La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Prochains ateliers de lecture : Lu 24.02, 12h15, M3341 Question : Selon lauteur, que devraient.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Prochains ateliers de lecture : Lu 24.02, 12h15, M3341 Question : Selon lauteur, que devraient."— Transcription de la présentation:

1 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Prochains ateliers de lecture : Lu 24.02, 12h15, M3341 Question : Selon lauteur, que devraient faire lécole et les enseignants pour dépasser le mythe méritocratique des légalité des chances ? Inscriptions : unige.wiki.zoho.com/is-pp-seminaire- lecture.html

2 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Décomposition… 1. Introduction : quest-ce quune école ? 2. La leçon « Retourner sa question à un élève, est-ce pédagogique ? » 3. Le programme « Faut-il enseigner des choses utiles ? » 4. Lactivité des élèves « Comment pousser les élèves à la réflexion ? » 5. Lautorité des enseignants « Le professeur qui plaisante avec les élèves fait-il preuve dautorité ? » 6. Synthèse intermédiaire : échec à lécole, échec de lécole ? « Peut-on placer les élèves dans des situations déchec ? » 7. Lorganisation du travail scolaire « Faire des projets permet de mieux intégrer, mais quen est-il du programme ? » 8. Lévaluation « Comment évaluer sans rabaisser les élèves ? » 9. Les relations familles-école « Pour intégrer les élèves dorigine étrangère, faut-il inclure des aspects culturels étrangers ? » 10. La gouvernance de lenseignement...?

3 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires « Je vais me tromper ! – Je crois aussi... »

4 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires 6. Synthèse intermédiaire Échec à lécole, échec de lécole ? Et pourquoi il est dangereux de trancher

5 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires 6. Synthèse intermédiaire Échec à lécole, échec de lécole ? Et pourquoi il est dangereux de trancher La réussite des uns n'a de valeur que par l'échec des autres. Philippe Meirieu, pédagogue Il faut accepter dêtre ce que lon est, que lon soit bon ou moins bon. Accepter léchec. Alain Morisod, musicien Léchec scolaire nest plus grave, il est fatal. Georges Pasquier, Président du SER Lécole a besoin de léchec. Walo Hutmacher sociologue

6 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires 1.Léchec de qui ? Film 2.Dune question à lautre 3.Lécole à revers : quelques chiffres

7 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires 1.Léchec de qui ? Film 2.Dune question à lautre 3.Lécole à revers : quelques chiffres

8 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Une question de classes ? * Entretiens tripartites élève-enseignante-parents de fin de cycle élémentaire (apprentissage fondamentaux, cours élémentaire 1, France = 4P suisse) Mélodie - Charlotte - Souhad - Médi - Mohamed Pour chaque élève, observez : (1) Ce que dit lenseignante (2) Ce que dit lélève (3) Ce que disent les parents (4) Quels sont les problèmes selon lenseignante ? (5) Y en a-t-il dautres selon vous ? * In : Carré, Léchec de qui ? > 2. Dune question à lautre > 3. Quelques chiffres

9 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Deux attributions, deux résolutions 1. Léchec de qui ? > 2. Dune question à lautre > 3. Quelques chiffres Attribution externe (les problèmes perçus) Attribution interne (les résolutions revues) Lélève na pas appris…Lécole ne lui a pas appris… Lélève manque de temps.Redoubler fait perdre du temps. Lélève ne travaille pas hors de lécole.Lenseignante ne fait pas son travail. Lélève nest pas intéressé.Lécole nest pas intéressante. Lélève manque de prédispositions.Lenseignante manque de compétence.

10 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires 1.Léchec de qui ? Film 2.Dune question à lautre 3.Lécole à revers : quelques chiffres

11 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires 1.Léchec de qui ? Film 2.Dune question à lautre 3.Lécole à revers : quelques chiffres

12 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires I. Quest-ce quune école ? La forme scolaire : simulation, décomposition, secondarisation Entre exposé magistral et situations dapprentissage Entre texte du savoir et sujet à former Entre intention denseigner et désir dapprendre : lactivité Entre pouvoir de léducateur et autonomie de léduqué : lautorité Et pourquoi il est important de se le demander… Léchec de qui ? > 2. Dune question à lautre > 3. Quelques chiffres

13 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires II. Échec à lécole, échec de lécole ? Et pourquoi il est dangereux de trancher Coûts sociaux 1. Léchec de qui ? > 2. Dune question à lautre > 3. Quelques chiffres

