La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les représentations non savantes de lévolution et du darwinisme en France : La France est-elle créationniste ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les représentations non savantes de lévolution et du darwinisme en France : La France est-elle créationniste ?"— Transcription de la présentation:

1 Les représentations non savantes de lévolution et du darwinisme en France : La France est-elle créationniste ?

2 Préambule : une question de généalogie « Tracer sur une feuille larbre généalogique qui relie selon vous ces individus les uns aux autres (utilisez les noms marqués sous les photos pour représenter les individus dans votre arbre) : » un lézard un chimpanzé un chêne un humain une baleine une amibe

3 Introduction 1/ Le créationnisme aujourdhui 1/ Le créationnisme aujourdhui

4 Introduction Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design

5 Introduction 1/ Le créationnisme aujourdhui 1/ Le créationnisme aujourdhui Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age)

6

7 Introduction 1/ Le créationnisme aujourdhui 1/ Le créationnisme aujourdhui Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) 2/ Comment le créationnisme est-il présenté dans les polémiques qui lentourent dans les media ? 2/ Comment le créationnisme est-il présenté dans les polémiques qui lentourent dans les media ?

8 Introduction 1/ Le créationnisme aujourdhui 1/ Le créationnisme aujourdhui Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) 2/ Comment le créationnisme est-il présenté dans les polémiques qui lentourent dans les media ? 2/ Comment le créationnisme est-il présenté dans les polémiques qui lentourent dans les media ? Opposé au darwinisme. Un débat présenté comme polaire : « ceux qui adhèrent au darwinisme ou à lévolution » contre « ceux qui se disent créationnistes » Opposé au darwinisme. Un débat présenté comme polaire : « ceux qui adhèrent au darwinisme ou à lévolution » contre « ceux qui se disent créationnistes »

9 Introduction 1/ Le créationnisme aujourdhui 1/ Le créationnisme aujourdhui Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) 2/ Comment le créationnisme est-il présenté dans les polémiques qui lentourent dans les media ? 2/ Comment le créationnisme est-il présenté dans les polémiques qui lentourent dans les media ? Opposé au darwinisme. Un débat présenté comme polaire : « ceux qui adhèrent au darwinisme ou à lévolution » contre « ceux qui se disent créationnistes » Opposé au darwinisme. Un débat présenté comme polaire : « ceux qui adhèrent au darwinisme ou à lévolution » contre « ceux qui se disent créationnistes » Lévolutionnisme a les caractéristiques suivantes : transformisme, science, rationalité ; le créationnisme, cest lopposé : fixisme, religion, foi. Lévolutionnisme a les caractéristiques suivantes : transformisme, science, rationalité ; le créationnisme, cest lopposé : fixisme, religion, foi.

10 Introduction 1/ Le créationnisme aujourdhui 1/ Le créationnisme aujourdhui Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme aux USA : biblique littéral ; Intelligent design Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) Le créationnisme en France : absence dans lespace public…Mais une forme de résurgence à travers certaines religions (musulman, juif, catholique) et dans dautres doctrines moins polémiques (New age) 2/ Comment le créationnisme est-il présenté dans les polémiques qui lentourent dans les media ? 2/ Comment le créationnisme est-il présenté dans les polémiques qui lentourent dans les media ? Opposé au darwinisme. Un débat présenté comme polaire : « ceux qui adhèrent au darwinisme ou à lévolution » contre « ceux qui se disent créationnistes » Opposé au darwinisme. Un débat présenté comme polaire : « ceux qui adhèrent au darwinisme ou à lévolution » contre « ceux qui se disent créationnistes » Lévolutionnisme a les caractéristiques suivantes : transformisme, science, rationalité ; le créationnisme, cest lopposé : fixisme, religion, foi. Lévolutionnisme a les caractéristiques suivantes : transformisme, science, rationalité ; le créationnisme, cest lopposé : fixisme, religion, foi. Les représentations de la nature sont présentée comme frontalement opposée et parallèle à lopposition science / religion. Les représentations de la nature sont présentée comme frontalement opposée et parallèle à lopposition science / religion.

11 Introduction 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud

12 Introduction 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins)

13 Introduction 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la Constitution, la culture et les élites Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la Constitution, la culture et les élites

14 Introduction 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la Constitution, la culture et les élites Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la Constitution, la culture et les élites 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud »

15 Introduction 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la Constitution, la culture et les élites Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la Constitution, la culture et les élites 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » Elle est peut-être partiellement vraie. Mais trois indices suggèrent demblée quelle est peut-être insuffisante Elle est peut-être partiellement vraie. Mais trois indices suggèrent demblée quelle est peut-être insuffisante

16 Introduction 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la Constitution, la culture et les élites Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la Constitution, la culture et les élites 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » Elle est peut-être partiellement vraie. Mais trois indices suggèrent demblée quelle est peut-être insuffisante Elle est peut-être partiellement vraie. Mais trois indices suggèrent demblée quelle est peut-être insuffisante 1/ Suffit-il de se proclamer « darwinien » pour lêtre ? Les représentations ordinaires de la science : exemple de lénergie, du travail. (science et représentation de la science) 1/ Suffit-il de se proclamer « darwinien » pour lêtre ? Les représentations ordinaires de la science : exemple de lénergie, du travail. (science et représentation de la science)

17 Introduction 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la constitution, la culture et les élites Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la constitution, la culture et les élites 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » Elle est peut-être partiellement vraie. Mais trois indices suggèrent demblée quelle est peut-être insuffisante Elle est peut-être partiellement vraie. Mais trois indices suggèrent demblée quelle est peut-être insuffisante 1/ Suffit-il de se proclamer « darwinien » pour lêtre ? Les représentations ordinaires de la science : exemple de lénergie, du travail. (science et représentation de la science) 1/ Suffit-il de se proclamer « darwinien » pour lêtre ? Les représentations ordinaires de la science : exemple de lénergie, du travail. (science et représentation de la science) 2/ Les croyants sont-ils créationnistes, et les athées darwiniens ? (ceux qui se proclament…) (science et religion) 2/ Les croyants sont-ils créationnistes, et les athées darwiniens ? (ceux qui se proclament…) (science et religion)

18 Introduction 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud 3/ Les explications courantes des résistances au darwinisme : lhypothèse de Freud Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Voir également les media français, certains savants et philosophes américains (Daniel Dennett, Richard Dawkins) Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la constitution, la culture et les élites Lexplication des différences entre France et USA : la place de la religion dans la constitution, la culture et les élites 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » 4/ Discussion de « lhypothèse de Freud » Elle est peut-être partiellement vraie. Mais trois indices suggèrent demblée quelle est peut-être insuffisante Elle est peut-être partiellement vraie. Mais trois indices suggèrent demblée quelle est peut-être insuffisante 1/ Suffit-il de se proclamer « darwinien » pour lêtre ? Les représentations ordinaires de la science : exemple de lénergie, du travail. (science et représentation de la science) 1/ Suffit-il de se proclamer « darwinien » pour lêtre ? Les représentations ordinaires de la science : exemple de lénergie, du travail. (science et représentation de la science) 2/ Les croyants sont-ils créationnistes, et les athées darwiniens ? (ceux qui se proclament…) (science et religion) 2/ Les croyants sont-ils créationnistes, et les athées darwiniens ? (ceux qui se proclament…) (science et religion) 3/ Le pilier théorique central du darwinisme de la conception scientifique actuelle de lévolution est-il le transformisme? 3/ Le pilier théorique central du darwinisme de la conception scientifique actuelle de lévolution est-il le transformisme?

