La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les AES Accidents dexposition au sang DOCQUIERT G. – Lundi 30 Janvier 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les AES Accidents dexposition au sang DOCQUIERT G. – Lundi 30 Janvier 2012."— Transcription de la présentation:

1 1 Les AES Accidents dexposition au sang DOCQUIERT G. – Lundi 30 Janvier 2012

2 2 Plan Introduction I-Définition II-Epidémiologie des AES III-Facteurs de risques de contamination IV-Nature de lexposition V-Personnes concernées VI-Conséquences VII-Comment prévenir ? VIII-Conduite à tenir en cas dAES Conclusion

3 3 Introduction Les piqûres accidentelles et autres accidents exposants au sang représentent un danger de contamination quotidien pour les professionnels de la santé. En France, environ accidents exposant au sang ont été déclarés en 2007 ! (environ 1.2 millions en Europe chaque année)

4 4 I-Définition Un Accident Exposant au Sang (AES) est défini comme tout contact avec du sang ou un liquide biologique contenant du sang et comportant soit une effraction cutanée (piqûre ou coupure) soit une projection sur une muqueuse (œil, bouche) ou sur une peau lésée. Le risque de transmission d'agents infectieux lors d'un AES concerne l'ensemble des germes véhiculés par le sang ou les liquides biologiques (bactéries, virus, parasites et champignons) (Source : GERES)

5 5 II-Epidémiologie des AES

6 6

7 7 III-Facteurs de risques de contamination En pratique, les accidents les plus graves sont ceux où : La blessure est profonde La virémie du patient source est élevée L'aiguille est utilisée pour un geste intraveineux ou intra-artériel L'aiguille est visiblement souillée L'aiguille est de gros calibre

8 8 IV-Nature de lexposition

9 9 V-Personnes concernées :

10 10 VI-Conséquences Un AES par piqûre expose au risque: –Hépatite B (30% des cas). –Hépatite C (3% des cas). –HIV (0,3% des cas). Plus la charge virale du patient est élevée, plus le risque est grand. Les risques sont majorés en fonction –Du volume de sang. –De la profondeur de la blessure. –Absence de protections.

11 11 Incidence des AES : Drame humain que représente chaque accident (mois dincertitude en attente des résultats, traitements éventuels…), Coûts directs (examens biologiques, consultations, traitements prophylactiques, consommation dantibiotiques accrue,…) Coûts indirects (remplacement du personnel, pension annuelle, allongement du temps de séjour,…) Laspect juridique de ces risques et enjeux est aussi un élément à prendre en compte. Les litiges engendrés pas ces complications liées aux soins sont de plus en plus fréquents, et à cela sajoute le risque de détérioration de limage de létablissement…

12 12 VII-Comment prévenir ? Vaccination Hépatite B Respect des précautions standards 60% des AES évités. –Un patient = Un risque. –Port de gants. –Evacuation des objets vulnérants souillés. –Ne pas recapuchoner. –Container à aiguilles à proximité. –Masque à visière. –Décontamination des surfaces et des instruments réutilisables. –Lavage des Mains.

13 13 Matériel spécifique sécurisé. Information et formation à la bonne utilisation de ce matériel. Planification du travail. Container à aiguilles à proximité.

14 14 Respect des précautions standards

15 15

16 16

17 17

18 18 Respect du tri des déchets

19 19 Les gants GANTS DE CHIRURGIEN GANTS DE SOINS GANTS DE MENAGE

20 20 Les containers à aiguilles

21 21 VIII-Conduite à tenir en cas dAES (circulaire DGS / DH 20 avril 1998, 29 août 1998, 8 décembre 1999, Décret du 4 mai 94, circulaire du 2 avril 2003, arrêté 1er août 2007) Exposition per cutanéeExposition sur muqueuses et yeux Ne pas faire saigner. Nettoyer la plaie à eau courante + savon Rinçage Antisepsie avec DAKIN, ou Eau de javel 12 ° chl diluée/10, (au moins 5 ' contact) / Dakin disponible dans chaque service et aux urgences Nettoyage immédiat et prolongé au sérum physiologique ou à l eau au moins 5 minutes, puis désinfecter sur les muqueuses (DAKIN) Utiliser un collyre antiseptique pour les yeux. 1) Les mesures immédiates :

22 22 Kit AES disponible au CHSA

23 23 2) Evaluer rapidement le risque infectieux (dans les 4 premières heures) AVEC : Le Médecin Référent des urgences ( ) Le Médecin du travail ( RDV : 4715) ET Le Médecin responsable du Patient Source EN FONCTION DE : La profondeur de la blessure. Du type d'aiguille. Du statut sérologique et clinique du Patient source (hépatite B, Hépatite C, HIV, ses traitements, état immunitaire, et sa charge virale)

24 24 3) Déclarer laccident de travail Où ? Aux urgences ET A l'administration Quand ? Dans les 24 heures

25 25 4) Contacter ensuite le médecin du travail POUR ASSURER LE SUIVI : J0 : NFS, ALAT, Créatinine, amylase, test de grossesse, sérologie VIH – VHC, anticorps anti HBs si taux non connu M1 : Sérologie VIH, ALAT, sérologie VHC si risque M3 : Sérologie VIH, ALAT, sérologie VHC si risque M6 : ALAT, sérologie VHC si risque

26 26 Conclusion Appliquer les précautions standards. Planifier son travail. Respecter les protocoles. Utiliser des dispositifs médicaux sécurisés. CAT à respecter en cas dAES. SOINS SECURISES = PROTECTION ASSUREE PROTECTION ASSUREE


Télécharger ppt "1 Les AES Accidents dexposition au sang DOCQUIERT G. – Lundi 30 Janvier 2012."

Présentations similaires


Annonces Google