La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pied et Cheville Christian Rungi CIMMA 2006. Paradoxe du pied = précision et robustesse Principal organe sensoriel de léquilibration Principal organe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pied et Cheville Christian Rungi CIMMA 2006. Paradoxe du pied = précision et robustesse Principal organe sensoriel de léquilibration Principal organe."— Transcription de la présentation:

1 Pied et Cheville Christian Rungi CIMMA 2006

2 Paradoxe du pied = précision et robustesse Principal organe sensoriel de léquilibration Principal organe sensoriel de léquilibration Supporte la charge corporelle Supporte la charge corporelle Permet la locomotion bipède Permet la locomotion bipède Doit positionner le centre de gravité par des ajustements incessants Doit positionner le centre de gravité par des ajustements incessants Absorbeur de chocs et dissipateur de chaleur Absorbeur de chocs et dissipateur de chaleur Enfin cest un organe créateur de mouvements qui est connecté au reste du corps par la chaîne cinématique du membre inférieur. Enfin cest un organe créateur de mouvements qui est connecté au reste du corps par la chaîne cinématique du membre inférieur. Michel Maestro Michel Maestro

3 ETIOPATHOGÉNIE MÉCANIQUE traumatologie chaînes lésionnelles POSTURALE surtout dans les douleurs chroniques LES AFFECTIONS RHUMATOLOGIQUES LE SOMATO-ÉMOTIONNEL

4 On distinguera La cheville: La cheville: - tibio-tarsienne - tibio-tarsienne - tibio-fibulaire distale - tibio-fibulaire distale - sous-talienne - sous-talienne Le pied : Le pied : - cuboïde et scaphoïde - cuboïde et scaphoïde - Chopart - Chopart - Lisfranc - Lisfranc - cuneïformes - cuneïformes - métatarsiens - métatarsiens - phalanges - phalanges

5 LES ENTORSES LA TIBIO-TARSIENNE LA TIBIO-TARSIENNE EN HYPEREXTENSION OU HYPERFLEXION LA SOUSASTRAGALIENNE LENTORSE DE CHOPART LENTORSE DE LISFRANC EVALUATION DE LA GRAVITÉ DES LÉSIONS +++

6 I)LA TIBIO-TARSIENNE : Les rapports osseux intéressant le péroné, lastragale et le calcanéum sont modifiés rotation latérale avec parfois torsion en DD du calcanéum. NB : ne pas oublier liliaque

7 Beaucoup plus rares : - solidité du LLI - butée de la malléole péronière

8 II) LENTORSE PAR HYPEREXTENSION OU HYPERFLEXION : - circonstances de survenue, - lésion des ligaments interosseux douleur ++ à ce niveau, - bien investiguer le faisceau post du LLE, tendon dAchille et triceps sural pour lhyperflexion. - Hyperextension

9 III) LA SOUS-ASTRAGALIENNE : - la sous-astragalienne intervient dans les mouvements déversion et dinversion du pied. - Si éversion exagérée lésion antéro- interne (scaphoïde) - Si inversion exagérée lésion postéro-externe (cuboïde)

10 - interrogatoire - signes communs aux entorses - difficultés position debout - palpation interligne douloureuse - tests spécifiques de la sous-astragalienne ++

11 Le cuboïde a beau être planqué dans son coin, son rôle est néanmoins crucial Partie post : structure de superposition et stabilisation : calcaneus et talus. Partie post : structure de superposition et stabilisation : calcaneus et talus. Partie ant : adaptative, détalement, rayonnante : les métatarses et les orteils. Partie ant : adaptative, détalement, rayonnante : les métatarses et les orteils. Entre les deux : tarse antérieur : zone rythmique agissant comme une barre de torsion : cuboïde, naviculaire et les 3 cunéiformes. Le cuboïde est le point de balance de ce lemniscate (changement de direction). Entre les deux : tarse antérieur : zone rythmique agissant comme une barre de torsion : cuboïde, naviculaire et les 3 cunéiformes. Le cuboïde est le point de balance de ce lemniscate (changement de direction).

12 La voûte externe a moins dos que la voûte interne Le cuboïde a besoin dêtre coincé entre 2 cubes. Il est pris en charnière. Le cuboïde a besoin dêtre coincé entre 2 cubes. Il est pris en charnière. La voûte interne ayant plus déléments est plus mobile. La voûte interne ayant plus déléments est plus mobile. Le cuboïde est très peu mobile dans sa partie externe, coté charnière. Il est plus mobile dans sa partie interne et va se déplacer comme une porte de garage. Le cuboïde est très peu mobile dans sa partie externe, coté charnière. Il est plus mobile dans sa partie interne et va se déplacer comme une porte de garage.

13 Les insertions distales des péroniers latéraux

14 Leur rôle essentiel dans la marche Ils utilisent tel un levier, la malléole externe pour mettre en extension le pied et refouler la malléole en avant Ils utilisent tel un levier, la malléole externe pour mettre en extension le pied et refouler la malléole en avant Le cuboïde est le point de balance de ce mouvement Le cuboïde est le point de balance de ce mouvement

15 Mettre le pouce sur le cuboïde et remonter vers le 3 ème cunéiforme vers la zone test qui est le sillon. Mettre le pouce sur le cuboïde et remonter vers le 3 ème cunéiforme vers la zone test qui est le sillon. Selon que la marche est montante ou descendante, on a un cuboïde supérieur ou inférieur. Selon que la marche est montante ou descendante, on a un cuboïde supérieur ou inférieur. Le palper

16 Diagnostic différentiel Lésion du calcanéus qui excite la face plantaire externe Lésion du calcanéus qui excite la face plantaire externe Lésions de la base des 4 ème et 5 ème métas Lésions de la base des 4 ème et 5 ème métas Névrite plantaire latérale (faux Morton) Névrite plantaire latérale (faux Morton) Lésions du 3 ème cunéiforme Lésions du 3 ème cunéiforme

17 II) Tests de mobilité de la cheville Mouvements globaux de flexion-extension en actif et en passif Mouvements globaux de flexion-extension en actif et en passif Recherche dune antériorité ou postériorité de lastragale Recherche dune antériorité ou postériorité de lastragale Examen de la tibio-fibulaire inférieure Examen de la tibio-fibulaire inférieure Ouverture médiale et latérale de la sous-astragalienne Ouverture médiale et latérale de la sous-astragalienne NB : examen bilatéral comparatif NB : examen bilatéral comparatif

18 Mobilité antéro-postérieure de lastragale En flexion : lastragale se postériorise En extension : il santériorise En traction, poids du corps en AR

19

20 Fréquence des problèmes posturaux Difficulté de la verbalisation des problèmes Avant dexplorer la piste posturale, il faut avoir éliminé les autres causes connues des symptômes décrits par le patient.

21


Télécharger ppt "Pied et Cheville Christian Rungi CIMMA 2006. Paradoxe du pied = précision et robustesse Principal organe sensoriel de léquilibration Principal organe."

Présentations similaires


Annonces Google