La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Election et représentation Cours 3: Les approches constructivistes Jean-Benoit PILET Université Libre de Bruxelles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Election et représentation Cours 3: Les approches constructivistes Jean-Benoit PILET Université Libre de Bruxelles."— Transcription de la présentation:

1 Election et représentation Cours 3: Les approches constructivistes Jean-Benoit PILET Université Libre de Bruxelles

2 Les deux grands types dapproche du comportement électoral COLLECTIF Avec ses caractéristiques géographiques, sociales et historiques VOTE INDIVIDU Avec ses caractéristiques personnelles, comportementales, sociales, son système de valeur VOTE

3 Les trois grands paradigmes des études électorales Paradigme structuraliste-sociologique Paradigme constructiviste -psycho cognitiviste Paradigme du choix rationnel, du vote sur enjeux (issue voting)

4 Les approches constructivistes: le modèle de Michigan Reproches adressés au modèle de Columbia –Déterminisme social excessif –Absence de prise en compte de la psychologie des individus –Le vote est influencé par de multiples facteurs (tunnel de causalité) Le modèle de Michigan –Campbell, Converse, Stokes and Miller –The American Voter (1960) décrit les élections dans les années 1950

5 Le tunnel de causalité (Dalton)

6 Lidentification partisane (IP) La variable centrale = identification partisane Sentiment de proximité, sentiment dappartenance –Républicain fort –Républicain faible –Indépendant plutôt républicain –Indépendant pur –Indépendant plutôt démocrate –Démocrate faible –Démocrate fort

7

8 Quest-ce que lidentification partisane? LIP est fonction de –Les caractéristiques socio-économiques de la personne –Lhistoire personnelle et collective de lindividu –Linfluence de la famille –Linfluence de lenvironnement social Les caractéristiques de lIP sont –sa durabilité (sauf bouleversement) –son renforcement avec lâge –Plus affective que rationnelle, théorisée –Plus marquée chez les individus ayant un fort intérêt politique (graphe)

9

10 Les fonctions de lIP Déterminant des comportements politiques (bd) Déterminant du vote (graphes) Filtre de perception Permet les raccourcis décisionnels (shortcuts)

11

12

13 Types délections selon le modèle de Michigan Les élections de maintien Les élections déviantes Les élections de rétablissement Les élections de réalignement ATTENTION: comme le modèle de Columbia, le modèle de Michigan insiste plus sur la stabilité politique que sur la volatilité électorale (dailleurs faible jusquaux années 1960)

14 Les limites du modèle de Michigan Fonctionne surtout dans les systèmes bipartisans (graphe France) Identification partisane et identification à un groupe (classe sociale, pilier, groupe ethnique, groupe linguistique) Identification positive vs. Identification négative Identification en déclin (graphe) Intransitivité (indépendants purs parfois plus politisés que les partisans faibles) Proximité partisane vs. Identification partisane

15

16


Télécharger ppt "Election et représentation Cours 3: Les approches constructivistes Jean-Benoit PILET Université Libre de Bruxelles."

Présentations similaires


Annonces Google