La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA MICTION N de TALANCÉ. LA MICTION Débit de formation de lurine environ 1ml/min an cas dhydratation normale Distension de la vessie sans augmentation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA MICTION N de TALANCÉ. LA MICTION Débit de formation de lurine environ 1ml/min an cas dhydratation normale Distension de la vessie sans augmentation."— Transcription de la présentation:

1 LA MICTION N de TALANCÉ

2 LA MICTION Débit de formation de lurine environ 1ml/min an cas dhydratation normale Distension de la vessie sans augmentation de pression pour un volume durine moyen de 200 à 300 ml Volume de distension maximal 500 à 600 ml

3 ANATOMIE FONCTIONNELLE Anatomie fonctionnelle du détrusor Musculature vésico-sphinctérienne Partie basse de la vessie: Interne:muscles lisses circulaires Externe:muscles lisses longitudinaux Entre les deux couches musculaires présence de tissu conjonctif dense Partie haute de la vessie: Muscles lisses longitudinaux

4 ANATOMIE FONCTIONNELLE Anatomie fonctionnelle du détrusor Musculature vésico-sphinctérienne: Modifications de la forme de la vessie lors de la miction: Horizontale et ovale lors du remplissage Ronde ; forme dentonnoir convergent lors de la miction Urètre: Tissu conjonctif dense et fibres musculaires lisses Sphincter urétral externe :fibres musculaires striées

5 ANATOMIE FONCTIONNELLE

6 Innervation: Végétative: Sympathique:T11 - L2 corne latérale de la moelle dorso-lombaire:nerfs hypogastriques supérieurs Parasympathique:moelle sacrée S2 -S4:plexus hypogastrique inférieur Somatique:corne antérieure de la moelle sacrée:S2,S3,S4:nerf pudendal;innervation du sphincter externe et du plancher pelvien

7 ANATOMIE FONCTIONNELLE Neuro-médiateurs:` Dôme vésical: Acétylcholinerécepteurs muscariniques Noradrénalinerécepteurs adrénergiques Col et urètre: Acétylcholinerécepteurs muscariniques Noradrénalinerécepteurs adrénergiques

8 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE Remplissage:inhibition réflexe vésico-motrice Inhibition corticaleCortex-mésencéphale Réflexe vésico-moteur Inhibition médullairesympathique détrusor Sphincter lisse - +

9 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE

10

11 Besoin:excitation,capteur de pression Besoin: normal ml -pression vésicale 20 cm deau pressant 400ml douloureux600ml Fermeture des sphincters lisses et striés;contraction des releveurs et du muscle bulbo-caverneux

12 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE

13 Miction Inhibition du tonus sympathique: Réflexe spino-ponto-cortical Augmentation du tonus parasympathique: stimulation du détrusor relâchement du sphincter strié relâchement des muscles périnéaux

14 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE

15 Urétre: Remplissage dès le début de la miction Chez la femme :se vide par la gravité Chez lhomme:expulsion de lurine par contractions du muscle bulbo-caverneux Rôles des muscles abdominaux: Contraction volontaire augmentation de la pression abdominale accélération de la miction

16 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE Fin du cycle mictionnel: Vessie vidée ;il peut persister un volume résiduel de moins de 10 ml Relâchement du muscle vésical Contraction du sphincter externe Stockage durine

17 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE Arrêt volontaire Cortex Contraction du sphincter strié Mise sous tension des muscles périnéaux Réflexe médullaire Relaxation du détrusor Fermeture du sphincter lisse

18 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE Besoin duriner:sensation identique comme la faim ou la soif Contrôle volontaire:autorisation ou refus –2 centres mictionnels au niveau du cortex moteur –Relation avec système limbiquemiction incontrôlable –Relation avec le néocortex:autorisation ou refus de la miction en cas de distension modérée

19 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE Évolution du contrôle en fonction de lâge Fœtus:vessie fonctionnelle au 6ème mois Nouveau né:miction uniquement réflexe (moelle sacrée) pour un remplissage de 40ml.Déclenchement aussi pour des stimulations mécaniques.

