La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 5: Suite point 1. 1.4 Des formes particulières disoquantes Hypothèses faites pour justifier la forme des isoquantes: facteurs de production utilisés.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 5: Suite point 1. 1.4 Des formes particulières disoquantes Hypothèses faites pour justifier la forme des isoquantes: facteurs de production utilisés."— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 5: Suite point 1

2 1.4 Des formes particulières disoquantes Hypothèses faites pour justifier la forme des isoquantes: facteurs de production utilisés parfaitement divisibles la firme dispose dune infinité de techniques de production différentes MAIS parfois, la firme ne peut utiliser quun nombre limité de processus (techniques) de production Parfois même, elle ne dispose que dun seul processus de production

3 1.4.1 Un seul processus de production (1) Dans ce cas la firme ne dispose que dun seul processus de production. pour toute unité de bien produite elle devra toujours utiliser les facteurs de production (L et K) dans une même proportion constante pas de possibilité de substitution entre les facteurs, la quantité employée de chacun de ceux-ci étant alors fonction du volume (niveau) de production de la firme

4 1.4.1 Un seul processus de production (2) Isoquantes en forme de L pour les différents niveaux de production q 0, q 1, q 2, … Si q 0 = volume de production, les quantités utilisées de facteurs de production sont les suivantes: - travail: L = a L. q 0 - capital: K = a K. q 0 Les facteurs de production sont utilisés dans la proportion a L /a K

5 1.4.1 Un seul processus de production (3) augmenter la quantité employée dun facteur de production sans augmenter la quantité utilisée de lautre, selon cette proportion a L /a K, ne permet pas daugmenter la quantité produite => gaspillage de facteur

6 1.4.2 Plusieurs processus de production (1) Cas de 4 processus de production pour produire q 0 du processus 1: le plus laboristique et le moins capitaliste au processus 4: le moins laboristique et le plus capitalistique Isoquantes en forme de « courbe brisée » pour les différents niveaux de production q 0, q 1, q 2, … Pour niveau q 0, « courbe brisée » ABCD

7 1.4.2 Plusieurs processus de production (2) Pour produire q 0, on peut se trouver en A, B, C ou D (voir graphique) si la firme utilise 1! processus de production La firme peux également combiner ces processus de production 2 à 2 (autre façon de produire q 0 ) Si elle combine les processus 1 et 2 pour produire q 0 : - elle produira par exemple μ.q 0 avec le processus 1 - et (1- μ).q 0 via le processus 2 L = q 0 [μa 1L +(1- μ)a 2L ] et K = q 0 [μa 1K +(1- μ)a 2K ]

8 1.4.2 Plusieurs processus de production (3) Toute combinaison linéaire de 2 processus de production est une des manières possibles de produire la quantité souhaitée q 0 Combinaison de 2 processus adjacents (1-2, 2-3, 3-4): minimisation de la quantité employée de chaque facteur ex 1 : combi processus 1 et 2: segment de droite AB ex 2 : combi processus 2 et 3: segment de droite BC Combinaison de 2 processus non-adjacents: ex 3 : combi processus 1 et 3: segment de droite AC => utilisation dune + grde qté de facteurs pr produire q 0

9 Chapitre 5: Point 2 La durée de vie respective des facteurs de production. La distinction entre le très court terme, le court terme, le long terme et le très long terme

10 La firme utilise un certain nombre de facteurs de production Elle ne peut pas faire varier la quantité employée de chacun de ces facteurs avec la même facilité: + courte période dadaptation pour certains facteurs + longue période dadaptation pour dautres facteurs Importance du « temps » en science économique

11 léconomiste distinguera 4 périodes suivant limportance des adaptations que la firme peut apporter à son comportement: 1.la très courte période (ou linstant) Facteurs « travail » (L) et « capital » (K) sont fixes (invariables) la production est constante (ne varie pas) seule possibilité pour augmenter la quantité disponible de produit: stocker (quand cela est possible), dune période à lautre

12 2.la courte période La firme peut modifier son volume produit en adaptant (engagements/licenciements) le nombre de travailleurs employés. Par contre le facteur « capital » (équipement) reste constant (fixe) à court terme, car la période est trop courte pour que la firme puisse accroître son stock de capital.

