La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Service de Bactériologie Département des Maladies infectieuses et parasitaires Faculté de Médecine Vétérinaire Les maladies de loeil Cours de bactériologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Service de Bactériologie Département des Maladies infectieuses et parasitaires Faculté de Médecine Vétérinaire Les maladies de loeil Cours de bactériologie."— Transcription de la présentation:

1 Service de Bactériologie Département des Maladies infectieuses et parasitaires Faculté de Médecine Vétérinaire Les maladies de loeil Cours de bactériologie 2ème doctorat Cours de bactériologie 2ème doctorat

2 Flore commensale riche en Gram positives et en Gram négatives ! Circonstances adjuvantes ! mécaniques: corps étranger, poussières, cils, frottements physiques: vent, froid chimiques: vapeurs (NH3, formol) biologiques: virus non pathogènes pathogènes opportunistes non spécifiques pathogènes opportunistes spécifiques Les maladies de loeil

3 A.Conjonctivites et kératites 1.Infections secondaires banales 2.Infections à mycoplasmes/chlamydies 3.Infections à moraxelles B.Autres 1.Uvéites 2.Irido-cyclites

4 A.Conjonctivites et kératites Infections secondaires banales Etiologies: chiens et chats Staphylococcus intermedius (la plus fréquente), Streptococcus canis, streptocoques α-hémolytiques coliformes, Proteus spp, Pseudomonas aeruginosa Incidence cas individuels circonstances adjuvantes Les maladies de loeil

5 Infections secondaires banales Signes cliniques - Lésions conjonctive congestionnées rouge écoulement oculaire muco-purulent uni ou bilatéral poils mouillés, poisseux yeux fermés cornée opacifiée: kératite (parfois ulcérée) Diagnostic clinique: évident laboratoire: prélèvement (évouvillon) et culture classique Traitement remédier à la cause primaire antibiotiques en local (pommade, collyre): macrolides, tétracyclines, chloramphénicol

6 A.Conjonctivites et kératites Infections à mycoplasmes/chlamydies Etiologies chat: Mycoplasma felis + Chlamydophila felis bovins: Mycoplasma bovoculi + Chlamydophila pecorum caprins: Mycoplasma conjunctivae + Chlamydophila pecorum (Mycoplasma agalactiae, M. capricolum subsp. capricolum, M. mycoides subsp. capri, M. mycoides subsp. mycoides LC) volaille: Mycoplasma gallisepticum + Chlamydophila psittaci tous: Mycoplasma sp., Chlamydophila sp., Acholeplasma oculi Incidence - Pathogénie conjonctivite uni ou bilatérale autoguérison en 2 mois Les maladies de loeil

7 Infections à mycoplasmes/chlamydies Signes cliniques - Lésions écoulement séro-muquex uni- ou bilatéral complications par des pyogènes banaux (cfr avant) autres signes cliniques selon étiologie Diagnostic clinique pas de culture des mycoplasmes pour des conjonctivites Traitement administration locale: macrolides, tétracyclines, chloramphénicol (chats) autoguérison Prophylaxie vaccins chez le chats avec virus respiratoires (Chlamydophila felis) autoguérison Conjonctivite à Mycoplasma conjunctivae et Chlamydophila pecorum

8 A.Conjonctivites et kératites Infections à moraxelles Etiologies Moraxella bovis & Moraxella (Branhamella) ovis: coccobacilles Gram- causes favorisantes mécaniques: poussières, mouches physiques: courant dair chimiques: polluants irritants biologiques: mycoplasmes, uréaplasmes, rickettsies, chlamydies (Mycoplasma conjunctivae + Chlamydophila pecorum) Incidence surtout jeune bétail (< 2 ans) en feedlot ou en pâture ou à lintérieur moutons jeunes et adultes en troupeau Les maladies de loeil

9 Infections à moraxelles Pathogénie source: sécrétions lacrymales danimaux malades et de porteurs asymptomatiques contamination: contact direct, intermédiaires animés (mouches) facteurs de virulence: adhésine + toxine (hémolysine ) réaction inflammatoire locale Signes cliniques - Lésions incubation de 2 à 3 jours conjonctivite: congestion, œdème, écoulement séreux évoluant vers muqueux et purulent kératite: opacification et ulcération (1 semaine), souvent unilatéral photophobie, blépharospasme autoguérison en 2 à 4 semaines signes généraux: apathie, inappétence, chute de la production laitière et du GQM 10-15% de mortalité (jusquà 50%)

10 Les maladies de loeil Infections à moraxelles Diagnostic circonstanciel et clinique: ruminants, troupeaux laboratoire: prélèvement et culture (demande spécifique) Traitement autoguérison en 2 à 4 semaines administration locale: pénicilline (ampicilline)/streptomycine, tétracyclines Prophylaxie hygiène générale du troupeau indoor et outdoor densité en mouches ! vaccins: efficacité ? (pas en Belgique)

11 B.Autres Uvéite et kératite chez les ruminants/rongeurs: listériose Uvéite et kératite chez les chiens/chats/chevaux: maladie de Lyme Irido-cyclite chez les chevaux: leptospirose Hypopion et conjonctivite chez les chevaux: gourme bâtarde septicémique Les maladies de loeil


Télécharger ppt "Service de Bactériologie Département des Maladies infectieuses et parasitaires Faculté de Médecine Vétérinaire Les maladies de loeil Cours de bactériologie."

Présentations similaires


Annonces Google