La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'apprentissage de l'abstraction Faire acquérir des concepts Animation pédagogique 12 décembre 2012 LRO.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'apprentissage de l'abstraction Faire acquérir des concepts Animation pédagogique 12 décembre 2012 LRO."— Transcription de la présentation:

1 L'apprentissage de l'abstraction Faire acquérir des concepts Animation pédagogique 12 décembre 2012 LRO

2 Quest ce quun concept?

3 Quelques assertions pour se poser des questions

4 La révolution française est un concept (oui ou non?)

5 Un concept est : -Une dénomination, une pensée abstraite exprimée par un mot (étiquette). - Ex : poisson -Ce mot nest pas isolé, il désigne une liste dattributs essentiels (caractéristiques que tous les exemples ont en commun) (compréhension - connotation) écailles - nageoires - pond des œufs - vertèbres -Ces attributs sappliquent à des exemples significatifs (extension ou dénotation) requin- raie … Qu'est ce qu'un concept ?

6 Le concept préexiste chez lapprenant (oui ou non?)

7 - La représentation pré-existe, elle est propre à la personne qui lélabore à partir de ses propres expériences (manière de concevoir, idée sur…) - Le concept ne pré-existe pas chez celui qui apprend ; il sagit dune construction intellectuelle utilisée pour sapproprier la réalité. Quelle distinction entre une représentation et un concept ?

8 Le concept « rectangle » nest pas du même type que le concept « après » (oui ou non?)

9 - Concepts conjonctifs : les plus fréquents, ils possédent un ensemble dattributs tous présents dans chaque exemple (reliés par la relation « et ». Ex : le poisson - Concepts disjonctifs : les attributs ne sont pas tous présents dans chaque exemple. Pour un critère, il existe plusieurs possibilités. Ex : être français, cest soit être né en France, soit être naturalisé français. - Concepts relationnels : ils ne peuvent être définis que par rapport à un autre élément. Ex : avant – après - pendant sont des exemples du concept de temps. Trois types de concepts

10 Le concept verbe a un seul attribut: (oui ou non?)

11 - 1- Le niveau de complexité dépend : du nombre dattributs qui le constituent, plus il est important, plus le concept est complexe car il y a des relations à établir entre eux. de la nature de lattribut observable ou abstrait, de la relation entre les attributs (selon quil sagit dun concept conjonctif, disjonctif ou relationnel). Autres aspects du concept utiles en pédagogie

12 Un attribut peut aussi être un concept (oui ou non?)

13 2- Le niveau dabstraction : critère de classification des concepts. Se poser la question : à quel niveau dabstraction un concept et les exemples qui le représentent doivent-ils être abordés ? Autres aspects du concept utiles en pédagogie

14 La beauté nest pas un concept (oui ou non?)

15 3- Le niveau de validité : niveau de consensus qui peut évoluer avec le temps. Des concepts sont subjectifs (la beauté, la culture, le bonheur, la liberté…) Autres aspects du concept utiles en pédagogie

16 - 1-Le niveau de complexité dépend : du nombre dattributs qui le constituent, plus il est important, plus le concept est complexe car il y a des relations à établir entre eux. de la nature de lattribut observable ou abstrait, de la relation entre les attributs (selon quil sagit dun concept conjonctif, disjonctif ou relationnel). - 2-Le niveau dabstraction : critère de classification des concepts. Se poser la question : à quel niveau dabstraction un concept et les exemples qui le représentent doivent-ils être abordés ? - 3-Le niveau de validité : niveau de consensus qui peut évoluer avec le temps. Des concepts sont subjectifs (la beauté, la culture, le bonheur, la liberté…) Autres aspects du concept utiles en pédagogie (synthèse)

17 On catégorise: pour se représenter le monde Pour réduire la complexité En utilisant les 2 cerveaux, droit et gauche La mémoire joue un rôle important Catégorisation

18

19 Elle se situe dans la prise en compte de deux niveaux : - le savoir à enseigner (connaissances, capacités, attitudes), nécessité de délimiter lessentiel du contenu, le structurer ; - le travail intellectuel des élèves lié aux activités proposées qui doivent leur permettre de percevoir linformation, de la traiter et datteindre un niveau dabstraction. La problématique de lapprentissage

20 Cest permettre à lélève : - de nommer le concept - den distinguer les attributs ; ce qui est essentiel/ce qui ne lest pas - de savoir sy référer - de trouver lui-même des exemples qui contiennent les attributs du concept - de citer des contre-exemples qui ne contiennent pas ces attributs (en totalité ou en partie). Que signifie «amener un élève à maîtriser des concepts » ?

21 Définition de lexemple oui et de lexemple non Tâche à réaliser Un exemple pour suivre le cheminement dun apprentissage vers labstraction

22 . Exemple oui

23 Exemple non

24 . Exemple oui

25 Exemple non

26 . Exemple oui

27 .

28 . Exemple non

29 .

30 . Oui ou non?

31 .

32 .

33 .

34 A vous de dessiner des exemples oui

35 . Est-ce un exemple oui?

36 .

37 Voir document La démarche vers labstraction:

38 Objectif au niveau cognitif souhaité Cerner les attributs essentiels et relations Choisir des exemples et contre-exemples Formuler les questions élucidantes Le concept « mot »

39 Soit à partir du concept « haut », « danger » ou « après » ou autre concept de votre choix Autres concepts

40 Expérience de classe de cours triple PS/MS /GS Permet de voir une organisation de classe en cours triple pour travailler sur le même concept. Film sur le concept « miroir »

41 dex.html dex.html Site de David Hébert: le sac à choses Un site

42 rMerci de votre attention


Télécharger ppt "L'apprentissage de l'abstraction Faire acquérir des concepts Animation pédagogique 12 décembre 2012 LRO."

Présentations similaires


Annonces Google