La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre 2004 1 Présentation réalisée à partir de létude Les Femmes et la Spéléologie 1 ier prix pour une étude.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre 2004 1 Présentation réalisée à partir de létude Les Femmes et la Spéléologie 1 ier prix pour une étude."— Transcription de la présentation:

1 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Présentation réalisée à partir de létude Les Femmes et la Spéléologie 1 ier prix pour une étude au concours « femmes et sport » 2004 organisé par la DRDJS Midi-Pyrénées Cette étude est la concaténation des documents suivants: « Etude sur les femmes et la spéléologie » Etude analytique de Cécile Morlec « Les femmes et la spéléologie en Midi-Pyrénées » Etude statistique du CSR Midi-Pyrénées

2 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Plan de la présentation 1 – Le sport féminin 2 – Les femmes à la FFS 3 – Le facteur social 4 – La physiologie 5 - Conclusions

3 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre er Jeux, dits Olympiques, féminins à Paris Programme Olympique féminin en 9 épreuves 1944 Droit de vote et éligibilité aux élections municipales et départementales 1952 Le CIO remet en question la présence des femmes dans la même manifestation que les hommes 1965 compte bancaire personnel, travaille sans lautorisation du mari % de femmes ont une activité sportive régulière 1985 La loi condamne le sexisme au même titre que le racisme ,5% de femmes ont une activité sportive régulière 35% de femmes aux JO 1ère conférence mondiale Femmes & Sport % de femmes aux JO ,5% de femmes aux JO 1 – Le sport féminin – quelques repères et chiffres % de femmes aux JO % de femmes aux JO et 48% de femmes ont une activité sportive régulière

4 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Les femmes sont de plus en plus nombreuses a pratiquer une activité physique et sportive (9% en 1968, 48% aujourd'hui) Les sportives sillustrent également par leurs performances dans les compétitions nationales et internationales (tennis, athlétisme…). Cependant, le sport féminin diffère encore sensiblement du sport masculin: –disciplines choisies, –intensité des activités au cours de la vie, –lieux de pratiques, –engagement dans la compétition (elles ne représentent que 33 % des 6000 sportifs de haut niveau reconnus) Le développement de nouveaux freins culturels dordre communautaire dans les quartiers sensibles entraîne une lente exclusion des jeunes filles dans les quartiers sensibles (51% des filles pratiquent le sport hors ZEP, 32% en ZEP ) La pratique sportive féminine

5 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Pratique sportive fédérale en fonction de lâge Peu de présence féminine entre 25 et 40 ans (temps parental)

6 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Laccès des femmes aux formations et aux métiers du sport ou autour du sport reste insuffisant –Animation: 11 % de conseillères techniques et sportives –Entraînement : 9 % dentraîneurs nationaux –BE du 2ème degré : 15 % –Les femmes médecins du sport, comme les journalistes sportives, sont très peu nombreuses 1.3 – Les métiers du sport

7 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Motivations sportiveHommesFemmes 1. Plaisir74,9%67,5% 2. SantéValeur non disponible 3. Rencontrer des amisValeur non disponible Maigrir (cité surtout par les plus âgés) 10,8%18,6% Compétition10,7%3,9% 1.4 – Les motivations

8 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Les femmes ne sont pas assez présentes aux postes à responsabilité dans le milieu du sport –3,5 % des présidents de fédérations –3% des DTN –13,7% des membres des bureaux des comités régionaux, départementaux et fédéraux 1.5 – Les postes à responsabilité

9 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre L«opération femmes» menée par la Ministre Marie Georges Buffet en Cette initiative, subventions visant à favoriser concrètement le sport féminin. 5 ième conférence européenne « Femmes et Sport » : discours de Jean-François Lamour (Ministre de la jeunesse, des sports, et de la vie associative): – « la féminisation du sport est un enjeu majeur pour une démocratie paritaire soucieuse de la performance et de la solidarité et dégalité. Le sport reflète, mais plus encore, il participe à la construction des valeurs dune société » rapport « Femmes et sport » du 21 avril B. Deydier (présidente du groupe de travail chargé démettre des propositions pour améliorer la place des femmes et renforcer leur rôle dans lactivité sportive) : –la pratique sportive des femmes et leur investissement dans la vie associative représentent des ressources indispensables. Les compétences des femmes, le rôle important quelles assument en matière déducation, leur approche pragmatique et concrète des problèmes sont autant datouts pour les associations qui peinent souvent à renouveler leur encadrement. 1.6 – Les actions nationales et internationales

