La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L A PRISE EN CHARGE DES FEMMES ENCEINTES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ SUR LA MÉTROPOLE Intervention Réseau OMBREL Mardi 8 octobre 2013 Marina LAZZARI – coordinatrice.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L A PRISE EN CHARGE DES FEMMES ENCEINTES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ SUR LA MÉTROPOLE Intervention Réseau OMBREL Mardi 8 octobre 2013 Marina LAZZARI – coordinatrice."— Transcription de la présentation:

1 L A PRISE EN CHARGE DES FEMMES ENCEINTES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ SUR LA MÉTROPOLE Intervention Réseau OMBREL Mardi 8 octobre 2013 Marina LAZZARI – coordinatrice du réseau Santé Solidarité Lille Métropole

2 P LAN Qui sont les personnes en situation de précarité ? De quoi souffrent-elles ? Comment sorganise le RSSLM ? Focus sur lorganisation du suivi obstétrical des femmes en situation de précarité

3 D ÉFINITION DU PÈRE J OSEPH W RESINSKI, FONDATEUR D ATD-Q UART M ONDE, REPRISE PAR LES N ATIONS U NIES (1987): « La précarité est l'absence d'une ou plusieurs des sécurités permettant aux personnes et aux familles d'assumer leurs responsabilités élémentaires et de jouir de leurs droits fondamentaux. L'insécurité qui en résulte peut être plus ou moins étendue et avoir des conséquences plus ou moins graves et définitives. Elle conduit le plus souvent à la grande pauvreté quand elle affecte plusieurs domaines de l'existence qu'elle tend à se prolonger dans le temps et devient persistante, qu'elle compromet gravement les chances de reconquérir ses droits et de ré-assumer ses responsabilités par soi-même dans un avenir prévisible. » La Précarité

4 Une population très hétérogène Approche sociologique: représentations, normes et croyances Des besoins à satisfaire avant de se préoccuper de sa santé En moyenne, ce sont nouveaux patients, cs médicales, soins infirmiers par an. De qui parle-t-on?

5 Une population très hétérogène 1. Les Hommes à la rue Un très grand nombre sont issus de milieux défavorisés (50% au moins), et ont vécu séparations, placements, maltraitances, deuils…ce qui induit de nombreux troubles de ladaptation, des troubles anxio-dépressifs. 2. Les jeunes Population dautant plus précaire quils nont pas de revenus. Une partie importante vient de milieux socioprofessionnels très perturbés (abandon, placements, alcoolisme parental, recompositions familiales complexes et difficiles…). Ils sont facilement rejetés à cause de leur image de « toxico » ou de « violents » qui leur colle à la peau Qui sont les personnes en situation de précarité?

6 3. Les femmes Moins nombreuses mais avec une nette tendance à laugmentation. Plus vulnérables, et donc un peu mieux hébergées (?). Difficulté de vivre sa féminité à la rue. Elles sont une « proie » facile. 4. Les étrangers Ils viennent de régions dont ils ont du fuir et souffrent souvent de réels traumatismes psychiques et/ou de séquelles de tortures. Ils viennent aussi tenter leur chance dans un pays qui garde une image d « Eldorado ». Ils sont en général plus structurés et réactifs que les Français. 5. Une partie des plus démunis échappent au Réseau. On les appelle les « invisibles »

7

8 Le besoin découte est considérable : écoute bénévole mais écoute spécialisée aussi Psychiatrie : un problème croissant 10% de personnes psychotiques, 15 à 20% de personnalités pathologiques : ces personnes sont à la rue, ce qui complique gravement leur prise en charge Dermatologie : une constante Traumatologie: Fractures, entorses, luxations: la vie à la rue est violente (agressions, bagarres, chutes, accidents) Pneumologie: Recrudescence de la tuberculose pulmonaire Détériorations mentales acquises : Séquelles dA.V.C., Korsakoff, Alzheimer, Carence en vitamine B, Démences alcooliques, Détériorations vasculaires cérébrales De quoi souffrent les personnes démunies?