19 Introduction 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que :

20 Introduction En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme »

21 Introduction 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique.

22 Introduction 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Ce qui est mis sous cette étiquette recèle des schèmes créationnistes, avec lesquels le darwinisme daujourdhui rompt radicalement : léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme Ce qui est mis sous cette étiquette recèle des schèmes créationnistes, avec lesquels le darwinisme daujourdhui rompt radicalement : léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme

23 Introduction 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Ce qui est mis sous cette étiquette recèle des schèmes créationnistes, avec lesquels le darwinisme daujourdhui rompt radicalement : léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme Ce qui est mis sous cette étiquette recèle des schèmes créationnistes, avec lesquels le darwinisme daujourdhui rompt radicalement : léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme Cet « évolutionnisme » se distingue de ce que lon appelle dans le débat public le « créationnisme » sur un seul point : le transformisme Cet « évolutionnisme » se distingue de ce que lon appelle dans le débat public le « créationnisme » sur un seul point : le transformisme

24 Introduction 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Ce qui est mis sous cette étiquette recèle des schèmes créationnistes, avec lesquels le darwinisme daujourdhui rompt radicalement : léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme Ce qui est mis sous cette étiquette recèle des schèmes créationnistes, avec lesquels le darwinisme daujourdhui rompt radicalement : léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme Cet « évolutionnisme » se distingue de ce que lon appelle dans le débat public le « créationnisme » sur un seul point : le transformisme Cet « évolutionnisme » se distingue de ce que lon appelle dans le débat public le « créationnisme » sur un seul point : le transformisme Ce point est capital au plan des résonances sociales, culturelles et politiques. Mais il nest pas central au plan de la représentation de la nature Ce point est capital au plan des résonances sociales, culturelles et politiques. Mais il nest pas central au plan de la représentation de la nature

25 Introduction 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : 4/ Objectif de la séance : Discuter ce tableau de létat des croyances collectives relativement au vivant à son devenir. En mappuyant sur des enquêtes, montrer que : En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » En France, adhésion massive, dans ce qui est dit par les acteurs, au « darwinisme » et à l« évolution » ; critique du « créationnisme » Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Mais : ce qui est mis sous létiquette évolution est très différent de ce que met la science sous ce mot, y compris chez les individus qui ont une culture scientifique. Ce qui est mis sous cette étiquette recèle des schèmes créationnistes, avec lesquels le darwinisme daujourdhui rompt radicalement : léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme Ce qui est mis sous cette étiquette recèle des schèmes créationnistes, avec lesquels le darwinisme daujourdhui rompt radicalement : léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme Cet « évolutionnisme » se distingue de ce que lon appelle dans le débat public le « créationnisme » sur un seul point : le transformisme Cet « évolutionnisme » se distingue de ce que lon appelle dans le débat public le « créationnisme » sur un seul point : le transformisme Ce point est capital au plan des résonances sociales, culturelles et politiques. Mais il nest pas central au plan de la représentation de la nature Ce point est capital au plan des résonances sociales, culturelles et politiques. Mais il nest pas central au plan de la représentation de la nature Implications pour la perception des débats autour de lévolution, lenseignement de lévolution (on ne voit pas toujours les vraies difficultés), la réflexion sur les liens entre sciences et religion (pas de correspondance « évolutionnisme », science, défiance à légard de la religion) et sur les rapports entre connaissance scientifique et connaissance ordinaire). Implications pour la perception des débats autour de lévolution, lenseignement de lévolution (on ne voit pas toujours les vraies difficultés), la réflexion sur les liens entre sciences et religion (pas de correspondance « évolutionnisme », science, défiance à légard de la religion) et sur les rapports entre connaissance scientifique et connaissance ordinaire).

26 Introduction Plan : Plan : 1/ Présenter à gros traits les grandes lignes de la conception scientifique actuelle de lévolution et les ruptures quelle opère dans la représentation de la nature qui prévalait avant en Occident. 1/ Présenter à gros traits les grandes lignes de la conception scientifique actuelle de lévolution et les ruptures quelle opère dans la représentation de la nature qui prévalait avant en Occident.

27 Introduction Plan : Plan : 1/ Présenter à gros traits les grandes lignes de la conception scientifique actuelle de lévolution et les ruptures quelle opère dans la représentation de la nature qui prévalait avant en Occident. 1/ Présenter à gros traits les grandes lignes de la conception scientifique actuelle de lévolution et les ruptures quelle opère dans la représentation de la nature qui prévalait avant en Occident. 2/ Examiner la manière dont lévolution de lhomme est présentée dans un échantillon de manuels de collège et décole primaire 2/ Examiner la manière dont lévolution de lhomme est présentée dans un échantillon de manuels de collège et décole primaire

28 Introduction Plan : Plan : 1/ Présenter à gros traits les grandes lignes de la conception scientifique actuelle de lévolution et les ruptures quelle opère dans la représentation de la nature qui prévalait avant en Occident. 1/ Présenter à gros traits les grandes lignes de la conception scientifique actuelle de lévolution et les ruptures quelle opère dans la représentation de la nature qui prévalait avant en Occident. 2/ Examiner la manière dont lévolution de lhomme est présentée dans un échantillon de manuels de collège et décole primaire 2/ Examiner la manière dont lévolution de lhomme est présentée dans un échantillon de manuels de collège et décole primaire 3/ Enseignements dune enquête sur les représentations de lévolution des élèves dune école dingénieur 3/ Enseignements dune enquête sur les représentations de lévolution des élèves dune école dingénieur

29 Introduction Plan : Plan : 1/ Présenter à gros traits les grandes lignes de la conception scientifique actuelle de lévolution et les ruptures quelle opère dans la représentation de la nature qui prévalait avant en Occident. 1/ Présenter à gros traits les grandes lignes de la conception scientifique actuelle de lévolution et les ruptures quelle opère dans la représentation de la nature qui prévalait avant en Occident. 2/ Examiner la manière dont lévolution de lhomme est présentée dans un échantillon de manuels de collège et décole primaire 2/ Examiner la manière dont lévolution de lhomme est présentée dans un échantillon de manuels de collège et décole primaire 3/ Enseignements dune enquête sur les représentations de lévolution des élèves dune école dingénieur 3/ Enseignements dune enquête sur les représentations de lévolution des élèves dune école dingénieur 4/ Quelle conception de lévolution ressort des présentations de lhistoire de cette idée en France dans les manuels de lycée et les synthèses dhistoire des sciences 4/ Quelle conception de lévolution ressort des présentations de lhistoire de cette idée en France dans les manuels de lycée et les synthèses dhistoire des sciences Comme on le verra, une même image se dessine, que lon connaît bien…

30 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui

31 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984)

32 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique

33

34 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique

35

36 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 2/ Ce qui évolue : ce nest pas lindividu ; ce nest pas lespèce, comme type ou comme essence ; ce sont les populations. Conception populationnelle vs conception essentialiste de lespèce. 2/ Ce qui évolue : ce nest pas lindividu ; ce nest pas lespèce, comme type ou comme essence ; ce sont les populations. Conception populationnelle vs conception essentialiste de lespèce.

37 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 2/ Ce qui évolue : ce nest pas lindividu ; ce nest pas lespèce, comme type ou comme essence ; ce sont les populations. Conception populationnelle vs conception essentialiste de lespèce. 2/ Ce qui évolue : ce nest pas lindividu ; ce nest pas lespèce, comme type ou comme essence ; ce sont les populations. Conception populationnelle vs conception essentialiste de lespèce. 3/ Comment le vivant évolue : 3/ Comment le vivant évolue :

38 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 2/ Ce qui évolue : ce nest pas lindividu ; ce nest pas lespèce, comme type ou comme essence ; ce sont les populations. Conception populationnelle vs conception essentialiste de lespèce. 2/ Ce qui évolue : ce nest pas lindividu ; ce nest pas lespèce, comme type ou comme essence ; ce sont les populations. Conception populationnelle vs conception essentialiste de lespèce. 3/ Comment le vivant évolue : 3/ Comment le vivant évolue : a/ La transformation interne des populations

39 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui 1.1 La diversité et le devenir des êtres vivants dans les sciences de la vie daujourdhui Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) Des débats : mais un consensus sur cinq points (Mayr, 1982, 2001, Sober, 1984) 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 1/ Il existe une évolution du vivant; le primat du critère généalogique 2/ Ce qui évolue : ce nest pas lindividu ; ce nest pas lespèce, comme type ou comme essence ; ce sont les populations. Conception populationnelle vs conception essentialiste de lespèce. 2/ Ce qui évolue : ce nest pas lindividu ; ce nest pas lespèce, comme type ou comme essence ; ce sont les populations. Conception populationnelle vs conception essentialiste de lespèce. 3/ Comment le vivant évolue : 3/ Comment le vivant évolue : a/ la transformation interne graduelle des populations b/ La spéciation : explique la diversité des espèces et larborescence de la classification

40 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle

41 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle Quest-ce que la sélection naturelle? Quest-ce que la sélection naturelle?

42 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle Quest-ce que la sélection naturelle? Quest-ce que la sélection naturelle? Un processus de reproduction différentielle. Lexemple des soles.

