La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lécole orientante : un premier bilan de lexpérience montréalaise Présentateurs : Gilbert Moisan, Ninon Dugas et Julie Dubé Ministère de l éducation Février.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lécole orientante : un premier bilan de lexpérience montréalaise Présentateurs : Gilbert Moisan, Ninon Dugas et Julie Dubé Ministère de l éducation Février."— Transcription de la présentation:

1 Lécole orientante : un premier bilan de lexpérience montréalaise Présentateurs : Gilbert Moisan, Ninon Dugas et Julie Dubé Ministère de l éducation Février 2001

2 La réforme de l éducation, l école montréalaise et l école orientante La réforme de l éducation, l école montréalaise et l école orientante Notre définition de l école orientante et notre méthode de recherche Des observations et des pistes daction : les résultats de la recherche Questions et échange Une présentation en quatre temps...

3 Pourquoi soccuper de lorientation des jeunes ? Parce que s orienter, cela signifie… se donner un projet détudes et de vie trouver sa place comme personne, comme citoyen, comme travailleur acquérir une meilleure connaissance de soi se préparer à évoluer dans un monde du travail en changement

4 Le contexte actuel : la réforme de léducation Un contexte propice à remettre en question le soutien accordé aux jeunes en matière de choix scolaires et professionnels La mission de l éducation : instruire, socialiser et qualifier La réforme du curriculum d études et l introduction de notions nouvelles La transformation des approches pédagogiques

5 La réforme et lécole orientante Depuis 1997, le MEQ soutient financièrement la mise en oeuvre de lécole orientante dans le cadre du Programme de soutien à lécole montréalaise Lécole orientante repose sur une vision intégrée de l orientation au projet éducatif de l école Elle vise à favoriser le développement vocationnel en misant sur plusieurs collaborations, sur des activités et des services appropriés

6 La réforme de l éducation, l école montréalaise et l école orientante Notre définition de l école orientante et notre méthode de recherche Notre définition de l école orientante et notre méthode de recherche Des observations et des pistes daction : les résultats de la recherche Questions et échange Une présentation en quatre temps...

7 École orientante: lévolution du concept Mémoires de lOrdre professionnel des conseillers et conseillères d orientation du Québec: / Au cœur de la réussite éducative: l orientation des élèves, 1993 / Miser sur l orientation: donner un sens au projet éducatif, 1995 v Rapport du Groupe de travail sur la relance de la formation professionnelle au secondaire et de la formation technique, 1995

8 École orientante: lévolution du concept (suite) Rapport final de la Commission des États généraux sur l éducation, 1996 Rapport du groupe de travail sur la réforme du curriculum, 1997 Programme de soutien à lécole montréalaise, 1997

9 Lécole orientante: notre conception A comme objectif de faciliter le développement vocationnel des élèves Intègre la mission d orientation et ses moyens d action dans son projet éducatif Se caractérise par son personnel engagé et conscient de la mission orientante de l établissement Exige la concertation et la participation de tous les partenaires

10 Lécole orientante: notre conception (suite) v Se soucie d intégrer la préoccupation de l information et de l orientation scolaires et professionnelles dans les activités d apprentissage v Offre des activités parascolaires visant à faciliter le développement vocationnel des élèves v Dispose de services d orientation pour assister les élèves, les parents et le personnel de l établissement

11 Lécole orientante: notre conception (suite) v Met à contribution la participation des parents v Fait participer le milieu social, économique et communautaire

12 Objectifs de la recherche v Évaluer l ensemble de la mesure École orientante du Programme de soutien à l école montréalaise v Recueillir un ensemble de données sur la situation dimplantation de la mesure dans les écoles participantes v Identifier les principales conditions favorisant limplantation de la mesure ou lui faisant obstacle v Mettre en évidence les effets de la mesure chez les élèves ayant bénéficié de son application

13 Appréciation de la mesure « École orientante » 1ère étape: Inventaire des conceptions relatives à l école orientante et définition du concept « Lécole orientante: un concept en évolution » juin 2000

14 Appréciation de la mesure « École orientante » (suite) 2e étape: Élaboration de la démarche. Les objets de lappréciation sont: / les fondements théoriques / le contexte d intervention / la cohérence / la pertinence / l efficacité / la confidentialité / les effets chez les élèves / la récurrence / l impact

15 Appréciation de la mesure « École orientante » (suite) 3e étape: Élaboration de la méthodologie de recherche et des outils de collecte de données / questionnaire général / groupe de discussion / épreuves psychométriques / entrevues semi-structurées

16 Appréciation de la mesure « École orientante » (suite) 4e étape: Validation de la démarche 5e étape: Cueillette de données (mars 1999 à avril 2000) / 80 élèves / 32 directions d école / 28 responsables de projet / 10 parents d élèves / 8 représentants et représentantes de groupes socio- économiques 6e étape: Analyse des données

17 La réforme de l éducation, l école montréalaise et l école orientante Notre définition de l école orientante et notre méthode de recherche Des observations et des pistes daction : les résultats de la recherche Des observations et des pistes daction : les résultats de la recherche Questions et échange Une présentation en quatre temps...

