La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire ProDiGe Elle est RST dans la DRT : la SDRT. Emmanuel Bellengier Alain Régnier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire ProDiGe Elle est RST dans la DRT : la SDRT. Emmanuel Bellengier Alain Régnier."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire ProDiGe Elle est RST dans la DRT : la SDRT. Emmanuel Bellengier Alain Régnier

2 Plan de la présentation RST (Mann&Thompson, 1988) La DRT (Kamp, 1981) La SDRT (Asher, 1993)

3 RST But(s) de la RST Objets de la RST Exemple

4 RST But(s) de la RST Objets de la RST Exemple

5 Buts de la RST Décrire les relations entre les parties de texte Identifier la structure hiérarchique Analyse en compréhension

6 RST But(s) de la RST Objets de la RST Exemple

7 Objets de la RST Les schémas Les applications de schémas Les relations Les structures

8 Objets de la RST Les schémas Les applications de schémas Les relations Les structures

9 Les schémas Relation simple entre Noyau et Satellite Les schémas avec un noyau et deux satellites Les schémas avec deux noyaux Les schémas avec deux noyaux de type séquence Les schémas avec deux noyaux de type joint Objets : Schémas / Applications de schéma / Relations / Structures

10 1 Un des principaux aspects de la RST est le principe de nucléarité. 2 On distingue ainsi deux types de segments : des noyaux et des satellites. 3 En effet à la suite de lanalyse des textes, les auteurs ont remarqué que la plupart des relations définies présentent une asymétrie : 4 les deux segments ont la même fonction. 5 Par exemple, un segment est incompréhensible sans la présence de lautre alors que la réciproque est fausse, 6 ou bien un des deux segments est plus important par rapport aux objectifs de lauteur. 7 La suppression des satellites dans le texte donne une sorte de synopsis du texte qui permet de retracer les principaux thème du texte. 8 En revanche, la suppression des noyaux fournit un ensemble dinformations incohérentes entre elles. Motivation JustificationContraste Joint Possibilité Séquence Les schémas Objets : Schémas / Applications de schéma / Relations / Structures

11 Objets de la RST Les schémas Les applications de schémas Les relations Les structures

12 Les applications de schéma Les empans non-ordonnés Les relations optionnelles Les relations répétées Objets : Schémas / Applications de schéma / Relations / Structures

13 Objets de la RST Les schémas Les applications de schémas Les relations Les structures

14 Les relations Définition Les contraintes sur le noyau Les contraintes sur le satellite Les contraintes sur la combinaison du N et du S Les effets Objets : Schémas / Applications de schéma / Relations / Structures

15 Les relations Elaboration Contraintes sur N : - Contraintes sur S :- Contraintes sur la combinaison N et S : S présente des détails sur la situation … présentée dans N Les effets : Le lecteur reconnaît que la situation présentée dans S fournit des détails supplémentaires pour N Objets : Schémas / Applications de schéma / Relations / Structures

16 Les relations Contraste Contraintes sur N : multinucléaire Contraintes sur la combinaison de N : pas plus de 2 N; les situations présentées dans les 2 N sont comprises comme similaires à certains égards, comprises comme différents sur certains points et comparés en fonction de lune ou de lautre de ces différences Les effets :Le lecteur reconnaît la comparabilité et les différences produites par la comparaison Objets : Schémas / Applications de schéma / Relations / Structures

17 Objets de la RST Les schémas Les applications de schémas Les relations Les structures

18 Complétude Connexion Unicité Adjacence Objets : Schémas / Applications de schéma / Relations / Structures

19 RST But(s) de la RST Objets de la RST Exemple

20 1 Un des principaux aspects de la RST est le principe de nucléarité. 2 On distingue ainsi deux types de segments : des noyaux et des satellites. 3 En effet à la suite de lanalyse des textes, les auteurs ont remarqué que la plupart des relations définies présentent une asymétrie : 4 les deux segments nont pas la même fonction. 5 Par exemple, un segment est incompréhensible sans la présence de lautre alors que la réciproque est fausse, 6 ou bien un des deux segments est plus important par rapport aux objectifs de lauteur. 7 La suppression des satellites dans le texte donne une sorte de synopsis du texte qui permet de retracer les principaux thème du texte. 8 En revanche, la suppression des noyaux fournit un ensemble dinformations incohérentes entre elles. Exemple (Christophe Luc 2001)

21 1 Un des principaux aspects de la RST est le principe de nucléarité. 2 On distingue ainsi deux types de segments : des noyaux et des satellites. 3 En effet à la suite de lanalyse des textes, les auteurs ont remarqué que la plupart des relations définies présentent une asymétrie : 4 les deux segments ont la même fonction. 5 Par exemple, un segment est incompréhensible sans la présence de lautre alors que la réciproque est fausse, 6 ou bien un des deux segments est plus important par rapport aux objectifs de lauteur. 7 La suppression des satellites dans le texte donne une sorte de synopsis du texte qui permet de retracer les principaux thème du texte. 8 En revanche, la suppression des noyaux fournit un ensemble dinformations incohérentes entre elles Elaboration JustificationContraste Résultat non délibéré Exemple (Christophe Luc 2001)

22 Discourse Representation Theory Petits rappels … Éléments de base de la DRT La DRT par lexemple

23 Petits rappels … De la sémantique dynamique à la DRT… Une réponse à quelques problèmes logico-sémantique

24 Éléments de base de la DRT Une DRS {K} est un couple (Uk, CondK ) où : Uk est un ensemble de référent de discours (ou univers de discours) ; Condk un ensemble de (DR-)Conditions sur les éléments de U ou des DRS enchâssées ;

25 Les DR-Conditions Soient {K1}, {K2} des DRS, x1, x2,..., xn des référents de discours. Une condition de Cond est : – Soit une égalité de marqueurs (x = y) ; – Soit un prédicat sur des marqueurs (p(x1 …xp) – Soit une négation de DRS ( K) ou une implication de DRS (K K)

26 Calcul de la structure Le calcul est incrémentielle et dynamique Théorème : Si Kn est la DRS des n premières phrases dun texte T et k la DRS de la n + 1 ième phrase de T, alors la DRS Kn + 1 des n+ 1èmes phrases est obtenues en fusionnant k dans Kn.

