La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TUMEURS MALIGNES. Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse dune cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Invasion locale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TUMEURS MALIGNES. Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse dune cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Invasion locale."— Transcription de la présentation:

1 TUMEURS MALIGNES

2 Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse dune cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Invasion locale et loco-régionale = masse tumorale détectable - Dissémination des cellules cancéreuses à distance et formation de foyers tumoraux secondaires = les métastases Pour les tissus épithéliaux: 2 étapes -1) Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ = lésion intra-épithéliale -2) Franchissement de la membrane basale dissémination

3 DYSPLASIE (1) épithélium Anomalies génétiques Altération du contrôle de la prolifération cellulaire + Anomalies de maturation cellulaire

4 Dysplasies (2) Circonstances de survenue - Muqueuse malpighienne ou cylindrique Etat inflammatoire chronique: gastrite chronique à hélicobacter, endobrachyoesophage, Infections virales (HPV) - Pseudotumeurs hyperplasiques (ex: polype endomètre) - Tumeurs bénignes (ex: adénomes du colon) Caractères microscopiques des Dysplasies - de la différentiation cellulaire - Mitoses en nombre augmenté - Anisocytose, anisocaryose - Trouble de la polarité cellulaire, désorganisation de lépithélium

5 Dysplasies (3) Les anomalies microscopiques (troubles de la différenciation et de la prolifération) sont + ou – intenses Notion de grade Différentes terminologies pour qualifier les différents grades de dysplasies (épithélium malpighien) - Dysplasies légères, modérées, sévères (OMS) - Néoplasie intra-épithéliale (NIE) de degré I, II et III - Dysplasies de bas grade et de haut grade

6 CIN I CIN II CIN III Exemple pour un épithélium malpighien

7 Dysplasie sévère malpighienne Sévère Degré III Haut grade

8 Dysplasie sévère glandulaire

9 Carcinome in situ Prolifération de cellules épithéliales cancéreuses qui intéresse toute la hauteur de lépithélium mais qui ne franchit pas la Mb basale de lépithélium; Le carcinome in situ est aussi dit « non invasif » En pratique Les termes de dysplasie sévère et de carcinome in situ sont employés comme synonymes

10 Carcinome in situ malpighien (col) Carcinome in situ glandulaire (sein)

11 Dysplasies Carcinome in situ Evolution - Peut demeurer non invasif pendant plusieurs années - Evolue spontanément dans la majorité des cas en un carcinome invasif - Schéma Dysplasie CIS Carcinome invasif est le plus fréquent -PEUT ET DOIT être DEPISTE Très important pour le Pronostic Au stade de Carcinome in situ pas de métastase Traitement local et limité = Guérison

12 Carcinome in situ du col utérin avec colonisation des glandes

13 Colonisation des glandes par un carcinome in situ

14 Phase locale du cancer: LINVASION Lenvahissement du tissu conjonctif par les cellules tumorales est un processus actif et complexe lié à lacquisition par les cellules tumorales de nouvelles propriétés biologiques Cancers Epithéliaux (Carcinomes) - Prolifération intra-épithéliale Carcinome intra-épithélial - Franchissement de la Mb Basale Carcinome invasif Cancers non Epithéliaux demblée invasifs Ex: sarcomes, mélanomes, …

15 Caractères macroscopiques - Tumeurs mal limitées non encapsulées - Détruisent et envahissent les organes de naissance et de voisinage - Foyers de nécrose et dhémorragie Caractères évolutifs - Dissémination tumorale à distance (voie lymphatique et sanguine) - Éclosion et développement de tumeurs secondaires METASTASES - Évolution sans traitement MORT Caractères microscopiques - Atypies cytonucléaires / mitoses - Tissu tumoral +/- différencié Caricature du tissu normal orthologue - Embole vasculaire Caractères des TUMEURS MALIGNES

