La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 LA FERTILITE MASCULINE EST-ELLE VRAIMENT MENACEE PAR LENVIRONNEMENT ? Daniel COLLEU Laboratoires.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 LA FERTILITE MASCULINE EST-ELLE VRAIMENT MENACEE PAR LENVIRONNEMENT ? Daniel COLLEU Laboratoires."— Transcription de la présentation:

1 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 LA FERTILITE MASCULINE EST-ELLE VRAIMENT MENACEE PAR LENVIRONNEMENT ? Daniel COLLEU Laboratoires de Biologie Réunis Clinique Mutualiste La Sagesse RENNES

2 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 LA FERTILITE MASCULINE EST-ELLE VRAIMENT MENACEE PAR LENVIRONNEMENT ?

3 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Quels sont les signes observés Fertilité masculine évaluée par le spermogramme. Lhomme produit aujourdhui en moyenne moitié moins de spz que son grand-père au même âge Années 30, la concentration en spermatozoïdes était estimée à 120 M spz/ml (Hotchkiss- 1938) 1974 (Nelson): 1 ère alerte: 69 M/ml 1992: étude Danoise (Carlsen E) qui compile les résultats de plusieurs équipes entre 1966 et 1991: on serait passé de 100 à 50 M entre 1940 et 1990 mais grande variabilité suivant les pays: 50 M au Danemark et 80 M en Finlande, en France on est toujours à 63 M en 1992 Nieschlag: étude portant sur 29 professions (2054 hommes): diminution du nombre de spermatozoïdes chez les agriculteurs, peintres, vernisseurs. Consensus sur lexistence dune détérioration de la production spermatique entre 1940 et 1990 avec une stabilisation depuis… Dégradation qualitative (mobilité, Formes normales) plus difficile à mettre en évidence Autres faits: augmentation des modifications de lappareil génital mâle: cancer testicules, cryptorchidies, hypospadias. Bilan de lAgence de Bio Médecine: 60% dICSI en 2006 Causes??

4 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Diminution de la concentration spermatique Léniaud.L, Lévy.R 2008

5 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Répartition des patients en fonction de la concentration en spermatozoïdes

6 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Pourquoi lenvironnement Evident aujourdhui Causes génétiques écartées: temps trop court pour observer des variations génétiques. Quelques observations: féminisation des truites en aval des usines de traitement des eaux usées Alligators en Floride: anomalies de lappareil reproducteur, féminisation Ouvriers des champs de coton en Chine: protéine contenue dans la graine de coton: le gossipol a ensuite donné lieu à des recherches dans la mise au point dun contraceptif masculin Lhypothèse la plus probable: pollution chimique

7 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 PRINCIPAUX TYPE DE POLLUANTS Produits chimiques agricoles: pesticides Industrie chimique: PVC Métaux lourds: plomb, mercure Produits à usage domestique: peintures, produits dhygiène, cosmétiques. Populations exposées Personne ny échappe mais exposition plus ou moins importante professions très exposées: usines de fabrication, agriculteurs Risques domestiques

8 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 agents intervenants Les pesticides Phtalates PCB ou pyralène (DIOXINE) xénoestrogènes Métaux lourds

