La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA REGLEMENTATION EUROPENNE RELATIVE AUX PRODUITS DE lAGRICULTURE BIOLOGIQUE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA REGLEMENTATION EUROPENNE RELATIVE AUX PRODUITS DE lAGRICULTURE BIOLOGIQUE."— Transcription de la présentation:

1 LA REGLEMENTATION EUROPENNE RELATIVE AUX PRODUITS DE lAGRICULTURE BIOLOGIQUE

2 LA LEGISTLATION Actuellement en vigueur : Règlement CE 834/ ses règlements dapplication + arrêté du Gouvernement wallon du 28/02/2008 concernant le mode de production et létiquetage des produits biologiques

3 OBLIGATION DE NOTIFICATION DES ACTIVITES ET DE CONTROLE Tout producteur utilisant les termes biologique, écologique, organique, leurs diminutifs, abréviations, et traductions faisant référence à la méthode de production tant sur létiquetage, que sur la publicité ou les factures est tenu de notifier son activité et de se faire contrôler. La notification prend effet à la date de réception des documents par lorganisme de contrôle.

4 ORGANISMES GENETIQUEMENT MODIFIES Les produits biologiques doivent être produits sans utiliser dorganismes génétiquement modifiés et sans utiliser de produits dérivés dorganismes génétiquement modifiés. Cette contrainte sapplique aussi bien aux végétaux quaux animaux et aux produits agricoles comme aux produits transformés et aux aliments pour le bétail. Seule exception: les médicaments vétérinaires.

5 LA PRODUCTION VEGETALE… … recourt à des pratiques du sol & des pratiques culturales qui : - préservent ou accroissent la matière organique du sol ; - améliorent la stabilité du sol et sa biodiversité ; - empêchent sont tassement et son érosion. ! Est interdite la production hydroponique.

6 LA FERTILISATION Fertilité & activité biologique du sol préservées et augmentées par : - la rotation pluriannuelle des cultures ; - lépandage deffluents délevage ou de matières organiques provenant de la production biologique. avec un maximum de 470 kg dazote à lha.

7 1) Effluents délevage biologique Sont autorisés tous les effluents des élevages biologiques, cest-à-dire fumiers, lisiers, purins, fientes... Si les mesures prévues ci-dessus ne permettent pas dassurer une alimentation suffisante des plantes, seuls les fertilisants reconnus sont autorisés (liste exhaustive).

8 2) Produits simples Lachat dengrais simple (phosphate naturel, amendement calcaire,...) ne pose guère de problèmes de garantie : le produit est clairement identifié sur les emballages et les factures.

9 3) Produits composés En ce qui concerne les engrais composés de plusieurs matières premières, il est indispensable de demander au vendeur une garantie sur facture spécifiant que toutes les matières premières sont autorisées en culture biologique. Lagriculteur doit demander au vendeur la liste des matières premières utilisées dans lengrais composé, en vérifier la conformité et la présenter à son organisme de contrôle.

10 LUTTE CONTRE LES MALADIES, PARASITES et MAUVAISES HERBES La lutte doit être axée sur : lutilisation de préparations biodynamiques la protection des prédateurs naturels le choix des espèces et variétés la rotation des cultures les techniques culturales les procédés thermiques

11 LUTTE CONTRE LES MALADIES, PARASITES et MAUVAISES HERBES (suite) En cas de menace avérée pour une culture => est autorisée uniquement lutilisation des produits phytopharmaceutiques repris dans la liste fournie par la réglementation, et seulement en conformité avec les réglementations générales sur les produits phytosanitaires.

12 SEMENCES ET PLANTS Doivent provenir de lagriculture biologique (les produits de conversion peuvent également être utilisés). Il est possible dobtenir lautorisation dutiliser des semences ou du matériel de reproduction conventionnels pour des variétés ou espèces non disponibles en qualité bio sous certaines conditions.

13 SEMENCES ET PLANTS (suite) Cette utilisation est soumise à autorisation ou à notification avant le semis ou la plantation. La disponibilité des semences et du matériel de reproduction provenant de lagriculture biologique en Belgique est reprise dans la base de données consultable sur internet à ladresse : Les jeunes plants doivent également provenir de lagriculture biologique.

14 PRODUCTION BIO ET NON BIO En cas de production bio et non bio sur la même exploitation, les parcelles et lieux de stockage doivent être clairement séparés. De plus, lensemble de lexploitation est soumis au contrôle.

15 LA CONVERSION La conversion est la période de transition entre le mode de production conventionnel et la certification en production biologique. En grandes cultures, la conversion dure deux années, durant lesquelles lagriculteur suit les règles de lagriculture biologique mais ne peut commercialiser ses produits avec la certification « agriculture biologique ».