16 Critères histo-pronostiques des TUMEURS MALIGNES TYPE HISTOLOGIQUE GRADE - Différenciation = ressemblance avec le tissu dorigine - Atypies cytonucléaires - Mitoses - +/- Nécrose STADE: clinique ou pathologique (p): TNM - Extension dans lorgane et des tissus avoisinants (T) - Métastases ganglionnaires (N) - Métastase à distance (M)

17 TUMEURS EPITHELIALES: Carcinomes Cellules polygonales cohésives, stroma Métastase par voie lymphatique TUMEURS CONJONCTIVES Sarcomes Cellules fusiformes, pas de stroma Métastase par voie sanguine AUTRES Mélanome, T. Tissu Hématopoïétique etc.… Classification des TUMEURS MALIGNES

18 TUMEURS EPITHELIALES : CARCINOMES EPIDERMOÏDES ou MALPIGHIENS GLANDULAIRES PARA MALPIGHIENS Vessie, uretère et urètre NEURO-ENDOCRINES Glandes endocrines * Marqueurs neuroendocrines: synaptophysine + chromogranine * Chimiosensibilité+++

19 CARCINOMES MALPIGHIENS ou EPIDERMOÏDES Peau Muqueuses malpighiennes Bouche, œsophage, appareil génital Après métaplasie dun épithélium glandulaire bronche +++, col utérin

20

21 CARCINOME SPINO CELLULAIRE CUTANE

22

23

24

25

26

27

28

29 Un cas à part! le carcinome basocellulaire de la peau Uniquement cutané Infiltration locale, récidive +++ jamais de métastase Difficilement classable Au niveau cutané: 2 tumeurs épithéliales possibles: - Carcinome malpighien - Carcinome Baso-cellulaire

30

31

32

33 CARCINOMES GLANDULAIRES ADENOCARCINOMES Tumeurs des organes creux à revêtement muqueux glandulaires: colon, estomac … Tumeur des parenchymes exocrines: foie, pancréas, sein, ovaire, rein… Tumeur des parenchymes endocrines: thyroïde, surrénales.

34

35

36

37 Extension régionale dun ADK Colique Forme végétante Forme ulcérée Organes creux

38

39

40

41 Infiltration du muscle

42 Tumeurs malignes conjonctives SARCOMES Préfixe selon la différenciation: Ostéo, lipo, rhabdomyo, leiomyo etc.. Suivi de « sarcome »

43 OSTEOSARCOME

44

45

46

47 HISTIOCYTOME FIBREUX MALIN

48

49 LEIOMYOSARCOME

50

51

52 Autres tumeurs Mélanomes Lymphomes Astrocytomes Blastomes

53

54 LYMPHOME: rate lymphomateuse

55

56 CD 20: marqueur lymphocytes B

57 TUMEUR CEREBRALE

58

59 Voies de migration Extension lymphatique - La plus fréquente pour les carcinomes - Se fait selon le drainage ganglionnaire normal de la région atteinte Premier relais = ganglion sentinelle Puis invasion des lymphatiques Canal thoracique Circulation générale - GG de Troisier = dernier relais avant la circulation générale - Cancers lymphophiles: sein, thyroide, col utérin, mélanome - Lymphangite carcinomateuse = dissémination abondante et diffuse de cellules malignes dans les capillaires lymphatiques dun organe entier

60

61

62

63 Voies de migration Extension hématogène - 1) Type pulmonaire: ADK Pulmonaire V pulmonaires Coeur G Gde Circulation - 2) Type Hépatique: CHC Coeur D Poumon - 3) Type Cave : système cave > (sein) ou < (rein) Poumon - 4) Type Porte : ADK Colique Système Porte Foie Poumon 4 Types de migration

64 Voies de migration Extension hématogène Tumeurs multiples Métastases Tumeur unique Tumeur primitive Tumeur primitive bronchique Métastases pulmonaires Métastases hépatiques

65 METASTASE HEPATIQUE Foie normal


Télécharger ppt "TUMEURS MALIGNES. Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse dune cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Invasion locale."

Présentations similaires


Annonces Google