La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© P. Duplessis, A. Serres, 20081 Quelle didactique de l’information pour quelle culture informationnelle ? Stage URFIST 11 juin 2008 Pascal Duplessis,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© P. Duplessis, A. Serres, 20081 Quelle didactique de l’information pour quelle culture informationnelle ? Stage URFIST 11 juin 2008 Pascal Duplessis,"— Transcription de la présentation:

1 © P. Duplessis, A. Serres, Quelle didactique de l’information pour quelle culture informationnelle ? Stage URFIST 11 juin 2008 Pascal Duplessis, Alexandre Serres URFIST de Bretagne-Pays de la Loire

2 © P. Duplessis, A. Serres, PLAN Introduction : quelle articulation entre les deux thématiques ? 1/ La culture informationnelle : définition, territoires, questions... 2/ La didactique de l’information : définition, enjeux, questions... 3/ Le curriculum informationnel 4/ Le chantier didactique dans le secondaire 5/ La question didactique dans le supérieur 6/ Conclusion : enjeux et perspectives

3 © P. Duplessis, A. Serres, Introduction : culture et didactique de l’information Deux thématiques très différentes : Différences de niveaux, de précision dans la définition, d’étendue, d’objet… Deux thématiques spécifiques Deux thématiques indissociables : Culture informationnelle à la fois fondement, socle, finalité, horizon de la didactique Imbrication des conceptions préalables Quelles relations ? Une relation « transductive » : A > B > A Le GRCDIGRCDI

4 © P. Duplessis, A. Serres, / La culture informationnelle Enjeux, contexte Définitions, approches Questions vives : Question épistémologique Question de la conception de la culture Question des finalités Question des contenus Territoires : articulation EAI, EAM, EATIC

5 © P. Duplessis, A. Serres, Contexte et enjeux informationnels Prendre en compte tous les éléments du contexte : Nouvelle “société informationnelle” Enjeux professionnels, économiques Numérisation du savoir et de l’information Arrivée des nouvelles générations du numérique Nouvelles pratiques, nouveaux usages (web ) Simplification croissante des interfaces H/M Culture informationnelle comme culture du XXIème siècle Défi de la contradiction entre : Innovation technologique permanente Indispensable stabilité des contenus didactiques  Redéfinition nécessaire des contenus de formation

6 © P. Duplessis, A. Serres, Définitions, approches de la culture informationnelle Qu’est-ce que la culture informationnelle ? Débat terminologique : L’une des traductions de « information literacy » ?  Difficile traduction de « literacy » Culture informationnelle = maîtrise de l’information ? Débat théorique : Quelle conception de la maîtrise de l’information ?  Compétences, savoirs, culture… ? Quels domaines couverts ?  Diversité des literacies Multiplicité (normale) des approches et définitions

7 © P. Duplessis, A. Serres, Définitions, approches de la culture informationnelle Diversité des définitions : Approche canadienne : ensemble des habiletés d’information « la connaissance de ses propres intérêts et besoins en information, et la capacité de déterminer, trouver, évaluer, organiser, ainsi que créer, utiliser et communiquer efficacement l’information pour répondre à des questions ou résoudre des problèmes; il s’agit d’un préalable à la participation effective à la société de l’information et d’un aspect du droit fondamental à l’apprentissage continu. » (ABRC)

8 © P. Duplessis, A. Serres, Définitions, approches de la culture informationnelle Débat en France (ERTé) : Accord sur distinction entre : maîtrise de / culture de / éducation à / l’information et sur nécessité de dépasser visions procédurales ; Plusieurs approches de culture informationnelle : Ensemble de dispositions, méthodes, compétences… liées à l’usage de l’information Ensemble de postures, de démarches propres à chacun : processus de traitement personnel de l’information Ensemble de représentations, de connaissances informelles ; grille de lecture, « vision du monde » Ensemble de savoirs, de réflexion critique…

9 © P. Duplessis, A. Serres, Définitions, approches de la culture informationnelle Position personnelle : Ensemble très vaste des savoirs, notions, concepts, terminologie, méthodologies, savoir faire… concernant l’information, visant à la fois : Élévation des niveaux d’usage de l’information et de ses technologies Compréhension des univers informationnels Distance critique vis-à-vis des risques et dangers de l’information et de ses outils Culture informationnelle comme thématique émergente

10 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : La question épistémologique Quelle(s) conception(s) de l’information ? Polysémie, ambiguité de l’information Nécessité de l’explicitation des présupposés Rappel des trois acceptions et de leurs différences : Info-data : informatique ; élimination du sens Info-news : médias ; question de la nouveauté Info-knowledge : information-documentation ; question de la pérennité Différences info-date // info. sociale : la question du sens Importance de l’éclaircissement épistémologique sur l’information : « confusion googléenne »

11 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : Quelle conception de la culture ? Deux acceptions de la culture : L’approche sociologique : ensemble des pratiques, manières de faire, usages spontanés d’une population Culture informationnelle des jeunes L’approche « classique » : culture comme sélection d’œuvres, de savoirs… socialement légitimés et pérennes Deux approches de la culture informationnelle : Observation, accompagnement des usages Elévation des usages, transmission des savoirs Clivage important, souvent mal explicité ; dimension éducative, incidences sur l’approche didactique

12 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : quelles finalités ? Importance de la question des finalités Question politique du choix des finalités éducatives de la formation à l’information Limites du “discours de l’adaptation” Former seulement des utilisateurs avertis ou des citoyens critiques ? Dimension éducative, politique générale : Placer la « culture informationnelle » au premier plan, avant les compétences documentaires : Or, culture informationnelle = réflexion, savoirs, distance critique, connaissances diverses… sur les TIC

13 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : quelles finalités ? Trois axes d’une éducation à l’information: Du côté des compétences techniques : Développer l’inventivité des usages du numérique Du côté de la réflexion : Donner les clés de compréhension, développer les savoirs info-documentaires Du côté de la “résistance” : Développer la distance critique sur l’information Triple finalité, triple formation : Compétences techniques Connaissance théorique, dimension didactique Recul critique Difficulté à tenir ensemble les trois axes

