La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Juin 2008 P. MARCHAND ANATOMIE PHYSIOLOGIE Dr P. MARCHAND.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Juin 2008 P. MARCHAND ANATOMIE PHYSIOLOGIE Dr P. MARCHAND."— Transcription de la présentation:

1 Juin 2008 P. MARCHAND ANATOMIE PHYSIOLOGIE Dr P. MARCHAND

2 Juin 2008 P. MARCHAND LA DOULEUR SELON LIASP « La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel, ou décrite en termes dun tel dommage »

3 Juin 2008 P. MARCHAND AUTRE DEFINITION « La douleur, cest quand le patient dit que cela fait mal » McCaffery et Beebe

4 Juin 2008 P. MARCHAND ORIGINE DU MESSAGE DOULOUREUX : OÙ ? LES NOCICEPTEURS : Se situent au niveau de la peau Se situent au niveau de la peau Certains sont spécifiques et ne réagissent quà la pression Certains sont spécifiques et ne réagissent quà la pression Dautres sont polymodaux et réagissent à la pression, à la chaleur, aux stimulations chimiques Dautres sont polymodaux et réagissent à la pression, à la chaleur, aux stimulations chimiques

5 Juin 2008 P. MARCHAND

6 Juin 2008 P. MARCHAND ORIGINE DU MESSAGE DOULOUREUX : COMMENT ? ACTIVATION DIRECTE, qui peut être ACTIVATION DIRECTE, qui peut être Physique Physique Thermique Thermique Chimique Chimique

7 Juin 2008 P. MARCHAND ORIGINE DU MESSAGE DOULOUREUX : COMMENT ? LESION TISSULAIRE qui entraîne la libération de substances stimulant les nocicepteurs LESION TISSULAIRE qui entraîne la libération de substances stimulant les nocicepteurs REFLEXE DAXONE qui potentialise le message REFLEXE DAXONE qui potentialise le message

8 Juin 2008 P. MARCHAND

9 Juin 2008 P. MARCHAND CONDUCTION DU MESSAGE DOULOUREUX LES FIBRES PERIPHERIQUES : LES FIBRES PERIPHERIQUES : De deux 2 sortes : A delta et C De deux 2 sortes : A delta et C Elles se terminent dans la corne postérieur de la moelle Elles se terminent dans la corne postérieur de la moelle LES FIBRES ASCENDANTES : LES FIBRES ASCENDANTES : conduisent le message douloureux jusquaux centres supérieurs

10 Juin 2008 P. MARCHAND

11 Juin 2008 P. MARCHAND LES CENTRES SUPERIEURS THALAMUS THALAMUS SUBSTANCE RETICULEE DU TRONC CEREBRAL SUBSTANCE RETICULEE DU TRONC CEREBRAL HYPOTALAMUS HYPOTALAMUS AIRES CORTICALES AIRES CORTICALES

12 Juin 2008 P. MARCHAND LA DOULEUR : POURQUOI ? DESEQUILIBRE ENTRE SYSTEMES INHIBITEURS : SYSTEMES INHIBITEURS : « Gate control » « Gate control » Système inhibiteur morphinique Système inhibiteur morphinique Système inhibiteur supra segmentaire Système inhibiteur supra segmentaire Contrôle cortical Contrôle cortical SYSTEMES FACILITATEURS SYSTEMES FACILITATEURS Système segmentaire Système segmentaire Système supra segmentaire Système supra segmentaire

13 Juin 2008 P. MARCHAND GATE CONTROL La stimulation des fibres sensitives myélinisées bloquent le message douloureux La stimulation des fibres sensitives myélinisées bloquent le message douloureux Frottement Frottement Massage Massage Mouvements Mouvements Application de froid Application de froid Mode daction de la neurostimulation Mode daction de la neurostimulation

14 Juin 2008 P. MARCHAND CONTROLE INHIBITEUR MORPHINIQUE Action principale au niveau de la moelle Action principale au niveau de la moelle Bloque la sécrétion des substances algogènes Bloque la sécrétion des substances algogènes Diminue lactivité des neurones Diminue lactivité des neurones Lieu daction des antalgiques Lieu daction des antalgiques

15 Juin 2008 P. MARCHAND CONTROLE INHIBITEUR SUPRA-SEGMENTAIRE Le tronc cérébral bloque le message douloureux grâce à des substances chimiques : Le tronc cérébral bloque le message douloureux grâce à des substances chimiques : Sérotonine Sérotonine Endorphines … Endorphines … Lieux daction des antidépresseurs Lieux daction des antidépresseurs

16 Juin 2008 P. MARCHAND CONTRÔLE CORTICAL Modulation de la douleur par les fonctions supérieures corticales Modulation de la douleur par les fonctions supérieures corticales Retentissement de létat psychologique sur la perception de la douleur Retentissement de létat psychologique sur la perception de la douleur Intérêt de la prise en charge psychologique dans le traitement de la douleur Intérêt de la prise en charge psychologique dans le traitement de la douleur

17 Juin 2008 P. MARCHAND PLASTICITE CEREBRALE Une douleur intense et prolongée entraîne : Une douleur intense et prolongée entraîne : Une augmentation de lintensité de la réponse à un phénomène douloureux (mémoire de la douleur) Une augmentation de lintensité de la réponse à un phénomène douloureux (mémoire de la douleur) Une participation à la réaction nociceptive de voies autres que celles de la douleur (allodynie) Une participation à la réaction nociceptive de voies autres que celles de la douleur (allodynie) La douleur entraîne la douleur La douleur entraîne la douleur

18 Juin 2008 P. MARCHAND PLASTICITE CEREBRALE Un traitement de la douleur efficace et précoce est indispensable pour limiter ces phénomènes et réduire le plus possible linscription du phénomène douloureux dans la mémoire


Télécharger ppt "Juin 2008 P. MARCHAND ANATOMIE PHYSIOLOGIE Dr P. MARCHAND."

Présentations similaires


Annonces Google