20 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE Évolution du contrôle en fonction de lâge Enfant:Acquisition de la reconnaissance du besoin et de la continence Myélinisation des fibres sensitives terminée vers lâge de 4 ans Contrôle du sphincter strié qui apparaît en premier Maîtrise des contractions du détrusor Contrôle volontaire vers 30 mois en moyenne;plus précoce pour les filles

21 LE CYCLE MICTIONNEL:CONTRÔLE VOLONTAIRE Évolution du contrôle en fonction de lâge Sujet âgé:diminution de la continence apparition dune incontinence urinaire Reconnaissance tardive du besoin Lésions au niveau de la vessie ou du sphincter urétral externe Lésions neurologiques centrale ou périphérique

22 SÉMIOLOGIE CLINIQUE Nombre de mictions: 4 à 6 / 24h pour une diurèse de 1,5-2 l. Dysurie:gêne à la miction Pollakiurie:augmentation de la fréquence des mictions Polyurie:augmentation du volume des urines > 4l par 24h

23 SÉMIOLOGIE CLINIQUE Impériosité:besoin soudain qui ne disparaît pas même après contraction volontaire du sphincter urétral Ténesme:besoin permanent douloureux Douleur de distension: Contracture vésicale:crampes brèves et intenses survenant en fin de miction

24 SÉMIOLOGIE CLINIQUE Brûlure:douleur cuisante irradiant le long de lurétre Besoin absent ou émoussé:sensation de tension hypogastrique

25 PERTE DU CONTRÔLE VÉSICAL Incontinence urinaire:3 millions de personnes ;10% de femmes jeunes Incontinence deffort:70% Incontinence par impériosité: Contractions vésicales spontanées pour un volume de remplissage faible Incontinence mixte Urination:miction complète que le sujet ne peut pas contrôler (rire,colère,frayeur,orgasme,stress…)

26 PERTE DU CONTRÔLE VÉSICAL Énurésie:miction involontaire durant le sommeil Nycturie:besoin duriner la nuit qui réveille le sujet

27 PERTE DU CONTRÔLE VÉSICAL Rétention Hypertrophie prostatique Pathologie urétrale Hystérie

28 PERTE DU CONTRÔLE VÉSICAL Pathologies neurologiques Section traumatique du cordon spinal au- dessus des segments sacrés Disparition précoce du réflexe mictionnel Récupération partielle avec miction purement réflexe quand la pression vésicale atteint 8-10 cm deauvessie automatique

29 PERTE DU CONTRÔLE VÉSICAL Pathologies neurologiques –Lésions partielles :altération des fibres qui inhibent le réflexe mictionnel sans lésions sur celles qui le facilitentréflexe mictionnel facilité pour de petits volumes durines: Vessie neurogène non inhibée

30 PERTE DU CONTRÔLE VÉSICAL Pathologies neurologiques Traumatismes et/ou compression des racines dorsales de la région sacrée pertes des fibres afférentespas de transmission à la moelle épinière des informations concernant la distension vésicale et le tonus du détrusor est perdu.Abolition du réflexe mictionnel: écoulement permanent de lurine. Vessie atone

31 PERTE DU CONTRÔLE VÉSICAL Particularités du sujet masculin: en dehors des affections neurologiques, et des séquelles post- chirurgicales Lincontinence par regorgement:écoulement dabord nocturne puis permanent.Constatation dun globe vésical Lincontinence post-mictionnelle:émission,après la miction,de quelques ml durine Particularités de lenfant: Énurésie Immaturité vésicale


Télécharger ppt "LA MICTION N de TALANCÉ. LA MICTION Débit de formation de lurine environ 1ml/min an cas dhydratation normale Distension de la vessie sans augmentation."

Présentations similaires


Annonces Google