13 3.la longue période Période suffisamment longue pour que la firme puisse modifier la quantité utilisée de chacun des facteurs de production L et K sont variables 4.la très longue période On observe des innovations techniques apparition du progrès technique qui déplace la carte des isoquantes de la firme: on utilise moins de facteurs pour produire la même quantité ou on peut produire plus avec la même quantité de facteurs

14 Chapitre 5: Point 3 La courbe de produit total à court terme de la firme

15 Court-terme: K fixe (K 0 ) et L variable Pour adapter son niveau de production, la firme va faire varier le nombre de travailleurs employés Comment la production va-t-elle évoluer en fonction du seul facteur de production variable, L? Observons la carte des isoquantes avec K = K 0

16 - isoquantes: asymptotes = axes de coordonnées (q tend vers linfini) - isoquantes: asymptotes = parallèles aux axes de coordonnées (q tend vers une limite finie: q 0 ) - isoquantes décroissantes puis croissantes (forme de U) seul cas compatible avec le cas dun volume de production qui décroît au-delà dun certain nombre de travailleurs (L 0 )

17 Quand la firme associe plus de travailleurs (L ) à son stock de K fixe (K 0 ), elle se déplace de A vers B, sur le segment AB Elle rencontre alors successivement des isoquantes correspondant à des niveaux de production plus élévés Cependant, au delà dun certain niveau de L (associé à un équipement inchangé, K 0 ), la loi des rendements marginaux apparaît

18 Dans ce troisième cas (isoquantes en U): Après ce niveau de L charnière (L 0 ), si L continue à augmenter, la production va commencer à diminuer (la firme rencontre successivement des isoquantes relatives à des volumes de production de plus en plus bas) Volume de production max en E (L 0, K 0 ), où le segment AB est tangent à une isoquante

19 Exemple chiffré p.102 et 103 On trace la courbe de produit total à court terme de la firme sur base du barème (tableau: q exprimé en fonction de L) la courbe de produit total à court terme exprime la quantité produite en fonction du nombre de travailleurs employés, à stock de capital (équipement) constant concepts de productivités: rapports entre, dune part, la production et, dautre part, les facteurs (L et K) dont elle est le résultat

20 3.1 Productivité moyenne physique dun facteur (1) = rapport entre la production de la firme (q) et la quantité globale du facteur variable quelle utilise prod. moy. phys. du L = q/L (L=# dunités de travail utilisées) Dans lhypothèse où seule varierait la quantité utilisée de capital: prod. moy. phys. du K = q/K (K=# dunités de capital utilisées)

21 3.1 Productivité moyenne physique dun facteur (2) Graphiquement, la productivité moyenne physique du travail correspond à la pente de la droite joignant lorigine au point de la courbe de produit total considéré Dans notre exemple, si L 0 = 7, on se situe en A prod. moy. phys. du L = q/L = 33/7 = 4,7 pente de la droite joignant lorigine au point A de la courbe de produit total de coordonnées (7,33)

22 3.2 Productivité marginale physique dun facteur (1) = rapport entre la variation de la production de la firme (Δq) et la variation de la quantité globale du facteur variable quelle utilise prod. marg. phys. du L = Δq/ΔL = variation de la production correspondant à un accroissement marginal unitaire de la quantité de travail utilisée Dans lhypothèse où seule varierait la quantité utilisée de capital: prod. marg. phys. du K = Δq/ΔK

23 3.2 Productivité marginale physique dun facteur (2) Graphiquement, la productivité marginale physique du travail correspond à la pente de la tangente au point de la courbe de produit total considéré Dans notre exemple, si L 0 = 6 (L passe de 5 à 6), on se situe en B sur la droite D: prod. marg. phys. du L = Δq/ΔL = (31-28)/(6-5) = 3 = pente de la droite D (tangente) au point B de la courbe de produit total

24 3.2 Productivité marginale physique dun facteur (3) Remarque: Il existe une valeur du facteur variable (L dans notre exemple) pour laquelle la prod. moy. phys. de ce facteur est juste égale à sa prod. marg. phys. : Il sagit du point de la courbe de produit total auquel la tangente à la courbe passe par lorigine (L 1 dans lexemple p. 103 où prod. moy. phys. L est également maximum)

25 3.3 Productivité (produit) marginale en valeur = prod. marg. phys. du facteur variable * prix de vente unitaire du produit de la firme = Δq/ΔL * P Si ΔL = +1, Δq = +5 prix de vente (P) de chaque unité supplémentaire vaut 5 alors prod. marg. val. du L = (5/1)*5 = 25 Condition: ssi augmentation de la quantité produite par la firme nentraine pas une diminution du prix du bien vendu (hypothèse forte remise en question plus tard)


Télécharger ppt "Chapitre 5: Suite point 1. 1.4 Des formes particulières disoquantes Hypothèses faites pour justifier la forme des isoquantes: facteurs de production utilisés."

Présentations similaires


Annonces Google