La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bernard Cressens, WWF-France PROTECTION DES VEGETAUX, RESIDUS DES PESTICIDES : QUELS ENJEUX POUR LA SOCIETE ET LA FILIERE? 10.09.2007 Colloque « FORUM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bernard Cressens, WWF-France PROTECTION DES VEGETAUX, RESIDUS DES PESTICIDES : QUELS ENJEUX POUR LA SOCIETE ET LA FILIERE? 10.09.2007 Colloque « FORUM."— Transcription de la présentation:

1 Bernard Cressens, WWF-France PROTECTION DES VEGETAUX, RESIDUS DES PESTICIDES : QUELS ENJEUX POUR LA SOCIETE ET LA FILIERE? Colloque « FORUM VEGETABLE » 10 et 11 octobre 2007

2 QUELQUES PRINCIPES DE BASE 1.« Que ton aliment soit ton médicament » Hippocrate. Lalimentation est la première médecine. 2. Les fruits et les légumes base indispensable dune alimentation saine et dune nutrition équilibrée. 3. La biodiversité sauvage et domestique cest notre assurance-vie et nous en faisons partie. Il faut vivre avec. 4. Les pesticides inventés pour tuer les « pestes », mauvaises herbes, mauvais champignons, mauvais insectes,… mais cest comme « les antibiotiques … cest pas automatique » et en « abuser, ça craint ».

3 ETAT DE LA FRANCE ET DES FRANÇAIS 1er consommateur européen de médicaments 1er consommateur européen de pesticides, mais 3ème charge à lhectare importante augmentation des cancers, diabète, allergies, maladie Alzheimer, Parkinson …

4 LAgriculture mondiale Superficie agricole en Bio : Monde : 0,5% Europe des 25 : 2.9% France : 1.8% (2006,UE) Est majoritairement gouvernée par le recours massif aux : - Engrais Chimiques (NPK) - Pesticides (fongicides, insecticides, désherbants, biocides…) Alternatives : production intégrée

5 Marché mondial des pesticides Les pesticides : un marché mondial colossal (source UIPP)

6 Utilisation des pesticides en Europe et en France Commission Européenne 2005 La France est aujourdhui : 3ème consommateur mondial de pesticides : tonnes en er utilisateur européen avec 34% volume total de EU 15 90% du volume utilisé par secteur agricole Volume de substance active appliquée : France = 5,4Kg/ha (derrière Portugal, Pays Bas et Belgique) (données 2001) Un marché de 1,867 Mds deuros (2005) (Source UIPP)

7 La contamination par les pesticides Un long processus permanent qui touche tous les compartiments de lenvironnement (cycle de leau) 25 à 70 % Présence de pesticides : 96 % des échantillons en cours deau 61 % des échantillons en eaux souterraines

8 Certains pesticides saccumulent Bioaccumulation Ours polaires, alligators de Floride, poissons, bélugas … sont contaminés et disparaissent. 16 POP interdits, dont 11 pesticides organochlorés

9 - La faune et la flore mais aussi les humains. -Les pesticides sont dans nos aliments (DDE et HCB – viande, hareng fumés fromage, jus dorange) -Mais aussi dans notre sang/placenta (lindane) -100% des personnes testées sont touchées Les analyses du WWF révèlent une contamination généralisée

10 Trop dinconnues et trop de soupçons - Quels effets en cascade sur lensemble de la chaîne alimentaire (bioaccumulation –disparition despèces sensibles) ? - La question des faibles doses (OMS) - La question de l« effet cocktail » - Quel effet sur un organisme immature à des stades cruciaux de son développement ?

11 Une question de santé publique + de 60 études publiées dans des revues scientifiques en 2005 et Effets neurotoxiques - Atteintes du système immunitaire - Cancérigènes - Perturbateurs endocriniens © Gilles Rigoulet

12 La Mutualité Sociale Agricole lance des études à grande échelle (dispositif Phytattittude – Agrican : 2015 – Partage : 2008). Pour la santé de lagriculteur et de ses enfants - 27 fois plus de risques dinfertilité pour les femmes qui manipulent des pesticides ( Risk factors for female infertility in an agricultural region, Greenlee AR, Arbuckle TE, Chyou PH, Epidemiology. 2003). - 5 fois plus de cas de maladie de Parkinson chez les agriculteurs. (American Journal of Epidemiology, 2003) - 2 fois plus de risques de leucémies chez les enfants exposés (Inserm, 2006) Quid des riverains et des jardiniers ?

13 - La moitié des échantillons de fruits, légumes et céréales analysés présente des résidus de pesticides, dont 4% au-dessus des normes légales. Un quart des produits présentent des résidus multiples (2 à 8). La pomme de Blanche-neige issue de lagriculture intensive : 27 traitements chimiques en moyenne, 85% des pommes contiennent des résidus de pesticides multiples. Pour la santé des consommateurs Source : DGCCRF, 2006

14 Remettre la nature au cœur du processus agricole Ecologiquement soutenable Maintenir ou améliorer la biodiversité sauvage et domestique Reconnaître les services rendus par la nature Préserver la qualité des sols, de lair et de leau Limiter la destruction des milieux naturels Promouvoir et soutenir la biodiversité sauvage et domestique Réhabiliter et maintenir le système agro-sylvo-pastoral Lagriculture durable : une agriculture de proximité et de qualité Retrouver une agriculture économe en intrants (pesticides, engrais, énergie, eau) © Gilles Rigoulet

15 Rapprocher le producteur du consommateur Créer des emplois de proximité Valoriser loccupation du territoire Valoriser et améliorer les savoir-faire techniques Travailler moins intensivement Pérenniser les exploitations / faciliter la transmission Socialement équitable Economiquement viable Réduire la dépendance aux aides (augmenter lautonomie) Assurer lautosuffisance alimentaire tout en réduisant les dégradations environnementales supportées par la collectivité Augmenter les revenus des producteurs en réduisant les dépenses en intrants, et les marges. Remettre lhumain au cœur du processus agricole © Gilles Rigoulet

16 - Pour la santé des écosystèmes - Pour la santé des utilisateurs et riverains - Pour la santé des consommateurs Zéro pesticide au consommateur Zéro OGM Moins de nitrates et de pesticides de synthèse pour lagriculture. Moins dadditifs chimiques de synthèse pour le transport et la conservation. Lagriculture durable et lalimentation saine : un cercle vertueux Plus de circuit court et de produit frais nature : davantage dantioxydants, de fibres alimentaires, de phénols, de vitamines et de certains minéraux et autres substances bénéfiques à la santé. Consommateurs : moins de médicaments, zéro pesticide Distributeurs : moins de conservateurs Transformation : moins dadditifs du champ à Information du consommateur grâce à la traçabilité et à moins de médicaments. lassiette Producteurs : moins ou plus de pesticides

17 MERCI WWF-France 1, Carrefour de Longchamp – PARIS tél


Télécharger ppt "Bernard Cressens, WWF-France PROTECTION DES VEGETAUX, RESIDUS DES PESTICIDES : QUELS ENJEUX POUR LA SOCIETE ET LA FILIERE? 10.09.2007 Colloque « FORUM."

Présentations similaires


Annonces Google