La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'énurésie touche en France entre 400 000 et 700 000 enfants. L'énurésie, problème courant chez l'enfant, s'observe surtout chez les garçons. Ce trouble.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'énurésie touche en France entre 400 000 et 700 000 enfants. L'énurésie, problème courant chez l'enfant, s'observe surtout chez les garçons. Ce trouble."— Transcription de la présentation:

1

2 L'énurésie touche en France entre et enfants. L'énurésie, problème courant chez l'enfant, s'observe surtout chez les garçons. Ce trouble se manifeste chez 30 % des enfants de 4 ans, 10 % des enfants de 6 ans, et chez moins de 1 % des adolescents de 18 ans. Les enfants sont en mesure de contrôler leur vessie à des âges différents, mais la plupart d'entre eux sont en état de le faire durant la journée et la nuit à l'âge de 5 ans (pour les filles) et de 6 ans (pour les garçons). L'énurésie nocturne survient lorsqu'un enfant qui a atteint l'âge de contrôler sa vessie urine accidentellement pendant son sommeil.

3 Quest ce que lénurésie chez lenfant ? I/ Définition II/ Les cas dénurésies III/ Les causes IV/ Les traitements

4

5 I/ Définition: Lénurésie nocturne est lécoulement involontaire de lurine par suite du relâchement des organes pendant le sommeil. Il existe deux cas dénurésies: primaire et secondaire. Un sujet normal est censé uriner 0,8 à 1,5L/J. Il est censé produire plus d'urine le jour que la nuit, un sujet atteint fera linverse.

6 II/ Les cas dénurésies Primaire: lorsquelle existe depuis la naissance. Secondaire: elle sobserve chez un enfant déjà propre depuis plusieurs mois.

7 III/ Les causes 1- L'hérédité 2- Lémotion 3- Le reflux 4- L'Immaturité de la vessie 5- Un sommeil profond 6- Pathologie neurologique 7- Production excessive durine la nuit 8- Problèmes psychologiques?

8 1- L'hérédité

9 74% des garçons et 58% des filles énurétique ont au moins un de leur parents atteint dénurésie. Le risque pour un enfant de devenir énurétique est de 77% si les deux parents létaient, de 44% si lun des parents létait, le risque est plus important si le père létait. A lopposé, si les deux parents nétaient pas atteint dénurésie, le risque pour lenfant de lêtre est de 15%.

10 Les études de liaisons utilisant de multiples séquences dADN, sur des familles avec plusieurs générations atteintes, indiquent que le gène principal de lénurésie primaire se situe sur le chromosome 13q13-13q14.2.

11 2- Lémotion Lémotion est une cause de lénurésie: - La joie - Le stress - Le froid - Leau

12 3- Le reflux C'est la plus fréquente des malformations urinaires de l'enfant. En cas de reflux, l'urine peut anormalement remonter depuis la vessie vers les reins, soit spontanément (reflux passif) soit lors des mictions (reflux actif). Le reflux peut être uni ou bilatéral. On distingue différents degrés de reflux: Le type I (ou grade I): le reflux remonte dans l'uretère mais n'atteint pas le rein. Le type II: le reflux atteint le rein, sans distension. Le type III: le reflux atteint le rein est le distend modérément. L'uretère est rectiligne. Le type IV: le reflux atteint le rein et le distend de manière considérable, l'uretère est distendu et sinueux.

13

14 4- L'immaturité de la vessie La première étape de lacquisition du contrôle mictionnel survient entre 1 et 2 ans et repose sur la prise de conscience du besoin duriner et la possibilité de retenir lurine malgré lélévation de ce besoin, par contraction volontaire du sphincter urétral. Le contrôle sphinctérien étant du domaine de la volonté, cela explique que la propreté soit acquise dabord le jour. La propreté nocturne qui est donc plus difficile à acquérir survient entre 3 et 4 ans en général. On parle d'énurésie nocturne à partir de 6 ans. - Une petite vessie entraîne lénurésie. La vessie contenant trop durine, va rejeter lurine. - Un retard physiologique des réflexes neuromusculaires contrôlant la vessie. - Vessie hyperactive: le cerveau reçoit lordre erroné de vider la vessie. Les muscles de la paroi vésicale se contractent, malgré le fait que la vessie nest pas encore pleine. Les personnes souffrant de vessie hyperactive ressentent un besoin subit et incontrôlable duriner. Elles ont alors des mictions fréquentes (pollakiurie) quil leur est parfois impossible de contrôler (incontinence durgence).

15 Vessie hyperactive

16

17

18 5- Le sommeil Lorsquun enfant est dans un sommeil profond, lenvie de faire pipi ne le réveille pas, donc il urine dans son lit = énurésie nocturne Il existe plusieurs phases de sommeil: - Endormissement: on se couche, on est bien. On est comme sur un nuage, on entends des bruits mais on ne réagit pas. - Sommeil lent léger: on entend encore des bruits, mais beaucoup moins distinctement. Notre cerveau, notre cœur et notre respiration ralentissent. On peut être facilement réveillé. - Sommeil lent et profond: on entend plus rien, on est coupé du monde. - Sommeil lent et très profond: on dort très profondément. Le fonctionnement de notre cerveau ralentit fortement, nos muscles se relâchent. On perd tout contacte avec lenvironnement. Cest pendant cette phase quon peut parler ou marcher. - Sommeil paradoxal: On ne peut pas bouger. Par contre, notre cerveau est très actif. Il recharge ses batteries et enregistre ce quil a appris dans la journée. Notre visage est animé de petits mouvements. Cest pendant cette phase quon rêve. - Latence: On se réveille ou on prend un nouveau cycle. Au cours dune seule nuit on enchaîne 4 à 6 cycle, comportés de sommeils légers et sommeils profonds. Cest pendant la phase de sommeil profond que lenfant urine.