27 La DRT par lexemple Exemple de construction dune DRS de monologue … – Robert a installé Windows sur lordinateur. Il sest crashé.

28 Phase1 (K1) Robert a installé Windows sur lordinateur. u v w Robert(u) Windows(v) ordinateur(w) Installer(u,v,w) Conditions Référents de discours

29 Phase 2 : Construction dune DRS intermédiaire (K2)Il sest crashé. x crash(x) x=? Référents de discours Conditions Le référent est sous-spécifié

30 Phase 3 : DRS du discours complet (K3)Robert a installé Windows sur lordinateur. Il sest crashé. u v w x Robert(u) Windows(v) ordinateur(w) installer(u,v,w) crash(x) w = x Lanaphore est résolue La 1ère DRS sert de contexte à la 2ème

31 Pourquoi w = x ? et pas u = x ? w = x est considéré comme un contexte approprié Une partie de linformation sémantique est fournie par la syntaxe et se situe au niveau du lexique. ordinateur – N : objet-physique crasher – ARGSTR =ARG1 = N : objet-physique

32 SDRT SEGMENTATION RELATIONS HIERARCHIE

33 SDRT SEGMENTATION RELATIONS HIERARCHIE

34 Segmentation Définition : Si K1, …, Kn sont des DRS et C un ensemble de conditions de SDRS sur ces DRS alors est une SDRS

35 SEGMENTATION Définition Si 1, …, n sont des DRS ou des SDRS et C un ensemble de conditions de SDRS sur ces i alors est une SDRS

36 ETAPES 1 : Construction dune représentation sémantique SDRS pour le constituant de base 2 : Choix dune étiquette convenable à laquelle cette représentation doit être attachée 3 : Détermination dune relation de discours par laquelle la nouvelle SDRS est reliée au contexte 4 : Détermination de leffet sémantique de lattachement réalisé dans 3

37 SDRT SEGMENTATION RELATIONS HIERARCHIE

38 RELATIONS Définition : Si 1 et 2 sont des DRS ou des SDRS et R une relation de discours alors R( 1, 2) est une condition de SDRS sur 1 et 2

39 RELATIONS K0 : Elaboration K0 K K : Continuation K2 K3 Continuation K1 K2 K1K2K3

40 RELATIONS 2 types de relation : – Les relations de cohérence – Les relations rhétoriques

41 RELATIONS COHERENCE : Résultat – Marie tomba. Elle se mit à pleurer. resultat (A,B) = A cause B

42 RELATIONS Rhétoriques : – narration – élaboration – continuation – arrière plan – explication

43 RELATION Règles dinférence des relations Modus Ponens défaisable Principe du pingouin Losange de Nixon

44 RELATION Règles dinférence des relations Modus Ponens défaisable – A > B, A B – Les oiseaux volent, titi oiseau = titi vole – A>B, A, non B B – Les oiseaux volent, titi oiseau, titi ne vole pas, on ne déduit rien

45 RELATION Règles dinférence des relations Principe du pingouin : lantécédent le plus spécifique sapplique – A > B, A > non C, B > C ; A = non C – les pingouins sont des oiseaux, – les pingouins ne volent pas – les oiseaux volent – titi pingouin = titi ne vole pas

46 RELATION Règles dinférence des relations Losange de Nixon : conflit des inférences, on ne déduit rien - A > non B, C > B, A, C non B ou B l es républicains ne sont pas pacifistes les quakers sont pacifistes Nixon est républicain et quaker; on ne déduit rien

47 SDRT SEGMENTATION RELATIONS HIERARCHIE

48 Hiérarchie Attachement possible si létiquette est libre ou ouverte

49 HIERARCHIE Ouverture : Une étiquette est ouverte dans la SDRS B ssi la dernière SDRS de B est d-subordonnée à ou si est en cours. Libre : Une étiquette est d-libre dans B ssi est en cours ou sil ny a pas qui est le topique de.

50 Hiérarchie Guy a passé une bonne soirée Il a très bien dîné Il a mangé du saumon Il a dévoré de nombreux fromages élaboration narration ouverts en coursfermé

51 Exemples Temporel : une articulation moins stricte de la temporalité – Max est tombé. Jean la poussé – Max est tombé. Il sest écorché le genou. Distinction entre cause et résultat.

52 Exemples Anaphore Guy a passé une bonne soirée Il a très bien dîné Il a mangé du saumon Il a dévoré de nombreux fromages Il la dépecé dune main experte Il a vraiment aimé ça élaboration narration

53 HIERARCHIE En cours Ouvert et d-libre


Télécharger ppt "Séminaire ProDiGe Elle est RST dans la DRT : la SDRT. Emmanuel Bellengier Alain Régnier."

Présentations similaires


Annonces Google