14 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires 1.Léchec de qui ? Film 2.Dune question à lautre 3.Lécole à revers : quelques chiffres

15 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires 1.Léchec de qui ? Film 2.Dune question à lautre 3.Lécole à revers : quelques chiffres

16 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Retard scolaire et inégalités Niveau 1/5 de maîtrise en lecture : VD 15% FR 6% (PISA, 2011) [>]. 3P-8P : 73% des élèves à lheure, 10% en retard, 3% en secteur spécialisé, 5% en privé, 10% hors Genève (SRED, ). CSP - 9 e degré : Cadres supérieurs et dirigeants : 8% en B, 92% en A. Ouvriers : 32% B, 68% A (SRED, 2007). Formation – Enfant de manœuvre vs universitaire : 15x moins de chances de choisir sa formation secondaire (OFS, 1996). Genre - Secteur spécialisé : filles 34% ; garçons 66% (SRED, 2007). Nationalité - Enfants portugais : 15% (en A, 11% ; en B, 22% ; en classe atelier, 23%) (SRED, 2007). Prospérité – Si les petits Helvètes récoltaient autant de points PISA que les Scandinaves, le produit intérieur brut de la Suisse aurait quadruplé en (OCDE, 2009) Les causes ? Effets domination (Bourdieu), orientation (Boudon), attente (Rosenthal & Jacobson), enseignant-établissement (Duru- Bellat), idéologie (Baudelot & Establet), emprise du diplôme (Dubet, Duru-Bellat & Vérétout)… Les conséquences – Espérance de vie à 35 ans : diplômé du supérieur, 47,2 ans ; ouvrier non qualifié, 40,9 ans. (INSEE, 2011) 1. Léchec de qui ? > 2. Dune question à lautre > 3. Quelques chiffres

17 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Compréhension écrite des élèves de 15 ans (OFS-SRED-PISA, 2011) Niveau 1 = …localiser un ou plusieurs fragments dinformation indépendants et explicites… Niveau 5 = …intégrer plusieurs parties dun texte pour en identifier lidée principale… 1. Léchec de qui ? > 2. Dune question à lautre > 3. Quelques chiffres

18 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Compréhension écrite des élèves de 15 ans (OFS-SRED-PISA, 2011) Niveau 1 = …localiser un ou plusieurs fragments dinformation indépendants et explicites… Niveau 5 = …intégrer plusieurs parties dun texte pour en identifier lidée principale… 1. Léchec de qui ? > 2. Dune question à lautre > 3. Quelques chiffres

19 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires

20

21 Retard scolaire et inégalités Niveau 1/5 de maîtrise en lecture : VD 15% FR 6% (PISA, 2011) [>]. 3P-8P : 73% des élèves à lheure, 10% en retard, 3% en secteur spécialisé, 5% en privé, 10% hors Genève (SRED, ). CSP - 9 e degré : Cadres supérieurs et dirigeants : 8% en B, 92% en A. Ouvriers : 32% B, 68% A (SRED, 2007). Formation – Enfant de manœuvre vs universitaire : 15x moins de chances de choisir sa formation secondaire (OFS, 1996). Genre - Secteur spécialisé : filles 34% ; garçons 66% (SRED, 2007). Nationalité - Enfants portugais : 15% (en A, 11% ; en B, 22% ; en classe atelier, 23%) (SRED, 2007). Prospérité – Si les petits Helvètes récoltaient autant de points PISA que les Scandinaves, le produit intérieur brut de la Suisse aurait quadruplé en (OCDE, 2009) Les causes ? Effets domination (Bourdieu), orientation (Boudon), attente (Rosenthal & Jacobson), enseignant-établissement (Duru- Bellat), idéologie (Baudelot & Establet), emprise du diplôme (Dubet, Duru-Bellat & Vérétout)… Les conséquences – Espérance de vie à 35 ans : diplômé du supérieur, 47,2 ans ; ouvrier non qualifié, 40,9 ans. (INSEE, 2011) 1. Léchec de qui ? > 2. Dune question à lautre > 3. Quelques chiffres