10 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre ième conférence européenne « Femmes et Sport » : discours de Jean-François Lamour –Les fédérations sportives ont un délai de 3 ans pour définir et mettre en œuvre des plans de féminisation de leurs instances dirigeantes. –Les plans devront intégrer des cursus de formation: développer des compétences, mais surtout conforter les femmes dans leur volonté de prendre des responsabilités –Le sport: fonctions éducatives et sociales (intégration) Initiative régionale : –La DRDJS de Midi-Pyrénées organise, depuis plusieurs années, un concours qui récompense les projets en faveur d'une meilleure intégration des femmes dans la vie sportive. –Cette initiative sera généralisée à lensemble des régions dès 2005, et un concours au niveau national verra le jour

11 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Pourquoi : Répondre à des orientations et directives nationales Soucis dégalité et de parité Compétences différentes et complémentaires (approche pragmatique et concrète des problèmes, éducation…) Ressources supplémentaires et indispensables à la vie fédérale 2.1-Volonté de la FFS Comment : Définir des actions à tous les niveaux : National, régional et départemental, club, Dans des domaines comme : Communication, Formation, Organisation des sorties, Aides financières … Evaluer les résultats : statistiques

12 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Objectifs : Augmenter le nombre de femmes fédérées : politique générale daugmentation des licenciés Augmenter le nombre de femmes aux postes à responsabilité : loi sur la parité (proportionnalité) Augmenter la proportion de cadres féminins et leur participation à lencadrement des stages Remarque: Une étude sur la participation des femmes lors de stages initiateur entre 2002 et 2004 montre: Une augmentation du nombre de participantes: 14% en juillet 2000, 28% en juillet 2004 Une forte augmentation ponctuelle de lannée 2002 (37% et 50% de femmes)correspond probablement à la mise en place daides spécifiques pour les femmes proposées par la FFS (« opération femmes » de M-G Buffet)

13 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Pratique fédérale de la spéléologie

14 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Les Postes à responsabilité à la FFS

15 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Temps libre Constat : La spéléo est un sport qui se pratique de façon régulière et nécessite beaucoup de temps libre (ce nest pas un sport qui se pratique « 1 h le soir »). 3-Le facteur Social Le temps libreHommesFemmes Temps libre (h/semaine) : sports et loisirs25h0519h25 Temps consacré à léducation des enfants33,3%66,7% Temps consacré aux tâches ménagères25%75% Remarque : Les hommes consacrent en moyenne 2 fois plus de temps que les femmes pour les sports. Le temps parental augmente nettement pour les femmes entre 25 et 40 ans

16 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Quelques solutions : Gardes denfants, Sorties famille ou « en famille »: - Il faut, pour ce type de solution, penser également au souci financier qui est plus présent pour les femmes que pour les hommes - Pour les stages de formation, mais également manifestations, réunions… - Prévoir un coin enfants lors des manifestations Sorties à la journée plutôt que sur un week-end entier Accepter lirrégularité de la pratique. Les remarques du type : «si tu ne fais pas de la spéléo au moins tous les 15 jours, cest pas la peine, tu ne peux pas suivre» sont particulièrement décourageantes

17 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Manque de référence et de contacts féminins Constat : Les actions des femmes dans lhistoire de la spéléo est peu connue et peu valorisée. Références grand public : E. Casteret, Annette Bouchacourt, Véronique Le Guen…, Peu de cadres féminins lors des stages: 1 seule instructrice FFS : F. Guillot, et seulement 7% des cadres FFS Peu de femmes ont des postes à responsabilité: femmes au bureau FFS (sur 9 membres): D. Molas (secrétaire générale) et A. Menier (vice-présidente chargée du développement), Et 2 autres femmes au CD FFS (sur 12 membres): D. Fabbri et V. Plichon Mais seulement 5% de femmes présidentes de CDS et CSR