14 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : quelles finalités ? Ampleur et difficultés de la formation théorique à l'information Rôle-clé des enseignants-documentalistes : fournir les « clés de l’information » Besoin de compréhension d’Internet (plus que d’utilisation) : Nécessité de formation aux notions, aux repères historiques, aux principes… des technologies de l’information Nécessité de réflexion sur les enjeux, les questions posées par le numérique Exemple de la question des données personnelles Nécessité d’une formation initiale théorique

15 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : La question des contenus Englobe, en la débordant, la question didactique : Quels contenus, quels types de savoirs de la culture informationnelle ? Savoirs théoriques, processus d’apprentissage, compétences techniques… ? Quels domaines de savoirs ? Information-documentation, médias, informatique, communication… ? Problème des territoires et des différentes cultures Lien étroit entre : Définition de la culture informationnelle, conception de la culture, choix des finalités et délimitation des contenus

16 © P. Duplessis, A. Serres, Les territoires de la culture informationnelle Problème de l’articulation entre trois domaines proches mais séparés : Education aux médias (EAM) Education à l’information (EAI) Education aux TIC (EATIC) Question à la fois épistémologique, théorique, didactique et pédagogique Confusion des domaines, des notions, des acteurs : Cf B2i, C2i Confusion des pratiques informationnelles des élèves

17 © P. Duplessis, A. Serres, Les territoires de la culture informationnelle Travailler sur les différences et convergences des trois cultures : Au plan épistémologique : les trois acceptions de l’information Au plan didactique : identifier les notions spécifiques, communes et partagées Au plan des usages : voir l’imbrication des trois cultures Exemple de la syndication de contenus

18 © P. Duplessis, A. Serres, Les territoires de la culture informationnelle : EAI / EATIC Intérêt du B2i et du C2i : Favoriser l’intégration des TIC Trois grandes limites : Absence de culture informationnelle Approche surtout procédurale Problème des apprentissages : place, progression, acteurs, contenus… Critiques du B2i par les associations d’Informatique

19 © P. Duplessis, A. Serres, Les territoires de la culture informationnelle : EAI / EATIC Repérer les différences entre savoirs info- documentaires et informatiques : Différences épistémiques : les deux faces de l’information, la question du sens Différences d’objectifs : perspective informationnelle et non seulement « technique » Rôle de questionnement de l’info-doc : Déconstruire les représentations sur internet, les outils… Montrer la complexité de l’information Ouvrir les « boîtes noires » des outils Apporter la distance critique

20 © P. Duplessis, A. Serres, Les territoires de la culture informationnelle : EAI / EATIC Thématique partagée : recherche d’information Identifier les notions communes et spécifiques à l’infodoc Privilégier les notions sur les procédures Identifier les savoirs et compétences derrière les énoncés du B2i : Exemple du domaine C2 : « 2.1 Je m'assure que les résultats et les documents présentés ou produits sont vraisemblables » Interroger les notions de vraisemblance, de fiabilité, de véridicité… Préciser les objectifs d’apprentissage en fonction des notions visées

21 © P. Duplessis, A. Serres, Les territoires de la culture informationnelle : EAI / EATIC Exemple de Info-doc / Socle et B2i : Domaine 4 : s’informer, se documenter E.4.1 : Je sais utiliser les fenêtres, ascenseurs, boutons de défilement, liens, listes déroulantes, icônes et onglets. E.4.2 : Je sais repérer les informations affichées à l'écran. E.4.3 : Je sais saisir une adresse Internet et naviguer dans un site. E.4.4 : Je sais utiliser un mot-clé ou un menu pour faire une recherche. Savoirs et notions en infodoc : Interfaces de navigation Site Web Page web Structuration d’un site web Décodage d’une page d’accueil Sélection de l’information Adresse URL Navigation hypertextuelle Navigation arborescente Mot-clé Menu contextuel Navigation dans un document Recherche d’information

22 © P. Duplessis, A. Serres, Les territoires de la culture informationnelle : EAI / EATIC Exemple de Info-doc et C2i Domaine B2 Domaine B2 : Rechercher l’information Distinguer les différents types d’outils de recherche Formaliser les requêtes de recherche Récupérer et savoir utiliser les informations (texte, image, son, fichiers, pilote, applications, site …) Savoirs et notions en infodoc : Outil de recherche Typologie des outils Moteur de recherche Métamoteur Annuaire Fonctionnement des outils Elaboration d’une requête Mot-clé Opérateurs de recherche

23 © P. Duplessis, A. Serres, Les territoires de la culture informationnelle : EAM / EAI Principale domaine partagé : l’évaluation de l’information Nombreuses notions communes : Edition - Evaluation de l'information - Information sociale – Publication - Signe - Signification - Source – Analyse de l'information - Auteur – Autoritativité - Autorité – Caution scientifique – Charge informationnelle – Confrontation des sources – Crédibilité - Discours (rhétorique, intention) – Edition - Ethique de l'information – Fiabilité – Intelligibilité de l'information – Lisibilité - Nature de la source – Notoriété – Pensée critique - Périodicité – Pertinence – Responsabilité éditoriale - Statut de la source (institutionnelle, privée, personnelle…) - Type d’information – Validation de la source – Validité temporelle - Véridicité – Vérifiabilité des données – Vraisemblance -

24 © P. Duplessis, A. Serres, / La didactique de l’information 2.1 Questions vives : Question de l’autonomie de l’information Question de l’articulation savoir faire / savoirs 2.2 Introduction à la didactique 2.3 Enjeux de la didactique documentaire

25 © P. Duplessis, A. Serres, La question didactique de la maîtrise de l’information Déf. de la didactique : Etym. : didaskein = enseigner, ce qui est propre à instruire Trois premiers problèmes posés : Quelle autonomie de l’information ? Poser la question de la didactique de l’information = reconnaître l’autonomie des savoirs infodocumentaires Quels contenus ? Quelle délimitation du domaine de l’information ? Dans le nouveau contexte informationnel, quels contenus à enseigner ? A quoi former ? Selon quel modèle didactique ? Débat référentiel de compétences / curriculum, savoir-faire vs notions…