43 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle Quest-ce que la sélection naturelle? Quest-ce que la sélection naturelle? Un processus de reproduction différentielle. Lexemple des soles Ce nest pas la guerre violente de tous contre tous ; ce nest pas le prédateur contre la proie. Cest une concurrence.

44 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle Quest-ce que la sélection naturelle? Quest-ce que la sélection naturelle? Un processus de reproduction différentielle. Lexemple des soles Ce nest pas la guerre violente de tous contre tous ; ce nest pas le prédateur contre la proie. Cest une concurrence. Exemple de Richard Dawkins : dinosaures

45 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt-elle ? 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle 4/ Les mécanismes de la transformation : les migrations, les mutations neutres, la dérive génétique et la sélection naturelle Quest-ce que la sélection naturelle? Quest-ce que la sélection naturelle? Un processus de reproduction différentielle. Lexemple des soles Ce nest pas la guerre violente de tous contre tous ; ce nest pas le prédateur contre la proie. Cest une concurrence. Exemple de Richard Dawkins : dinosaures Explique ladaptation du vivant à son milieu sans causes finales

46 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture

47 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants

48 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec léchelle des êtres. Idée centrale avant Darwin. Rupture avec léchelle des êtres. Idée centrale avant Darwin.

49

50

51 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec léchelle des êtres. Idée centrale avant Darwin. Rupture avec léchelle des êtres. Idée centrale avant Darwin. Rupture avec lanthropocentrisme : lhomme comme point daboutissement dun rameau parmi dautres. Caractères relatif et non absolu de ladaptation (les bactéries, les dinosaures). Les éléphants (Pinker, 2002) Rupture avec lanthropocentrisme : lhomme comme point daboutissement dun rameau parmi dautres. Caractères relatif et non absolu de ladaptation (les bactéries, les dinosaures). Les éléphants (Pinker, 2002)

52 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec léchelle des êtres. Idée centrale avant Darwin. Rupture avec léchelle des êtres. Idée centrale avant Darwin. Rupture avec lanthropocentrisme : lhomme comme point daboutissement dun rameau parmi dautres. Caractères relatif et non absolu de ladaptation (les bactéries, les dinosaures). Les éléphants (Pinker, 2002) Rupture avec lanthropocentrisme : lhomme comme point daboutissement dun rameau parmi dautres. Caractères relatif et non absolu de ladaptation (les bactéries, les dinosaures). Les éléphants (Pinker, 2002) Rupture avec le finalisme, cest-à-dire avec lidée quil y a une direction dans le devenir du vivant, comme un but qui oriente son cours, des forces directionnelles sous-jacentes : Dieu, dessein intelligent mais aussi, Nature, Progrès, Complexification croissante ou adaptation croissante, etc. Lévolution comme histoire contingente, et non comme développement orienté Rupture avec le finalisme, cest-à-dire avec lidée quil y a une direction dans le devenir du vivant, comme un but qui oriente son cours, des forces directionnelles sous-jacentes : Dieu, dessein intelligent mais aussi, Nature, Progrès, Complexification croissante ou adaptation croissante, etc. Lévolution comme histoire contingente, et non comme développement orienté

53 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture 1.2 Les implications de la conception scientifique pour les représentations de la nature vivante : une quintuple rupture Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec le fixisme, compris comme une création séparée des espèces vivantes : ascendance commune de tous les êtres vivants Rupture avec léchelle des êtres. Idée centrale avant Darwin. Rupture avec léchelle des êtres. Idée centrale avant Darwin. Rupture avec lanthropocentrisme : lhomme comme point daboutissement dun rameau parmi dautres. Caractères relatif et non absolu de ladaptation (les bactéries, les dinosaures). Les éléphants (Pinker, 2002) Rupture avec lanthropocentrisme : lhomme comme point daboutissement dun rameau parmi dautres. Caractères relatif et non absolu de ladaptation (les bactéries, les dinosaures). Les éléphants (Pinker, 2002) Rupture avec le finalisme, cest-à-dire avec lidée quil y a une direction dans le devenir du vivant, comme un but qui oriente son cours, des forces directionnelles sous-jacentes : Dieu, dessein intelligent mais aussi, Nature, Progrès, Complexification croissante ou adaptation croissante, etc. Lévolution comme histoire contingente, et non comme développement orienté Rupture avec le finalisme, cest-à-dire avec lidée quil y a une direction dans le devenir du vivant, comme un but qui oriente son cours, des forces directionnelles sous-jacentes : Dieu, dessein intelligent mais aussi, Nature, Progrès, Complexification croissante ou adaptation croissante, etc. Lévolution comme histoire contingente, et non comme développement orienté Rupture avec la conception essentialiste de lespèce. Lhomme ne descend pas du singe. Lindividu nest pas lactualisation dun type. Il ny a pas dévolution des espèces, mais des populations concrètes. Rupture avec la conception essentialiste de lespèce. Lhomme ne descend pas du singe. Lindividu nest pas lactualisation dun type. Il ny a pas dévolution des espèces, mais des populations concrètes.

54 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.3 Dans un tel cadre, quest-ce que le créationnisme, par opposition à la conception scientifique de lévolution ? 1.3 Dans un tel cadre, quest-ce que le créationnisme, par opposition à la conception scientifique de lévolution ?

55 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.3 Dans un tel cadre, quest-ce que le créationnisme, par opposition à la conception scientifique de lévolution ? 1.3 Dans un tel cadre, quest-ce que le créationnisme, par opposition à la conception scientifique de lévolution ? Point communs des ruptures : une explication de la diversité, du devenir et de ladaptation du vivant sans faire intervenir aucun ordre préétabli, extérieur à la nature : ni échelle des êtres couronnée par lhomme, ni direction préétablie dans lévolution, ni essences (lHomme avec un grand H ou le Chien). Point communs des ruptures : une explication de la diversité, du devenir et de ladaptation du vivant sans faire intervenir aucun ordre préétabli, extérieur à la nature : ni échelle des êtres couronnée par lhomme, ni direction préétablie dans lévolution, ni essences (lHomme avec un grand H ou le Chien).

56 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.3 Dans un tel cadre, quest-ce que le créationnisme, par opposition à la conception scientifique de lévolution ? 1.3 Dans un tel cadre, quest-ce que le créationnisme, par opposition à la conception scientifique de lévolution ? Point communs des ruptures : une explication de la diversité, du devenir et de ladaptation du vivant sans faire intervenir aucun ordre préétabli, extérieur à la nature : ni échelle des êtres couronnée par lhomme, ni direction préétablie dans lévolution, ni essences (lHomme avec un grand H ou le Chien). Point communs des ruptures : une explication de la diversité, du devenir et de ladaptation du vivant sans faire intervenir aucun ordre préétabli, extérieur à la nature : ni échelle des êtres couronnée par lhomme, ni direction préétablie dans lévolution, ni essences (lHomme avec un grand H ou le Chien). Philosophiquement : Immanence contre transcendance ; histoire contre développement ; événement contre devenir préétabli ; cause efficiente contre cause finale ; arborescence contre linéarité ; essence abstraite contre populations concrètes ; diversité sans ordre hiérarchique contre anthropocentrisme Philosophiquement : Immanence contre transcendance ; histoire contre développement ; événement contre devenir préétabli ; cause efficiente contre cause finale ; arborescence contre linéarité ; essence abstraite contre populations concrètes ; diversité sans ordre hiérarchique contre anthropocentrisme

57 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.3 Dans un tel cadre, quest-ce que le créationnisme, par opposition à la conception scientifique de lévolution ? 1.3 Dans un tel cadre, quest-ce que le créationnisme, par opposition à la conception scientifique de lévolution ? Point communs des ruptures : une explication de la diversité, du devenir et de ladaptation du vivant sans faire intervenir aucun ordre préétabli, extérieur à la nature : ni échelle des êtres couronnée par lhomme, ni direction préétablie dans lévolution, ni essences (lHomme avec un grand H ou le Chien). Point communs des ruptures : une explication de la diversité, du devenir et de ladaptation du vivant sans faire intervenir aucun ordre préétabli, extérieur à la nature : ni échelle des êtres couronnée par lhomme, ni direction préétablie dans lévolution, ni essences (lHomme avec un grand H ou le Chien). Philosophiquement : Immanence contre transcendance ; histoire contre développement ; événement contre devenir préétabli ; cause efficiente contre cause finale ; arborescence contre linéarité ; essence abstraite contre populations concrètes ; diversité sans ordre hiérarchique contre anthropocentrisme Philosophiquement : Immanence contre transcendance ; histoire contre développement ; événement contre devenir préétabli ; cause efficiente contre cause finale ; arborescence contre linéarité ; essence abstraite contre populations concrètes ; diversité sans ordre hiérarchique contre anthropocentrisme Cest avec cela que rompt le darwinisme. Cest donc cela que lon peut appeler le créationnisme : intervention de forces occultes dans lexplication du vivant, de sa diversité, son histoire et son adaptation Cest avec cela que rompt le darwinisme. Cest donc cela que lon peut appeler le créationnisme : intervention de forces occultes dans lexplication du vivant, de sa diversité, son histoire et son adaptation