18 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Constat : Présidentes de commissions nationales FFS EFS : Anne Johannet Environnement : Denise Soulier Médicale : France Guillaume Plongée : Joëlle Locatelli Bureau FFS 1964 : Secretaire-adjoint : Noelle Chochon : Président-adjoint : Laure Garibal : Président-adjoint : Marie-Anne Gibert : Trésorier : S Duflot : Tresorier Adjoint : Joëlle Locatelli Les effets : Les adolescentes ont peu de modèle féminin auquel elles pourraient sidentifier Les problèmes spécifiques et attentes ne sont pas toujours pris en compte.

19 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Comportement individuel et attentes Les femmes sont en général, par rapport aux hommes : Plus prudentes, Moins attachées à la compétition, Moins confiantes en leurs capacités. Prise de risque : (+) Elément modérateur (-) Prise de risque trop importante imposée par le groupe (risque induit par le manque de confiance)

20 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Prises de responsabilités : Manque de confiance, comportements sexistes, manque de temps libre prise de responsabilité non pas refusée mais plus discrète Les intérêts : Mise en avant des aspects de découverte du milieu : Choix de la cavité, définition de lobjectif… Pallier le manque de force physique par la technique

21 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre La motivation : Les principales facteurs de motivation à la pratique dune activité sportive sont: Le plaisir, la santé, rencontrer des amis. Le plaisir: La spéléo est un sport difficile au niveau de leffort physique, et de la disponibilité. Ces difficultés peuvent conduire à un stress plutôt déplaisant : courbatures et autres pathologies musculaires, soucis de garde denfants, travail domestique qui saccumule, incompréhension de lentourage. La santé: Les bénéfices sont les mêmes que lon soit un homme ou une femme. Par contre les pathologies dues à la pratique de la spéléologie sont plus fréquentes chez les femmes que chez les hommes (musculature plus faible et problèmes de circulation sanguine par exemple). Rencontrer des amis: Comportement du groupe, peu de femmes dans les clubs.

22 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Le groupe Privilégier la mixité : Au niveau de lencadrement, Au niveau du groupe : à éviter : une seule femme dans le groupe Réprimer les attitudes sexistes vécues comme une injustice et qui entraînent : démotivation, prise de risque inconsidérées, refus des responsabilités…

23 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Niveau de vie Constat : Revenus moins importants pour des charges familiales souvent plus importantes. Les femmes ont souvent à faire face à des problèmes financiers plus important que les hommes. Beaucoup demplois précaires et de temps partiels Solutions : Aides financières pour les stages, adaptation des cotisations, éventuellement des assurances (pour les familles monoparentales avec enfants: assurance globale familles?)… Prendre en compte ce point pour les solutions type garde denfants (souvent trop coûteuses)

24 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Morphologie Petite taille (-) remontée de puits (-) accès aux prises lors descalades ou pour équiper (-) marche (dapproche et sous terre) (+) étroitures, passages sinueux… Os plus fins et plus fragiles (-) exposition plus importante aux fractures 4-La Physiologie

25 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Cheveux longs (-) glissement du casque sur la nuque fatigue au niveau du cou et éclairage mal dirigé Équipement individuel Des tailles femme existent pour les combinaisons. Attention à la compression de la poitrine de certains baudriers torses

26 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Résistance thermique Ratio surface/masse corporelle plus important pour les femmes, doigts plus fins, problèmes veineux fréquents sensibilité au froid accrue Solutions : Shabiller plus chaudement (sous-combi, mais aussi chaussons néoprènes, gants…) Diminuer les temps de pause, mais en augmenter la fréquence Remarque : les femmes transpirant moins que les hommes, elles ont moins de problèmes de froid dus aux vêtements mouillés par la sueur.