26 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : quelle autonomie de la formation à l'infodoc ? Les apprentissages documentaires doivent- ils être : « au service des disciplines » ? Ou bien autonomes? Existe-t-il une autonomie scientifique de l’information ? Clivage important chez les formateurs de la maîtrise de l’information : Quel degré d’autonomie des savoirs documentaires par rapport aux disciplines ? Problème de l’articulation entre : Compétences, savoirs documentaires connaissances disciplinaires

27 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : quelle autonomie de la formation à l'infodoc ? Autre approche : autonomie de l’information- documentation Reconnaissance d’un certain nombre de notions transversales, autonomes, non liées aux disciplines Exemple de la recherche d’information Idée d’une véritable «didactique » de l’IST, voire d’une discipline de l’information Complémentarité et non vassalité de l’info- doc // disciplines Savoirs, notions documentaires placés au premier plan Problème de la reconnaissance de ces savoirs informationnels dans l’institution  Approche encore très minoritaire à l’université

28 © P. Duplessis, A. Serres, Questions vives : L’articulation savoir-faire / savoirs : former aux procédures ou aux notions ? Alternative principes / procédures d’application, abstrait/concret Question du contenu des formations à la recherche d’information former aux principes généraux ou à tel outil ? Deux problèmes posés : les représentations des usagers de leurs pratiques le piège des routines techniques « Dérive procédurale » très répandue : toutes formations mettant l’accent sur un outil spécifique, sur les procédures techniques…, au détriment des principes abstraits, universels… Enjeux essentiels : maîtrise de l’information = maîtrise de l’abstraction autonomie intellectuelle Enjeux citoyens

29 © P. Duplessis, A. Serres, L’entreprise didactique 1. Caractérisation Centration sur les contenus  L’articulation élaboration/appropriation des savoirs  La fonction opératoire des concepts Centration sur l’apprenant  La dimension psychologique des apprentissages  Les conceptions des élèves Processus de rationalisation  La recherche d’un fondement scientifique  Une revendication de la spécificité disciplinaire Ambition pragmatique  Les didactiques, des sciences appliquées

30 © P. Duplessis, A. Serres, L’entreprise didactique 2. Le triangle didactique Les 3 heuristiques des didactiques S E P Axe psychologique Appropriation didactique Axe praxéologique Intervention didactique Axe épistémologique Élaboration didactique J.-F. Halt é, 1992 J.-P. Astolfi et al., 1997

31 © P. Duplessis, A. Serres, L’entreprise didactique 2. Le triangle didactique  Axe 1 : l’élaboration didactique Déterminer les savoirs à enseigner Définir les concepts Structurer le domaine Relier les concepts en réseau  Axe 2 : l’appropriation didactique Identifier les représentations des élèves Construire des situations-problèmes Construire des progressions Penser l’évaluation  Axe 3 : l’intervention didactique Élaborer des stratégies d’enseignement-apprentissage Rationaliser les techniques pédagogiques Organiser l’évaluation

32 © P. Duplessis, A. Serres, Enjeux de la didactique documentaire Educatifs : Acquisition de clés de compréhension des phénomènes informationnels Acquisition d’une culture de l’information Scientifiques : Clarification des concepts Identification d'un domaine d'enseignement Validation scientifique : passer de l'intention didactique à la production d'outils concrets et opérationnels

33 © P. Duplessis, A. Serres, Enjeux de la didactique documentaire Didactiques : Construction des savoirs scolaires de l’information Construction du curriculum Pédagogiques : Centration sur les savoirs, la conceptualisation : dépassement du modèle procédural... Caractérisation de la pédagogie documentaire

34 © P. Duplessis, A. Serres, Enjeux de la didactique documentaire Professionnels : Professionnalisation des enseignants documentalistes : renforcement et validation du mandat pédagogique Acculturation de la profession et clarification de son identité Institutionnels : Systématisation des apprentissages info- documentaires Participation aux évaluations nationales

35 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel Plan 31. Bref historique de l’intégration de l’idée de curriculum dans le champ disciplinaire de l’Information-documentation 32. Définition : penser le curriculum 33. Critique des référentiels de compétences

36 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 31. Bref historique de l’intégration de l’idée de curriculum dans le champ disciplinaire de l’Information-documentation  1993 : 3 ème congrès de la FADBEN  1996 : Manifeste de l’ADBS  1997 : Rapport Gérard  : travaux de J.-L. Charbonnier et F. Chapron  2003 : Assises nationales pour l’éducation à l’information  2006 : ERTé « Culture informationnelle et curriculum documentaire »

37 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 32. Définition  Un curriculum est un « plan d’enseignement » Il rationalise et formalise a priori les expériences éducatives Il ouvre sur des questions : A quelles fins ?. Quoi ? Quels contenus ? Quels objectifs ?. Comment ? Quelles méthodes ?. Quand ? Quelle progression ?. Qui ?

38 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 32. Composants (Louis D’Hainaut, 1977)  Un curriculum comprend : l’énoncé des intentions de formation la définition du public cible les contenus : les objectifs, les compétences l’organisation : les progressions, la planification des activités, les horaires les méthodes : les relations d’aide, les activités d’E/A, le matériel didactique (manuels, etc.) l’évaluation

39 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 32. Construction (Louis D’Hainaut, 1977)  Les phases de l’élaboration d’un curriculum : A- l’analyse des fins et des objectifs B- la recherche des méthodes et des moyens C- la mise au point de l’évaluation

40 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 32. Construction (Louis D’Hainaut, 1977)  A- l’analyse des fins et des objectifs 1. les finalités, les valeurs 2. les buts 3. l’étude de la population cible 4. la détermination des contenus 5. l’élaboration d’objectifs opérationnels

41 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 32. Construction (Louis D’Hainaut, 1977)  A- 4. La détermination des contenus Question : “Quelles connaissances sont indispensables à l’élève pour qu’il puisse atteindre les buts visés ?” 1. Les faits et les notions indispensables 2. Les relations et les structures qui les lient 3. Les situations où l’élève sera placé 4. Les catégories de problèmes qu’il devra résoudre