58 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.4 Conséquences : 1.4 Conséquences :

59 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.4 Conséquences : 1.4 Conséquences : Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement

60 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.4 Conséquences : 1.4 Conséquences : Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement En France, aujourdhui, le créationnisme fixiste est sous représenté dans lespace public, pour linstant. Mais quen est-il des autres schèmes : échelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme ? En France, aujourdhui, le créationnisme fixiste est sous représenté dans lespace public, pour linstant. Mais quen est-il des autres schèmes : échelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme ?

61 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.4 Conséquences : 1.4 Conséquences : Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement En France, aujourdhui, le créationnisme fixiste est sous représenté dans lespace public, pour linstant. Mais quen est-il des autres schèmes : échelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme ? En France, aujourdhui, le créationnisme fixiste est sous représenté dans lespace public, pour linstant. Mais quen est-il des autres schèmes : échelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme ? Ils sont absents des cours donnés en université à propos de la théorie de lévolution. De même dans les manuels de lycée, quand est exposée la théorie de lévolution. Ils sont absents des cours donnés en université à propos de la théorie de lévolution. De même dans les manuels de lycée, quand est exposée la théorie de lévolution.

62 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.4 Conséquences : 1.4 Conséquences : Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement En France, aujourdhui, le créationnisme fixiste est sous représenté dans lespace public, pour linstant. Mais quen est-il des autres schèmes : échelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme ? En France, aujourdhui, le créationnisme fixiste est sous représenté dans lespace public, pour linstant. Mais quen est-il des autres schèmes : échelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme ? Ils sont absents des cours donnés en université à propos de la théorie de lévolution. De même dans les manuels de lycée, quand est exposée la théorie de lévolution. Ils sont absents des cours donnés en université à propos de la théorie de lévolution. De même dans les manuels de lycée, quand est exposée la théorie de lévolution. En revanche, ils sont insidieusement présents ailleurs : En revanche, ils sont insidieusement présents ailleurs : Dans les manuels décole élémentaire, de collège Dans les récits de lhistoire didée dévolution Dans la tête des étudiants, même scientifiques, qui ne sont pas spécialistes en biologie

63 1. Avec quelle représentation de la nature vivante la conception scientifique actuelle de lévolution rompt- elle ? 1.4 Conséquences : 1.4 Conséquences : Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement Le créationnisme fixiste – celui des USA ou le créationnisme musulman - nest quun aspect du créationnisme, du moins des schèmes avec lesquels le darwinisme rompt radicalement En France, aujourdhui, le créationnisme fixiste est sous représenté dans lespace public, pour linstant. Mais quen est-il des autres schèmes : échelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme ? En France, aujourdhui, le créationnisme fixiste est sous représenté dans lespace public, pour linstant. Mais quen est-il des autres schèmes : échelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme ? Ils sont absents des cours donnés en université à propos de la théorie de lévolution. De même dans les manuels de lycée, quand est exposée la théorie de lévolution. Ils sont absents des cours donnés en université à propos de la théorie de lévolution. De même dans les manuels de lycée, quand est exposée la théorie de lévolution. En revanche, ils sont insidieusement présents ailleurs : En revanche, ils sont insidieusement présents ailleurs : Dans les manuels décole élémentaire, de collège Dans les récits de lhistoire didée dévolution Dans la tête des étudiants, même scientifiques, qui ne sont pas spécialistes en biologie Plus généralement, les enquêtes évoquées par la suite suggère une même image de lévolution, très répandue en France : non fixiste, mais anthropocentrique, essentialiste, finaliste et scalaire. Plus généralement, les enquêtes évoquées par la suite suggère une même image de lévolution, très répandue en France : non fixiste, mais anthropocentrique, essentialiste, finaliste et scalaire.

64 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) Remarques préliminaires : Remarques préliminaires : La difficulté de faire des manuels. Repérer des inclinations à travers les choix opérés par les auteurs La difficulté de faire des manuels. Repérer des inclinations à travers les choix opérés par les auteurs Certains manuels échappent à ces critiques (G. Lecointre) Certains manuels échappent à ces critiques (G. Lecointre) 11 manuels étudiés 11 manuels étudiés

65 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) Remarques préliminaires : Remarques préliminaires : La difficulté de faire des manuels. Repérer des inclinations à travers les choix opérés par les auteurs La difficulté de faire des manuels. Repérer des inclinations à travers les choix opérés par les auteurs Certains manuels échappent à ces critiques (G. Lecointre) Certains manuels échappent à ces critiques (G. Lecointre) 11 manuels étudiés 11 manuels étudiés 2.1 Une image familière : la procession humaine 2.1 Une image familière : la procession humaine

66

67

68 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.1 Une image familière : la procession humaine 2.1 Une image familière : la procession humaine Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme

69 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.1 Une image familière : la procession humaine 2.1 Une image familière : la procession humaine Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Limage de lévolution que suggère ce type de schéma : il était une fois la vie… Limage de lévolution que suggère ce type de schéma : il était une fois la vie…

70

71 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.1 Une image familière : la procession humaine 2.1 Une image familière : la procession humaine Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Limage de lévolution que suggère ce type de schéma : il était une fois la vie… Limage de lévolution que suggère ce type de schéma : il était une fois la vie… Teilhard de Chardin et Lamarck : très français Teilhard de Chardin et Lamarck : très français

72 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.1 Une image familière : la procession humaine 2.1 Une image familière : la procession humaine Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Limage de lévolution que suggère ce type de schéma : il était une fois la vie… Limage de lévolution que suggère ce type de schéma : il était une fois la vie… Teilhard de Chardin et Lamarck : très français Teilhard de Chardin et Lamarck : très français Spiritualisme, hiérarchie et racisme Spiritualisme, hiérarchie et racisme

73 GENRE HUMAIN 1re ESPECE. Angle facial de 85° 1. RACE BLANCHE... Arabe-indienne. Celtique et caucasienne. 2. RACE JAUNE...Chinoise. Kalmouke-mongole. Lapone-ostiaque. 3. RACE CUIVREUSE...Américaine ou caraïbe. 4. RACE BRUNE FONCEEMalaie ou polynésique. 2e ESPECE. Angle facial de 75 à 80° 5. RACE NOIRE...Cafres Nègres. 6. RACE NOIRATRE.Hottentots. Papous. Classification de Julien Joseph Virey, naturaliste et anthropologue du début du 19ème siècle GENRE HUMAIN 1re ESPECE. Angle facial de 85° 1. RACE BLANCHE... Arabe-indienne. Celtique et caucasienne. 2. RACE JAUNE...Chinoise. Kalmouke-mongole. Lapone-ostiaque. 3. RACE CUIVREUSE...Américaine ou caraïbe. 4. RACE BRUNE FONCEEMalaie ou polynésique. 2e ESPECE. Angle facial de 75 à 80° 5. RACE NOIRE...Cafres Nègres. 6. RACE NOIRATRE.Hottentots. Papous. Classification de Julien Joseph Virey, naturaliste et anthropologue du début du 19ème siècle

74

75 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.1 Une image familière : la procession humaine 2.1 Une image familière : la procession humaine Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Non fixiste, mais…Echelle des êtres, anthropocentrisme, finalisme, essentialisme Limage de lévolution que suggère ce type de schéma : il était une fois la vie… Limage de lévolution que suggère ce type de schéma : il était une fois la vie… Teilhard de Chardin et Lamarck : très français Teilhard de Chardin et Lamarck : très français Spiritualisme, hiérarchie et racisme Spiritualisme, hiérarchie et racisme Nuançons : toute présentation linéaire de lhominisation ne condamne pas à cela. Mais une lecture prophétique, oui… (Dawkins, 2004) Nuançons : toute présentation linéaire de lhominisation ne condamne pas à cela. Mais une lecture prophétique, oui… (Dawkins, 2004)

76 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme Illustration 1 : larbre de lévolution Illustration 1 : larbre de lévolution

77

78 Gorille Homme Chimpanzé Homme Chimpanzé Gorille

79 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme Illustration 1 : larbre de lévolution : léchelle horizontale Illustration 1 : larbre de lévolution : léchelle horizontale Représenter lhomme à une extrémité ne répond à aucune nécessité scientifique Représenter lhomme à une extrémité ne répond à aucune nécessité scientifique Illustration 2 : larbre de lévolution : Illustration 2 : larbre de lévolution :

80

81 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme Illustration 1 : larbre de lévolution : léchelle horizontale Illustration 1 : larbre de lévolution : léchelle horizontale Représenter lhomme à une extrémité ne répond à aucune nécessité scientifique Représenter lhomme à une extrémité ne répond à aucune nécessité scientifique Illustration 2 : larbre de lévolution : léchelle verticale Illustration 2 : larbre de lévolution : léchelle verticale « Lhomme descend du singe ». « Lhomme descend du singe ».

