Du comportement sociologie Anthropologie Éthologie Politique

4 Violence ou violence s ? Violence une dans son objet une dans sa finalité Parce quelle est agression de lautre

5 Violence ou violence s ? dans son expression Violence plurielle dans sa perception son degré dans sa typologie

6 Le concept/définition Latin Vis = force 1 - Caractère de ce qui se manifeste avec une force -intense -brutale -extrême abus de force – agression violence physique ? 2 - violence = contrainte/agression illégitime physique ou morale (psychologique)

7 Objectif (s) Violencerapport à lautre - pour avoir un ascendant - pour le soumettre - rapport domination/soumission - rapport déshumanisé (émotion exclue) objectif

8 Typologie de la violence Lieux (espaces) dexpression de la violence - Sexe - Dans la vie de famille et la vie conjugale - A lécole, lUniversité (milieu de léducation) - A lentreprise - Violence vis-à-vis des animaux (spéciste) - Champ politique/répression de la revendication des libertés

9 Modalités dexpression dans la cité (violence social) -Actes délinquants et criminalité (vols, viols, autres délits…) -Comportements et actes dincivilité +++ -Violence contre les femmes -Violence contre soi (toxicomanies, suicides, harragas…) -Emeutes -Terrorisme +++

10 Modalités dexpression dans la cité (violence social) - Violence individuelledélit commun motivation individuelle, psychologique, matérielle, etc. - Violence collectiveémeutes et phénomène de bandes motivation collective/logique de « meute »

11 La violence structurelle Violence provoquée par les structures ou les institutions dune société donnée et qui empêche les sujets de se réaliser. Exemples: élitisme, racisme, sexisme, nationalisme, racisme générationnelle, exclusivité (sélectivité) de lactivité politique (exemple de lart 120) Interdiction de lactivité politique (parti unique)

12 - Violence dEtat et violence politique Actes de violence commis par les Etats … pour des raisons politiques. - Violence légale (prisons) ou illégale souvent exercées pendant les guerres (exactions, tortures, massacres) - ou exercées sur des opposants politiques dans les pays à régime totalitaires. Terrorisme dEtat ou autre terrorisme?...

13 Violence symbolique ? (P. Bourdieu) -Elle sexprime de façon objective par des règles, des lois et des mécanismes de régulation sociale, -Elle sexprime de façon subjective dans les esprits, sous formes de pensées, de schèmes de perception. -La violence symbolique est inapparente. -La violence symbolique est infra-consciente et ne sappuie pas sur la domination dun sujet sur un autre mais sur une domination structurelle (dune position en fonction dune autre). -Elle se présente comme quelque chose de « naturel », elle est intériorisée, acceptée?...

14 Violence symbolique -Pauvreté et misère -Chômage et injustice sociale -Manque de loisirs -Rôle et statut de la femme -Altération de la qualité de vie (environnement) Mais aussi -Absence de liberté et de démocratie -Etat autoritaire/terreur -Etat laxiste, absent ou démissionnaire (climat dinsécurité) Développement humain et droits humains

15 Développement humain - Concept qui consacre lindividu comme « la vraie richesse de la nation » et qui inscrit son objet dans la nécessité doffrir aux personnes les conditions qui leur permettent de «développer pleinement leur potentiel et mener des vies productives et créatives en accord avec leurs besoins et leurs intérêts », (PNUD). - Concept indissociable des droits humains - Déclaration universelle des droits de lhomme de 1948 (art 22 et suivants)

16

17 Développement humain et droits humains Le concept des « droits Humains » nest pas abstrait, - il contient des critères objectifs qui mettent les Etats dans lobligation de donner aux individus les instruments de leur épanouissement personnel et les moyens indispensables pour leur participation à la construction du bonheur de leurs concitoyens. - il accorde une importance fondamentale à la qualité de lenvironnement dans lequel vivent les individus ainsi quaux possibilités qui leur sont offertes pour être à la fois les artisans de leur bonheur personnel et les bâtisseurs de leur libre arbitre.

18 Pyramide de Maslow

19 - besoins physiologiques directement liés à la survie des individus ou de lespèce. besoins concrets (faim, soif, sexualité,...). - besoin de sécurité consiste à se protéger contre les différents dangers qui nous menacent. besoin de conservation dun existant, dun acquis. sinscrit dans une dimension temporelle. - besoin dappartenance révèle la dimension sociale de lindividu besoin de se sentir accepté par les groupes dans lesquels il vit (famille, travail, association,...) individu se définissant par rapport à ses relations besoin appartient au pôle « relationnel » de laxe ontologique.