9 Problématiques de santé pour lesquelles « il nexiste pas de solution » Mobilisation des 9 membres fondateurs consistant à créer un réseau de santé pour améliorer la prise en charge des situations difficiles. Historique

10 Santé Favoriser laccès aux soins et aux droits Assurer la continuité des soins Garantir et améliorer une prise en charge adaptée et un accompagnement global et cohérent Solidarité Refuser que la précarité soit un facteur excluant de notre système de santé Délivrer des soins sans discrimination Placer la personne au cœur des préoccupations de soins Valeurs et missions fondatrices

11 Depuis 2005, 9 membres fondateurs sorganisent autour de la prise en charge médico-psycho- sociale des plus démunis: 1- Faciliter laccès aux soins et aux droits des personnes en situation de précarité 2- Assurer la continuité des soins 3- Garantir la qualité des soins 4- Effectuer une mission de veille sanitaire et sociale Le RSSLM

12 Dispositifs de soins, daccueil et dhébergement durgence o Coordination mobile daccueil et dorientation (CMAO) o Médecins Solidarité Lille (MSL) o Association Baptiste pour lEntraide et la Jeunesse (A.B.E.J.) o Diogène Conventions avec les établissements hospitaliers o Groupe Hospitalier de lInstitut Catholique de Lille (GHICL) o Centre Hospitalier Régional et Universitaire de Lille (CHRU de Lille) o Établissement Public de Santé Mentale de lAgglomération Lilloise (EPSM- AL) Létendue du partenariat pour un suivi cohérent o Médecine libérale : Union Régionale des Professionnels de santé libéraux (URPS). o Collectivité locale : Ville de Lille Objectif 1: accès aux soins et aux droits

13 Le dispositif des LHSS, LAM Les intervisions La mise en place doutils Objectif 2 : la continuité des soins Contact permanent entre les membres

14 2-1 L ES L ITS H ALTE S OINS S ANTÉ (LHSS) ET L ITS D ACCUEIL MÉDICALISÉS (LAM) LHSS Le dispositif des lits halte soins santé améliorent la prise en compte des problèmes de santé des personnes sans domicile fixe accueillies ou non en centre d'hébergement d'urgence. Ils assurent provisoirement des soins légers à des personnes sans domicile, avec ou sans couverture sociale. Dans le parcours du patient, ces dispositifs interviennent après une sortie dhospitalisation ou sur préconisation dun médecin généraliste. LAM Toute personne majeure (hommes et femmes), sans domicile fixe, quelle que soit sa situation administrative, atteinte de pathologies chroniques de pronostic plus ou moins sombre, nécessitant une prise en charge médicale et sociale adaptée sans limitation de durée. Le réseau santé solidarité Lille métropole coordonne ces dispositifs. Lassociation Médecins Solidarité Lille assure cette mission.

15 2-2 L ES I NTERVISIONS Lobjectif est bien de décloisonner les logiques sanitaires, sociales et la médecine ambulatoire, les partenaires du réseau tissent des liens réguliers afin danalyser les difficultés rencontrées dans leur pratiques et den tirer les enseignements pour améliorer les prises en charges des publics de la grande exclusion et de la précarité. Cest un espace de parole, de concertation et de co-décisions qui réunit des partenaires du sanitaire et du médico-social autour dune même situation. Elle permet ainsi une prise en charge collective et évite les ruptures dans le suivi des personnes. En 2012, les 10 Intervisions précarité ont réunis 251 professionnels et permis de travailler autour de 41 patients 13 femmes/ 27 hommes / 1 enfant Moyenne dâge 41 ans

16 Les formations flash Toutes les 6 semaines, avec un intervenant local sur des thématiques repérées par les professionnels du Réseau En 2012, « alcool et précarité », « la thérapie brève », « la MDPH », « le suivi intensif dun chez soi dabord », « gale et poux de corps… » Le DU « santé précarité » En partenariat avec MDM, la faculté de Médecine / le CH de Tourcoing 7ème session, en moyenne 20 inscrits venant du secteur sanitaire, social et médico-social. 8 modules de 2 jours sur des thématiques santé précarité Objectif 3 : la qualité des soins Elaborer une culture commune