82 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme Illustration 1 : larbre de lévolution : léchelle horizontale Illustration 1 : larbre de lévolution : léchelle horizontale Représenter lhomme à une extrémité ne répond à aucune nécessité scientifique Représenter lhomme à une extrémité ne répond à aucune nécessité scientifique Illustration 2 : larbre de lévolution : léchelle verticale Illustration 2 : larbre de lévolution : léchelle verticale « Lhomme descend du singe ». « Lhomme descend du singe ». Conclusion : on retrouve une même représentation du vivant que précédemment : non fixiste, centrée sur le transformisme, mais ambigu avec léchelle des êtres, le finalisme, lanthropocentrisme et lessentialisme Conclusion : on retrouve une même représentation du vivant que précédemment : non fixiste, centrée sur le transformisme, mais ambigu avec léchelle des êtres, le finalisme, lanthropocentrisme et lessentialisme

83 2. Lévolution de lhomme dans un échantillon de manuels (école élémentaire, collège) 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle 2.2 Larbre qui cache deux fois léchelle La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme La présence dun arbre ne suffit pas à masquer léchelle des êtres, lanthropocentrisme, le finalisme et lessentialisme Illustration 1 : larbre de lévolution : léchelle horizontale Illustration 1 : larbre de lévolution : léchelle horizontale Représenter lhomme à une extrémité ne répond à aucune nécessité scientifique Représenter lhomme à une extrémité ne répond à aucune nécessité scientifique Illustration 2 : larbre de lévolution : léchelle verticale Illustration 2 : larbre de lévolution : léchelle verticale « Lhomme descend du singe ». « Lhomme descend du singe ». Conclusion : on retrouve une même représentation du vivant que précédemment : non fixiste, centrée sur le transformisme, mais ambigu avec léchelle des êtres, le finalisme, lanthropocentrisme et lessentialisme Conclusion : on retrouve une même représentation du vivant que précédemment : non fixiste, centrée sur le transformisme, mais ambigu avec léchelle des êtres, le finalisme, lanthropocentrisme et lessentialisme Il en va de même pour un autre thème récurrent : les « formes intermédiaires », comme lornithorynque et larchéoptéryx : important pour asseoir le transformisme ; mais ambigu vis-à-vis des autres schèmes. Il en va de même pour un autre thème récurrent : les « formes intermédiaires », comme lornithorynque et larchéoptéryx : important pour asseoir le transformisme ; mais ambigu vis-à-vis des autres schèmes.

84

85 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début

86 Préambule : une question de généalogie « Tracer sur une feuille larbre généalogique qui relie selon vous ces individus les uns aux autres (utilisez les noms marqués sous les photos pour représenter les individus dans votre arbre) : » un lézard un chimpanzé un chêne un humain une baleine une amibe

87 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but

88 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres

89 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres le degré de linéarisation (darborescence) de larbre le degré de linéarisation (darborescence) de larbre

90 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres le degré de linéarisation (darborescence) de larbre le degré de linéarisation (darborescence) de larbre Léchelle horizontale Léchelle horizontale

91 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres le degré de linéarisation (darborescence) de larbre le degré de linéarisation (darborescence) de larbre Léchelle horizontale Léchelle horizontale La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante

92 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres le degré de linéarisation (darborescence) de larbre le degré de linéarisation (darborescence) de larbre Léchelle horizontale Léchelle horizontale La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante Teste la présence de lanthropocentrisme Teste la présence de lanthropocentrisme

93 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres le degré de linéarisation (darborescence) de larbre le degré de linéarisation (darborescence) de larbre Léchelle horizontale Léchelle horizontale La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante Teste la présence de lanthropocentrisme Teste la présence de lanthropocentrisme Position de lhomme dans les schémas Position de lhomme dans les schémas

94 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres le degré de linéarisation (darborescence) de larbre le degré de linéarisation (darborescence) de larbre Léchelle horizontale Léchelle horizontale La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante Teste la présence de lanthropocentrisme Teste la présence de lanthropocentrisme Position de lhomme dans les schémas Position de lhomme dans les schémas Tester la présence de lessentialisme Tester la présence de lessentialisme

95 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres le degré de linéarisation (darborescence) de larbre le degré de linéarisation (darborescence) de larbre Léchelle horizontale Léchelle horizontale La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante Teste la présence de lanthropocentrisme Teste la présence de lanthropocentrisme Position de lhomme dans les schémas Position de lhomme dans les schémas Tester la présence de lessentialisme Tester la présence de lessentialisme Les liens directs entre individus Les liens directs entre individus

96 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Le problème : celui que je vous ai posé au début Le problème : celui que je vous ai posé au début Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Pourquoi est-il formulé ainsi ? Le but Tester la présence de léchelle des êtres Tester la présence de léchelle des êtres le degré de linéarisation (darborescence) de larbre le degré de linéarisation (darborescence) de larbre Léchelle horizontale Léchelle horizontale La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante La place du lézard par rapport à la baleine : la complexité croissante Teste la présence de lanthropocentrisme Teste la présence de lanthropocentrisme Position de lhomme dans les schémas Position de lhomme dans les schémas Tester la présence de lessentialisme Tester la présence de lessentialisme Les liens directs entre individus Les liens directs entre individus « Lhomme descend du singe » « Lhomme descend du singe »

97 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché.

98 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. 3.1 Léchelle des êtres 3.1 Léchelle des êtres

99 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. 3.1 Léchelle des êtres 3.1 Léchelle des êtres La linéarisation de larbre : exemples La linéarisation de larbre : exemples

100

101 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. 3.1 Léchelle des êtres 3.1 Léchelle des êtres La linéarisation de larbre : exemples La linéarisation de larbre : exemples Larbre qui cache léchelle : exemples Larbre qui cache léchelle : exemples

102

103

104 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. Résultats : N = 120 ; 105 ont répondu. 1 na pas davis. Aucun créationniste affiché. 3.1 Léchelle des êtres 3.1 Léchelle des êtres La linéarisation de larbre : exemples La linéarisation de larbre : exemples Larbre qui cache léchelle : exemples Larbre qui cache léchelle : exemples La baleine et le lézard ; le chêne et lamibe : le critère de la complexité croissante La baleine et le lézard ; le chêne et lamibe : le critère de la complexité croissante

105

106 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.1 Léchelle des êtres : Tableau récapitulatif des résultats 3.1 Léchelle des êtres : Tableau récapitulatif des résultats Schémas avec EDE Schémas sans apparenté Présence de lEDE par linéarisation directe de larbre Présence de lEDE par inscription implicite dans larbre Présence de lEDE par lusage du critère de complexité croissante 4 ForteFaible Total 96100

107 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.2 Lanthropocentrisme 3.2 Lanthropocentrisme Exemples Exemples

108

109

110 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.2 Lanthropocentrisme 3.2 Lanthropocentrisme Exemples Exemples Résultat : 84 % des schémas Résultat : 84 % des schémas

111 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.3 Lessentialisme : 3.3 Lessentialisme : Critère : linéarisation de larbre : Exemples Critère : linéarisation de larbre : Exemples