9 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Modes de contamination

10 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Modes de contamination

11 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Les pesticides Comprennent les insecticides, les herbicides et les fongicides. Stérilité chez lanimal déjà démontrée (Torkelson 1961) Lexemple le plus connu est le DDT (insecticide) interdit depuis de nombreuses années (mais vient dêtre à nouveau autorisé par lOMS pour son efficacité dans la lutte contre le paludisme). Noms tout aussi connus (herbicides): « roundup », lindane. Egnatz (1980) étude sur 1500 planteurs de banane au Costa Rica qui présentaient tous des azoospermies ou des OAT sévères. Wharton (1977) avait trouvé les mêmes effets chez les employés des usines de production. Ratcliffe (1987) à Hawaï dans les cultures de papaye. Abell (2000): travailleurs agricoles exposés à une douzaines de pesticides, plus le temps dexposition est long et plus leffet sur les caractéristiques du sperme sont importantes. Oliva (2001): différence significative sur le nombre, la mobilité et les formes normales entre les patients exposés et les patients non exposés. Même si les doses sont inférieures à celles démontrée par Torkelson, on observe des effets dus à la durée dexposition Juhler (1999), relation entre labsence de pesticides et la qualité du sperme chez les agriculteurs BIO. Exemple particulier du DBCP: interdit depuis 1977, Eaton (1986) observe une azoospermie suivie pendant 7 ans car action sur la spermatogonie, à un moindre degré il observe des altération du nombre, de la mobilité et des formes normales. Ce produit attaque aussi la cellule de sertoli, sans effet sur la cellule de Leydig malgré un abaissement de la Testostérone. Agit par absorption cutanée ainsi que lingestion ou linhalation.

12 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 PHTALATES Phtalates très utilisés car beaucoup dapplications industrielles, fabrication des vynils présents dans les revêtements de sols, murs. Contact avec les aliments (emballages) mais aussi dans les parfums, les cosmétiques, laques, vernis. Risque dingestion, dinhalation, de contact dermique. Très vite métabolisés, ½ vie très courte de lordre de 1 jour Murature (1987), Rozati (2002), Duty ( ), Hauser (2008), tous montrent une diminution du nombre de spermatozoïdes et parfois la mobilité et la morphologie. Lexposition aux phtalates conduit à une altération de la fonction Leydigienne chez lhumain La relation entre lexposition et les paramètres spermatiques nest pas évidente car on mesure toujours les métabolites retrouvés dans lorganisme et ce ne sont pas toujours de bons marqueurs et ne témoignent pas exactement de la dose de toxique reçu Il y aurait aussi des différences suivant que lexposition soit faible ou importante, longue ou courte.

13 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 PCB ou pyralène (DIOXINE) présents dans tout lécosystème, très utilisés dans lindustrie sous forme de mélanges, propriétés isolantes (transformateurs électriques) et aussi peintures, encres, PVC. Utilisation réduite pendant les années 70 et interdite depuis 1987, ils demeurent un contaminant de lenvironnement, stables et peu biodégradables, classés parmi les polluants les plus persistants. Ont été retrouvés dans lair, leau, les sédiments marins, les poissons. La contamination se fait par lingestion de nourriture contaminée (viande, poissons) soit 90% de lexposition. Affinité pour les graisses, saccumulent tout au long de la chaîne alimentaire Études: Guo, Lancet (2000): contamination à une grande échelle à Taïwan en 1979 par ingestion dhuile contaminée, diminution de la mobilité et des F Nles. Dallinga (2002) montre que ce sont les métabolites qui sont nocifs car les paramètres spermatiques sont corrélés avec les dosages de métabolites retrouvés et non pas lexposition. Rozati (2002):présence de PCB dans tous les spermes infertiles et pas dans les spermes témoins. Richtoft (2003), Hsu (2003):retrouve les effets 20 ans après lempoisonnement

14 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 MECANISMES DACTION Effets sanitaires complexe Activité anti androgénique du DDE(produit de dégradation du DDT) Perturbateurs endocriniens: effet oestrogénique. Action par effet agoniste ou antagoniste. Modifie le transfert du cholestérol dans les mitochondries (cas du roundup et du lindane): en bloquant lexpression dune protéine qui régule le transfert du cholestérol dans la mitochondrie, in vitro les cellules de Leydig sécrètent moins de testostérone. Effets biologiques faibles plusieurs milliers de fois moins que les hormones mais tonnages utilisés importants

15 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Tonnages utilisés (comité de la prévention et de la protection)

16 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Rôle des xénoestrogènes sur la diminution de la fertilité masculine

17 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Rôle des xénoestrogènes sur la diminution de la fertilité masculine

18 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Tableau des différents perturbateurs endocriniens