17 Fonctionnement du Réseau Un comité de pilotage qui se réunit tous les mois Des comités techniques: pandémie grippale, DSP, gestion des médicaments dans les CHRS… Une assemblée générale annuelle Rapport dactivité Remis annuellement faisant état de données épidémiologiques sur la santé des personnes en situation de précarité, les freins à laccès aux soins, le défaut de structures de prise en charge… Interventions : Rôle dexpert sur la Métropole Lilloise participant à des réflexions sur larticulation du sanitaire et du social, le rôle des Réseaux de santé… Objectif 4 : Veille sanitaire et sociale

18 Dès 2007, arrivée de familles : groupe de travail AREAS, PMI, MSL et CMAO… Consultation dédiée mais stoppé par défaut de fréquentation en 2008 En 2009, 111 femmes enceintes sont prises en charge. 6 mois, cs dédiées à JDF En 2010, les cs sinterrompent et sorganisent un partenariat avec la maternité de St Vincent. 1 cs dédiée par semaine pour les femmes enceintes >6 mois Il sagit dorganiser un suivi avant le stade de lurgence. Focus sur lorganisation du suivi obstétrical des femmes en situation de précarité

19 Le Réseau en images: Merci de votre attention

20 L ES F EMMES ENCEINTES À LA RUE … Franck Verbruggen, infirmier détaché du CHRU à la CMAO.

21 L A CMAO 115 numéro dappel durgence sociale Le travail de rue, maraudes Le SIAO, orientations hébergements

22 L E TRAVAIL DE L INFIRMIER Évaluer létat de santé de la personne à la rue La mettre en confiance afin de lamener aux soins Organiser son suivi santé

23 L ES FEMMES ENCEINTES À LA RUE (1) Actuellement, la CMAO recense 18 femmes. Origine: Afrique sub-sahariennes (Guinée, Cameroun, RDC..) Europe de lest Quelques femmes françaises Situation matrimoniale : Souvent isolées Parfois avec dautres enfants en bas âge Parfois en couple ou en famille

24 L ES FEMMES ENCEINTES À LA RUE (2) Date du terme et suivi de grossesse: Lannonce est faite au 115 lors de la demande dhébergement Le plus souvent, annonce au 1 er trimestre Pour certaines, annonce à +6 mois voir 8 mois Elles nont aucun suivi Modalités de prise en charge CMAO : Inscription liste SIAO Attribution dun hébergement en fonction des dispo souvent AU uniquement de nuit) Domiciliation Aide à la couverture sociale, suivi des démarches Inscription à lUTPAS (demande AMASE, Foyer maternel) Orientation vers une première consultation en PMI, à MSL ou aux Urgences Démarches de régularisation en préfecture

25 C AS CLINIQUES Cécilia, 18 ans, héroïnomane, vivant sous tente, 5 mois de grossesse sans suivi. La prise en charge est difficile car forte mobilité. Aurait arrêté les produits, sest séparée du futur père. Fragilité et isolement induisant un risque de reprise. Jessica, 30 ans à la rue ou chez des tiers, 6 mois de grossesse, souvent alcoolisée, ne sest jamais rendu à ses rdv malgré laccompagnement des équipes. Mme dit être en train de faire une fausse couche (perdrait un liquide inconnue). Deux enfants ont fait lobjet dun placement. Animata, 19 ans, de Guinée Conakry, arrivée à 7 mois de grossesse gémellaire. Importante barrière de la langue aggravée par une surdité, présenterait un SSPT.


Télécharger ppt "L A PRISE EN CHARGE DES FEMMES ENCEINTES EN SITUATION DE PRÉCARITÉ SUR LA MÉTROPOLE Intervention Réseau OMBREL Mardi 8 octobre 2013 Marina LAZZARI – coordinatrice."

Présentations similaires


Annonces Google