20 Pyramide de Maslow - besoin destime prolonge le besoin dappartenance. Lindividu souhaite être reconnu en tant quentité propre au sein des groupes auxquels il appartient. - besoin de saccomplir Sommet des aspirations humaines. Vise à sortir dune condition purement matérielle pour atteindre lépanouissement. Considéré comme antagoniste aux besoins physiologiques.

21 Pyramide de Maslow Un sixième besoin ? - besoin déternité, dimmortalité ou tout simplement de temps, - un besoin de plus en plus exprimé dans nos sociétés. - se traduit par lattirance envers les produits promettant le rajeunissement ou de gagner du temps. - sixième dimension souvent occultée. Pour 3 raisons * léternité na pas encore dexistence * elle nous projette dans lincertain puisque de multiples futurs sont possibles * elle nous conduit à considérer notre propre fin

22 Violence et droits de lHomme - Violence caractérisée/visible - Fait des Etats - Entrave directe aux libertés et à laction politique - Prison, tortures, agressions diverses - Interdictions (associations, manifestations, regroupt…) - Etat durgence, de siège, etc. Nature de la violence

23 Violence et droits humains - Violence symbolique - Entrave au développement humain - Conditions dexistence qui rendent impossible laccomplissement personnel - Libre arbitre compromis - Violence qui démantèle et délabre le lien social Nature de la violence

24 Légitimité de la violence ? Est-ce que la violence peut être légitimée ? -Légitime défense, victime qui se défend par la force -Groupe ethnique, social ou religieux qui défend ses droits ou ses convictions: abus, dérive -Armée en guerre qui provoque des morts violentes sous la responsabilité dun Etat: abus, dérive -Répression de militants politiques (Dictature, Etats totalitaires, cours de sureté de lEtat…) +++ Violence non légitime (?) -violence gratuite, quand motivée par des causes psychiques internes? -violence préméditée, quand délit et acte délinquant réfléchis et volontaires – but ou dessein à atteindre

25 Processus de légitimation? Ses motivations/finalité Motivations acte volontaire commis sous la contrainte - gratuit (pathologique ?) - intéressé (matériel) - idéologique/professionnelle - acte de survie ? passage à lacte forcé Point de vue de lagresseur Pourquoi? Police/services de sécurité Idéologiques /politiques

26 Résignation - fatalisme / Convictions et croyances Intériorisation - acceptation Validation – légitimation de la violence Convictions Libre arbitre Pressions du groupe Renforcement des convictions Protection contre leffondrement psychologique? Processus de légitimation? Point de vue de la victime

27 Syndrome de Stockolm F. Ochberg, psychiatre américain:1973 F. Ochberg propension des otages à développer une empathie, voire une sympathie, ou une contagion émotionnelle avec les ravisseurs. Trois critères : - sentiment de confiance, voire de sympathie des otages vis- à-vis de leurs ravisseurs ; - sentiment positif des ravisseurs à l'égard de leurs otages ; - hostilité des victimes envers les forces de l'ordre.

28 Syndrome de Stockolm 2 Trois conditions sont nécessaires - agresseur capable d'une conceptualisation idéologique suffisante qui justifie son acte aux yeux de ses victimes ; - ne doit exister ni antagonisme ethnique, ni racisme, ni sentiment de haine des agresseurs à l'égard des otages ; - Il est nécessaire que les victimes n'aient pas été préalablement informées de l'existence de ce syndrome. Situations similaires - relation entre dictateur et peuple : le dictateur finit par devenir l'objet d'amour et d'admiration que l'on s'interdit de critiquer ou de haïr - Violence conjugale et maltraitance des enfants

29 La violence est mimétique ? Violence infligéeViolence subie Une société en proie à la violence sécrète en retour la violence société Mécanismes régulateurs sociaux effondrés

30 Violence en retour, pourquoi ? Désordre socialDésordre institutionnel Ordre institutionnel Disqualifié démystifié Etat autoritaire, injuste Etat laxiste Violence sociale Relation dialectique Violence symbolique émergence

31 Conclusion «Ainsi le malfaiteur ne peut accomplir son méfait sans le secret accord de vous tous » (Khalil Jibran: le prophète) Site Web:


Télécharger ppt "Violence(s) et droits de lHomme Maison des droits de lHomme et du Citoyen Tizi Ouzou le 22 janvier 2011 Docteur Boudarène Mahmoud Psychiatre Site Web:"

Présentations similaires


Annonces Google