42 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 32. Construction (Annette Béguin, 2006)  Les axes principaux de l’étude :  Des savoirs d’expertise en documentation  Des contextes sociaux d’usages, dans l’école et hors l’école  Des représentations des acteurs (y compris les élèves)  Du niveau cognitif des apprenants  Des épistémologies propres à chaque discipline

43 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 32. Champs disciplinaires (Annette Béguin, 2006)  Une interdisciplinarité nécessaire  Sciences de l’éducation  Sciences de l’information  Sociologie du curriculum  Psychologie cognitive  Didactiques des disciplines

44 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 32. Un exemple local d’outil curriculaire (J.-P. Guéguen, 2006) « Essai de définition d’une progression des notions en collège »

45 © P. Duplessis, A. Serres, Le curriculum informationnel 33. Comparaison des outils référentiel et curriculaire L’outil référentielLe curriculum approche par les compétences procédurales par les contenus notionnels but pragmatique. réussir à court terme. satisfaire un besoin d’information permettre l’étude. réussir à long terme. satisfaire un besoin d’éducation finalité. fonctionnelle, professionnelle, sociale. éducative utilisation. pour des usages ponctuels. pour un enseignement prescrit, obligatoire, programmé et progressif public. des usagers. des apprenants élèves évaluation. prévoit des objectifs opérationnels et évaluables par l’observation. prévoit un système d’évaluation. définit des objectifs cognitifs et culturels projet pédagogique. un cadre qui permet d’accompagner des activités de recherche d'information. un cadre qui permet d’enseigner (« d’ouvrir au signe ») organisation. de l’ordre de la contingence. organisation bénévolente et aléatoire. de l’ordre de la nécessité (obligation). organisation institutionnelle cadrée par un mandat pédagogique défini

46 4- Le chantier didactique dans le secondaire 1-Comment construire les savoirs scolaires de l’Information-documentation 2. Comment construire des situations d’apprentissage

47 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Savoir de référence Élèves Professeur Partir de la situation didactique et des ses actants… Élaboration didactique Appropriation didactique Interactions didactiques

48 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Trois approches distinctes… 1. Transposition descendante 2. Transposition référentielle 3. Transposition ascendante Savoirs savants SCSC Savoirs experts Savoirs expérientiels

49 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Savoirs savants SC Savoirs experts Savoirs expérientiels Six chantiers heuristiques pour la didactique de l’information : 1- Didactisation restreinte des concepts > FADBEN

50 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation InformationDocumentSourceIndexation Espace informa- tionnel Recherche d'informa- tion Exploitation de l'informatio n Code Donnée informationnelle Droit de l'information Economie de l'information Media Message Structuration de l'information Type d’information Document numérique en ligne Document primaire Document secondaire Genre documentaire Nature physique de l'information Périodicité Publication Structure du document Support Auteur Bibliographie Discours Edition Nature de la source Référence Statut de la source Validité de la source Classement Index Indexation automatisée Indexation documentaire Indexation libre Langage documentaire Métadonnée Mot clé Base de données Bibliothèque Blog Catalogue Centre de ressource Forum, liste de diffusion, messagerie Réseau documentaire Site web Besoin d'information Interface de recherche Méthodologie de la recherche d’information Moteur de recherche Navigation Opérateur de recherche Outils de recherche Requête Analyse de l'information Ethique de l'information Evaluation de l'information Pertinence Prise de notes Production documentaire Résumé Synthèse Les « notions organisatrices » selon FADBEN (M é diadoc, mars 2007)

51 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Six chantiers heuristiques pour la didactique de l’information : 2- Expertise documentaire > JRL 2006, 2007 Savoirs savants SC Savoirs experts Savoirs expérientiels 2 1

52 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Pôles opératoiresConcepts génériquesConcepts spécifiques de niveau 1 1. Mobilisation du système documentaire 1.1 Ressources Internet Web Web invisible 1.2 Interface Portail Outil de recherche en ligne Signet URL 1.3 Navigation Hyperlien Flux RSS 2. Sélection – évaluation des ressources 2.1 Résultat de requête Bruit / silence documentaire Format de présentation Tri des résultats 2.2 Information Donnée informationnelle Source Auteur Connaissance informée Document Média 2.3Propriété intellectuelle Droit d’auteur 3. Traitement de l’information 3.1 Référencement Norme Sitographie Métadonnées 3.2 Conservation Conservation totale/ partielle 3.3 Extraction Prise de notes Condensation Les « concepts g é n é riques » selon P. Duplessis, I. Ballarini et al. (2006)

53 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation

54 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Six chantiers heuristiques pour la didactique de l’information : 3- Expertise pédagogique > À faire… Savoirs savants SC Savoirs experts Savoirs expérientiels 2 1 3

55 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Savoirs savants SC Savoirs experts Savoirs expérientiels Six chantiers heuristiques pour la didactique de l’information : 4- Usages scolaires des élèves  Thèse de N. Boubée 4

56 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation 5- Conceptions des élèves  JRL 2008 Six chantiers heuristiques pour la didactique de l’information : 5 Savoirs savants SC Savoirs experts Savoirs expérientiels

57 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Test diagnostic Compétences info-documentaires à l’entrée en seconde 1) 1- Se repérer dans le CDI  Quels sont les différents supports de documents présents dans un CDI ?  A quoi sert la cote d’un livre ?  Comment sont archivés les périodiques dans un CDI ? : 2) 2- Utiliser un logiciel de recherche documentaire  A quoi sert BCDI ?  Un professeur vous demande de trouver des informations sur Ajax, le héros de l’antiquité grecque. Quel(s) mot(s) clé(s) utilisez-vous ? Académie de Nantes. Test-diagnostic des savoirs info-documentaires : entrée 2nde (JRL de Mayenne, 2008). test-diagnostic-des-savoirs-info-documentaireshttp://esmeree.fr/lestroiscouronnes/idoc/chantiers/academie-de-nantes- test-diagnostic-des-savoirs-info-documentaires