112

113

114 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.3 Lessentialisme : 3.3 Lessentialisme : Critère : linéarisation de larbre : Exemples Critère : linéarisation de larbre : Exemples Résultat : 76 % Résultat : 76 %

115 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.3 Conclusion 3.3 Conclusion 4 schémas seulement ne laissent pas apparaître ces schèmes 4 schémas seulement ne laissent pas apparaître ces schèmes Exemples Exemples

116

117 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.3 Conclusion 3.3 Conclusion 4 schémas seulement ne laissent pas apparaître ces schèmes 4 schémas seulement ne laissent pas apparaître ces schèmes Exemples Exemples Ne pas en conclure quils nont pas compris lévolution Ne pas en conclure quils nont pas compris lévolution

118 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.3 Conclusion 3.3 Conclusion 4 schémas seulement ne laissent pas apparaître ces schèmes 4 schémas seulement ne laissent pas apparaître ces schèmes Exemples Exemples Ne pas en conclure quils nont pas compris lévolution Ne pas en conclure quils nont pas compris lévolution Mais cela laisse apparaître la force culturelle des mêmes schèmes que dans lenquête précédente, avec lesquels rompt la science aujourdhui; Mais cela laisse apparaître la force culturelle des mêmes schèmes que dans lenquête précédente, avec lesquels rompt la science aujourdhui;

119 3. Une expérience auprès dun public détudiants scientifiques 3.3 Conclusion 3.3 Conclusion 4 schémas seulement ne laissent pas apparaître ces schèmes 4 schémas seulement ne laissent pas apparaître ces schèmes Exemples Exemples Ne pas en conclure quils nont pas compris lévolution Ne pas en conclure quils nont pas compris lévolution Mais cela laisse apparaître la force culturelle des mêmes schèmes que dans lenquête précédente, avec lesquels rompt la science aujourdhui; Mais cela laisse apparaître la force culturelle des mêmes schèmes que dans lenquête précédente, avec lesquels rompt la science aujourdhui; On retrouve en toile de fond, quand lattention se relâche, la même histoire : transformiste, mais avec les autres schèmes… On retrouve en toile de fond, quand lattention se relâche, la même histoire : transformiste, mais avec les autres schèmes…

120 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences

121 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé

122 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme

123 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Le fixisme est identifié au créationnisme. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la foi religieuse. Le fixisme est identifié au créationnisme. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la foi religieuse.

124 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Le fixisme est identifié au créationnisme. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la foi religieuse. Le fixisme est identifié au créationnisme. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la foi religieuse. Le transformisme est identifié à lévolutionnisme daujourdhui. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la science, par une raison qui sest libérée de la foi. Le transformisme est identifié à lévolutionnisme daujourdhui. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la science, par une raison qui sest libérée de la foi.

125 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Le fixisme est identifié au créationnisme. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la foi religieuse. Le fixisme est identifié au créationnisme. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la foi religieuse. Le transformisme est identifié à lévolutionnisme daujourdhui. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la science, par une raison qui sest libérée de la foi. Le transformisme est identifié à lévolutionnisme daujourdhui. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la science, par une raison qui sest libérée de la foi. Cest une lutte entre la science et la religion, certains savants freinant le développement de la connaissance. Cest une lutte entre la science et la religion, certains savants freinant le développement de la connaissance.

126 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit La manière dont on raconte lhistoire dune chose est un puissant révélateur de la manière dont on la conçoit Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences Lobjet de lenquête ici : les récits courts de lhistoire de lidée dévolution dans les manuels de terminal et dans les synthèses dhistoire des sciences 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé 4.1 On y retrouve fréquemment un même récit stéréotypé Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Un thème central unique : la lutte difficile et lente, mais victorieuse au XIXème siècle, du transformisme contre le fixisme Le fixisme est identifié au créationnisme. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la foi religieuse. Le fixisme est identifié au créationnisme. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la foi religieuse. Le transformisme est identifié à lévolutionnisme daujourdhui. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la science, par une raison qui sest libérée de la foi. Le transformisme est identifié à lévolutionnisme daujourdhui. Il est considéré comme une conception qui est dictée par la science, par une raison qui sest libérée de la foi. Cest une lutte entre la science et la religion, certains savants freinant le développement de la connaissance. Cest une lutte entre la science et la religion, certains savants freinant le développement de la connaissance. Trois figures majeures reviennent volontiers dans les résumé de ce drame historique : Georges Cuvier, Jean Baptiste Lamarck, Charles Darwin Trois figures majeures reviennent volontiers dans les résumé de ce drame historique : Georges Cuvier, Jean Baptiste Lamarck, Charles Darwin

127 Cuvier Lamarck Darwin

128 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences

129 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck

130 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Les difficultés de cette explication Les difficultés de cette explication

131 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Les difficultés de cette explication Les difficultés de cette explication Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments.

132 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Les difficultés de cette explication Les difficultés de cette explication Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque.

133 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Les difficultés de cette explication Les difficultés de cette explication Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. Cette question est très secondaire, reprise dans un autre débat, sur la nature ultime du vivant : la querelle des analogues Cette question est très secondaire, reprise dans un autre débat, sur la nature ultime du vivant : la querelle des analogues

134 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Les difficultés de cette explication Les difficultés de cette explication Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. Cette question est très secondaire, reprise dans un autre débat, sur la nature ultime du vivant : la querelle des analogues Cette question est très secondaire, reprise dans un autre débat, sur la nature ultime du vivant : la querelle des analogues Cette querelle noppose pas Cuvier à Lamarck, mais Cuvier à Geoffroy Saint Hilaire Cette querelle noppose pas Cuvier à Lamarck, mais Cuvier à Geoffroy Saint Hilaire

135 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Les difficultés de cette explication Les difficultés de cette explication Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. Cette question est très secondaire, reprise dans un autre débat, sur la nature ultime du vivant : la querelle des analogues Cette question est très secondaire, reprise dans un autre débat, sur la nature ultime du vivant : la querelle des analogues Cette querelle noppose pas Cuvier à Lamarck, mais Cuvier à Geoffroy Saint Hilaire Cette querelle noppose pas Cuvier à Lamarck, mais Cuvier à Geoffroy Saint Hilaire Les arguments de Cuvier ne sont pas religieux : catastrophes, âge de la terre Les arguments de Cuvier ne sont pas religieux : catastrophes, âge de la terre

136 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences 4.2 Les tropismes du contexte : une tentation en histoire et en sociologie des sciences Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Une explication qui paraît simposer delle-même : Cuvier et Lamarck Les difficultés de cette explication Les difficultés de cette explication Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. Texte, contexte, et idéologie. Les scientifiques ont des arguments. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. On ne trouve pas de trace dune opposition « fixisme » « transformisme » dans le vocabulaire de cette époque. Cette question est très secondaire, reprise dans un autre débat, sur la nature ultime du vivant : la querelle des analogues Cette question est très secondaire, reprise dans un autre débat, sur la nature ultime du vivant : la querelle des analogues Cette querelle noppose pas Cuvier à Lamarck, mais Cuvier à Geoffroy Saint Hilaire Cette querelle noppose pas Cuvier à Lamarck, mais Cuvier à Geoffroy Saint Hilaire Les arguments de Cuvier ne sont pas religieux : catastrophes, âge de la terre Les arguments de Cuvier ne sont pas religieux : catastrophes, âge de la terre Cette explication passe sous silence toutes les autres ruptures centrales du darwinisme, en privilégiant le transformisme. Or on peut être transformiste, et adhérer à tous les autres schèmes. Lamarck. Cette explication passe sous silence toutes les autres ruptures centrales du darwinisme, en privilégiant le transformisme. Or on peut être transformiste, et adhérer à tous les autres schèmes. Lamarck.

137 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes.

138 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. Du coup, les autres aspects de lévolution sont passés sous silence et ignorés. Un certain nombre de schème créationnistes, au sens évoqué au début, peuvent perdurer. Du coup, les autres aspects de lévolution sont passés sous silence et ignorés. Un certain nombre de schème créationnistes, au sens évoqué au début, peuvent perdurer.

139 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. Du coup, les autres aspects de lévolution sont passés sous silence et ignorés. Un certain nombre de schème créationnistes, au sens évoqué au début, peuvent perdurer. Du coup, les autres aspects de lévolution sont passés sous silence et ignorés. Un certain nombre de schème créationnistes, au sens évoqué au début, peuvent perdurer. Cet aspect est capital au plan culturel, car il recoupe une opposition culturellement forte entre religion et science (laïcité), et aussi Europe USA. Cet aspect est capital au plan culturel, car il recoupe une opposition culturellement forte entre religion et science (laïcité), et aussi Europe USA.