27 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Souplesse Structure ligamentaire plus souple et masse musculaire moins développée : (+) franchissement de passages étroits, sinueux, certaines escalades… Résistance à l effort Aucune différence significative entre hommes et femmes Alimentation Fer : Augmenter les apports en fer lors de périodes spécifiques (menstruations et grossesse). Hydratation : Par habitude les femmes boivent moins que les hommes

28 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Effort musculaire 1 ) Poids dun individu = Masse maigre + Masse graisseuse 2 ) Masse musculaire proportionnelle à la masse maigre 3 ) La masse maigre représente environ 15% du poids total en plus chez la femme que chez lhomme Conserver le ratio : Femme : « durée de portage » X (« poids-15% » / « charge transportée ») Homme :« durée de portage » X (« poids» / « charge transportée ») Un repère : Pour un effort identique, un homme porte une charge environ 1,5 fois plus lourde quune femme

29 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Les risques : Fatigue dun équipier entraînant un ralentissement général de léquipe Pathologies musculaires, A terme : découragement Les précautions : Répartir les charges (matériel collectif et individuel), Répartir les durées de portage, Eviter de dépasser des charges supérieures à 20% du poids de lindividu (40% maxi). Remarque : Dans le « grand public », les femmes font globalement moins de sport que les hommes, doù une différence de masse musculaire encore plus importante En tenir compte lors de sorties découvertes ou pour une progression en initiation

30 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Menstruations Symptômes ( + ou – importants selon les femmes) : Gène physique : douleurs dans le ventre irradiant dans les lombaires, maux de tête diminution des capacités physiques Problèmes liés à lhygiène Gène Psychologique troubles du caractère Trousse à pharmacie : Phloroglucinol (Spasfon*) Ibuprofène (Antadys*, Advil*, Nureflex*) La pratique : Problèmes pour la participation à des stages ou expéditions Irrégularité de la pratique

31 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Grossesse Arrêt : 15 mois : jusquà 9 mois avant, et 6 mois après minimum ceinture abdominale distendue manque de fer et vitamines (parfois certaine anémie) fatigue due au nourrisson Reprise : Organiser et accompagner une reprise progressive : en gardant le contact tout dabord, puis en favorisant les activités en relation avec la spéléologie, mais non sportives (comme la rédaction darticles pour un journal par exemple), et enfin par un retour organisé et progressif à lactivité

32 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Circulation Varices, jambes lourdes : Les problèmes de circulation sanguine au niveau des membres inférieurs sont nettement plus importants chez les femmes que chez les hommes. chaussettes de contention veineuse Hématomes : Causes : vaisseaux sanguins plus fins chez la femme, moindre protection ostéo-musculaire Localisation : genoux, puis jambes, et enfin membres supérieurs Remèdes : En prévention : Arnica Montana 7CH ou 9CH* (homéopathie) En curatif : pommades (Hémoclar*) Protections physiques (genouillères réglables)

33 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre A – Afficher la volonté de la FFS Définir une politique de la FFS en matière de parité, fédération des femmes… Communiquer à tous les niveaux : National, régional, départemental, clubs, et envers les femmes (qui ne se sentent pas toujours concernées, faute dinformations). B – Agir Réaliser une étude approfondie des attentes des femmes pour définir les actions à réaliser. Ensuite, définir des moyens (choix dune organisation : commission femmes par exemple, recherche de financements, moyens de communication…), permettant de réaliser les actions. Proposer un plan daction au niveau national. C – Evaluer régulièrement les résultats Mesurer lefficacité des actions entreprises, et réajuster en conséquence le plan daction. Rendre compte à tous les niveaux (communication).

34 C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre Il faut prendre en compte les problèmes spécifiques aux femmes, sans les mettre à part Prendre en compte les difficultés de garde denfants durant des stages Proposer une solution de garde accessible à tous les parents (hommes et femmes) Prendre en compte la différence de niveau de vie Proposer des aides financières en fonction des revenus pour tous les spéléos Par exemple …


Télécharger ppt "C. MorlecJournées détude de lEFS 13 & 14 Novembre 2004 1 Présentation réalisée à partir de létude Les Femmes et la Spéléologie 1 ier prix pour une étude."

Présentations similaires


Annonces Google