58 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Question : Qu ’ est-ce qu ’ un auteur ? Quelle est la diff é rence entre un auteur et un journaliste ? Donne un exemple pr é cis. Avant la s é quence (niveau 6 è me) : 1 Un auteur est celui qui raconte une histoire par exemple / un journaliste c ’ est celui qui vas rechercher des r é ponses alors qu ’ un acteur c ’ est celui qui raconte / Harry James Potter 2 Une auteur est quelqu ’ un qui é crit un livre / un auteur é crit un livre et un journaliste é crit le journal / J. Perrault 3 C ’ est celui qui à é crie le livre / un auteur c ’ est une personne qui des conte et des roman et le journaliste il pran des photos pour les m è tre dans un journal / je ne sais pas 4 Un auteur es une personne qui é crit un texte / un journaliste ces un qui é crit des article et un auteur sa é crit des histoir / je ne sais pas 5 Un auteur est une personne qui é crit : des livres, des articles, des documentaires / un auteur é crit et un journaliste se d é place pour faire des recherches pour la presse / Lemony Snicket (auteur des D é sastreuses aventures des orphelins Baudelaire) 6 Celui qui a é cri le livre / un auteur ecrit des livres - document, un journaliste é crit des journaux / les fr è re grim 7 C ’ est une personne qui é crit un livre / auteur : c ’ est une personne qui é crit un livre. Journaliste : c ’ est une personne qui prend des photos et qui apporte des é v é nements. / je ne sais pas 8 C ’ est quelqu ’ un qui é crit des histoires / L ’ auteur é crit des histoires et le journaliste des articles / RL Stine 9 C ’ est quelqu ’ un qui est é crivain / je ne sais pas / Jules Verne 10 C ’ est une personne qui é crit un livre / un auteur il é crit un livre et un journaliste il dit se qu ’ il c ’ est pass é / je ne sais pas 11 Un auteur est lui qui a ecrit la rubrique … / un journaliste ecrit des journaux et auteur des livre / je ne sais pas JRL 2008, Académie de Nantes (travail en cours) de-la-6eme-a-la-terminale

59 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation 6- Niveaux de formulation  IUFM Caen & Rouen, 2006  FADBEN, 2007 Six chantiers heuristiques pour la didactique de l’information : Savoirs savants SC Savoirs experts Savoirs expérientiels

60 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation 1- Caractéristiques Niveau débutant  Utilise un support matériel  Contient des informations  Est crée par un ou plusieurs auteurs Niveau avancé  Présente une structure organisationnelle  Résulte d’une intention de communication  Utilise un code de transcription  Est référençable Caractéristiques complémentaires  Est indexable  Permet le stockage d’informations  Permet la transmission de l’information  Permet la reproduction de l’information Niveau de formulation débutant : Le document est un ensemble constitué d’un support matériel sur lequel sont inscrites des informations. Il est crée par un ou plusieurs auteur(s). Niveau de formulation avancé : Le document est un ensemble constitué d’un support matériel sur lequel sont inscrites, par le recours à différents codes de transcription, des informations, structurées et organisées, tant du point de vue du contenu intellectuel que de la forme. Il résulte d’une intention de communication. Le document formalise et fixe, de façon plus ou moins stable, des informations dont il permet la transmission, le stockage, la reproduction et le traitement. En tant qu’objet documentaire, il est le produit d’une création par un ou plusieurs auteur(s). Il est référençable et indexable. Niveau de formulation débutant : Le document est un ensemble constitué d’un support matériel sur lequel sont inscrites des informations. Il est crée par un ou plusieurs auteur(s). Niveau de formulation avancé : Le document est un ensemble constitué d’un support matériel sur lequel sont inscrites, par le recours à différents codes de transcription, des informations, structurées et organisées, tant du point de vue du contenu intellectuel que de la forme. Il résulte d’une intention de communication. Le document formalise et fixe, de façon plus ou moins stable, des informations dont il permet la transmission, le stockage, la reproduction et le traitement. En tant qu’objet documentaire, il est le produit d’une création par un ou plusieurs auteur(s). Il est référençable et indexable. 2- Niveaux de formulation  - FADBEN, « Les savoirs scolaires en information documentation : 7 notions organisatrices », Médiadoc, mars 2007 Ex.: notion “DOCUMENT”

61 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation  Séquence pédagogique réalisée par I. Ballarini-Santonocito

62 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation  Formulation attendue pour des élèves de 6 ème : “Un document utilise un support qui contient des informations. Il est crée par un auteur”.  Enoncé rédigé par un élève :  Séquence pédagogique réalisée par I. Ballarini-Santonocito

63 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 41- Comment construire les savoirs scolaires de l’Information- documentation Savoirs savants SC Savoirs experts Savoirs expérientiels Trois zones de conflits :  Conflit épistémologique Conflit pédagogique Conflit psychologique  

64 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le secondaire 42- Comment construire des situations d’apprentissage Sommaire 1. Recentrer sur les notions Les « pistes pédagogiques ». Médiadoc (Fadben) 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions Des « entrées en matière » De la définition des objectifs à l’évaluation

65 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 1- Recentrer sur les notions

66 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 1- Recentrer sur les notions Index des 64 notions essentielles (FADBEN, 2007) Analyse de l'information Auteur Base de données Besoin d'information Bibliographie Bibliothèque Blog Catalogue Centre de ressource Classement Code (codage formel, codage technique) Discours (rhétorique, intention) Document Document numérique en ligne Document primaire Document secondaire Donnée informationnelle Droit de l'information Économie de l'information Édition Espace informationnel Ethnique de l'information Évaluation de l'information Exploitation de l'information Forum, liste de diffusion, messagerie Genre documentaire Index Indexation Indexation automatisée Indexation documentaire Indexation libre Information Interface de recherche Opérateur de recherche Outils de recherche (typologie) Périodicité Pertinence Prise de notes Production documentaire Publication Recherche d'information Référence Requête Réseau documentaire Résumé Site web Source Statut de la source Structuration de l'information Structure du document Support Synthèse Type d’information Validité de la source