140 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. Du coup, les autres aspects de lévolution sont passés sous silence et ignorés. Un certain nombre de schème créationnistes, au sens évoqué au début, peuvent perdurer. Du coup, les autres aspects de lévolution sont passés sous silence et ignorés. Un certain nombre de schème créationnistes, au sens évoqué au début, peuvent perdurer. Cet aspect est capital au plan culturel, car il recoupe une opposition culturellement forte entre religion et science (laïcité), et aussi Europe USA. Cet aspect est capital au plan culturel, car il recoupe une opposition culturellement forte entre religion et science (laïcité), et aussi Europe USA. Mais au plan scientifique, cest un aspect parmi dautres. Mais au plan scientifique, cest un aspect parmi dautres.

141 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution 4.3 Synthèse à propos de lhistoire de lidée dévolution En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. En privilégiant un axe, le transformisme, au détriment des autres, cette histoire vient donc exprimer et conforter la représentation de lévolution évoquée dans les parties précédentes. Du coup, les autres aspects de lévolution sont passés sous silence et ignorés. Un certain nombre de schème créationnistes, au sens évoqué au début, peuvent perdurer. Du coup, les autres aspects de lévolution sont passés sous silence et ignorés. Un certain nombre de schème créationnistes, au sens évoqué au début, peuvent perdurer. Cet aspect est capital au plan culturel, car il recoupe une opposition culturellement forte entre religion et science (laïcité), et aussi Europe USA. Cet aspect est capital au plan culturel, car il recoupe une opposition culturellement forte entre religion et science (laïcité), et aussi Europe USA. Mais au plan scientifique, cest un aspect parmi dautres. Mais au plan scientifique, cest un aspect parmi dautres. En creux, on retrouve ici encore la même conception de lévolution, très française. En creux, on retrouve ici encore la même conception de lévolution, très française.

142 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.4 Lhistoire dune histoire 4.4 Lhistoire dune histoire Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ?

143 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.4 Lhistoire dune histoire 4.4 Lhistoire dune histoire Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Paul Broca dans les années 1870 Paul Broca dans les années 1870

144 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.4 Lhistoire dune histoire 4.4 Lhistoire dune histoire Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Paul Broca dans les années 1870 Paul Broca dans les années 1870 Lamarckisme, néo-lamarckisme et Troisième République : le nationalisme; lhérédité des caractères acquis : le progrès par léducation contre le fatalisme de lhérédité Lamarckisme, néo-lamarckisme et Troisième République : le nationalisme; lhérédité des caractères acquis : le progrès par léducation contre le fatalisme de lhérédité

145 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.4 Lhistoire dune histoire 4.4 Lhistoire dune histoire Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Paul Broca dans les années 1870 Paul Broca dans les années 1870 Lamarckisme, néo-lamarckisme et Troisième République : le nationalisme; lhérédité des caractères acquis : le progrès par léducation contre le fatalisme de lhérédité Lamarckisme, néo-lamarckisme et Troisième République : le nationalisme; lhérédité des caractères acquis : le progrès par léducation contre le fatalisme de lhérédité Les années 1930 : Les conséquences de laffaire Lyssenko : le relais du marxisme ; le retard de la génétique Les années 1930 : Les conséquences de laffaire Lyssenko : le relais du marxisme ; le retard de la génétique

146 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.4 Lhistoire dune histoire 4.4 Lhistoire dune histoire Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Paul Broca dans les années 1870 Paul Broca dans les années 1870 Lamarckisme, néo-lamarckisme et Troisième République : le nationalisme; lhérédité des caractères acquis : le progrès par léducation contre le fatalisme de lhérédité Lamarckisme, néo-lamarckisme et Troisième République : le nationalisme; lhérédité des caractères acquis : le progrès par léducation contre le fatalisme de lhérédité Les années 1930 : Les conséquences de laffaire Lyssenko : le relais du marxisme ; le retard de la génétique Les années 1930 : Les conséquences de laffaire Lyssenko : le relais du marxisme ; le retard de la génétique Les années 1970 : la querelle de la sociobiologie. Lhostilité française à ce qui est regardé comme une idéologie libérale inégalitaire ; la force de lidée de progrès, délévation de lesprit : une téléologie laïque et républicaine. Les années 1970 : la querelle de la sociobiologie. Lhostilité française à ce qui est regardé comme une idéologie libérale inégalitaire ; la force de lidée de progrès, délévation de lesprit : une téléologie laïque et républicaine.

147 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.4 Lhistoire dune histoire 4.4 Lhistoire dune histoire Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Mais doù vient cette histoire, si elle nest pas tout à fait exacte historiquement ? Doù vient le succès de cette représentation du vivant ? Ce rôle attribué à Lamarck ? Paul Broca dans les années 1870 Paul Broca dans les années 1870 Lamarckisme, néo-lamarckisme et Troisième République : le nationalisme; lhérédité des caractères acquis : le progrès par léducation contre le fatalisme de lhérédité Lamarckisme, néo-lamarckisme et Troisième République : le nationalisme; lhérédité des caractères acquis : le progrès par léducation contre le fatalisme de lhérédité Les années 1930 : Les conséquences de laffaire Lyssenko : le relais du marxisme ; le retard de la génétique Les années 1930 : Les conséquences de laffaire Lyssenko : le relais du marxisme ; le retard de la génétique Les années 1970 : la querelle de la sociobiologie. Lhostilité française à ce qui est regardé comme une idéologie libérale inégalitaire ; la force de lidée de progrès, délévation de lesprit : une téléologie laïque et républicaine. Les années 1970 : la querelle de la sociobiologie. Lhostilité française à ce qui est regardé comme une idéologie libérale inégalitaire ; la force de lidée de progrès, délévation de lesprit : une téléologie laïque et républicaine. Le syndrome de Virenque et dAimé Jacquet ? Le syndrome de Virenque et dAimé Jacquet ?

148 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme

149 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires

150 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : lessentialisme de la cognition humaine en matière despèces vivantes Etude cognitive : lessentialisme de la cognition humaine en matière despèces vivantes

151 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : lessentialisme de la cognition humaine en matière despèces vivantes Etude cognitive : lessentialisme de la cognition humaine en matière despèces vivantes Une nuance à toutes ces expériences : elles sont faites pour piéger. Quand on interroge les gens, que lon discute : il ne paraissent pas avoir de véritable croyance, au sens fort Une nuance à toutes ces expériences : elles sont faites pour piéger. Quand on interroge les gens, que lon discute : il ne paraissent pas avoir de véritable croyance, au sens fort

152 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : lessentialisme de la cognition humaine en matière despèces vivantes Etude cognitive : lessentialisme de la cognition humaine en matière despèces vivantes Une nuance à toutes ces expériences : elles sont faites pour piéger. Quand on interroge les gens, que lon discute : il ne paraissent pas avoir de véritable croyance, au sens fort Une nuance à toutes ces expériences : elles sont faites pour piéger. Quand on interroge les gens, que lon discute : il ne paraissent pas avoir de véritable croyance, au sens fort Il y a une différence entre la connaissance scientifique et la connaissance ordinaire : elle porte moins sur le contenu que sur la précision et lengagement. Il y a une différence entre la connaissance scientifique et la connaissance ordinaire : elle porte moins sur le contenu que sur la précision et lengagement.

