La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Promotion de la santé et santé publique : une éthique fondée sur le dialogue G. ABSIL, APES-ULg ALSSP – Haute Ecole André Vésale 05/2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Promotion de la santé et santé publique : une éthique fondée sur le dialogue G. ABSIL, APES-ULg ALSSP – Haute Ecole André Vésale 05/2008."— Transcription de la présentation:

1 Promotion de la santé et santé publique : une éthique fondée sur le dialogue G. ABSIL, APES-ULg ALSSP – Haute Ecole André Vésale 05/2008

2 2 Objectifs de lexposé Définir le dialogue et léducation comme conditions dun projet éthique (Ph. LECORPS, 1996)

3 3 La santé publique : le monde dune anthropologie de la normalité scientifique XIXe siécle, la rencontre entre la politique, la médecine et la statistique. La santé publique comme technique de domination des corps, des esprits, des mœurs, des classes dangereuses : le paradigme de la contagion. La définition de la normalité (biologique, psychologique et sociale) par lanormalité et la déviance. (la mort, le fou, le monstre et la révolution sociale). Héritages : 1. La prévention par la coercition 2. La prévention par la peur 3. La prévention par le biopolitique (micropolitique) 4. La prévention pour une société saine 5. La prévention fondée sur la probabilité Une « Humanité rationnelle, éclairée et en progrès » Lutilitarisme : lacteur choisit toujours ce qui lui rapporte le plus et lui coûte le moins

4 4 Lirruption de lHomme : le sujet, lirrationnel et la fin de la modernité. Une anthropologie du sujet Une critique de lutilitarisme Une critique de lhomme rationnel Une critique de lidéologie du progrès E. Husserl ( ) S. Freud ( ) W. James( ) « Quiconque veut vraiment devenir philosophe devra se replier sur soi-même » Des pensées surgissent subitement dont on ne sait d'où elles viennent: on n'est pas capable non plus de les chasser. «Il y a peu de différence entre un homme et un autre, mais c'est cette différence qui est tout.»

5 5 Survivances, permanences, actualisations Une nouvelle santé publique ? Une Promotion et Education pour la santé ? Quelle forme de « contrat social » ? Pour une éthique fondée sur le dialogue ?

6 6 Fondements du pouvoir de la médecine préventive Occulter les zones dincertitudes quand à lidentification des facteurs de risques et lefficacité des interventions. Légitimité et sentiment durgence pour améliorer la santé du plus grand nombre Négation de lexistence de rationalités alternatives à la rationalité utilitariste.

7 7 Facteurs prédisposant à cette nouvelle santé publique Accès aux soins universel (socialisation des risques) devoir de protection Individualisme, éthique du bien-être personnel accueil favorable des messages dauto-contrôle Rationalité néo-libérale sur-responsabilisation du soi

8 8 Postulats pour un individu rationnel Compréhension claire des conséquences de ses comportements Ces comportements sont fonctions de croyances clairement exprimées La santé est la valeur ultime qui guidera ses décisions Une orientation temporelle axée vers le futur et le désir dexercer un contrôle sur le futur La perception dune liberté de choix

9 9 MAIS, la santé, cest lhistoire dun « corps sujet » assujetti à son histoire (identité): on ne devient Humain que dans un total abandon à l'autre, qui devient acteur de sa propre vie (ipséité) on construit petit à petit sa propre humanité, on est soi-même et pas un autre,on a la liberté de reprendre à son compte l'histoire et de choisir Conséquence : la santé n'est pas un capital mais une adaptation permanente A chaque moment de son histoire, chacun doit produire la réponse qui lui soit adaptée

10 10 Campagne « Aidons les fumeurs » Soyez gentils avec les fumeurs. Ils vivront moins longtemps que vous

11 11 Tabac et DSM IV Participation au groupe de travail de lAGERS (http://www.enseignement.be/prevention_tabac/http://www.enseignement.be/prevention_tabac/ Comment évaluer la consommation de tabac dun élève ? Proposition dutilisation des critères du DSM IV 1. Eprouves-tu le besoin de fumer de plus en plus, au fil du temps ? 2. Le goût des cigarettes te semble-t-il aller en s'affaiblissant ? 3. Après ne pas avoir fumé pendant un certain temps, ressens-tu, sans pouvoir l'expliquer autrement, au moins deux des symptômes suivants : une irritabilité, un besoin important de fumer, de l'anxiété, une tristesse, une fatigue, des difficultés à dormir, une augmentation de l'appétit, une toux, des ulcérations de la bouche, des difficultés à te concentrer ? 4. Est-ce qu'il t'est déjà arrivé de fumer pour éliminer ces symptômes ? 5. Penses-tu fumer davantage que ce que tu souhaitais au départ ? 6. As-tu déjà essayé d'arrêter de fumer ou le souhaiterais-tu ? 7. Passes-tu beaucoup de ton temps libre à rechercher des cigarettes ou à fumer ? 8. As-tu réduit tes activités sportives parce que tu fumais ? 9. Fumes-tu tout en sachant que c'est mauvais pour ta santé ? art.htm

12 12 Tabac et DSM IV Dun point de vue strictement scientifique, le DSM IV noffre pas des critères valables pour évaluer la consommation dun fumeur ordinaire. Un outil issu du champ de la santé mental (aspects cliniques et diagnostiques) Quid des « guidelines » ? La « psychopathologisation » des fumeurs « Avec la meilleure volonté du monde, avec lindignation la plus sincère contre ce qui reste en effet insupportable et inadmissible, on pourrait alors ré-enfermer ce quon voudrait libérer (J. Derrida, Lettre à Jean Genet, IMEC in Le magazine littéraire, n°464, mai 2007.)

13 13 Une promotion et éducation pour la santé fondées sur le dialogue L'agir stratégique par lequel on cherche à exercer une certaine influence sur l'autre (qu'on pense à la publicité ou à la propagande de type politique)propagande de type politique L'agir communicationnel par lequel on cherche à s'entendre avec l'autre, de façon à interpréter ensemble la situation et à s'accorder mutuellement sur la conduite à tenir.

14 14 Une promotion et éducation pour la santé fondées sur le dialogue Les trois systèmes Le système économique, régulé par largent Le système politico-administratif, régulé par le pouvoir Le monde vécu, régulé par la rationalité (logique) communicationnelle Léducation pour la santé est-elle un dialogue, un agir communicationnel ?

15 15 La santé publique et lapprentissage des comportements de santé ? Différents acteurs, différents enjeux, différentes logiques … Comment fixer la norme ? Apprendre des comportements favorables à la santé… Quavons-nous appris ? Ethique, une compétence à cultiver ? Merci


Télécharger ppt "Promotion de la santé et santé publique : une éthique fondée sur le dialogue G. ABSIL, APES-ULg ALSSP – Haute Ecole André Vésale 05/2008."

Présentations similaires


Annonces Google