La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES MECANISMES DE L’ALLERGIE Professeur Bernard DAVID Institut Pasteur PARIS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES MECANISMES DE L’ALLERGIE Professeur Bernard DAVID Institut Pasteur PARIS."— Transcription de la présentation:

1

2 LES MECANISMES DE L’ALLERGIE Professeur Bernard DAVID Institut Pasteur PARIS

3 ALLERGIE  Toxicité, Infection, Irritation, et toute réaction inflammatoire non spécifique ALLERGIE = Etat d’hypersensibilité dont le mécanisme correspond à une réponse immunitaire normale de l’organisme suite à une stimulation par un antigène( réaction de défense) mais qui, sous l’effet de multiples facteurs est mal contrôlée et déséquilibrée - 1 La première stimulation (phase silencieuse) aboutit à une sensibilisation - 2 Les stimulations ultérieures (phase réactionnelle) déclenchent une réaction inflammatoire

4 REACTIONS D’HYPERSENSIBILITE Classification de Gell et Coombs Type I: réactions anaphylactiques et atopiques Hypersensibilité immédiate à IgE Type II: réactions de toxicité et de neutralisation IgG, complément ou ADCC Type III: réactions secondaires aux effets des complexes immuns IgG, IgM, complément Type IV: réactions à médiation cellulaire Hypersenbilité retardée, lymphocytes T

5 Richet et Portier 1902 « Anaphylaxie » Anaphylactique et terrain atopique ( génétique) Réaction immédiate: 15 à 20 min. Acteurs de la réponse immunitaire et inflammatoire - Anticorps IgE - Cytokines: IL-4, IL-13,IL-5, INFγ……. - Cellules: mastocytes tissulaires, basophiles du sang - Médiateurs inflammatoires: histamine,leucotriènes,TNF α…. Conséquences cliniques - Rhinite, Asthme, Urticaire, Choc anaphylactique HYPERSENSIBILITE DE TYPE I

6 HYPERSENSIBILITE DE TYPE II ( Cytotoxique, Anticorps IgG, Complément) I Réactions sur les cellules sanguines -alloimmunisation post-transfusionnelle -maladie hémolytique (incompatibilité Rhésus) -hémolyse d’origine médicamenteuse, -anémies hémolytiques autoimmunes, -thrombopénies,neutropénies II Anticorps anti-récepteurs TSH (Maladie de Basedow) Acétylcholine ( Myasthénie expérimentale)

7 HYPERSENSIBILITE DE TYPE III AUX COMPLEXES IMMUNS Réaction inflammatoire: Complexes immuns avec anticorps IgG, IgM + complément Pathologie Réaction d’Arthus Alvéolites allergiques extrinsèques Maladie sérique ** Maladies autoimmunes

8

9 HYPERSENSIBILITE DE TYPE IV RETARDEE Von Pirquet 1907 terme: Allergie - Hypersensibilité de type tuberculinique - Hypersensibilité de contact Mécanisme cellulaire: - C. dendritiques, lymphocytes T, macrophages - Réaction inflammatoire retardée. de défense: tuberculine, candidine…. pathologique: eczéma de contact

10

11

12

13 Allergie SystémiqueChoc Anaphylactique RespiratoireAsthme Rhinites annuelles ou saisonnières « Rhumes des foins » CutanéeUrticaire Hypersensibilité immédiate Hypersensibilité retardée Eczéma de contact Dermatite atopique

14 X Respiratoires (pneumallergènes…) - Rhinites Intermittentes (saisonnières, pollinoses…)10-15 % -Autres rhinites et Asthme : 8-10 % X Cutanées (trophallergènes…) - Dermatite atopique «eczéma constitutionnel» >10% - Urticaire, œdème de Quincke Maladies allergiques (I) Les plus fréquentes

15 X Eczéma de contact > 5 % (Application d’un produit sur la peau) X Choc anaphylactique <1 % (aliments – venins – médicaments) Maladies allergiques (II) moins fréquentes mais néanmoins sévères

16 Hypersensibilité retardée - Réaction tuberculinique -Eczéma de contact

17

18 Ciments Teintures, colorants, capillaires Peintures Conservateurs Antiseptiques Sparadrap Cosmétiques Industrie du caoutchouc Métallurgie « ALLERGENES » DE CONTACT Bichromate de potassium Paraphénilènes diamine Térébenthine (peroxydes) Parabense (methyl, ethyl, …) Chinoforne (quinoléine) Colophane Lanoline Carbamix Résine epoxy Baume du Pérou, goudron de bois, formaldéhyde, Sels de Co++, de NI++, lessives, huiles minérales

19

20

21

22 Dosages biologiques Aucun examen de laboratoire ne permet de révéler une allergie de contact

23 Hypersensibilité immédiate

24 La pathologie allergique de l’Hypersensibilité Immédiate s’exprime en fonction de quatre éléments majeurs: -L’exposition aux allergènes -Le terrain propice ( génétique ) -La synthèse d’IgE spécifiques -La réaction allergène-IgE-mastocyte et la libération des médiateurs à l’origine des symptômes

25

26 Mécanismes Immunologiques Sensibilisation AntigèneAllergène Co-facteurs Génétique Structure moléculaire/ *adjuvants fonction * stimulations

27

28

29 IgE IL-10 TH0 TH1 TH2 CD1 CD2 + _ IFN-  TNF-  TNF-  IL-2 IL-4 IL-5 IL-13 IL-9 IL-10 IFN-  GM-CSF IL-2 IL-12 IL-18 Monocyte activé Cellules T régulatrices T Reg TH3 IL-4 IL-10 _ _ _ TGF-  T naives circulantes Cytokines anti-inflammatoires Cytokines pro-inflammatoires