19 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Conséquences mesurables

20 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 recommandations

21 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Prévenir les risques SEVESO:le 10 Juillet 1976, explosion dun réacteur chimique : rejet de dioxine Directive Européenne qui identifie les sites à risque, évolutive (SEVESO II) 2 catégories de sites: « seuil haut »: 670 établissements et « seuil bas »: 543 établissements en France

22 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Les phytoestrogènes Présentes dans certaines plantes (soja) Activité hormonale très faible Polémique sur lutilité de ces composés dans les traitements de substitution hormonale

23 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Plomb Travailleurs exposés au plomb: Lancranjan (1975) – Cullen (1983) - Cunningham (1986)- Ronis (1998): réduction de la spermatogénèse chez les hommes présentant un taux élevé de plomb dans le sang. Tend à être totalement supprimé, carburants: arrêt Batteries Peintures: anciennes habitations Composition du cristal (verres, céramiques) Diminution des risques de contamination. Risques: exposition du fœtus à des doses faibles Conséquences observées: fertilité réduite, diminution de la concentration spermatique Mécanisme daction: Hauser (2008): agit à différents niveaux de lappareil reproducteur, peut induire des anomalies chromosomiques mais les observations en clinique humaine sont moins catégoriques que les observations faites lors dexpérimentations animales

24 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 mercure Poissons: graisse, en particulier des carnivores qui mangent les autres poissons. Accumulation croissante. Certaines bactéries transforment le mercure en un produit plus toxique le méthyl-mercure qui saccumule aussi dans les graisses des poissons. La consommation de poisson constitue la principale source de contamination alimentaire par lhomme par du méthyl mercure. Conséquence, les poissons présentés comme étant meilleurs pour la santé sont aussi parfois les plus contaminés car ont une croissance lente (plusieurs années) et donc plus concentré en mercure. Toxique pour le système nerveux central, en particulier pendant le développement in utéro et pendant la petite enfance.

25 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 NUTRITION Liénaud l, Lévy R

26 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 TABAC - ALCOOL Tabac: Jensen TK (2004): :1770 hommes dans 5 pays Européens, exposés in utéro: qualité du sperme diminuée. Alcool est une toxine de la cellule de Leydig responsable de la sécrétion de lhormone mâle: la testostérone. Drogues.

27 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Organismes de veille Etats-Unis: E nvironmental P rotection A gency : composés chimiques enregistrés à 2000 nouveaux chaque année Europe: parlement Européen adopte (12/2006) la réglementation « REACH »: programme de régulation de la mise sur le marché des produits chimiques France: comité de la prévention et de la précaution créé le 30 Juillet 1996, saisi le 19 juillet 2000 par le ministre de lenvironnement sur les effets sanitaires liés à la présence de produits sanitaires dans le sol et autres milieux en contact avec lhomme AFSSA: agence Française de sécurité sanitaire des aliments.

28 2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 Conclusion Evidence entre exposition importante et effets négatifs sur la qualité du sperme mais besoin de bio-marqueurs pour définir le seuil de toxicité. Le lien entre lexposition et les effets est rendu difficile par la complexité des mélanges; pas de toxicité individuelle mais effets majorés par le mélange. Environnement de proximité: on peut agir mais environnement indépendant de notre volonté: « injustice environnementale ». Des mesures destinées à limiter les polluants existent Prudence concernant la baisse de fertilité de lhomme au cours du temps (diminution du nombre de spermatozoïdes), la stabilisation observée correspond peut-être à une plus grande homogénéité dans la mesure et la courbe pourrait être dissociée en 2 périodes: avant et après Nécessité dune meilleure connaissance des effets de lexposition à des doses faibles pendant le développement précoce, le fœtus est plus vulnérable et des doses faibles sont actives. Le devenir des pesticides dans lenvironnement et les effets sur la santé doivent être une priorité des pouvoirs publics: homologation / retrait après expertise des risques.


Télécharger ppt "2ème journée de l'association AMPhore - Nantes 18/10/2008 LA FERTILITE MASCULINE EST-ELLE VRAIMENT MENACEE PAR LENVIRONNEMENT ? Daniel COLLEU Laboratoires."

Présentations similaires


Annonces Google