67 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 1- Recentrer sur les notions Les 7 « notions organisatrices » selon FADBEN (Médiadoc, mars 2007) InformationDocumentSourceIndexation Espace informa- tionnel Recherche d'informa- tion Exploitation de l'information Code Donnée informationnelle Droit de l'information Economie de l'information Media Message Structuration de l'information Type d’information Document numérique en ligne Document primaire Document secondaire Genre documentaire Nature physique de l'information Périodicité Publication Structure du document Support Auteur Bibliographie Discours Edition Nature de la source Référence Statut de la source Validité de la source Classement Index Indexation automatisée Indexation documentaire Indexation libre Langage documentaire Métadonnée Mot clé Base de données Bibliothèque Blog Catalogue Centre de ressource Forum, liste de diffusion, messagerie Réseau documentaire Site web Besoin d'information Interface de recherche Méthodologie de la recherche d’information Moteur de recherche Navigation Opérateur de recherche Outils de recherche Requête Analyse de l'information Ethique de l'information Evaluation de l'information Pertinence Prise de notes Production documentaire Résumé Synthèse

68 © Ivana Ballarini-Santonocito, Comment construire des situations d’apprentissage 1- Recentrer sur les notions Organisation de la fiche Notion.

69 © Ivana Ballarini-Santonocito, Comment construire des situations d’apprentissage 1- Recentrer sur les notions Piste pédagogique à partir d’un exemple de séquence

70 © Ivana Ballarini-Santonocito, Comment construire des situations d’apprentissage 1- Recentrer sur les notions Étapes pour l’élaboration des objectifs notionnels : concepts retenus 1. Choisir les concepts retenus pour la séquence et distinguer le(s) concept(s) cible(s) des concepts corrélés, caractéristiques 2. choisir les caractéristiques à développer pour chaque concept, niveaux de formulation 3. les décliner en niveaux de formulation adaptés à la classe, compétences associées 4. formuler les compétences associées à développer, critères d'évaluation 5. fixer les critères d'évaluation. tâche à accomplir 6. déterminer la tâche à accomplir pour atteindre les objectifs notionnels et les objectifs procéduraux visés par la séquence.

71 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » La tâche : faire appliquer des consignes sur un matériau afin de :. mobiliser des savoirs. passer à l’abstraction. modifier les représentations Savoir scolaire Consignes Référent empirique Conceptualisation Transposition didactique interne Action Objectifs 1.Entrée par les objets 2.Entrée par le thème 3.Entrée par la question-problème la tâche

72 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » 1. L’entrée par les objets (référents empiriques) : Des produits documentaires –Wikipédia, Encarta –Google, Kartoo, BCDI – Agoravox, Rue89, Le Monde –You tube –E-mule, Note2be –Netvibes, Wikio, Del.icio.us Des supports documentaires Des concepts empiriques – le blog, le journal – l’encyclopédie – le site, le livre – le tag, le mot-clé, le spam – le signet, l’auteur, le courriel – la référence bibliographique

73 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » 1. L’entrée par les objets : Méthode de l’enquête (niveau collège)  partir de l’observation 1. Qu’est-ce que Wikipédia ? 2. Comment on se sert de Wikipédia ? 3. Comment « marche » Wikipédia ? 4. Qui l’a inventé ? Pourquoi ? 5. Quelles différences, quels points communs avec d’autres encyclopédie en ligne (ex. E. Hachette multimédia, E. Universelle Larousse) ? 6. Qui se sert de Wikipédia ? Pour quelles raisons ? 7. Pourquoi Wikipédia est-il critiqué ? 8. Et si Wikipédia n’existait pas ?… 9. Etc. Ex. : Wikipédia

74 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » 2. L’entrée par les thèmes (référents conceptuels) : Des usages informationnels – le plagiat, le spamming – la rumeur, le peer-to-peer – le blog, le tag (folksonomie) – l’image, la citation Des processus informationnels Des concepts théoriques – la validation de l’information – la création collaborative – la propagande, la sponsorisation – la vulgarisation – la pertinence – la notoriété, la popularité – l’info-pollution – la désinformation

75 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » Ex. : Wikipédia 2. L’entrée par les thèmes :  ex. : Partir d’un fait de société (niveau 3ème - lycée). Méthode de l’enquête : - comprendre ce qui a posé problème. 0, , ,00.htm c

76 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » Des étudiants britanniques privés de Google et de Wikipedia la rédaction, publié le 18 janvier 2008 la rédaction Tags: internet, education, jersey, premiers résultats, wikipédia, discernement, professor, repéré timesinterneteducationjerseypremiers résultatswikipédiadiscernement professorrepéré times Une enseignante de l'université de Brighton a ainsi interdit l'utilisation des ces sites à ses élèves pour leur travaux. Elle reproche ainsi à l'encyclopédie son manque de fiabilité. Une critique régulièrement adressée à Wikipedia.l'université de Brightoncritique régulièrement adressée Selon ecrans.fr, c'est avant tout le manque de recul des étudiants qui l'utilisent comme source primaire que déplore Tara Brabazon. Plus généralement, elle pointe ce que qu'elle appelle l'« Université de Google » et qui consiste pour les élèves à regarder et recopier les premiers résultats qu'ils trouvent sur Google sans aucun discernement. Elle rejoint ainsi un mouvement initié par des bibliothécaires américaines du New Jersey qui ont entamé un mouvement de résistance à l'encyclopédie en ligne. Fiabilité Validation de l’information Sources primaire / secondaire Pertinence Attitude critique Encyclopédie en ligne

77 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » 3. L’entrée par les questions-problèmes : pourquoi un moteur de recherche donne-t-il autant de résultats ? pourquoi trouve-t-on des réponses différentes selon les documents ? pourquoi ne se fierait-on pas à une information auto-publiée ? pourquoi le plagiat est-il condamné ? pourquoi les journalistes ne sont-ils pas tous d’accord entre eux ? les chaînes de solidarité n’ont pas de bout etc.