19

20 6- Cause neurologique

21 La vessie ne répond pas aux stimulis envoyés par le cerveau (pathologie cérébrale ou médulaire).

22 7- Production excessive la nuit La nuit un sujet normal a une élévation de la sécrétion dADH, qui limite la production d'urine tandis quun sujet énurétique a une faible élévation de la sécrétion dADH.

23 8- Causes psychologiques? Beaucoup de gens pensent que des troubles psychologiques sont des causes de lénurésie chez leurs enfants (ex: divorce, déménagement…). Mais cest faux, aucune cause psychologique ne provoque d'énurésie. Exemple: un enfant dort chez sa grand-mère, il se lève la nuit pour uriner. Le même enfant dort chez sa mère, ne se lève pas pour uriner et urine donc dans son lit. La mère pense immédiatement que son enfant préfère dormir chez sa grand-mère plutôt que chez elle, et que donc lenfant a un problème avec elle. Un médecin nous a confirmer que la pensée de la mère savère être fausse. Lenfant se lève chez sa grand-mère et non chez sa mère tout simplement parce que lenfant a un sommeil profond chez lui et non chez sa grand-mère parce quil à peur d'uriner chez les autres. Donc il dort mieux chez sa mère.

24 IV/ Les traitements La prise en charge repose dabord sur des mesures éducatives et hygiéniques. En cas d'échec, un traitement médicamenteux ou comportemental (système d'alarme) peut être entrepris, mais pas avant l'âge de 6 ans. Pour les traitements médicamenteux la desmopressine sous forme de comprimé est autorisé dans le traitement de lénurésie ainsi que certains antidépresseurs. Le médecin donnera à l'enfant une information anatomique et physiologique simple et adapté. Un carnet ludique d'auto-surveillance peut lui être remis pour qu'il puisse inscrire le caractère sec ou humide de ses nuits tous les matins pendant les 3 mois du traitement. ( voir doc ) La prise en charge psychologique de l'enfant. En s'entretenant avec l'enfant, le médecin va savoir s'il est indifférent à son symptôme, ou plutôt mal à l'aise, s'il tente de dissimuler le linge mouillé… Le pédiatre doit, dans un premier temps, convaincre les parents de ne pas intervenir. Il faut qu'ils jouent l'indifférence : ne plus faire de remarque sur ce symptôme, ne plus se moquer de lui, ne pas le punir ou le récompenser s'il est devenu propre etc... Il ne faut pas non plus exposer aux voisins les draps mouillés pour "lui faire honte" ou l'obliger à laver lui même ses slips mouillés, ni bien sûr le traiter en nourrisson. Il faut laisser lenfant tranquille. Le "pipi stop" est un appareil électrique qui déclenche une sonnerie dès l'émission des premières gouttes d'urine.

25 Le pipi stop

26 Concrètement une couche est placée dans le slip de l'enfant (ou une alèse posée sur son matelas) et connectée à l'appareil. Lorsque l'enfant endormi commence une miction, la sonde détecte l'humidité et la sonnerie retentit. L'enfant, complètement réveillé, peut alors aller aux toilettes pour finir d'uriner. Ces appareils suppriment généralement l'énurésie chez la plupart des enfants après 12 semaines. Ils sont particulièrement efficaces chez les enfants de 7 à 8 ans ou plus. Ce traitement réussira si l'enfant est motivé et les parents prêts à accepter que leur sommeil soit interrompu. Dans certains cas, l'enfant n'est pas réveillé par la sonnerie au cours des premières semaines, et ce sont les parents qui doivent le réveiller.

27 L'inscription du traitement sur le diagramme est très importante car elle permet au patient de prendre conscience de l'évolution de son traitement et de le motiver. La première nuit commence sur le trait gras (début / ligne de départ), dans notre exemple le mercredi. On tire un trait continu dans le carré: si mouillé : de biais en bas si sec : de biais en haut si légèrement mouillé : un trait horizontal Chaque carré correspond à une nuit de la semaine.

28 CONCLUSION Les enfants finissent-ils par arrêter de mouiller leur lit? Oui. À 5 ans, 15 % de tous les enfants mouillent leur lit. À 8 ans, de 6 % à 8 % le mouillent encore. Même sans traitement, cette proportion passe à 2 % à lâge de 15 ans. L'énurésie est un trouble bénin mais qui a des retombées psychologiques et familiales importantes et sous-estimées. Il est donc nécessaire de la prendre au sérieux.


Télécharger ppt "L'énurésie touche en France entre 400 000 et 700 000 enfants. L'énurésie, problème courant chez l'enfant, s'observe surtout chez les garçons. Ce trouble."

Présentations similaires


Annonces Google