18 Collaboration et participation du milieu v 1/3 des établissements jouit d'une bonne collaboration du milieu v 1/3 des établissements éprouve des difficultés à mobiliser leur personnel v Dans la grande majorité des cas, le conseil d'établissement est informé du projet

19 Partage des rôles et des responsabilités Le pilotage et la coordination du projet sont en bonne part assumés par: / les conseillers et conseillères d'orientation (13/32) / les directions d'école (10/32) / les membres du personnel enseignant (7/32) On note une grande polyvalence en ce qui concerne les rôles et responsabilités assumés par chaque groupe professionnel

20 Les conditions favorisant limplantation de la mesure v L'accueil positif réservé à la mesure et une dynamique favorable v La diffusion d'une information adéquate et non parachutée v La conceptualisation pertinente et cohérente du projet et de l'intervention v Le soutien humain au projet

21 Les obstacles à limplantation v Le contexte de négociation des conventions de travail du personnel enseignant v La faible collaboration du personnel scolaire dans certains milieux v L'insécurité ressentie par des membres du personnel au regard des nouvelles façons de pratiquer l'orientation v Le manque de connaissance et d'expertise du personnel enseignant v La mouvance sur le plan des ressources humaines

22 Quelques pistes daction v Apporter un soutien humain à la mesure / libération de tâche de la personne responsable de projet / affectation au projet du personnel libéré / embauche de personnel qualifié / favoriser le développement d'une expertise (formation du personnel) v Mettre sur pied des structures et des mécanismes organisationnels de coordination de la mesure et des réseaux d'échange et de communication

23 La mobilisation des parents v Certains parents participent à la mesure de façon engagée v La majorité des établissements (2/3) n a pas encore intégré les parents au projet v La faible mobilisation parentale est attribuable: / aux problèmes de communication des parents avec l'univers scolaire / à la situation de « défavorisation » de plusieurs parents / à leur mince engagement dans les structures décisionnelles de l'école / à la méconnaissance des parents en ce qui concerne les objectifs de la mesure

24 Des stratégies et des mécanismes à mettre en oeuvre v Améliorer l'information et outiller les parents en leur procurant une formation pertinente v Fournir les conditions d'une meilleure communication entre l'école et les parents v Inciter les parents à une participation aux structures éventuelles de coordination et d'échange

25 Le partenariat avec la communauté v La moitié des écoles dit avoir impliqué des organismes socio-économiques v Les embûches à la collaboration de la communauté sont: / les portes d'entrées rigides de l'école et sa réticence à collaborer avec le milieu / le manque de définition de paramètres de concertation / le manque de sensibilisation du milieu socio-économique aux problèmes des jeunes

26 Le partenariat avec la communauté (suite) v Les embûches à la collaboration de la communauté sont (suite): / le déséquilibre entre le nombre important d'élèves et le nombre limité de places de stage le manque de concertation entre les différentes écoles d'une même commission scolaire

27 Des voies d'amélioration v Intensifier les efforts d'information, de diffusion et de promotion de la mesure v Améliorer la communication avec les organismes socio-économiques v Une participation active aux instances de coordination et aux réseaux d'échange et de communication v Le partage de valeurs communes et un protocole d'entente précis

28 Lactualisation du programme dintervention v On constate l'intérêt général des élèves pour la mesure et leur participation enthousiaste aux activités. La pédagogie utilisée plaît par son aspect concret et interactif v Un programme d'intervention reposant sur des fondements théoriques pertinents v Des normes et de mécanismes pour assurer la confidentialité des renseignements personnels concernant les élèves

29 Quelques suggestions v Proposer une approche compréhensive et intégrée : / une approche fondée sur l'identité de l'élève / une perspective développementale / une intervention différenciée adaptée aux différents publics v Procéder à l'aménagement de lieux d'intégration de l'expérience v Décider des modalités de réalisation de la coéducation à la carrière

30 La réforme de l éducation, l école montréalaise et l école orientante Notre définition de l école orientante et notre méthode de recherche Des observations et des pistes daction : les résultats de la recherche Questions et échange Questions et échange Une présentation en quatre temps...


Télécharger ppt "Lécole orientante : un premier bilan de lexpérience montréalaise Présentateurs : Gilbert Moisan, Ninon Dugas et Julie Dubé Ministère de l éducation Février."

Présentations similaires


Annonces Google