22 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires La réussite des uns n'a de valeur que par l'échec des autres. Philippe Meirieu, pédagogue Il faut accepter dêtre ce que lon est, que lon soit bon ou moins bon. Accepter léchec. Alain Morisod, musicien Léchec scolaire nest plus grave, il est fatal. Georges Pasquier, Président du SER Lécole a besoin de léchec. Walo Hutmacher sociologue Ethique de la responsabilité « La relation intersubjective est une relation non symétrique. En ce sens, je suis responsable dautrui sans attendre la réciproque, dût-il men coûter la vie. La réciproque, cest son affaire.» Levinas, 1982 « Toute la confiance et tout le zèle que je déployais ne suffisaient pas pour faire disparaître la sauvagerie des individus et le désordre de lensemble.» Pestalozzi, 1799

23 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Références Antenat, N. (2003). Respect et vulnérabilité chez Levinas, Le Portique, 11. URL : Carré, J.-M. (2008). Education. Alertez les bébés ! DVD. Paris : Doriane Films. Duru-Bellat, M. (2003). Lécole pourrait-elle réduire les inégalités ? Sciences Humaines, 136, Hutmacher, W. (1992) Lécole a besoin de léchec, in J.-P. Fragnière & A. Compagnon(Ed.) Echec scolaire et illettrisme (Cahier N°14) (pp ). Lausanne : Ecole détudes sociales et pédagogiques.. Hutmacher, W. (1993). Quand la réalité résiste à la lutte contre léchec scolaire. Genève : Service de la recherche sociologique. Levinas, E. (1982). Ethique et infini. Paris : Arthème Fayard. Pestalozzi, J. H. (1799/1996). Lettre de Stans. Genève : Zoé. Service de la recherche en éducation (2011). Lenseignement à Genève. Ensemble dindicateurs du système genevois denseignement et de formation. Genève : SRED.

24 UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Pour aller (peu à peu) plus loin… Effet domination : les classes sociales supérieures conservent et reproduisent leurs privilèges. Bourdieu, P. & Passeron, J.-C. (1970). La reproduction. Éléments pour une théorie du système d'enseignement. Paris : Minuit. Effet orientation : les choix dorientation des familles provoquent une dispersion des itinéraires de formation. Boudon, R. (1973). Linégalité des chances. Paris : Armand Colin. Effet attente : moins on postule léducabilité des élèves, moins ils progressent (et inversement). Rosenthal, R. & Jacobson, L. (1968). Pygmalion in the classroom. New York : Holt, Rinehart et Winston. Effet enseignant : les croyances et les pratiques dun maître conditionnent les résultats de ses élèves. Bressoux, P. (2008). Comment favoriser les progrès des élèves ? Sciences Humaines, 192. Felouzis, G. (1997). Lefficacité des enseignants. Sociologie de la relation pédagogique. Paris : PUF. Gremion Bucher, L. (2012). Les coulisses de léchec scolaire. Etude sociologique de la production des décisions dorientation de lécole enfantine et primaire vers lenseignement spécialisé. Thèse de doctorat en sciences de léducation, Université de Genève. Effet établissement : le climat, lorganisation et la direction dune école influencent les résultats des élèves. Bressoux, P. (1994). Les recherches sur les effets-écoles et les effets-maîtres. Revue Française de Pédagogie, 108, Effet idéologie : plus elle valorise le mérite et non les besoins des élèves, plus lécole produit déchecs. Dubet, F. (2004). Lécole des chances. Quest-ce quune école juste ? Paris : Seuil. Baudelot, Ch. & Establet, R. (2009). L'élitisme républicain. L'école française à l'épreuve des comparaisons internationales. Paris : Seuil. Duru-Bellat, M. (2009). Le mérite contre la justice. Paris : Presses de la fondation nationale des sciences politiques. Effet emprise du diplôme : plus le destin des individus dépend de leurs études, plus la sélection se durcit. Dubet, F., Duru-Bellat, M. & Vérétout, A. (2010). Les sociétés et leur école. Emprise du diplôme et cohésion sociale. Paris : Seuil. Synthèse : les systèmes équitables sont aussi les plus efficaces en moyenne Duru-Bellat, M. (2002). Les inégalités sociales à l'école. Genèse et mythes. Paris : PUF. Maurin, E. (2007). La nouvelle question scolaire. Les bénéfices de la démocratisation. Paris : Seuil.


Télécharger ppt "UniGe | FPSE | Pratiques pédagogiques et institutions scolaires Prochains ateliers de lecture : Lu 24.02, 12h15, M3341 Question : Selon lauteur, que devraient."

Présentations similaires


Annonces Google