78 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » Ex. : Wikipédia 3. L’entrée par les questions-problèmes :  ex. : Partir des représentations erronées des élèves  (niveau collège - lycée). Méthode de l’enquête : - apporter la preuve que ma réponse est juste ou - vérifier l’assertion pour la démentir ou la confirmer à l’aide d’arguments - pourquoi y a-t-il autant de liens hyper- textuels dans les articles de Wikipédia ? - dans Wikipédia, les articles non terminés et non vérifiés sont quand même publiés ; - avec Wikipédia, nous pouvons tous devenir des vandales ; - grâce à Wikipédia, je peux être un auteur et enfin devenir célèbre.

79 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 21.Des « entrées en matière » Ex. : Wikipédia 3. L’entrée par les questions-problèmes : - pourquoi y a-t-il autant de liens hyper-textuels dans les articles de Wikipédia ? - dans Wikipédia, les articles non terminés et non vérifiés sont quand même publiés ; - avec Wikipédia, nous pouvons tous devenir des vandales ; - grâce à Wikipédia, je peux être un auteur et enfin devenir célèbre. lien HT, référence bibliographique, citation, vérifiabilité de l’information sources primaire/secondaire, intertextualité documentaire création informationnelle collaborative, intelligence collaborative, article, validation de l’information, publication auteur, droit d’auteur, désinformation, propagande, rumeur, intelligence collective, source, fiabilité de l’information, éthique de l’information, responsabilité de l’auteur auteur, autorité, autoritativité, notoriété, création informationnelle collaborative, auteur anonyme, responsabilité de l’auteur

80 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 22. De la définition des objectifs à l’évaluation

81 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 22. De la définition des objectifs à l’évaluation 6- Construction des niveaux de formulation But : Parvenir à une formulation des concepts visés qui soit adaptée au niveau d’abstraction des élèves  formulation normative a priori 7- Recueil des énoncés des élèves But : Faire verbaliser les élèves à propos de ce qu’ils ont compris et retenu afin de favoriser leur structuration des connaissances et d’évaluer la transformation des représentations.  formulation constative a priori et a posteriori

82 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 22. De la définition des objectifs à l’évaluation  Évaluer les énoncés à partir d’un niveau de formulation visé : Ex. :« Qu’est-ce qu’un mot-clé ? » (Séquence R.I.L., 6°)  Formulation attendue : “ Idée traduite en mot et servant à composer une requête sur un outil de recherche. Cela me permet de rechercher des pages de sites en rapport avec mon sujet.”  Corpus des énoncés des élèves : 1. « C’est un mot que l’on introduit d’en un moteur de recherche pour trouver des mots qui on rapport avec le sujet. » 2. « Un début de mots qui sert à trouver plus de mots.» 3. « C’est un mot qui est le plus important dans une phrase pour faire une requête. » 4. « C’est un mot qui sert à trouver le sens de la phrase. » 5. « C’est un mot plus importent que les autre qui sert à trouver des information. » 6. « C’est ce qui sert à faire une requête. » 7. « Le mot-clé est l’outil de recherche » 8. « Un mot-clé est un mot important pour une recherche sur internet. Ex; - le chien d’Ulysse ; - /chien/ /Ulysse/. »  Séquence pédagogique réalisée par P. Duplessis, « Projet Textes fondateurs »

83 © P. Duplessis, A. Serres, Comment construire des situations d’apprentissage 2. Concevoir des séquences visant la construction de notions 22. De la définition des objectifs à l’évaluation  Évaluer l’évolution des représentations Ce que je sais avant la séquenceCe que je sais après la séquence 1 Je ne sais pas.Un mots clé c’est quelque chose qui sert à trouver quelque chose. 2 C’est un mot mais « troncqué ».Un mot-clé est un mot important pour une recherche sur internet. Ex : - le chien d’Ulysse ; - /chien/ /Ulysse/. 3 C’est quelque chose qui sert a cherche avec des mots. C’est un mot plus importent que les autre qui sert à trouver des information.  Séquence pédagogique réalisée par P. Duplessis, « Projet Textes fondateurs »

84 © P. Duplessis, A. Serres, / Le chantier didactique dans l'enseignement supérieur La question didactique : rappel du contexte Quels contenus enseignés dans les formations ? Quelle progressivité des contenus ? Quelques réalisations Projets en cours Questions en suspens

85 © P. Duplessis, A. Serres, Les motifs du « chantier didactique » à l'université 4 raisons pour l’élaboration d’un corpus didactique commun de la maîtrise de l’information : Le contexte informationnel « L’effet LMD » et la progressivité L’articulation secondaire-supérieur : la nécessité du curriculum La définition commune de la maîtrise de l’information

86 © P. Duplessis, A. Serres, La question didactique dans le supérieur : rappel du contexte « Formation des usagers » et non formation à l'information : Prédominance du modèle bibliothéconomique Rôle-clé des SCD dans la formation documentaire « L'effet LMD » : Intégration des formations méthodologiques dans les nouvelles maquettes d’enseignement

87 © P. Duplessis, A. Serres, La question didactique dans le supérieur : rappel du contexte Diversité des acteurs impliqués : Personnels des SCD Enseignants-chercheurs PRCE Documentation Moniteurs étudiants Disparité des situations Importance et question du C2I : Généralisation du C2I Difficile délimitation des territoires

88 © P. Duplessis, A. Serres, Les contenus didactiques : état des lieux dans le supérieur Intérêt et difficulté de disposer d’un état des lieux à jour, des formations à l’information en milieu universitaire Enquête nationale ADBU 2004 SInFoDoc : Système d’Information sur la Formation Documentaire SInFoDoc : Système d’Information sur la Formation Documentaire Enquête URFIST de Rennes : Enquête URFIST de Rennes sur les formations documentaires menées par les SCD de Bretagne et Pays de Loire en Mais évolutions rapides de la situation

