La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mme F. 62 ans Atrophie multisystématisée –Diagnostic porté en 2004 –Forme akinéto-hypertonique initiale, tremblements secondaires –Réfractaire à la L-Dopa.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mme F. 62 ans Atrophie multisystématisée –Diagnostic porté en 2004 –Forme akinéto-hypertonique initiale, tremblements secondaires –Réfractaire à la L-Dopa."— Transcription de la présentation:

1 Mme F. 62 ans Atrophie multisystématisée –Diagnostic porté en 2004 –Forme akinéto-hypertonique initiale, tremblements secondaires –Réfractaire à la L-Dopa ou agoniste dopaminergique

2 Troubles vésico-sphinctériens et AMS Atrophie multisystématisée –Plus fréquent des syndromes parkinsoniens atypiques (10%) –Moyenne de vie : 9.3 ans –Entité regroupant : syndrome de Shy-Drager, atrophie olivo-ponto-cérébelleuse, dégénérescences striatonigriques. –Survenue précoce des troubles urinaires : 12 mois, versus 12 ans pour la maladie de Parkinson idiopathique –Association fréquente à dautres signes de dysautonomie.

3 Signes fonctionnels urinaires –Signes obstructifs : 33 % (Berger, 1990) à 73 % (Bonnet, 1997) –Incontinence : 44 % (Bonnet) à 73 % (Chandimarani, 1997) –Résidu post-mictionnel fréquent Examen neuro-périnéal : –Aréflexie orientant vers des lésions de dénervations Explorations urodynamiques : –Détrusor hypoactif : 67% (Berger) –Détrusor hyperactif associé à un trouble de la compliance : 53 % (Bonnet) Fréquemment retrouvé, mais à moindre fréquence que pour la maladie de Parkinson idiopathique –Dyssynergie vésico-sphinctérienne : 47 % (Sakakibara, 2000) Troubles vésico-sphinctériens et AMS

4 Explorations neurophysiologiques périnéales –Anomalies EMG de dénervation/réinnervation du sphincter strié urétral : atteinte du noyau dOnuf. –Critères précis : Caractère polyphasique des PUM Durée moyenne des PUM > 10 ms –Sensibilité de 80 %, spécificité de 70 % pour établir le dg de MSA –Intérêt à renouveler lexamen si négatif Troubles vésico-sphinctériens et AMS

5 MSAMPI Signes irritatifs+++++ Signes obstructifs +++ IncontinencePrécoceAbsente RPM>100 mlAbsent Dénervation périnéale +Absente Hyperactivité détrusorienne Hypoactivité détrusorienne +++ ComplianceAltéréeNormale Ouverture du col dès la phase de remplissage ++++ DVS+++

6 Résumé clinique 2003 : incontinence urinaire mixte (impériosité et effort) 2004 : –EMG sphincter strié : dénervation –Cystomanométrie : hyperactivité détrusorienne 2006 : TVT –Courte amélioration clinique, –Dégradation en 6 mois (hyperactivité vésicale) 2007 : –Inefficacité du Céris, mauvaise tolérance du Ditropan –Pyélonéphrites récidivantes –Instauration ASI : 2 à 3 / 24 heures

7 Résumé clinique 2010 : –3 à 4 hétérosondages intermittents par jour –Mictions impérieuses entre les sondages –Fuites dans un contexte deffort (4 garnitures par jour) –Mauvaise tolérance Infections urinaires symptomatiques (1 à 2 par mois) Rénale : dilatation cavités rénales droites (échographie)

8 Résumé clinique 2010 : Bilan en MPR neurologique CHU Nantes –Persistance des fuites urinaires si HSI propres réalisés 7 x / 24 heures –Echec dapprentissage des ASI propres –Retour à domicile avec un drainage continu par SAD, temporaire.

9 Bilan para clinique Fonction rénale –Clairance de la créatinine sur les urines de 24 heures : 99 ml / min Catalogue mictionnel –Fuites sur impériosités et contexte deffort –Volumes 100 et 300 ml BUD

10 Capacité vésicale : 297 ml 43 cm H2O B1

11

12 Question posée Solutions thérapeutiques envisageables ? –Hétérosondages intermittents propres par un tiers ?(mari) –Auto/hétérosondages propres intermittents par orifice de cystostomie continente (Monti) Inactivation de sa neurovessie par des injections BTX-A ? Geste sous-cervical associé ? –Drainage continu par cystocath. ? –Dérivation urinaire non continente trans-iléale associée à une cystectomie de propreté ?

13 Avis du Staff


Télécharger ppt "Mme F. 62 ans Atrophie multisystématisée –Diagnostic porté en 2004 –Forme akinéto-hypertonique initiale, tremblements secondaires –Réfractaire à la L-Dopa."

Présentations similaires


Annonces Google