30 Diagnostic clinique Interrogatoire Examen clinique Tests Cutanés: Prick-test avec des extraits allergèniques

31

32 EXAMENS BIOLOGIQUES Dosages d’IgE Spécifiques sériques dirigées contre différents allergènes responsables d’allergies: - respiratoires - alimentaires - venins

33 Qu’est ce qu’un allergène ?

34 Végétaux Pollens, latex… Champignons Moisissures… Mammifères Chat, chien … Insectes Guêpes, abeilles,… Arachnides Acariens Aliments Différentes sources d’allergènes

35 Sources d’allergies respiratoires (Rhinites, Asthme) 15% de la population environ Sources d’allergies alimentaires (trophallergènes) 1% adultes, 8% enfants Divers <0.5% Pollens (50%) Acariens (30%) Animaux (15%) : chat, chien, cheval, animaux de laboratoire Blattes Moisissures Latex (professionnel) Soja, fruits exotiques, arachide, Lait (enfant), œufs, poisson, épices Venins d’hyménoptères Médicaments Allergènes les plus fréquents { { {

36 Tout immunogène devient allergène lorsque sont associés des facteurs génétiques individuels à certaines conditions de stimulation antigénique, modulées par l’environnement, aboutissant à une synthèse d’IgE spécifiques. ALLERGENE

37 « … Il n’existe pas d’ ALLERGENES Dans la nature… »

38 C’est l’organisme humain qui transforme une molécule non toxique, inoffensive pour la plupart des individus en… ALLERGENE

39

40

41 LES MALADIES ALLERGIQUES RESPIRATOIRES Sources: pneumallergènes I- RHINITES ALLERGIQUES On distingue les rhinites intermittentes,saisonnières (pollinoses) et les rhinites persistantes perannuelles La fréquence est environ de 20-25% Symptômes: rhinorrée, éternuements, obstruction nasale conjonctivite Sévérité modérée, qualité de la vie altérée Allergie immédiate à IgE Anti-histaminiques, corticoïdes locaux, désensibilisation

42 II ASTHME ALLERGIQUE Sévérité:1500 morts par an (près de 300 enfants) en France Fréquence: 8-10% Maladie inflammatoire chronique Hyperréactivité des voies aeriennes Dyspnée, oppression thoracique, toux,sifflements, à prédominance nocturne et obstrction bronchique. Corticoïdes inhalés, bronchodilatateurs, Asthme allergique à IgE ( désens.?) # A. intrinsèque LES MALADIES ALLERGIQUES RESPIRATOIRES Sources: pneumallergènes

43 LES MALADIES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES Sources: trophallergènes L’allergie alimentaire se définit comme l’ensemble des manifestations cliniques liées à une réponse immuno-allergique vis-à-vis des aliments C’est une allergie à IgE A distinguer des fausses allergies ( intolérances) Fréquence 3% ( Adulte), 10% (enfant) Interrogatoire et clinique, TPO, tests biologiques Symptômes: urticaire aïgue et synd.oral, prurit Choc anaphylactique……sévère…..létal. ( traitement: adrénaline)

44 ATOPIE ET ALLERGIE IMMEDIATE Parmi les substances naturelles de notre environnement que nous inhalons plus ou moins fréquemment ( molécules d’origine végétale ( pollens, farines, latex), animale ( acariens, chat, chien…) et que nous ingérons quotidiennement ( aliments), certaines vont sensibiliser les personnes programmés génétiquement avec production d’IgE ( sujets atopiques). Une exception à cette règle: le choc anaphylactique - aux venins ( guêpes) - aux médicaments ( curares ) Cas particulier: Dermatite atopique chez l’enfant

45 DERMATITE ATOPIQUE Chez les nourrissons: prévalence entre 10-20% Caractérisée par un taux élevé d´IgE sériques et la présence d´IgE spécifiques. Prédisposition génétique ( famille allergique) et la présence d’IgE lui confère la dénomination ( ATOPIE) C’est un type d’allergie mixte qui combine l’hypersensibilité retardée ( ECZEMA et prurit+++ ) avec l’hypersensibilité immédiate atopique (génétique + IgE) La thérapeutique est dermatologique: traiter l’eczéma

46 ENVIRONNEMENT NON SPECIFIQUE Co-facteurs - Infections bactérienne et virales - Tabagisme passif - Pollution - Stress

47 I.Prévention éviction des allergènes : suppression de l’aliment élimination de l’animal domestique lutte contre les allergènes : réduction des acariens domestiques éradication des blattes II. Pharmacothérapie Anti-histaminiques, anti-dégranulants, broncho-dilatateurs, corticoïdes par voies locales et/ou générales III. Immunothérapie Tolérance Immunitaire, désensibilisation ou hypo- sensibilisation spécifique, vaccination (thérapie du futur ?) Traitement des maladies allergiques

48

49 L’Allergie et les Maladies Allergiques En résumé, l’expression pathologique de l’allergie par deux mécanismes très précis L’hypersensibilité retardée responsable de l’eczéma de contact L’hypersensibilité immédiate avec production d’IgE dont l’atopie représente la plupart des allergies liées à notre environnement quotidien

50 CONCLUSION Quand et où se situent les évènements qui transforme l’ état d’hypersensibilité en pathologie? Vu l’extrême variabilité des phénomènes, la multiplicité des étapes du mécanisme immunologique et les facteurs génétiques, il est difficile de répondre à la question

51 CONCLUSION Mais, on constate que l’évolution des conditions de vie (nutrition, habitat, pollution) et l’influence de l’environnement non spécifique jouent de plus en plus un rôle essentiel dans l’augmentation de la fréquence des maladies allergiques


Télécharger ppt "LES MECANISMES DE L’ALLERGIE Professeur Bernard DAVID Institut Pasteur PARIS."

Présentations similaires


Annonces Google