89 © P. Duplessis, A. Serres, Les contenus didactiques : état des lieux dans le supérieur Enquête Urfist 2004: Analyse des contenus d’enseignement / thématiques largement dominantes : Recherche documentaire classique / recherche bibliographique Formations méthodologiques Présentation et utilisation des sources et ressources généralistes et spécialisées de la bibliothèque, grands outils bibliographiques : catalogue du SCD, SUDOC, bases de données sous abonnement ; périodiques électroniques de la bibliothèque…

90 © P. Duplessis, A. Serres, Les contenus didactiques : état des lieux dans le supérieur Premières conclusions : orientation majoritairement bibliothéconomique de la formation : formations à l’usage de la bibliothèque Souvent lien très fort avec la discipline Peu de formations abordant à part entière la recherche d’information sur Internet Approche théorique de l’information présente, mais peu accentuée

91 © P. Duplessis, A. Serres, Les contenus didactiques : état des lieux dans le supérieur Les contenus les plus fréquents / Recherche d’information : Présentation de la bibliothèque et de ses ressources Méthodologie de la recherche Connaissance de sources d’information générales et spécialisées Recherche sur le catalogue de la bibliothèque Bases de données spécialisées Les contenus les plus fréquents / traitement et présentation de l’information : Normes pour les références bibliographiques Constitution d’une bibliographie Mise en forme des travaux universitaires Les contenus les plus fréquents / Notions sur l’information : Archives ouvertes Modalités de diffusion de l’IST Typologie des documents

92 © P. Duplessis, A. Serres, Les contenus didactiques : état des lieux dans le supérieur Liens contenus / acteurs : 3 grands types d’acteurs récurrents : Personnel du SCD (conservateurs, bibliothécaires/ BAS, ingénieurs d’étude) Tuteurs Enseignants, PRCE documentation Formations assurées en grande majorité par les personnels de bibliothèque, enseignants rarement intervenants, quelques contextes d’appui sur les tuteurs étudiants Lien entre le statut des intervenants et l’orientation plutôt bibliothéconomique des formations

93 © P. Duplessis, A. Serres, Exemples de progressivité des contenus de formation dans le LMD : le cursus Licence Objectifs généraux : acquisition d’une culture commune de l’information compréhension du mode de fonctionnement des lieux d’informations apprentissage des outils et d’une pratique documentaire objectif d’autonomie Thèmes de formation : Les étapes, la méthodologie de la recherche d’information Les techniques de questionnement de sujet… Notions sur les sources d’information, les outils… Le traitement de l’information : traiter et exploiter l’information : lecture, classement…

94 © P. Duplessis, A. Serres, Les contenus de formation dans le LMD : le Master Objectifs généraux : maîtrise d’un champ disciplinaire approfondissement de recherche bibliographique dans les disciplines maîtrise des outils de recherche d’Internet Initiation aux outils professionnels Thèmes de formation : Les banques de données spécialisées Approfondissement des outils de recherche Méthodologie de la bibliographie Etudes de cas Les circuits de l’IST L’innovation, la propriété industrielle La veille technologique …

95 © P. Duplessis, A. Serres, Les contenus de formation dans le LMD : le Doctorat Objectifs généraux : Connaissance des circuits, des normes… de l’information scientifique Connaissance des évolutions de l’IS : le libre accès... Analyse, interprétation de l’information Maîtrise des outils d’aide à l’élaboration de la thèse : gestion bibliographique, feuilles de style... Enrichir la recherche par la maîtrise des outils infométriques Thèmes : Sources spécialisées Outils de traitement de l’information : text-mining, cartographie de l’information… Présentation, publication électronique des thèses Archives ouvertes Réseaux d’acteurs de la recherche Nouvelles modalités de l’IST Outils avancés

96 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le supérieur : travaux en cours L'ERTé « Culture informationnelle, curriculum documentaire » Lancement en juillet 2006 Pilotage par le GERIICO, Lille 3 Projet dans la suite des Assises Nationales de 2003 Equipe nationale de recherche : Une vingtaine d'enseignants-chercheurs et doctorants Plusieurs organismes : Fadben, Urfist, CNDP, Formist Plusieurs axes de recherche : Usages de l'information Didactique de l'infodoc De l'école à l'université Colloque international d’octobre 2008 Colloque international

97 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le supérieur : quelques travaux et projets Travail de FORMIST : 6èmes Rencontres Formist, Eléments pour la formation des étudiants avancés : Master-Doctorants Recensement des notions, thèmes, savoir-faire... à introduire en M et D Structuration en 5 thématiques : Culture de l'information Connaissance de l'information scientifique Recherche de l'information Analyse et exploitation de l'information Production et mise en forme de l'information

98 © P. Duplessis, A. Serres, Quelques travaux et projets : projet Projet en cours, développé par les 4 SCD de Bretagne et l’URFIST, dans le cadre de l’UEB Objectifs : Répondre aux nouveaux besoins de formation des doctorants en matière d’information scientifique : nouvelles formes, nouveaux outils, nouveaux enjeux... pour la production/circulation/diffusion de l’IST Développer et homogénéiser la formation des doctorants de Bretagne à l'information scientifique

99 © P. Duplessis, A. Serres, Le chantier didactique dans le supérieur : questions vives Problème de la quadruple reconnaissance : Institutionnelle : des formations documentaires Scientifique : de la culture informationnelle par les enseignants-chercheurs Professionnelle : du rôle de formateur chez les personnels des SCD Pédagogique : de l'intérêt et des contenus des formations par les étudiants

100 © P. Duplessis, A. Serres, / Pour conclure : enjeux et perspectives de la didactique de l’information Poursuivre le travail d’identification, définition… du corpus didactique de l’information-documentation Structurer le domaine de l’info-doc, aujourd’hui éclaté Identifier les notions essentielles à acquérir, selon une progression curriculaire Travailler sur les concepts trans-disciplinaires : document, information… Construire les situations d’apprentissage : dans le secondaire Baliser, articuler les territoires communs des trois cultures voisines : Education aux médias Education aux TIC Education à l’information


Télécharger ppt "© P. Duplessis, A. Serres, 20081 Quelle didactique de l’information pour quelle culture informationnelle ? Stage URFIST 11 juin 2008 Pascal Duplessis,"

Présentations similaires


Annonces Google