La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SUIVI LONGITUDINAL F F R - L N R ° ° ° ° ° Années 2000 – 2001 – 2002 – 2003 Lyon – 8-9-10 janvier 2004Docteur Alain ASTIE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SUIVI LONGITUDINAL F F R - L N R ° ° ° ° ° Années 2000 – 2001 – 2002 – 2003 Lyon – 8-9-10 janvier 2004Docteur Alain ASTIE."— Transcription de la présentation:

1 SUIVI LONGITUDINAL F F R - L N R ° ° ° ° ° Années 2000 – 2001 – 2002 – 2003 Lyon – janvier 2004Docteur Alain ASTIE

2 Le Rugby : premier sport collectif à mettre en place ce suivi biologique longitudinal en lan Son objectif principal : préserver la santé de nos sportifs de haut niveau. Il répond à dautres attentes : –Evaluer les effets de la pratique sportive intense sur la physiologie des joueurs –Etablir le degré defficacité de lentraînement, afin de loptimiser –Dépister lutilisation de produits ou de méthodes illicites de préparation –Répondre aux obligations légales de la loi du 23 mars 1999

3 MISE en PLACE du SUIVI La FFR et par délégation la LNR en a fixé les modalités : –Sous la tutelle de la Commission Médicale restreinte –Obligation faite à tous les joueurs sous contrat professionnel de participer à ce suvi : 900 joueurs Pro D1 / D2 –Périodicité tri annuelle –Dates précises à respecter –Bilans identiques à effectuer –Centralisation de certaines analyses liées à des pratiques dopantes –Interprétation de lensemble de tous les bilans réalisés

4 COMPOSITION et NATURE des BILANS BIOLOGIQUES La nature de ce bilan –Dépendant de la spécificité sportive –Ciblé en fonction des filières énergétiques sollicitées –Utilisable : pour objectiver les remaniements métaboliques pour identifier les anomalies. Le choix des paramètres –Leur valeur à une application pratique –Correction de linadéquation de la préparation –Mise en place de plages de récupération –Recherche de lutilisation de produits dopants

5 O B J E C T I F S Suivi de la préparation Evaluation des effets de la pratique sportive Dépistage des pratiques dopantes

6 Il objective la bonne tolérance du joueur aux charges de travail proposées permettant : –Ladaptation de lentraînement dans : Sa Nature Son intensité Sa Fréquence –Sa planification en fonction : Du calendrier de la saison sportive Des objectifs de compétition Des macro micro cycles de préparation –La prévention de la survenue de blessure Suivi de la préparation

7 Les affections mis en évidence : –Le surentraînement –La fatigue chronique –Les phénomènes carentiels –La lyse musculaire –La déshydratation –Les infections à répétition –Les syndromes inflammatoires Evaluation des effets de la pratique sportive

8 Notre but à travers ce suivi, au delà de sa place dans la planification et la tolérance à lentraînement, a été de préserver un « rugby propre », en respect des valeurs morales et éthiques véhiculées par notre sport. La deuxième partie de ce bilan est dedié : - à la prévention - au contrôle de la non utilisation de produits illicites, grâce à différents dosages hormonaux : TSH – Cortisol – Testostérone – IgF1 – Ostéocalcine Dépistage des pratiques dopantes

9 INTERPRETATION et EXPLOITATION des RESULTATS Exploitable –Importance de la disponibilité et la compétence biomédicale –Collaboration médico-sportive avec respect du secret médical –Intégration dans le staff médico sportif : médecin – biologiste – préparateur physique - entraîneur Indispensable – Nécessaire –Interprétation en 72 h. –Concertation avec le médecin en respect des règles de confidentialité et déontologie pour optimiser la préparation du joueur et de léquipe en toute confiance. –Adaptation de lentraînement aux modifications physiologiques.

10 Anémie – Infections : NFP – Fer – Ferritine – Bilirubine Syndrome inflammatoire : NFP – CRP – Ferritine Intolérance à lentraînement : TGO – CPK – Acide urique – Myoglobine – Bilirubine – Cortisol – Aldolase Déshydratation : Urée – Potassium – Sodium – Acide urique – Hématocrite Carences en oligoéléments : Magnésium – Calcium – Potassium – Sodium – Fer Atteintes hépatiques infectieuses ou toxiques : TGO – TGP – Bilirubine – GGT – Phosphatases alcalines Intolérance médicamenteuse : TGP – Amylase Utilisation de produits illicites :IgF1 – Ostéocalcine – TSH – LH – Cortisol - Testostérone

11 Le bilan général de la mise en place est très positif car on constate : –Une très nette amélioration des bilans métaboliques de nos joueurs –Une prise de conscience importante de la nécessité dune préparation physique nutritionelle rigoureuse en rapport avec des contraintes et des exigences du sport de haut niveau –Un recours nul à des méthodes de préparation illicites –Hors traumatisme, une physiologie du rugbyman identique à celle dun athlète de haut niveau où professionnalisation a pour corollaire responsabilisation, éthique et conscience.

12 En conclusion : La veille reste nécessaire et obligatoire et limage que nous renvoit les joueurs et entraînement est tellement pointue quelle assure le bien fondé de notre démarche.


Télécharger ppt "SUIVI LONGITUDINAL F F R - L N R ° ° ° ° ° Années 2000 – 2001 – 2002 – 2003 Lyon – 8-9-10 janvier 2004Docteur Alain ASTIE."

Présentations similaires


Annonces Google