153 4. Comment raconte-t-on en France lhistoire de lavènement de lidée dévolution ? 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme 4.5 La résistance de la pensée ordinaire au darwinisme Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : la connaissance ordinaire serait spontanément lamarckienne. Le darwinisme serait contre intuitif. Exemple des phalènes du bouleau. Cela serait vrai en France comme ailleurs. Difficultés des explications par des mécanismes aléatoires Etude cognitive : lessentialisme de la cognition humaine en matière despèces vivantes Etude cognitive : lessentialisme de la cognition humaine en matière despèces vivantes Une nuance à toutes ces expériences : elles sont faites pour piéger. Quand on interroge les gens, que lon discute : il ne paraissent pas avoir de véritable croyance, au sens fort Une nuance à toutes ces expériences : elles sont faites pour piéger. Quand on interroge les gens, que lon discute : il ne paraissent pas avoir de véritable croyance, au sens fort Il y a une différence entre la connaissance scientifique et la connaissance ordinaire : elle porte moins sur le contenu que sur la précision et lengagement. Il y a une différence entre la connaissance scientifique et la connaissance ordinaire : elle porte moins sur le contenu que sur la précision et lengagement. Limpensé et lapensé Limpensé et lapensé

154 Conclusion Dans son espace public, la France est majoritairement hostile au « créationnisme » et défend le « darwinisme », du moins lévolutionnisme. La situation est plus partagée aux USA Dans son espace public, la France est majoritairement hostile au « créationnisme » et défend le « darwinisme », du moins lévolutionnisme. La situation est plus partagée aux USA Toutefois, au plan de la représentation de la nature vivante cet « évolutionnisme » est très éloigné de ce que dit la science de lévolution aujourdhui Toutefois, au plan de la représentation de la nature vivante cet « évolutionnisme » est très éloigné de ce que dit la science de lévolution aujourdhui Sur ce plan, il partage de nombreux schèmes avec le créationnisme des USA Sur ce plan, il partage de nombreux schèmes avec le créationnisme des USA Sur ce plan, il soppose au créationnisme USA sur un point : le fixisme. Sur ce plan, il soppose au créationnisme USA sur un point : le fixisme. Cette différence est toutefois capitale sur un autre plan : non pas celui de la représentation de la nature vivante, mais celui du rapport à la religion et à la science. Doù le fait que les polémiques publiques soit centrées sur lui. Cette différence est toutefois capitale sur un autre plan : non pas celui de la représentation de la nature vivante, mais celui du rapport à la religion et à la science. Doù le fait que les polémiques publiques soit centrées sur lui.

155 Conclusion Conséquences : Conséquences : Lopposition actuelle entre les fixistes et les transformistes dans le grand public ne trouve pas son fondement dans deux représentations de la nature opposées. Lopposition actuelle entre les fixistes et les transformistes dans le grand public ne trouve pas son fondement dans deux représentations de la nature opposées.

156 Conclusion Conséquences : Conséquences : Lopposition actuelle entre les fixistes et les transformistes dans le grand public ne trouve pas son fondement dans deux représentations de la nature opposées. Lopposition actuelle entre les fixistes et les transformistes dans le grand public ne trouve pas son fondement dans deux représentations de la nature opposées. Elle ne trouve pas son fondement direct dans une opposition entre croyants et athées. Nombre de gens en France sont croyants et évolutionnistes. Lévolutionnisme français, par son finalisme, saccommode très bien de la religion Elle ne trouve pas son fondement direct dans une opposition entre croyants et athées. Nombre de gens en France sont croyants et évolutionnistes. Lévolutionnisme français, par son finalisme, saccommode très bien de la religion

157 Conclusion Conséquences : Conséquences : Lopposition actuelle entre les fixistes et les transformistes dans le grand public ne trouve pas son fondement dans deux représentations de la nature opposées. Lopposition actuelle entre les fixistes et les transformistes dans le grand public ne trouve pas son fondement dans deux représentations de la nature opposées. Elle ne trouve pas son fondement direct dans une opposition entre croyants et athées. Nombre de gens en France sont croyants et évolutionnistes. Lévolutionnisme français, par son finalisme, saccommode très bien de la religion Elle ne trouve pas son fondement direct dans une opposition entre croyants et athées. Nombre de gens en France sont croyants et évolutionnistes. Lévolutionnisme français, par son finalisme, saccommode très bien de la religion Le fondement de cette opposition et des polémiques, cest dans la manière de concevoir la religion (conception laïque) ; la manière de concevoir la science (éventuellement un complément de la religion). Cest la que le créationnisme USA est infiniment plus dangereux. Le fondement de cette opposition et des polémiques, cest dans la manière de concevoir la religion (conception laïque) ; la manière de concevoir la science (éventuellement un complément de la religion). Cest la que le créationnisme USA est infiniment plus dangereux.

158 Conclusion Ceci doit amener à réfléchir sur la pédagogie : il faut batailler sur plusieurs front : pas seulement le fixisme, car cest, pour linstant, un problème superficiel. Ceci doit amener à réfléchir sur la pédagogie : il faut batailler sur plusieurs front : pas seulement le fixisme, car cest, pour linstant, un problème superficiel.

159 Conclusion Cela invite également à réfléchir sur la science dans une démocratie comme la France : les scientifiques y ont parfois plus de crédit quaux USA, face aux religieux : mais sont-ils compris, y compris par ceux qui disent être daccord avec eux en toute sincérité ? Cela invite également à réfléchir sur la science dans une démocratie comme la France : les scientifiques y ont parfois plus de crédit quaux USA, face aux religieux : mais sont-ils compris, y compris par ceux qui disent être daccord avec eux en toute sincérité ?

160 Bibliographie Barthélémy-Madaule M., Lamarck ou le mythe du précurseur, Paris, Seuil, Barthélémy-Madaule M., Lamarck ou le mythe du précurseur, Paris, Seuil, Bishop B. A. et Anderson C. W., Student conceptions of natural selection ans its role in evolution, Journal of Research in Science Teaching, 27, 1990, p Bishop B. A. et Anderson C. W., Student conceptions of natural selection ans its role in evolution, Journal of Research in Science Teaching, 27, 1990, p Bronner G., La résistance au darwinisme : croyances et raisonnements, Revue française de sociologie, à paraître en Bronner G., La résistance au darwinisme : croyances et raisonnements, Revue française de sociologie, à paraître en Buican D., Histoire de la génétique et de lévolutionnisme en France, paris, PUF, Buican D., Histoire de la génétique et de lévolutionnisme en France, paris, PUF, Darwin C., De lorigine des espèces [1859], Paris, Garnier Flammarion, Darwin C., De lorigine des espèces [1859], Paris, Garnier Flammarion, Dawkins R., The Ancestors Tale. A Pilgrimage to the Dawn of Life, Londres, Weindenfeld & Nicholson, Dawkins R., The Ancestors Tale. A Pilgrimage to the Dawn of Life, Londres, Weindenfeld & Nicholson, Dennett D., Breaking the Spell. Religion as a Natural Phenomenon, Londres, Penguin Books, Dennett D., Breaking the Spell. Religion as a Natural Phenomenon, Londres, Penguin Books, Dubessy J. et Lecointre G. eds, Intrusions spiritualistes et impostures intellectuelles en sciences, Paris, Syllepse, Dubessy J. et Lecointre G. eds, Intrusions spiritualistes et impostures intellectuelles en sciences, Paris, Syllepse, Evans E. M., Beyond Scopes : Why creationism is to stay, in K. Rosengren, C. Johnson et P. Harris eds, Imagining the Impossible : The development of magical, scientific and religious thinking in contemporary society, Cambridge, Cambridge University Press, 2000, p Evans E. M., Beyond Scopes : Why creationism is to stay, in K. Rosengren, C. Johnson et P. Harris eds, Imagining the Impossible : The development of magical, scientific and religious thinking in contemporary society, Cambridge, Cambridge University Press, 2000, p Gayon J., Darwin et laprès-Darwin : une histoire de lhypothèse de sélection naturelle, Paris, Kimé, Gelman A. et Hirschfeld L., How Biological is Essentialism ?, in D. L. Medin et S. Atran eds, Folkbiology, Cambridge, MIT Press, 1999, p Gould S. J., Léventail du vivant : le mythe du progrès [1996], Paris, Seuil, Greene E. D., The logic of university students misunderstanding of natural selection, Journal of Research in Science Teaching, 27, 1990, p Guillo D., Ni Dieu ni Darwin. Les français et la théorie de lévolution, Paris, Ellipses, Lecointre G. ed., Guide critique de lévolution, Paris, Belin, Le Guyader H., Classification et évolution, Paris, Le Pommier, Mayr E., What Evolution Is, New York, Basic Books, Medin D. et Atran S. eds, Folkbiology, Cambridge, MIT Press, Ruse M., The Evolution-Creation Struggle, Harvard, Harvard University Press, Sober E., The Nature of Selection. Evolutionary Theory in Philosophical Focus, Chicago, The University of Chicago Press, 1984.

161 y2TBs y2TBs


Télécharger ppt "Les représentations non savantes de lévolution et du darwinisme en France : La France est-elle créationniste ?"

Présentations similaires


Annonces Google