La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aida Konate Carine Diarrassouba Helene Durckel. INTRODUCTION THEORIE DE LA FINANCE COMPORTEMENTALE LES DÉVIATIONS DU MARCHÉ DEUX MODÈLES DE DÉVIATIONS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aida Konate Carine Diarrassouba Helene Durckel. INTRODUCTION THEORIE DE LA FINANCE COMPORTEMENTALE LES DÉVIATIONS DU MARCHÉ DEUX MODÈLES DE DÉVIATIONS."— Transcription de la présentation:

1 Aida Konate Carine Diarrassouba Helene Durckel

2 INTRODUCTION THEORIE DE LA FINANCE COMPORTEMENTALE LES DÉVIATIONS DU MARCHÉ DEUX MODÈLES DE DÉVIATIONS DU MARCHÉ SUPPORTENT LA FINANCE COMPORTEMENTALE MARCHÉS ET LES MODÈLES CLASSIQUES DÉVALUATION: La bulle des années 1990 COMMENT LES MANAGEURS POURRAIENT –ILS CRÉER DE LA VALEUR À PARTIR DES ÉCARTS DU MARCHÉ? CONCLUSION

3 Depuis 40 ans, la théorie financière académique soutient que les marchés financiers reflètent la valeur du sous-jacent. Cependant la tendance actuelle montre que les investisseurs, par leur comportement irrationnel, peuvent avoir une influence sur le cours boursier. De ce fait: Le marché est il guidé par les fondamentaux économiques ou bien les émotions des investisseurs?

4 I- LA THÉORIE DE LA FINANCE CLASSIQUE: Les marchés sont efficients car les prix reflètent rapidement et correctement linformation disponible.

5 II- THEORIE DE LA FINANCE COMPORTEMENTALE: Cette théorie stipule que le marché est moins efficace, car il distille instantanément les nouvelles informations et que les investisseurs par leurs émotions peuvent orienter fortement le marché. Cette théorie affirme également que le marché ne reflète pas les fondamentaux économiques, ce qui explique les déviations du prix du marché par rapport à la valeur intrinsèque. Et de ce fait, on peut dire que le marché ne peut pas être influencé par la croissance économique ni par la rentabilité des industries.

6 NON Les manageurs devraient continuer à utiliser la «tried-and- true analysis» des flux monétaires actualisés lors de la prise de décisions dévaluation.

7 Finance comportementale, 3 conditions de déviation: 1) Comportement irrationnel des investisseurs -Toute l`information disponible nest pas correctement utilisée 2) Biais comportementaux - Excès de confiance, réaction exagérée, représentativité excessive 3) Limites à larbitrage sur les marchés financiers - Les déséquilibres entre les prix se corrigent deux-mêmes sur le court terme

8 - La réversion: les titres qui ont le mieux performé pendant les années précédentes seront les moins performants au cours des prochaines années - Leffet momentum: les titres qui ont le mieux performé au cours des 12 derniers ont tendance à battre le marché au cours des 12 prochains mois.

9 I-Selon la finance comportementale -La réversion: sexplique par une réaction excessive de la part des investisseurs. -Leffet momentum: s'explique par l'aversion à la perte des investisseurs.

10 II-Selon les modèles classiques dévaluation - Reversion: Elle est causée par une mesure incorrecte de la prime de risque, car les investisseurs ne tiennent pas compte des risques associés aux facteurs taille et book to market. - L effet Momentum: existent mais sont de courte durée car les bénéfices de ses effets seront sensiblement égaux aux coûts de transactions.

11 III Selon GKW la finance comportementale ne peut pas expliquer les causes des réactions excessives et aléatoires des investisseurs face aux annonces. Il ny a pas de formule miracle pour prédire le marché. Cest la raison pour laquelle on peut faire lhypothèse que les marchés sont efficients.

12 Le mispricing dans les « carve-out » Le mispricing dans les sociétés doublement listées

13 Exemple de 3 COM À lannonce du spin off, la capitalisation boursière de la filiale était supérieure à celle de la maison mère. Ce qui traduit une déviation du marché. -Au cours des mois suivants le carve-out, le mispricing diminue progressivement jusquà lannonce officielle de la réalisation ou de labandon du spin off. Dans tous les cas, le mispricing est corrigé au cours des mois suivants.

14

15 Exemple de Royal Dutch/ Shell Laction Royal Dutch/ Shell est une action jumelle avec une distribution des dividendes respective de 60% et 40% (RD cotée à Londres et Shell cotée à Amsterdam). Dans une telle situation, on sattend à ce que le prix corresponde à cette proportion, ce qui nest pas le cas en réalité plusieurs investisseurs vont préférer lune des actions. Sur le long terme si la différence de prix de 30% persiste. Cela est dû au fait que les possibilités darbitrage sont imprévisibles et coûteuses. De plus rien ne garantira aux arbitragistes que les prix convergeront dans le court terme. Enfin, le mispricing ne se produit que dans des circonstances particulières et ne constitue en aucun cas un phénomène durable.

16 Daprès les résultats détudes, le marché reflète les fondamentaux économiques. A travers létude les comparaison des valeurs intrinsèques et des valeurs marchandes des P/E ratios des entreprises US & UK entre 1970 et 1990, les auteurs ont pu tirer 3 conclusions: 1. Les P/E ratios sont correctement évalués sauf en fin 70 et début 80 (inflation) 2.Dans les années 90: fortes déviations de valeurs intrinsèques - 80`s: Le marché était sous évalué dû à des taux dinflation à court terme élevés - Fin des années 90: le P/E ratio du marché atteint 30% 3.Lorsque ces déviations se produisaient, il fallait une période maximale de 3ans au marché pour retrouver sa valeur intrinsèque.

17 Les déviations sont significatives pour les dirigeants dune entreprise car elles : -les incitent à une meilleure connaissance de la valeur intrinsèque de leurs actions -de mieux planifier limplémentation des décisions stratégiques. Stratégies proposée: 1- émettre les actions lorsquelles sont surévaluées par le marché 2-racheter les actions quand elles sont sous-évaluées par le marché 3- privilégier les paiements en actions plutôt quen cash lorsque les actions sont surévaluées. 4- renoncer à certaines activités quand les indicateurs de commerce et de transactions sont trop élevés pour être justifiées par les sous-jacents fondamentaux.

18 Recommandation N° 1: - fonder sa stratégie sur lobjectif de création de valeur. -Eviter de fonder les décisions stratégiques, uniquement sur lhypothèse de différence de prix (entre celui du marché et de la valeur intrinsèque de l`action) Recommandation N° 2: -Se méfier des analyses prétendant mettre en évidence les écarts du marché car le plus souvent leur données sont insignifiantes. -pour tirer avantage des déviations, celles-ci doivent être significative en taille (capital) et en durée (3ans).

19 Les gestionnaires devraient utiliser lapproche des flux monétaires actualisées en ce qui concerne la prise de décisions stratégiques.

20 Sur le long terme, le prix dune action retrouve sa valeur intrinsèque. Les émotions peuvent guider le marché dans certaines situations de courte durée mais les fondamentaux demeurent la règle première.


Télécharger ppt "Aida Konate Carine Diarrassouba Helene Durckel. INTRODUCTION THEORIE DE LA FINANCE COMPORTEMENTALE LES DÉVIATIONS DU MARCHÉ DEUX MODÈLES DE DÉVIATIONS."

Présentations similaires


Annonces Google