16 PRODUITS TRANSFORMES Les ingrédients non agricoles utilisables (additifs, auxiliaires, et autres produits) sont limités et précisés dans lannexe VIII du règlement CE 889/2008. Si certaines opérations de transformation (par exemple triage de céréales, abattage danimaux, pressage de fruits,...) ou de stockage sont effectuées par un façonnier, ce façonnier doit également notifier et être contrôlé.

17 ETIQUETAGE ET PUBLICITE DES PRODUITS 1) Contenant 95 % dingrédients agricoles bio Ces produits doivent, sils proviennent de lUE, porter également le logo européen avec la mention Agriculture UE (+ 2% des ingrédients proviennent de UE) ou Agriculture non UE (2 % ou -) ou Agriculture UE/non UE. Ces produits doivent faire également référence à lorganisme de contrôle.

18 ETIQUETAGE ET PUBLICITE DES PRODUITS 2) Contenant moins de 95 % dingrédients agricoles bio La référence à lagriculture biologique ne peut apparaître que dans la liste des ingrédients accompagnée du pourcentage dingrédients biologiques par rapport au pourcentage dingrédients agricoles (le tout dans les mêmes caractères que la liste des ingrédients). Ces produits doivent également faire référence à lorganisme de contrôle.

19 TRANSPORT EN CONTENEUR FERMES 1) Pour le transport vers dautre unités, les conteneurs doivent être fermés et porter les indications suivantes (ou être accompagnés dun document qui leur est lié portant les indications) : Nom et adresse du producteur (et propriétaire et vendeur si nécessaire) Nom du produit Référence à lagriculture biologique Référence à lorganisme de contrôle

20 TRANSPORT EN CONTENEUR FERMES (suite) 2) Par contre, si ces produits sont transportés directement entre deux opérateurs contrôlés, les emballages ne doivent pas être fermés, mais les indications reprises plus haut doivent être reprises dans un document de transport.

21 STOCKAGE DE PRODUITS NON AUTORISES Est interdit, dans lunité, tout stockage de matières premières autres que celles autorisées pour la culture et lélevage biologiques.

22 EXIGENCES POUR LE CONTROLE Actuellement, deux organismes belges sont agréés officiellement : CERTISYS et INTEGRA. Tout producteur commercialisant des produits comme biologiques doit donc être contrôlé par un dentre eux et sacquitter de la redevance fixée dans le tarif approuvé par la Région wallonne. ! Les labels privés (Biogarantie®, Nature et Progrès,...) ne dispensent pas du contrôle officiel.

23 EXIGENCES POUR LE CONTRÔLE (suite) Pour tout contrôle, qui est annuel, le producteur : - permet, à lorganisme de contrôle, laccès aux locaux et documents ; - tient une comptabilité « matières » et « monétaire » - tient également un carnet de culture.

24 LES PRIMES A LAGRICULTURE BIOLOGIQUE EN R.W. (Arrêté du Gouvernement wallon relatif à loctroi daides à lagriculture biologique du 24 avril 2008)

25 EXIGENCES POUR LE CONTRÔLE (suite) Ce programme est accessible à tous les agriculteurs (à titre principal ou non) qui sengagent à appliquer les méthodes de culture biologique pendant 5 ans et qui ont notifié avant la rentrée des déclarations de superficies et aux agriculteurs bio qui ont terminé leur précédent engagement. La demande daide est intégrée à la déclaration de superficie que doit remplir tout agriculteur.

26 EXIGENCES POUR LE CONTRÔLE (suite) Le montant des aides annuelles sétablit comme suit: prairies, fourrages de base (maïs, luzerne,…) et jachères: 275 /ha pour les 32 premiers ha, 150 /ha du 32 e au 64 e ha, 75 /ha au-delà du 64 e ; horticulture et arboriculture (min. 250 arbres fruitiers/ha): 750 /ha pour les 14 premiers ha, 450 /ha au-delà du 14 e ha; autres cultures: 350 /ha pour les 32 premiers ha, 225 /ha du 32 e au 64e ha, 150 /ha au-delà du 64 e hectare.

27 EXIGENCES POUR LE CONTRÔLE (suite) Pendant les deux premières années, pour les producteurs en conversion vers lagriculture biologique, une surprime de 150 par hectare est prévue. ! Les parcelles concernées ne peuvent pas avoir déjà bénéficié de primes bio.


Télécharger ppt "LA REGLEMENTATION EUROPENNE RELATIVE AUX PRODUITS DE lAGRICULTURE BIOLOGIQUE."

Présentations similaires


Annonces Google